NO-crocos sans frontières

Forum d'information et d'échanges entre les supporters du Nîmes Olympique, quelque soit son lieu de résidence, afin de partager la passion pour ce club de football.


    Les médias sur le NO

    Partagez
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 2325
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Les médias sur le NO

    Message par Admin le Mer 6 Juin - 4:40

    NÎMES OLYMPIQUE « Rêve de Crocodile » pour revivre cette saison historique

    L'ouvrage du photographe Yoann Galiotto, "Rêve de Crocodile", qui contient deux cent clichés retraçant cette saison, est disponible en précommande.

    Un livre pour revivre en images la saison historique du Nîmes Olympique.

    Les supporters des Crocodiles rêvaient de retrouver la Ligue 1 après 25 ans d'absence, ils ont été servis.

    Pour garder un souvenir matériel de cette saison historique, un livre retrace en photos l'incroyable parcours 2017/2018 des Crocos. "Rêve de Crocodile", publié et édité par le photographe Yoann Galiotto, est disponible dès ce mardi 5 juin en précommande. "Cet ouvrage est axé sur les regards, les gestes des joueurs plus que sur le jeu en lui-même. Le but est de proposer un regard différent", commente Yoann.

    Ce photographe indépendant a fourni certains de ses clichés au club du Nîmes Olympique : "on retrouve quelques photos déjà publiés mais la plupart sont inédites". L'idée de publier un recueil de son travail a germé dans sa tête depuis la fin de l'année 2017 où le travail de sélection et de disposition avaient déjà commencé. "Quasiment la moitié des photos sont en noir et blanc pour faire ressortir davantage les émotions", précise l'auteur de "Rêve de Crocodile".

    Il n'y a pas que les joueurs qui sont captés par l'objectif, tous les acteurs d'un match sont mis en lumière : "le public, les caméras qui s'installent, les ramasseurs de balle... Tous les moments forts d'une soirée aux Costières." Une production qui se veut locale avec une couverture réalisée par Jean Bronner et une impression faite à Nîmes. Yoann a prévu de ressortir son appareil à partir de début août pour faire peut-être de "Rêve de Crocodile" une série à succès.


    Source : Objectif Gard
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 2325
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: Les médias sur le NO

    Message par Admin le Ven 6 Juil - 8:08

    Joann Galiotto : quand un rockeur nous raconte les footeux

    jeudi 5 juillet 2018 - Paul BARRAUD



    Yoann Galiotto est photographe. Et comme beaucoup de ses congénères, il n'aime pas être pris en photo. 100% Nîmois, 38 ans, ancien du lycée Daudet, il décide un jour de plaquer ses études pour acheter des objectifs. "Mon père aimait la photo, il faut croire que c'est héréditaire".

    Depuis 2017, Yoann suit les joueurs du Nîmes Olympique, et a vécu avec eux la montée en Ligue 1. Des centaines et centaines d'images, prises au fil des matches, avec son regard à lui, pour nous en dresser un portrait inhabituel dans le monde du sport.

    Sa vision du club, il va la raconter dans "Rêve de Crocodile", un livre à paraître fin juillet. Drôle de hasard pour un homme qui ne connaissait pas grand chose du foot. Yoann préférait prendre en photo les concerts de rock, tel le festival nîmois This Is Not A Love Song :

    Une soirée aux Costières
    "Mon livre, c'est une soirée aux costières. Tout se passe dans et autour du stade. On commence avec l'entraînement pour finir avec la victoire."

    Avant 2017, le foot, il n'en savait pas grand chose. "Mais j'ai été surpris. Dans ce stade, on vit des choses, une ferveur que je ne pensais pas voir dans le milieu du sport. Du coup, j'ai voulu faire comme dans les festivals de musique : faire vivre l'atmosphère et les émotions ressenties, au lieu de prendre en photo le jeu en tant que tel."

    Sur les quelque 200 photos qui seront dans le livre, Yoann a accepté de nous en montrer onze. "Onze comme une équipe de foot". Onze images qui l'ont particulièrement marqué, et qu'il nous raconte directement :

    Le stade

    ©️ Yoann Galiotto

    C’est grâce à cette image que tout a commencé. J’étais en train de faire des photos de Nîmes, du quartier, du Colisée… Et c’était un soir de match. J’ai trouvé le stade tellement beau, tellement éclatant. Je l'ai posté sur Instagram, et Nîmes Olympique l’a partagé. Après cette publication les supporters qui gèrent la page « Le 11 de Nîmes » m’ont demandé si ça m’intéresserait de photographier aussi les joueurs. Je cherchais justement un sujet sur le sport. J’ai donc demandé au club, et ils m’ont dit oui tout de suite. Ils ont d'abord voulu me voir à l'oeuvre lors d'un entraînement à la Bastide, et après avoir vu les images ils m’ont ouvert toutes leurs portes.

    Élégance

    ©️ Yoann Galiotto

    Le côté gracieux et élégant des footballeurs. Que je ne connaissais pas. En arrivant j’ai trouvé qu’il y avait certaines fois des mouvements de danseurs, comme ici avec Baptiste Valette. Cette photo a été prise pendant un échauffement. C’est le moment du match que je préfère. On n’a pas forcément l’habitude de le voir dans la presse.

    Entraînement

    ©️ Yoann Galiotto

    L'échauffement, je le prend toujours en noir et blanc. Je ne sais pas vraiment pourquoi, je l'ai décidé sans réfléchir. Cette scène-là avec Laurent Boissier (directeur sportif du Nîmes Olympique, ndlr) on la voit quasiment à tous les matchs. Laurent a un regard tellement bienveillant sur les joueurs. À ce moment-là, il n’y a que lui et eux. Plus personne n'existe.

    Étreinte

    ©️ Yoann Galiotto

    Sada Thioub et Théo Valls. Cette photo a été prise dans le couloir rétractable en plastique, pas très design, mais très photogénique ! Il donne une superbe perspective. C’est ce genre de moment que j’adore capter. Les gens ne les voient pas, ils sont dans le couloir et ça ne dure pas longtemps. Ce moment n'a duré qu'une seconde. Mais on y voit bien l'esprit de cette équipe.

    Gladiators

    ©️ Yoann Galiotto

    Les supporters. Ils sont centraux. Surtout ce jour-là, lors du match de la montée en Ligue 1 (Nîmes Olympique - Gazélec Ajaccio, 4 mai 2018, ndlr). On est juste avant le coup d'envoi, ils ne savent pas encore que l'on va gagner 4-0 ! Et j'ai vu apparaître de nouvelles banderoles chez les ultras des Gladiators. De soutien, de fraternité ou contre le racisme. Je ne connaissais pas ce genre de solidarité dans le milieu du foot, et c'est ce que je cherche à montrer avec mes images.

    Umut Bozok

    ©️ Yoann Galiotto

    Il fallait bien lui faire une place à part. Umut aime bien être pris en photo. Après un but, il regarde souvent l’objectif. Et tant mieux. Je ne cherche pas à le prendre quand il prend la pose, mais quand il te cherche sur le terrain, ça fait plaisir. Et puis il a un très beau jeu, un beau geste. J’aime bien le petit doigt levé avant le tir sur cette photo. Ça connote bien avec son passion pour le piano !

    Le but

    ©️ Yoann Galiotto

    Umut Bozok venait juste de marquer quelques secondes avant cette photo. Il s'est rapproché de moi avant de prendre Romain Del Castillo dans les bras. La joie après le but. Là, on ressent vraiment la chaleur. Ils ne font pas semblant.

    Vestiaires et victoire



    Source : La  gazette de Nîmes
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 2325
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: Les médias sur le NO

    Message par Admin le Mer 1 Aoû - 12:04

    Le Midi Libre "bande"-t-il pour le Nîmes Olympique?

    On veut bien que la montée en Ligue 1 crée un effet de curiosité qui pousse le journaliste moyen du Midi Libre à écrire plus d’articles sur le Nîmes Olympique que le Montpellier Hérault. Mais il y a quand même certaines interrogations sur la ligne éditoriale du quotidien. Encore une page ce mercredi sur les Gardois et ce n’est pas la première fois. Alors qu’aucun journaliste n’a fait le déplacement à Burnley par exemple, avec un compte-rendu défiant le minimalisme.

    A se demander si le quotidien ne veut pas faire monter l’acrimonie par ce traitement médiatique défavorable à moins de deux mois des retrouvailles entre les deux clubs


    Source : allezpaillade.com
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 2325
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: Les médias sur le NO

    Message par Admin le Mar 7 Aoû - 12:08

    FAIT DU JOUR - Rêve de crocodile, l’envers de l’objectif

    Rêve de crocodile est un recueil de photos qui retrace autrement la saison 2017/2018 du Nîmes Olympique. Son auteur, Yoann Galiotto a accepté de nous raconter quelques secrets de fabrication.

    Yoann Galiotto, auteur de Rêve de crocodile (photo DR)

    Quelques photos prises par curiosité et l'idée d'en faire un livre a mûri. Yoann Galiotto n'était pas un fan du Nîmes Olympique avant de passer ses vendredis soir aux Costières, appareil photo en main, la saison dernière. Alors que son Rêve de crocodile est désormais disponible dans les librairies nîmoises, il a accepté de livrer quelques secrets de fabrication.

    Nous avions évoqué la sortie de Rêve de crocodile, lorsque ce dernier était en précommande au début du mois de juin. Les deux cents supporters qui ont voulu s'offrir un ouvrage collector pour matérialiser ce retour en Ligue 1 après 25 ans d'absence, ont reçu leur précieux livre. Certains ont même eu la chance de le recevoir en main propre. "C'est un client qui me l'a demandé et du coup je l'ai proposé en option. J'ai rencontré une vingtaine de personnes et c'était assez curieux de connaître leurs liens avec le Nîmes Olympique. C'est souvent une histoire de famille", évoque l'auteur.

    Cela lui a déjà donné une idée pour la saison en Ligue 1. "Je suis en train de voir pour les accréditations mais j'aimerais faire un deuxième tome consacré davantage aux supporters." En tout cas il n'est pas trop tard pour s'offrir cet ouvrage au prix de 45 euros. Car près de cent exemplaires sont disponibles dans certaines librairies de Nîmes : Cultura, Goyard, Maison de la Presse et Fnac. Parmi ses clients, Yoann compte même le gardien Nîmois Baptiste Valette et le latéral Olivier Boscagli qui a voulu emporter un souvenir de son passage chez les Crocodiles avant de retourner chez les Aiglons niçois.

    Passionné par la photo et amoureux de Nîmes


    La relation entre Yoann et le Nîmes Olympique a débuté avec cette photo du stade des Costières (photo Rêve de crocodile/Yoann Galiotto)

    Rien ne destinait ce Nîmois d'origine âgé de 38 ans, amateur de photographie mais dont ce n'est pas le métier, à balader son objectif sur la pelouse du stade des Costières même s'il fait partie de l'association photo Negpos, basée à Nemausus. "Ce que j'aime c'est immortaliser des petites rues de la ville, des endroits un peu inconnus." Paradoxalement, c'est en photographiant un lieu célèbre qu'il va rencontrer ce qui va devenir un des théâtres de l'expression de sa passion. "En janvier 2017, je faisais des photos du Colisée et j'ai vu de la lumière aux Costières, alors je suis descendu pour prendre le stade."

    Une photo que le Nîmes Olympique reprenait ensuite sur son compte Instagram. Un cliché qui allait le faire connaître, notamment par "Le 11 de Nîmes", un site web consacré uniquement à l'actualité des Crocos. "Les rédacteurs du site m'ont contacté pour leur faire des clichés. J'ai d'abord fait un entraînement à la Bastide pour voir si j'étais capable de photographier des footballeurs car je ne l'avais jamais fait." Satisfait de son travail, le photographe fait quelques rencontres en fin de saison avant d'être prêt pour l'exercice 2017/2018. Lui qui ne s'est jamais considéré comme un aficionado du football. "Même si t'es pas fan de foot, quand t'es nîmois, le Nîmes Olympique c'est un club à part ! "

    Une soirée aux Costières en noir et blanc


    Le cliché préféré de Yoann (photo Rêve de crocodile/Yoann Galiotto)

    Après une préface signée du journaliste Jean-Jacques Bourdin, le livre est organisé suivant l'ordre chronologique d'un match. L'arrivée des supporters, l'installation des caméras au bord du terrain, la préparation dans les vestiaires, l'échauffement... Chaque moment est propice à capter des émotions. La plupart des clichés sont en noir et blanc, certains pour une raison esthétique : "pour l'échauffement, les joueurs portent des chasubles jaunes. Ça faisait moche sur les photos alors j'ai supprimé la couleur." Pour les autres, c'est simplement la volonté de faire vivre l'instant immortalisé.

    Place ensuite à la partie intitulée "Le 12ème homme", pour rendre hommage aux supporters. Au fur et à mesure, et à force de feuilleter les pages et de faire défiler les photos, Yoann pointe le doigt sur celle qui garderait s'il ne devait en choisir qu'une. "C'est un petit garçon qui est derrière les grilles sous une banderole où est inscrit le signe différent (≠) à côté du mot "crim" coupé. On n'a pas l'impression que la photo est prise dans un stade." Même les ramasseurs de balle n'échappent pas à l'objectif de Yoann. Ce dernier a capturé près de 500 images par rencontres. Avant un tri fastidieux pour choisir les photos et les organiser au mieux.

    "Après un but, Umut Bozok cherche les photographes"

    Lucide devant le but pour trouver la faille, Umut Bozok est aussi habile devant l'objectif (photo Rêve de crocodile/Yoann Galiotto)
    Dans la dernière partie du recueil, l'auteur met en lumière les héros de la montée en Ligue 1. Tous ont droit à leurs photos. Umut Bozok a l'honneur d'avoir quelques images supplémentaires. On peut bien avoir ce privilège quand on a terminé meilleur buteur de Ligue 2. "Après un but, Umut Bozok cherche les photographes. Un soir d'octobre face à Brest, il marque et là c'était pour moi !", sourit ce désormais fan du Nîmes Olympique. Une proximité au plus près de l'action qu'il a vraiment apprécié : "parfois j'ai raté des clichés parce que j'avais les frissons de voir tout le stade vibrer avec les joueurs."

    Après cette saison historique des Crocos, Yoann Galiotto espère faire un deuxième tome l'année prochaine, pour fêter, pourquoi pas, le maintien. Car après tout, impossible n'est pas nîmois !

    Corentin Corger - Objectif Gard

    Contenu sponsorisé

    Re: Les médias sur le NO

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Sam 18 Aoû - 22:40