NO-crocos sans frontières

Forum d'information et d'échanges entre les supporters du Nîmes Olympique, quelque soit son lieu de résidence, afin de partager la passion pour ce club de football.


    CHAMPIONNAT DE LIGUE 1 CONFORAMA , SAISON 2018-2019, J 2 : NÎMES OLYMPIQUE - OLYMPIQUE DE MARSEILLE

    Partagez
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 2738
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: CHAMPIONNAT DE LIGUE 1 CONFORAMA , SAISON 2018-2019, J 2 : NÎMES OLYMPIQUE - OLYMPIQUE DE MARSEILLE

    Message par Admin le Dim 19 Aoû - 23:32


    LIGUE 1 - 2E JOURNÉE
    Ligue 1 : Les notes de Nîmes-Marseille

    Après le succès de Nîmes face à l'OM (3-1), retrouvez les notes de FF pour cette rencontre.

    Les notes de Nîmes

    Un Bernardoni plein de sérénité (8)
    21 ans et déjà, face au puissant voisin marseillais, un gros match. Car s'il ne peut rien faire sur l'égalisation de Florian Thauvin en face-à-face, le jeune portier des «Crocos» est resté serein toute la partie, en témoignent quelques parades bien senties et bienvenues pour le Petit Poucet du Championnat. Pas non plus très inquiété face à un OM décevant, il a su se montrer calme et décisif devant une défense solide et valeureuse. À l'image de son équipe, en somme, et de quoi inaugurer de belles choses, lui qui est prêté par les Girondins de Bordeaux, avant une saison qui a pour but de maintenir le Nîmes Olympique dans l'élite.

    Bernardoni 8
    Alakouch 6
    Briancon 6
    Landre 6
    Paquiez 5
    Diallo 7
    Savanier 6
    Thioub 7
    Bouanga 8
    Ripart 7
    Bozok 4.

    Lire : Le résumé de Nîmes-Marseille avec une première défaite cette saison pour l'OM

    Les notes de l'OM


    Un bijou et quelques maux pour Thauvin (5)
    Auréolé de son statut de champion du monde, au même titre que Steve Mandanda ou Adil Rami également alignés, Florian Thauvin était forcément attendu. Et pour sa première titularisation, le Marseillais a marché sur courant alternatif. 58 minutes - remplacé à ce moment-là par Bouna Sarr - où il a mis beaucoup d'énergie et de volonté, notamment pour apporter un peu en percussion, même s'il a connu pas mal d'imprécisions. Malgré tout, il a cru remettre l'OM sur les bons rails dès le retour des vestiaires. Bien lancé par Sanson, il offrait un lob somptueux et bien senti. Depuis le banc, il assistait ensuite à l'impuissance des siens... De là à imaginer que sa sortie a été préjudiciable pour les siens ?

    Mandanda 5
    Sakai 4
    Rami 4
    Caleta-Car 4
    Amavi 3
    Gustavo 4
    Sanson 5
    Payet 4
    Ocampos 3
    Thauvin 5
    Germain 5.

    Arbitre : M. Bastien, 7.
    Note du match : 15/20
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 2738
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: CHAMPIONNAT DE LIGUE 1 CONFORAMA , SAISON 2018-2019, J 2 : NÎMES OLYMPIQUE - OLYMPIQUE DE MARSEILLE

    Message par Admin le Dim 19 Aoû - 23:35

    NÎMES OLYMPIQUE 
    Les Nîmois fous de joie, les Marseillais foudroyés


    Les Crocos réalisent l’exploit de la 2e journée de Ligue 1 en s’imposant face à Marseille 3-1.


    Le Croco Moustapha Diallo saute plus haut que le Marseillais Luiz Gustavo (Photo Jean-Claude Azria)


    Les joueurs de Bernard Blaquart ont confirmé leur succès de la semaine passée à Angers. Ils sont désormais 2e de la Ligue 1, derrière le PSG.
    Il y avait l’ambiance des grands soirs, aux Costières, celle où tout peut arriver. Les supporters Nîmois avaient, dans leur majorité, suivis les consignes de se vêtir en rouge. Les tribunes Est, Sud et Nord étaient pleines, une bonne demi-heure avant le coup d'envoi. Dans la tribune Ouest, le parcage dédié aux visiteurs était garni de 900 Phocéens. Tout était prêt pour vivre un grand moment.
    C’est sur des coups de pieds arrêtés que les opportunités arrivaient. La première mèche était nîmoise avec un coup franc de Savanier remis dans le paquet par Briançon. Le ballon était repris par la tête de Ripart, mais il n’était pas cadré. La réponse marseillaise était immédiate, avec un coup franc de Payet, repris au second poteau par Luiz Gustavo. Bernardoni intervenait parfaitement pour repousser le danger. Peu avant le quart d’heure de jeu, Ripart reprenait un corner de Savanier, cette fois, c’est Mandanda qui était obligé d’intervenir. Les Crocos ne faisaient pas de complexe.

    Bouanga marque son premier but avec Nîmes

    Le frisson passait, tout de même, dans le dos des Nîmois quand, un coup franc de Payet  atterrissait sur la tête de Germain. Mais encore une fois, Bernardoni repoussait. Mais dans la foulée, sur un super service de Diallo, Bouanga crochetait Sakai pour tromper le gardien de but champion du monde (1-0, 34e). Les Costières étaient en fusion. L’envie était manifestement plus marquée dans le camp des Crocos qui rentraient aux vestiaires avec un avantage d’un but.

    Denis Bouanga avait ouvert le score en première période (photo Jean-Claude Azria)


    La joie des Nîmois était de courte durée. Dès le retour des vestiaires, un coup franc de Savanier était repoussé par la défense marseillaise. Sur le contre, ultra rapide, Sanson servait Thauvin qui lobait Bernardoni (1-1, 49e). Les Marseillais étaient plus dangereux et les Crocos jouaient désormais en contre-attaque. C’est justement de cette façon qu’ils reprenaient l’avantage. Un Bouanga en feu partait à toutes jambes et il repiquait au centre. Deux joueurs de l’OM se gênaient et le ballon revenait dans les pieds de Thioub, qui marquait son deuxième but de la saison (2-1, 63e). Sur cette action, Mandanda se blessait et il était remplacé par Pelé. Tout le monde retenait son souffle. Marseille pressait pour égaliser. Mais il était écrit que la victoire ne pouvait pas échapper à ces Crocos. Avec la fougue qui le caractérise, Ripart s’arrachait sur son côté droit et il marquait le troisième but (3-1, 86e). Les Costières pouvaient chavirer de bonheur. Ces Nîmois sont énormes.


    Norman Jardin - Objectif Gard
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 2738
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: CHAMPIONNAT DE LIGUE 1 CONFORAMA , SAISON 2018-2019, J 2 : NÎMES OLYMPIQUE - OLYMPIQUE DE MARSEILLE

    Message par Admin le Dim 19 Aoû - 23:40

    Tops/Flops Nîmes-Marseille : Bouanga inarrêtable, Sakaï coupable

    En clôture de la deuxième journée de Ligue 1, Nîmes a créé la sensation en s’imposant face à Marseille (3-1). Retrouvez les tops et les flops de cette rencontre.


    Les tops



    Nîmes, c’est la folie !
    Les Crocos ne s’attendaient certainement pas à vivre un retour en Ligue 1 aussi exaltant et réussi, avec six points acquis et sept buts inscrits en deux journées. Une semaine après sa victoire épique à Angers (3-4), le promu gardois s’est offert un succès de prestige face à l’OM (3-1). Une issue imprévue, mais ô combien logique. La détermination et l’enthousiasme des hommes de Bernard Blaquart, qui n’ont jamais refusé le jeu, ont balayé des Marseillais très insuffisants. Et fait vibrer des Costières euphoriques.



    Bouanga, le détonateur
    Pressant d’entrée, Nîmes a concrétisé sa domination à dix minutes de la pause, grâce à l’ouverture du score de Denis Bouanga. L’ailier nîmois a plus globalement fait forte impression dans son couloir gauche. A l’origine du deuxième but des siens, il n’a cessé des faire des différences, aux dépens d’un Sakaï en souffrance.



    Thioub aussi impressionnant
    Les Crocos ont particulièrement malmené l’OM sur les ailes. Comme Bouanga à gauche, Sada Thioub a livré un gros match dans son couloir droit. Très en jambes et irréprochable dans son repli, le joueur de 23 ans a enchaîné les grosses accélérations. Une prestation aboutie, avec en point d’orgue son but plein de sang-froid qui a permis à Nîmes de reprendre l’avantage en seconde période.



    Les flops



    Sakaï en plein cauchemar
    Hiroki Sakaï a vécu un calvaire ce dimanche, sa responsabilité est clairement engagée sur les deux premiers buts nîmois. Trop facilement éliminé par Bouanga sur l’ouverture du score, il a ensuite laissé filer Thioub redonner l’avantage aux locaux, en se faisant contrer devant sa surface. L’une des plus mauvaises prestations de l’international japonais sous le maillot phocéen.


    Caleta-Car, première ratée
    Outre le retour de ses champions du monde, l’OM s’appuyait également sur la première titularisation de Duje Caleta-Car. Un baptême du feu plus que laborieux. A l’image de Rami, l’international croate a souffert face à la mobilité nîmoise. Rapidement éreinté, il a difficilement fini le match et s’est fait surprendre par Ripart sur le troisième but des Crocos.




    Ocampos n’a pas existé
    De nouveau titulaire sur son aile gauche, Lucas Ocampos n’a rien montré sur la pelouse des Costières. Ses statistiques sont éloquentes. L’ancien Monégasque, sorti en seconde période, n’a touché que douze ballons (dont quatre perdus) et n’a jamais été mesure de tenter sa chance. Souvent irréprochable dans l’engagement, l’Argentin n’a remporté que 36% de ses duels (Opta).
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 2738
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: CHAMPIONNAT DE LIGUE 1 CONFORAMA , SAISON 2018-2019, J 2 : NÎMES OLYMPIQUE - OLYMPIQUE DE MARSEILLE

    Message par Admin le Dim 19 Aoû - 23:42




    [size=30]L1 : Nîmes meilleure attaque ![/size]
    Le 19/08/2018

    Meilleure attaque de l'histoire de la Ligue 2 sur une saison (75 buts), en 2017-2018, Nîmes poursuit sur sa lancée. Vainqueur à Angers (3-4), le club sudiste a enchaîné ce dimanche contre l'Olympique de Marseille (3-1). Avec déjà 7 buts inscrits en 2 matchs, les Crocos disposent de la meilleure attaque du championnat de France devant le Paris Saint-Germain (6). Et ce n'est pas fini !
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 2738
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: CHAMPIONNAT DE LIGUE 1 CONFORAMA , SAISON 2018-2019, J 2 : NÎMES OLYMPIQUE - OLYMPIQUE DE MARSEILLE

    Message par Admin le Dim 19 Aoû - 23:44

    L1 (J2) : Marseille chute logiquement à Nîmes
    Raphaël Brosse
    Publié le 19 août 2018 à 23H20 - mis à jour le 19 août 2018 à 23H26 
    Dépassé dans tous les domaines, Marseille a concédé un revers logique sur la pelouse de Nîmes ce dimanche (3-1). Les Crocos enchaînent une deuxième victoire de rang et se hissent sur le podium de la Ligue 1.


    Le debrief

    Les Costières n’avaient plus accueilli une rencontre de Ligue 1 depuis 1993. Une longue attente qui a pris fin ce dimanche soir. Opposé à l’Olympique de Marseille et poussé par des supporters venus en nombre, Nîmes s’est hissé à la hauteur de l’événement. Les joueurs de Bernard Blaquart ont en effet réalisé un match extrêmement probant, tant dans l’engagement physique que dans leur volonté permanente d’aller vers l’avant. Très en vue, Denis Bouanga a concrétisé la très bonne entame des siens en ouvrant la marque peu après la demi-heure de jeu (33eme). Et malgré l’égalisation olympienne au début du second acte, les Crocos n’ont jamais baissé la tête, restant au contraire fidèles à leurs ambitions offensive. L’étonnant Sada Thioub (62eme) et Renaud Ripart (87eme) ont permis au club gardois de faire la différence au tableau d’affichage. Paul Bernardoni, lui, a tenu la baraque devant sa ligne de but (27eme, 69eme). Meilleure attaque de l’élite (sept réalisations), le club gardois s’offre donc l’OM et enchaîne une deuxième victoire d’affilée. C’est tout sauf immérité.
    Large vainqueur de Toulouse en ouverture du championnat (4-0), Marseille espérait bien pouvoir enchaîner. Après tout, les champions du Monde (Florian Thauvin, Steve Mandanda, Adil Rami) effectuaient leur grand retour dans le onze de départ, en compagnie de la nouvelle recrue Duje Caleta-Car. Il y avait pléthore d’internationaux sur le terrain certes, mais cela n’a pas été couronné de succès. Car l’OM a été mangé tout cru par des Nîmois supérieurs dans tous les compartiments du jeu. Le joli ballon piqué de Thauvin (49eme) a laissé entrevoir le début d’un réveil phocéen. Trop attentistes derrière, les hommes de Rudi Garcia ont cependant été punis à deux reprises en fin de partie. Pour ne rien arranger, Mandanda, visiblement blessé, a quitté ses partenaires en cours de route (64eme). Et le penalty oublié suite à un tirage de maillot sur Valère Germain (36eme) ne suffira pas à expliquer ce revers.

    Le film du match

    13eme minute
    Quelle double occasion pour Nîmes ! Steve Mandanda doit s’employer pour repousser une tête de Renaud Ripart, qui est à la retombée d’un corner tiré par Téji Savanier. Sur le coup de pied de coin qui suit, Les deux joueurs locaux se trouvent de nouveau et le ballon file devant le but vide, sans qu’aucun Gardois ne soit en mesure de le pousser au fond des filets !
    27eme minute
    Marseille réagit ! Valère Germain reprend de la tête un coup-franc frappé par Dimitri Payet. Paul Bernardoni détourne le cuir au prix d’un bel arrêt réflexe !
    34eme minute (1-0)
    Les Nîmois ouvrent le score ! Alerté par une belle ouverture de Moustapha Diallo, Denis Bouanga entre dans la surface, fixe Hiroki Sakai et enroule du droit. Steve Mandanda est battu !
    49eme minute (1-1)
    L’OM égalise ! Les Olympiens partent très vite en contre après un coup-franc nîmois. Parti dans la profondeur, Morgan Sanson sert Florian Thauvin dans la surface. Le champion du monde 2018 trompe Paul Bernardoni d’un ballon piqué parfaitement ajusté !
    62eme minute (2-1)
    Les Crocos reprennent les devants ! En contre, Denis Bouanga part à toute vitesse sur le côté gauche. Le Gardois est repris par Morgan Sanson mais Sada Thioub suit bien, récupère le ballon, élimine Steve Mandanda et conclut dans le but vide !
    87eme minute (3-1)
    Nîmes enfonce le clou ! Plus incisif que ses vis-à-vis, Renaud Ripart se joue de Jordan Amavi et de Duje Caleta-Car avant de crucifier Yohann Pelé !
    69eme minute
    Oh Bernardoni ! Vigilant sur sa ligne, le portier nîmois repousse une tête de Valère Germain !

    Tops et flops

    TOP 3
    Denis BOUANGA avait inscrit son premier but en Ligue 1 le 29 août 2015. L’ancien Lorientais a ajouté une unité à son compteur ce dimanche, et de belle manière (34eme). Une réalisation qui a récompensé la belle prestation du milieu gauche nîmois, très actif offensivement et qui s’est également démené sur le plan défensif. Il est également impliqué sur le but de Sada Thioub (62eme).
    L’autre ailier nîmois a également été intenable. Déjà buteur la semaine dernière à Angers (3-4), Sada THIOUB a récidivé face à l’OM (62eme). Le Franco-Sénégalais s’est aussi distingué par sa qualité de dribbles et sa capacité à répéter les efforts.
    Sacré meilleur gardien de Ligue 2 la saison dernière, Paul BERNARDONI a été déterminant à plusieurs reprises. L’ex-Clermontois a notamment réalisé deux arrêts de grande classe face à Valère Germain (27eme, 69eme).
    FLOP 3
    Un débordement intéressant en début de match et… c’est tout pour Hiroki SAKAI. Le Japonais a été constamment pris de vitesse par Denis Bouanga, à l’image de l’action menant à l’ouverture du score (34eme). Il y avait beaucoup trop d’espaces dans son couloir droit.
    Première sortie délicate pour Duje CALETA-CAR. Associé à Adil Rami en charnière, le Croate n’a pas spécialement brillé dans la relance. Pire : il s’est fait bouger au duel par Renaud Ripart sur le troisième but des locaux (87eme).
    L’animation offensive marseillaise est aussi à revoir. Mais si Florian Thauvin, Dimitri Payet et Valère Germain ont eu quelques fulgurances, Lucas OCAMPOS, lui, est resté très discret de bout en bout. L’Argentin n’a que rarement pris le meilleur sur Sofiane Alakouch. Remplacé par Kostas Mitroglou en fin de rencontre (72eme).

    Monsieur l’arbitre au rapport

    Les arbitres vidéo n’ont pas jugé bon d’avertir M.Bastien après le tirage de maillot dont Valère Germain a été victime dans la surface nîmoise (36eme). La faute semblait pourtant évidente.

    La feuille de match

    L1 (2eme journée) / NÎMES – MARSEILLE : 3-1

    Stade des Costières (18 400 spectateurs environ)
    Temps clément – Pelouse en bon état
    Arbitre : M.Bastien (4)
    Buts : Bouanga (34eme), Thioub (62eme), Ripart (87eme) pour Nîmes – Thauvin (49eme) pour Marseille
    Avertissements : Bouanga (36eme), Landre (68eme), M.Diallo (74eme) pour Nîmes – Sanson (72eme) pour Marseille
    Expulsion : Aucune
    Nîmes
    Bernardoni (7) – Alakouch (6), Briançon (cap) (6), Landre (6), Paquiez (6) – Thioub (7), Savanier (6), M.Diallo (6) puis Depres (88eme), Bouanga (7) puis Valls (88eme) – Bozok (5) puis Guillaume (75eme), Ripart (6)
    N’ont pas participé : Valette (g), Lybohy, Bobichon, Vlachodimos
    Entraîneur : B.Blaquart
    Marseille
    S.Mandanda (5) puis Y.Pelé (64eme) – Sakai (4), Rami (4), Caleta-Car (4), Amavi (4) – Sanson (5), Luiz Gustavo (5) – Thauvin (6) puis B.Sarr (58eme), Payet (cap) (5), Ocampos (4) puis Mitroglou (72eme) – Germain (5)
    N’ont pas participé : Bo.Kamara, Sertic, M.Lopez, Njie
    Entraîneur : R.Garcia
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 2738
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: CHAMPIONNAT DE LIGUE 1 CONFORAMA , SAISON 2018-2019, J 2 : NÎMES OLYMPIQUE - OLYMPIQUE DE MARSEILLE

    Message par Admin le Dim 19 Aoû - 23:47

    Bernard Blaquart "ce match est rassurant

    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 2738
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: CHAMPIONNAT DE LIGUE 1 CONFORAMA , SAISON 2018-2019, J 2 : NÎMES OLYMPIQUE - OLYMPIQUE DE MARSEILLE

    Message par Admin le Dim 19 Aoû - 23:53

    [size=32]L'OM tombe à Nîmes[/size]


    Nîmes a signé un deuxième succès en Ligue 1 en battant l'OM (3-1) ce dimanche dans son stade des Costières.

    Les supporters de Nîmes ont eu raison de se demander où étaient les Marseillais ce dimanche soir. Si séduisant vendredi dernier, lors de la reprise face à Toulouse, l'OM s'est montré décevant et s'est logiquement incliné sur la pelouse de Nîmes (1-3) promu cette saison en Ligue 1.

    Le film du match
    Les Marseillais n'ont jamais su reprendre le contrôle d'un match que se sont très vite appropriés les Nîmois. En première période, leur pressing a beaucoup gêné les hommes de Rudi Garcia qui ne sont pas parvenus à mettre en place leur jeu. L'ouverture du score de Denis Bouanga à la 34e minute, après avoir ridiculisé Sakai, était méritée, tant les Nîmois ont dominé les quarante-cinq première minutes. «Il va falloir réagir, on a les qualités mais il faut aller au charbon», demandait Jordan Amavi à la pause au micro de Canal +.
    Visiblement, le message du latéral gauche n'a pas été entendu par ses partenaires. Car si on a cru à un sursaut d'orgueil de l'OM après le but de Thauvin (49e), ils sont vite retombés dans leurs travers. Nîmes a marqué deux autres buts par Sada Thioub (63e) et Renaud Ripart (83e). Sur la deuxième réalisation nîmoise, Steve Mandanda, le gardien marseillais semble s'être blessé, et a dû quitter ses partenaires.
    Le plus inquiétant reste l'attitude des défenseurs marseillais dépassés sur chaque incursion nîmoise comme sur le troisième but où Amavi et Caleta-Car, le vice-champion du monde, sont complètement enrhumés par Ripart. «C'est magnifique, s'enthousiasmait l'attaquant des Crocos après le match sur Canal. On a montré la semaine dernière qu'on avait du caractère, on a bien maîtrisé le match. Il faut rendre hommage à Paul qui nous sauve aussi. On a notre philosophie de jeu, on a un jeu tourné vers l'offensive, on essaye d'avoir la même qualité quel que soit l'adverse. » Et cela a payé : au classement Nîmes est deuxième, derrière le PSG.
    Le classement

    Le joueur : Thioub et Ripart confirment

    Déjà buteurs le week-end dernier contre Angers (4-3), Sada Thioub et Renaud Ripart ont remis ça contre l'OM.  Thioub a profité d'un mauvais dégagement de Sakai à la suite d'une belle remontée de balle de Bouanga pour redonner l'avantage aux Crocos. En fin de match, Ripart a également fait souffrir les défenseurs phocéens avant de tromper Pelé qui avait remplacé Mandanda vingt minutes plus tôt. Les deux attaquants nîmois débutent parfaitement leur saison. «C'était un match très important, on n'avait rien à perdre, on a tout donné, a commenté Thioub à la fin du match.On joue sur nos qualités, on sait que Marseille est plus fort que nous, mais nous on tout donné.»





    [size=60]16
    Florian Thauvin a inscrit 16 buts en 18 matches de Ligue 1 en 2018, aucun joueur n'en a marqué autant. Il a marqué sur son unique tir de la partie. (Opta)[/size]
    [size=60]1
    C'est la première fois que 2 clubs promus remportent leurs 2 premiers matches d'une saison de Ligue 1 (Reims et Nîmes) depuis SO Montpellier et Strasbourg en 1961/62. (Opta)[/size]
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 2738
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: CHAMPIONNAT DE LIGUE 1 CONFORAMA , SAISON 2018-2019, J 2 : NÎMES OLYMPIQUE - OLYMPIQUE DE MARSEILLE

    Message par Admin le Dim 19 Aoû - 23:55

    Tout savoir sur NO - OM 3-1
    Après sa large victoire contre Toulouse (4-0) à l'Orange Vélodrome, l'Olympique de Marseille se rendait au stade des Costières pour y affronter le Nîmes Olympique dans le cadre de la 2e journée de Ligue 1. Un déplacement compliqué pour le club olympien chez le promu nîmois, qui a renversé Angers le week-end dernier (4-3). Suite au match incroyable de ses joueurs, Bernard Blaquart décidait de garder le même 4-4-2 à une exception près. Exclu contre le SCO, Miguel était remplacé par Paquiez au poste de latéral gauche. Dans les rangs phocéens, Rudi Garcia titularisait d'entrée ses quatre Mondialistes puisque Mandanda retrouvait sa place dans le but, Rami et Caleta-Car composait la charnière centrale et Thauvin débutait sur la droit après quelques minutes contre le Téfécé.
    Dans une belle ambiance, la rencontre démarrait sur un rythme assez soutenu, et les Nîmois allumaient très vite la première mèche. Trouvé par Savanier sur coup franc, Alakouch retrouvait dans l'axe Ripart dont le coup de tête passait juste au-dessus (4e). Mais l'OM n'attendait pas bien longtemps pour répondre puisque sur un coup de pied arrêté, Payet déposait le cuir sur Germain qui prolongeait sur Luiz Gustavo, mais le Brésilien, hors-jeu sur la passe, trouvait le poteau (6e). Passeur sur cette action, Germain tentait finalement sa chance de la tête quelques instants plus tard que Bernardoni captait (10e). Les locaux ne tremblaient pas pour autant et après avoir trouvé le montant (8e), sur un corner finalement sorti, Savanier servait Ripart qui butait sur un Mandanda décisif (13e). Le récent champion du Monde se trouait cependant sur le corner qui suivait mais trois Nîmois ne profitaient pas de la déviation de Ripart... Le rythme de la rencontre baissait finalement pendant quelques instants, jusqu'à une nouvelle occasion olympienne.

    Inquiétude pour Steve Mandanda

    Dangereux sur les coups de pied arrêtés, les hommes de Rudi Garcia venaient encore créer le danger sur un coup franc tiré par Payet. Et encore une fois, Germain poussait Bernardoni à la parade (27e). Et dans cette première période séduisante, les Nîmois trouvaient la faille avant la pause. Sur une touche depuis la droite, Diallo lançait Bouanga dans le dos de Sakai. Le numéro 10 nîmois se jouait du latéral japonais et envoyait le ballon dans le petit filet de Mandanda (34e, 1-0). Pris au piège, les Phocéens voulaient revenir avant la pause. Sur un énième coup franc, Germain tombait dans la surface après un tirage de maillot de Savannier, mais M. Bastien ne bronchait pas et ne demandait par la VAR. À la pause, les locaux était donc devants. Mais dès la reprise, la rencontre était relancée. Suite à un corner nîmois, les Phocéens partaient en contre et Sanson trouvait Thauvin qui ajustait Bernardoni d'un magnifique ballon piqué (49e, 1-1). L'international français laissait ensuite sa place à Sarr (58e).
    Mais les Nîmois ne tardaient pas pour reprendre l'avantage. Comme sur le but marseillais, les locaux amorçaient une contre-attaque après un corner olympien. Solide, Bouanga restait debout face à Sanson et Sakai venait aider son coéquipier mais dégageait dans le torse du numéro 10 nîmois. Le ballon revenait donc sur Thioub qui éliminait Mandanda avant de conclure (62e, 2-1). En plus de ce coup de massue, les Phocéens perdaient leur gardien sur blessure. Touché à la cuisse, Mandanda devait en effet laisser sa place à Pelé (66e). Malgré tout, Payet et ses coéquipiers ne lâchaient rien. Sur un nouveau corner, Germain, légèrement retenu sur l'action précédente, plaçait sa tête au premier poteau mais Bernardoni réalisait une belle parade (70e). Entré en jeu à la place d'Ocampos (73e), Mitroglou essayait de tromper la vigilance de Bernardoni mais ce dernier était toujours impeccable (79e). Malgré les changements, les hommes de Rudi Garcia ne parvenaient pas à revenir, et Nîmes enfonçait même le clou. Sur une longue ouverture de Briançon, Ripart se jouait d'Amavi et Caleta-Car pour ajuster Pelé (87e, 3-1). Les Nîmois s'imposaient donc 3-1 une semaine après leur énorme performance à Angers. Comme l'Olympique Lyonnais contre Reims (0-1), l'OM se faisait donc surprendre par un promu.
    L'homme du match : Bouanga (7,5) il a ouvert le score pour son équipe. Sur un superbe crochet, il a laissé Sakai sur place et a enchaîné avec un tir de l'intérieur du droit qui a fini dans le petit filet de Mandanda (34e). Il a également été à l'origine du deuxième but. Il a mené un contre après un corner marseillais et grâce à un contre favorable, il a permis à Thioub de marquer (62e). Il a été remplacé par Théo Valls (89e) qui n'a pas eu le temps de s'illustrer.

    Nîmes Olympique

    - Bernardoni (7,5) : il a été bien présent ce soir. Germain est le joueur qui l'a le plus sollicité. Il a dû sortir trois têtes de l'attaquant marseillais (10e, 27e et 70e). Le gardien nîmois a également été inquiété dès la 6e minute de jeu par une tentative de Luiz Gustavo, mais son montant l'a sauvé. Il aurait d'ailleurs pu obtenir le titre d'homme du match grâce à ses nombreuses parades dans ce match.
    - Alakouch (6) : son tacle sur Payet à la 18e minute a été à l'image de son match : très engagé. Le latéral droit a participé aux efforts défensifs et a effectué de bonnes montées, tout en contenant également Ocampos.
    - Briancon (5,5) : le capitaine nîmois est passé à quelques centimètres d'ouvrir le score pour son équipe. À la 13e minute, il était seul face au but, mais il était trop court pour pousser le ballon dans les buts. Il a globalement rempli son rôle en défense central.
    - Landre (5,5) : il a été techniquement très propre en première mi-temps puisqu'il est le joueur qui a réussi le plus de passes (86%). Mais il n'était pas présent sur le seul but de Thauvin à la 49e minute, suite à sa montée sur le corner.
    - Paquiez (5,5) : il n'a pas été très précis dans ses transmissions avec seulement 69% de passes réussies en première période. Mais il n'a pas été trop mis en danger sur son couloir.
    - Thioub (6) : il a marqué le deuxième but nîmois sur un contre mené à cent à l'heure (62e). Mais, à l'inverse du reste de son équipe, il n'a pas été très présent à la récupération. En effet, il n'a récupéré aucun ballon en première période et plus le match avançait plus il commençait à caler physiquement.
    - Savanier (6) : il s'est montré agressif en première mi-temps et a fait de bonnes ouvertures vers l'avant. Il a trouvé le poteau extérieur de la cage de Mandanda sur un corner déjà sorti à la 8e minute.
    - Diallo (6) : après avoir récupéré un ballon perdu par Luiz Gustavo, il a été l'auteur d'une passe décisive sur le but de Bouanga (34e). Il a été remplacé par Clément Depres (89e), qui n'a pas eu non plus le temps de faire ses preuves.
    - Bouanga : voir ci-dessus
    - Ripart (7) : il a placé une tête à la suite d'un coup franc de Savanier, mais son tir est passé à côté de la cage marseillaise. À la 13e minute, il est venu couper de la tête au premier poteau un corner de Savanier, mais Mandanda a sorti le ballon. Il a finalement trouvé le chemin des filets et plier le match (87e).
    - Bozok (6) : il n'a pas eu beaucoup de ballons à jouer. Le meilleur buteur de Ligue 2 en 2017/2018 a eu besoin de décrocher pour exister un peu plus dans le jeu. Néanmoins, il a tout de même participé aux efforts collectifs. Il a été remplacé par Baptiste Guillaume (75e), peu en vue en fin de partie.

    Olympique de Marseille

    - Mandanda (4) : de retour dans les cages phocéennes, Steve Mandanda a d'abord fait preuve de sérénité sur une tête de Ripart (13e) avant de se faire une frayeur quelques secondes plus tard. Mais sur l'ouverture du score de Bouanga, l'international français n'a pas réussi à sortir cette frappe bien placée. Pas souvent inquiété en dehors, le portier olympien s'est cependant manqué dans sa sortie sur le but de Thioub (62e) . Une sortie non maîtrisée où il s'est blessé. Touché à la cuisse, il a dû laisser sa place à Pelé (66e), qui a été surpris par Ripart.
    - Sakai (3,5) : très offensif comme à son habitude, l'international japonais a cependant eu du mal à passer ou à combiner avec Thauvin devant lui. En difficulté à plusieurs reprises sur le plan défensif face à un Bouanga en feu, il aurait pu mieux faire sur le deuxième but nîmois. Un match compliqué donc à oublier pour le numéro 2 marseillais.
    - Rami (5) : de retour au sein de la défense centrale de l'OM, le champion du Monde s'est montré serein en début de rencontre, prenant les ballons de la tête avec son nouveau coéquipier croate. Mais dans les un contre un, il a connu plusieurs difficultés.
    - Caleta-Car (5) : pour sa première en Ligue 1, l'international croate a d'abord réalisé du bon travail. Avec Rami, il a su relancé proprement tout en réalisant de bonnes interventions, notamment dans le jeu aérien. Mais en fin de rencontre, il s'est fait surprendre par Ripart sur le troisième but nîmois.
    - Amavi (4,5) : très actif dans son couloir gauche, Jordan Amavi n'a pas hésité à prendre son couloir pour apporter le surnombre. Mais quelques choix n'ont pas été bons et le latéral phocéen a conclu son match par une erreur sur l'ultime but nîmois.
    - Sanson (6) : aux côtés de Luiz Gustavo, le milieu français a réalisé une belle prestation. Toujours là au bon endroit au bon moment, notamment dans le premier acte, le numéro 8 phocéen a souvent jonglé entre sa défense et son attaque. Ses récupérations ont souvent été importantes.
    - Luiz Gustavo (5,5) : cette fois-ci placé en tant que milieu défensif, après son match en défense contre Toulouse, l'international brésilien a récupéré de nombreux ballons précieux dans le premier acte. Souvent présent pour couper les passes longues nîmoises, il a tenté de relancer proprement. Sur le plan offensif, il n'a cependant pas été décisif.
    - Thauvin (6) : après avoir disputé une dizaine de minutes contre Toulouse et inscrit un premier but, Florian Thauvin retrouvait lui aussi une place de titulaire, mais la première période a été compliquée. Esseulé dans son couloir droit, l'international français a souvent dû se débrouiller tout seul, tout en étant bien muselé par ses adversaires. Il a cependant relancé son équipe après la pause d'un superbe but (49e) avant de laisser sa place à Sarr à l'heure de jeu. Ce dernier a d'ailleurs réalisé plusieurs percées, mais n'a pas fait la différence.
    - Payet (5) : le capitaine marseillais, placé encore une fois en numéro 10, a distribué le jeu mais a surtout fait preuve de précision sur les coups de pied arrêtés, pour le plus grand plaisir de Germain notamment. Mais le joueur de 31 ans n'a pas souvent aidé les siens sur le travail défensif.
    - Ocampos (2,5) : souvent en vue lors des rencontres marseillaises, l'ailier argentin a cette fois-ci traversé cette rencontre au stade des Costières. Face à un Alakouch plutôt séduisant, Lucas Ocampos n'a jamais réussi à passer pour venir créer le danger. Rudi Garcia l'a finalement remplacé par Mitroglou en deuxième période (73e). Le Grec a tenté quelques coups de tête, mais sans danger pour le gardien adverse.
    - Germain (6) : encore une fois préféré à Mitroglou à la pointe de l'attaque, l'ancien joueur de Monaco s'est montré très volontaire devant mais aussi sur le plan défensif. Auteur de plusieurs tentatives de la tête (10e, 27e, 70e), il n'a pas non plus oublié son travail défensif. Très souvent pour écarter le danger, il est à l'origine du but de Thauvin puisque c'est lui qui renvoie le corner nîmois. De la volonté donc mais Bernardoni a gâché sa soirée.
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 2738
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: CHAMPIONNAT DE LIGUE 1 CONFORAMA , SAISON 2018-2019, J 2 : NÎMES OLYMPIQUE - OLYMPIQUE DE MARSEILLE

    Message par Admin le Dim 19 Aoû - 23:57

    Choses à retenir !


    Les Olympiens s'inclinent face à Nîmes 3 à 1 à l'extérieur dans une rencontre difficile, en clôture de la 2e journée de championnat. 

    Le retour du vestiaire.
    Le discours de Rudi Garcia durant la pause a sans aucun doute porté ses fruits. Après une première mi-temps en demi-teinte, les Olympiens ont proposé un tout nouveau visage sur la pelouse des Costières. Thauvin très discret jusqu’à la 49e minute et son ouverture du score d’un sublime ballon piqué, permet aux siens d’égaliser seulement quatre minutes après le retour du vestiaire. La réaction des Olympiens n’a malheureusement pas été récompensé par une deuxième victoire en deux journées.
    L’engagement Nîmois. 
    Pour leur match de retour dans l’élite à domicile, Nîmes a montré un visage entreprenant face à l’OM. Les Nîmois ont proposé à nos Olympiens un premier acte avec beaucoup d’engagement, et d’envie avec un brin de réussite. La tête le Luiz Gustavo après un coup-franc tiré par Dimitri Payet (5e) aurait pu mettre l’Olympique de Marseille sur les bons rails, mais le poteau en a décidé autrement. Poussés par la ferveur des siens, les Nîmois survoltés ont tenté et élèvent leur niveau de jeu au fil des minutes. 36e, Bouanga permet aux siens de prendre l’avantage dans le premier acte et de sortir avec un avantage important à la pause.
    Par la suite nos adversaires du jour n’ont pas faibli malgré l’égalisation olympienne. Nîmes s’impose honnêtement 3 à 1, dans un match compliqué pour l’OM.
    Valère Germain dans le bon sens.
    Notre avant-centre Valère Germain est un des Olympiens en forme en ce moment. Après sa bonne prestation le match dernier et l’ouverture de son compteur but, Germain a été un des Olympiens les plus en vue offensivement durant la rencontre. Tout le temps dans le bon timing sur coups de pied arrêtés, Valère aurait pu être récompensé par un but mais le portier adverse Bernardoni aura repoussé toutes les tentatives de l’ancien monégasque. 4 tirs dont 3 cadrés et plus de 70% de passes réussies, Valère Germain sera la bonne note olympienne à retenir de ce match.
    Nos finalistes titularisés pour la première fois.
    La petite surprise de la soirée a été de voir le onze de départ, concocté par Rudi Garcia. Mandanda de retour dans les barres, la première de la charnière centrale Rami-Caleta Car et Florian Thauvin installé sur son côté gauche, le coach olympien a fait confiance à ses internationaux. En recherche du rythme depuis leur rentrée à la commanderie, les internationaux ont un peu péché dans quelques duels, pour autant l’association Rami-Caleta Car a montrée des belles promesses pour la suite.
    De son côté Florian Thauvin aura inscrit son deuxième but en deux matchs avant de quitter le terrain quasiment à l’heure de jeu.
    Les Costières à bloc.
    Le football attire toujours et déchaine autant les passions. En témoignent les travées remplies du stade des Costières de Nîmes, ce soir pour la réception de nos Olympiens. 25 ans après les Nîmois ont retrouvé les plaisirs de la Ligue 1. Dans une enceinte majoritairement blanche et rouge, les supporters Olympiens se sont tout de même fait entendre. Plus de 900 supporters de l’OM ont fait le court déplacement face à Nîmes.
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 2738
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: CHAMPIONNAT DE LIGUE 1 CONFORAMA , SAISON 2018-2019, J 2 : NÎMES OLYMPIQUE - OLYMPIQUE DE MARSEILLE

    Message par Admin le Lun 20 Aoû - 0:05

    Football : Nîmes s'offre l'OM (3-1) et enchaîne avec une deuxième victoire en Ligue 1



    2

    Pour leur premier match à domicile après 25 ans loin de la Ligue 1, les promus Nîmois se sont imposés ce dimanche 19 août face à leur grand voisin marseillais. Les crocos décrochent leur deuxième victoire en autant de matches joués.


    Surprise au stade des Costières : Marseille, avec ses trois champions du monde Florian Thauvin, buteur en vain, Adil Rami et Steve Mandanda -sorti sur blessure- a été battu 3-1 par le petit promu Nîmes, ce dimanche lors de la 2e journée de Ligue 1.
    Les Nîmois, qui avait surpris en battant Angers lors de la première journée (4-3), ont corrigé l'OM en se montrant très entreprenants et en inscrivant trois buts par Denis Bouanga (34e), Sada Thioub (62e) et Renaud Ripart (87e).
    L'OM est reléguée à trois points du leader parisien, en 9e position
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 2738
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: CHAMPIONNAT DE LIGUE 1 CONFORAMA , SAISON 2018-2019, J 2 : NÎMES OLYMPIQUE - OLYMPIQUE DE MARSEILLE

    Message par Admin le Lun 20 Aoû - 0:07

    Nîmes : l'immense joie de Ripart
    Auteur du troisième but de Nîmes contre l'Olympique de Marseille (3-1), ce dimanche, à l'occasion de la 2e journée de Ligue 1, Renaud Ripart (25 ans, 2 matchs et 2 buts en L1 cette saison) est un homme heureux. A l'issue de la rencontre, l'attaquant gardois a évoqué la recette gagnante du promu, déjà vainqueur à Angers (3-4), la semaine passée.
    "C’est magnifique. On a déjà montré la semaine dernière que l’on avait une force de caractère peut-être au-dessus de la moyenne. Ce soir, cela n’a pas été évident. On a eu des passages où nous avons été moins bien. Mais, dans l’ensemble, je trouve que l’on a quand même bien maîtrisé le match. On s’est procuré pas mal de situations. Il faut aussi rendre hommage à Paul (Bernardoni) qui nous sauve deux, trois fois. Il a fait de gros arrêts", a réagi le Nîmois au micro de Canal+.
    "C’est bien. On marque trois buts à l’OM et l’équipe n’a pas pris le moindre but. On a notre philosophie de jeu. On a un jeu très porté sur l’offensive. Que ce soit Marseille ou une autre équipe, on essaye d’avoir la même qualité de jeu. Parfois, c’est un peu moins bien, mais c’est bien aujourd’hui sur le jeu offensif", a terminé Ripart.
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 2738
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: CHAMPIONNAT DE LIGUE 1 CONFORAMA , SAISON 2018-2019, J 2 : NÎMES OLYMPIQUE - OLYMPIQUE DE MARSEILLE

    Message par Admin le Lun 20 Aoû - 0:10

    L'OM CHUTE À NÎMES 

    Dernier match de la Dernier match de la deuxième journée de Ligue 1 ce soir, avec Nîmes qui accueillait l'Olympique de Marseille dans son antre. Et le promu a créé la surprise, en s'imposant sur le score de 3-1 face aux troupes de Rudi Garcia.



    Bouanga mettait les locaux devant après avoir enrhumé Sakai (1-0, 34e), mais Florian Thauvin répondait avec un superbe ballon piqué au retour des vestiaires (1-1, 49e). Peu après, Thioub redonnait l'avantage à son équipe sur un contre éclair des Nîmois (2-1, 62e). On notera aussi la blessure de Mandanda, qui a dû quitter les siens à la 66e minute de jeu. Les Phocéens n'ont pas pu revenir au score et Ripart pliait la rencontre (3-1, 87e). Nîmes totalise déjà 6 points en 2 journées ! 
    photo : Savanier en duel avec Ocampos
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 2738
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: CHAMPIONNAT DE LIGUE 1 CONFORAMA , SAISON 2018-2019, J 2 : NÎMES OLYMPIQUE - OLYMPIQUE DE MARSEILLE

    Message par Admin le Lun 20 Aoû - 5:25

    Nîmes – OM (3-1) : les 4 raisons de la débâcle marseillaise


    Si l’OM peut légitimement pester contre l’arbitrage pour un penalty non sifflé, les Phocéens se sont malgré tout fait dévorer par le promu nîmois ce dimanche soir. Voici ce qui n’a pas fonctionné.


    Des Mondialistes hors de forme

    Les Mondialistes marseillais sont quand même très loin de leur meilleur niveau. En manque de rythme, de complémentarité et de vitesse, l’axe Rami – Caleta-Car a eu toutes les peines du monde face à la vivacité des attaquants nimois. Le Croate s’est même frachement fait bouger par Renaud Ripart sur le 3-1. A droite, Hiroki Sakai a souffert le martyr face au remuant Denis Bouanga. Auteur de quelques arrêts mais pataud dans sa sortie sur le second but signé Thioub, Steve Mandanda était très loin de son niveau de « Phenomeno » avant sa sortie sur blessure à la 66e. Quant à Florian Thauvin, si l’on excepte son but – le 2eme en deux apparitions cette saison – il a paru totalement à la rue.

    Un manque d’agressivité flagrant

    A l’instar de Lyon à Reims vendredi, l’OM a perdu son match à l’envie face au promu gardois. Le Nîmes Olympique a dominé la partie dans l’agressivité, dans les duels, dans la conquête du ballon. Le plus modeste budget de Ligue 1 était surmotivé quand les Marseillais ont joué à un rythme de sénateurs. Cela ne pardonne pas.

    Un milieu qui n’a pas pesé

    C’est relativement surprenant dans la mesure où le duo Sanson – L.Gustavo a effectué la totalité de la préparation avec l’OM mais les Phocéens se sont faits manger dans la bataille de l’entrejeu. On comprend mieux pourquoi Rudi Garcia ressent un manque dans son effectif à ce poste depuis le départ de Zambo-Anguissa à Fulham et pourquoi il réclame la venue d’un milieu athlétique. Sur ce genre de match, face à des milieux musculeux comme celui des Crocos emené par Moustapha Diallo, Marseille accuse un vrai déficit de puissance.

    Devant, Germain – Mitroglou ne sont pas assez tueurs

    Une nouvelle fois titulaire à la place Kostas Mitroglou, Valère Germain s’est créé des situations mais, encore aujourd’hui, l’ancien Monégasque ne s’est pas montré assez tueur devant les buts. S’il a gagné pas mal de duels de la tête, Germain a vu toutes ses tentatives repoussées par Paul Bernardoni. Rentré en jeu sur la fin, Kostas Mitroglou s’est créé des situations mais n’a pas été en mesure non plus de les convertir. Avec un vrai tueur dans la surface peut-être que le destin du match aurait été différent…

    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 2738
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: CHAMPIONNAT DE LIGUE 1 CONFORAMA , SAISON 2018-2019, J 2 : NÎMES OLYMPIQUE - OLYMPIQUE DE MARSEILLE

    Message par Admin le Lun 20 Aoû - 9:57

    Ligue 1 - Nîmes-OM : mangés par les Crocos
    Titulaire et buteur sur une remarquable balle piquée, Florian Thauvin a remis l'OM sur les bons rails quelques minutes. Le reste de la rencontre, les Marseillais n'ont pas été à leur niveau face à des Nîmois (ici Landre et Paquiez) plus entreprenants. Et le résultat final apparaît logique.  Photo Bruno Souillard
    C'était jour de fête dans le Gard et tous les Nîmois se souviendront du retour en Ligue 1 des Crocos, à domicile, vingt-six ans après leur dernier match dans l'élite. Et de cette folie douce qui a saisi le public du stade des Costières après la victoire du Nîmes Olympique contre l'OM (3-1).
    Les Olympiens, eux, devront vite oublier leur terrible déconvenue. L'optimisme prévalait pourtant dans les rangs marseillais à la vue de la composition d'équipe, Rudi Garcia ayant choisi à la surprise générale de titulariser quatre finalistes du Mondial au coup d'envoi : Florian Thauvin, déjà buteur contre Toulouse, Adil Rami, Steve Mandanda et la recrue croate, Duje Caleta-Car. Mais sur le terrain, l'apport des Mondialistes ne s'est pas vraiment fait sentir. Hiroki Sakai peut en témoigner après s'être fait déposer avec une naïveté confondante par Denis Bouanga sur l'ouverture du score du Nîmes Olympique (34) et avant d'être à nouveau coupable sur le but du 2-1. Tout comme Il Fenomeno, crucifié par Sada Thioub (62) et remplacé dans la foulée par Yohann Pelé. Le décalage entre le dépit de Mandanda, touché à la cuisse gauche, et l'euphorie qui embrasait les tribunes des Costières était alors saisissant pendant que des "Et ils sont où les Marseillais ?" résonnaient dans l'enceinte nîmoise. Le troisième but, inscrit par Renaud Ripart (87), finissait d'achever les Olympiens alors que le refrain des Nîmois reprenait de plus belle.

    Égalisation dès le retour des vestiaires

    Droit comme un I dans son aire technique, bras croisés, l'entraîneur olympien ne bronchait pas. Avant de boire le calice jusqu'à la lie, l'OM avait tout de même réussi à sortir de sa torpeur en égalisant dès le retour des vestiaires par l'intermédiaire de Thauvin (49), à la conclusion d'un mouvement supersonique initié par Payet et relayé par Morgan Sanson. Cela n'a finalement pas suffi. Valère Germain aurait aussi dû obtenir un penalty après un tirage de maillot flagrant dans la surface, mais cette fois l'assistance vidéo à l'arbitrage n'a pas remis l'OM dans le bon sens.
    Il faut dire, même si les deux effectifs ne se valent pas sur le papier et que les deux clubs évoluent aux antipodes, que ce court déplacement de 120 kilomètres face à un promu avait tout du traquenard pour Luiz Gustavo et ses coéquipiers. L'avant-match avait donné le ton et les premières indications sur l'ambiance de la soirée, avec tifo géant et encouragements à gogo, quand le parcage marseillais, peuplé par près de 900 fadas de l'OM, faisait entendre sa voix.

    Plus combatifs, plus engagés

    Le coup d'envoi n'a fait que confirmer l'appétit des Crocos. Plus combatifs, plus engagés, Umut Bozok et ses partenaires ont semé le doute dans l'esprit des Marseillais dès la première période. Manquant de sérénité, de justesse technique et d'envie, les Olympiens ont donc subi le jeu rapide des Gardois et leurs coups de pied arrêtés. Sur les phases défensives, ils ont même donné la sale impression de se regarder en se demandant qui devait faire quoi... Et sans jamais parvenir à enrayer la belle mécanique nîmoise.
    Dans la tribune présidentielle, Jacques-Henri Eyraud, le président, et Andoni Zubizarreta, le directeur sportif, n'en croyaient visiblement pas leurs yeux devant le terne spectacle de leurs ouailles. Ils ont encore quelques jours avant la fermeture du marché des transferts pour s'activer en coulisses et accélérer sur les derniers dossiers en cours. Si celui menant au Serbe Nemanja Radonjic a trouvé son épilogue, il leur reste à boucler (ou pas) celui qui conduit à Mario Balotelli. Sur le terrain, Rudi Garcia a désormais une semaine pour panser les plaies infligées par les crocs des Crocos et préparer la venue du Stade Rennais. Ce ne sera pas de trop...
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 2738
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: CHAMPIONNAT DE LIGUE 1 CONFORAMA , SAISON 2018-2019, J 2 : NÎMES OLYMPIQUE - OLYMPIQUE DE MARSEILLE

    Message par Admin le Lun 20 Aoû - 12:06

    Si certains espéraient un match nul face à Marseille, le maire de Nîmes, lui, avait carrément misé sur une victoire. Avec succès…

    Objectif Gard - Coralie Mollaret

    Le maire (Les Républicains) de Nîmes a assisté au match de Nîmes contre Marseille avec son épouse (Capture d'écran Live Objectif Gard)


    Le foot, ses matchs, ses victoires et ses défaites. Finalement, l’univers politique n’est pas si éloigné du monde footballistique. Tout aussi impitoyable et haletant. Alors oui, les élus peuvent être moins séduisants que les footballeurs… Mais passons. Revenons plutôt au match de Nîmes Olympique hier soir contre Marseille. Une sacrée affiche pour le club qui jouait là son premier match à domicile en Ligue 1 depuis... 25 ans ! 
    À l'entrée des Costières, le maire (Les Républicains) de Nîmes, Jean-Paul Fournier est ravi. Une joie partagée par son ex-ancien allié centriste, Yvan Lachaud, qui a tenu à « tirer son chapeau au président du club Rani Assaf » pour la montée en Ligue 1, la saison passée. Une bonne nouvelle n'arrivant jamais seule à Nîmes, les Crocos ont réalisé l’exploit hier soir, en battant les Phocéens 3 à 1. 
    Allez soyons honnête : peu de personne croyait en leur victoire. Parmi les supporters débordant d'enthousiasme, Jean-Paul Fournier avait pronostiqué 2 à 1 pour Nîmes. « J’avais raison », sourit l’édile à la sortie du match. L’homme de droite sera lui-aussi capable de déjouer les pronostics pour les Municipales de 2020 ? Ou préférera-t-il déclarer forfait ? Réponse au printemps. En attendant faites vos jeux, rien ne va plus ! 
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 2738
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: CHAMPIONNAT DE LIGUE 1 CONFORAMA , SAISON 2018-2019, J 2 : NÎMES OLYMPIQUE - OLYMPIQUE DE MARSEILLE

    Message par Admin le Lun 20 Aoû - 12:14

    FAIT DU JOUR 
    Nîmes Olympique : ils sont vraiment dingues !


    Bernard Blaquart qualifiait ses joueurs de dingues après la victoire à Angers, ils l'ont vraiment été face à Marseille.



    Deux victoires en deux matches, deuxièmes de la Ligue 1, les Crocos peuvent savourer (photo Jean-Claude 


    Les Crocos n'en finissent plus d’étonner la France du foot. Hier soir, c'est le grand Olympique de Marseille qui en a fait les frais. Retour sur cette folle soirée.


    Les supporters nîmois ont attendu 25 ans pour revoir la Ligue 1 dans leur stade, mais ils ne sont pas prêts d'oublier ce retour explosif. Soyons honnête : qui aurait imaginé un tel scénario ? Même certains des plus fervents supporters sont peut-être revenus sur leurs pronostics au moment de voir pénétrer l'équipe phocéenne sur la pelouse.
    Mais comme l’on répète inlassablement depuis plusieurs mois : impossible n’est pas nîmois ! Nous les savions capables d'exploits retentissants en Ligue 2, ils savent aussi en réaliser en Ligue 1. Pas de retournement de situation extraordinaire, hier soir, mais une victoire sans discussion sur une équipe qui terminera très probablement dans le top 5 de ce championnat. En deux journées, les Crocos ont inscrit sept buts et se placent comme la meilleure attaque de l'élite. Comme quoi même à l'échelon supérieur, attaquer rime avec succès.
    Au coup de sifflet final, le stade des Costières était en feu et les joueurs de Rudi Garcia sont abasourdis par ce promu si entreprenant, si enthousiaste et si volontaire. Comme le répète joueurs et entraîneur, la saison ne fait que débuter et nous sommes loin d’avoir atteint le but final : se maintenir. À l'issue du match, Bernard Blaquart avait le sourire et il était rassuré, "on se dit que l'on peut jouer en Ligue 1." 


    Une victoire à la nîmoise


    Une action qui illustre l'ADN du Nîmes Olympique, de la hargne et de l'engagement, représenté notamment par Renaud Ripart (photo Jean-Claude Azria)


    C’est l'attaquant Umut Bozok qui a employé l’expression après la rencontre, «c’est une victoire à la nîmoise.» Qu’est-ce que cela signifie ? De l’engagement et du jeu vers l’avant, sans complexe. Les Nîmois ont fait comme si ce n’était pas l’OM en face. Pas non plus perturber par la pression de l’affiche ni la ferveur du public. Au contraire, ils savent s’en servir pour se galvaniser. Une ouverture du score, on pouvait y croire et Bouanga, le premier.
    Mais parvenir à reprendre l’avantage après l’égalisation des Phocéens en début de période, la performance mérite d’être saluée. Si l'ancien Lorientais a montré, hier soir, tout l'étalage de son talent, le début de saison de Sada Thioub n'est pas mal non plus. Avec deux buts en deux matches, il affiche le même bilan que Renaud Ripart. Ce dernier ne cachait pas sa joie après avoir définitivement assommé les Marseillais, à quatre minutes du terme. «C’est beaucoup d’émotions, c’est super. Tous mes proches étaient dans les tribunes.»
    Le maestro des Costières qui plante la dernière banderille, tout un symbole. Pas de ciseau retourné sorti de nulle part mais de la hargne et de l’envie pour récupérer le ballon et l’expédier au fond des filets. Des qualités qui poussent cette équipe à se surpasser à chaque match et à repousser les limites du réel.

    Une pépite nommée Bouanga


    L'ancien lorientais a fait vivre un cauchemar au Marseillais Hiroki Sakai (photo Jean-Claude Azria)


    C’est indiscutablement l’homme du match. Denis Bouanga, venu dans le Gard pour remplacer Romain Del Castillo, s'est sublimé face à Marseille. Sa justesse technique et sa rapidité d’exécution ont complètement déstabilisé son vis-à-vis, Hiroki Sakai. C’est d’ailleurs sur un numéro individuel que le Gabonnais mettait les Crocos sur de bons rails. Sur le deuxième but, sa volonté de percussion était récompensée par le but de Thioub. Maintenant, le plus dur sera de reproduire la performance. Pour le numéro 10 des Crocos, c'était aussi la première au stade des Costières avec le maillot rouge. Des débuts qu'il n'est pas prêt d'oublier : «l'ambiance était magnifique. Avec ce public, tout est possible.»
    Renaud Ripart le disait après ce succès, «le match le plus dur est toujours celui qui arrive». Il est clair que la saison est très longue et que les Nîmois auront forcément des baisses de régime. Mais avec une telle d’ébauche d’énergie, comment ne pas être récompensé. Il suffit simplement de fermer les yeux et de se dire que d’autres exploits sont possibles. Car après tout ces types sont dingues !


    Norman Jardin et Corentin Corger - Objectif Gard 
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 2738
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: CHAMPIONNAT DE LIGUE 1 CONFORAMA , SAISON 2018-2019, J 2 : NÎMES OLYMPIQUE - OLYMPIQUE DE MARSEILLE

    Message par Admin le Lun 20 Aoû - 12:19

    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 2738
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: CHAMPIONNAT DE LIGUE 1 CONFORAMA , SAISON 2018-2019, J 2 : NÎMES OLYMPIQUE - OLYMPIQUE DE MARSEILLE

    Message par Admin le Lun 20 Aoû - 12:20

    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 2738
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: CHAMPIONNAT DE LIGUE 1 CONFORAMA , SAISON 2018-2019, J 2 : NÎMES OLYMPIQUE - OLYMPIQUE DE MARSEILLE

    Message par Admin le Lun 20 Aoû - 12:23


    Bernard Blaquart (entraîneur du Nîmes Olympique) : « Ce succès est intéressant, il rassure, on n'avait pas de repère par rapport à la Ligue 1 et on fait un bon match. Je suis ravi, il y avait une attente et le petit poucet a assumé son statut. Au-delà du résultat, on avait besoin de s'étalonner. Il faut continuer ainsi. Le challenge est de montrer que Nîmes est une équipe de Ligue 1. Ce soir, elle l'a démontré. Il faudra le confirmer. On a souffert sur coups de pied arrêtés, mais on a bien maîtrisé ce match. Ce contenu doit nous rassurer même si Marseille montera en puissance. Défensivement, on a été plus costaud et plus équilibré qu'à Angers, on est en progrès, mais on peut encore faire mieux techniquement. Ce succès doit montrer à mes joueurs qu'ils ont des capacités ». 
    Rudi Garcia (entraîneur de l’Olympique de Marseille): « C'est une soirée à vite oublier. Il y a bien longtemps que l'on n'avait pas été aussi mauvais. C'était un soir sans, mais ce ne peut être qu'un accident parce que si l'on montre ce visage-là cette saison… On a été battu dans l'agressivité. On s'est fait rentrer dedans. Nîmes mérite ce succès. Il avait l'envie et l'efficacité. Peu de joueurs, pas que les internationaux, étaient bien en jambe. On a manqué de rythme, on n'a pas aligné trois passes en première mi-temps. A l'inverse, on a pris des vagues, on n'a jamais réussi à gagner un duel. Je savais que l'on n'était pas à 100%, mais on n'a pas le droit d'être aussi mauvais. Il nous faut absolument gagner le prochain match »
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 2738
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: CHAMPIONNAT DE LIGUE 1 CONFORAMA , SAISON 2018-2019, J 2 : NÎMES OLYMPIQUE - OLYMPIQUE DE MARSEILLE

    Message par Admin le Lun 20 Aoû - 12:33

    Nîmes le tube de l'été !


    «Ça risque d’être une belle fête. Malheureusement pour Nîmes, l’OM sortira vainqueur.» 
    Voilà ce que déclarait, sous forme de boutade, Valère Germain à l’avant-veille de ce Nîmes-Marseille. Un duel a priori déséquilibré entre le promu gardois et le quatrième de la dernière Ligue 1, finaliste de la Ligue Europa qui plus est. Un «col hors-catégorie», comme le décrivait l’entraîneur des Crocos, Bernard Blaquart, en conférence de presse d’avant-match. L’attaquant marseillais avait vu juste au moins sur un point : les Costières étaient effectivement en fête. Avant le coup d’envoi, pendant la rencontre et bien évidemment à la fin. Car les promus ont fait chuter l’OM (3-1). Autant les Nîmois avaient puisé dans leurs ressources pour renverser Angers lors de la première levée, après avoir été menés 3-1 et été proches du 4-1 (victoire 4-3), autant cette fois, ils ont maîtrisé leur sujet de bout en bout face à des Marseillais amorphes. «Plus matures, plus sereins, juge M. Blaquart. Le match a été mieux maitrisé. Défensivement, on ne s’est pas affolé comme la semaine dernière. Offensivement, on a été tranchant. C’est rassurant et encourageant.»
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 2738
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: CHAMPIONNAT DE LIGUE 1 CONFORAMA , SAISON 2018-2019, J 2 : NÎMES OLYMPIQUE - OLYMPIQUE DE MARSEILLE

    Message par Admin le Lun 20 Aoû - 12:37





    En clôture de la 2e journée de Ligue 1 Conforama, un Nîmes Olympique étonnant a décroché son 2e succès en s’offrant le scalp de l’OM (3-1), dans une ambiance des grands soirs aux Costières.





    NO - OM  : 3 - 1

    Au cours d’un match passionnant, le Nîmes Olympique, galvanisé par son public, a enchaîné un deuxième succès en remportant le choc du week-end face à l’Olympique de Marseille. Avec 7 buts marqués, les Gardois sont meilleure attaque du championnat après deux journées.
    Les Phocéens n’attendent que six minutes pour se montrer dangereux. Luiz Gustavo trouve le poteau après une tête piquée dans un angle fermé (6e). Malgré cette chaude alerte, les Nîmois régalent les Costières dans vingt premières minutes endiablées. Survoltés, les ouailles de Bernard Blaquart mettent une intensité folle dans leur jeu et malmènent les Marseillais, se projetant sur chaque récupération de balle. Leur première action franche intervient sur un corner de Savanier. D’une tête au premier poteau, Ripart coupe joliment la trajectoire du ballon. Mandanda repousse avec difficulté (13e). Logiquement, les Crocos doivent souffler après un début de match sans temps mort. L’OM a laissé passer l’orage et passe à l’offensive. Germain inquiète Bernardoni, mais le gardien prêté par les Girondins de Bordeaux repousse du bras gauche la tête du numéro 28, sur un coup franc de Payet (27e). Le NO trouve son second souffle, bien aidé par un exploit personnel de Denis Bouanga. Sur un long ballon de Diallo, l'ancien Lorientais, sur la gauche, réalise un contrôle en mouvement parfait, se joue de Sakai, avant de tirer puissamment à ras de terre. Mandanda est trop court (1-0, 34e).



    NÎMES, UN ENGAGEMENT DE TOUS LES INSTANTS


    L’Olympique de Marseille réagit après la mi-temps, sur un contre rondement mené. Payet lance Sanson, parti de son camp. Le Phocéen accélère et glisse parfaitement le ballon à Thauvin, sur sa droite, à l’entrée de la surface. Sans contrôle, le champion du Monde pique son ballon par-dessus Bernardoni et signe son 2e but en deux journées (1-1, 49e). Sur l’occasion, Sanson délivre sa 20e passe décisive pour sa 150e apparition en Ligue 1 Conforama. Les Crocodiles ne perdent pas leur mordant et reprennent l’avantage à l’heure de jeu. Bouanga emmène un contre foudroyant. Le numéro 10 résiste au retour de Sanson. Sakai intervient et dégage le ballon dans son coéquipier, ce qui devient une véritable passe décisive pour Thioub, lancé vers la cage. Déjà buteur lors de la première journée, l’attaquant remporte son duel face à Mandanda (2-1, 62e), blessé sur l'action. Derrière, Paul Bernardoni est également au rendez-vous. Le meilleur gardien du dernier championnat de Domino’s Ligue 2 avec le Clermont Foot s’illustre notamment en repoussant du poing une belle tête piquée de Germain (70e). Ripart paraphe finalement la victoire nîmoise. Sur un long ballon, l’attaquant s’arrache et impose son physique à Amavi puis Caleta-Car, avant de glisser le ballon sur la gauche de Pelé (3-1, 87e).
    Comme le Stade de Reims, le Nîmes Olympique a confirmé sa belle première journée en enregistrant une 2e victoire de rang. On n’avait plus vu deux promus à deux victoires sur les deux premières journées depuis 1962 en Ligue 1 Conforama. Les Nîmois, dauphins du PSG, devancent les Rémois, quatrièmes. L’OM, de son côté, glisse au 9e rang.



    Les réactions : 

    Renaud Ripart :
    «On ne pouvait pas rêver mieux. C'est super. Il faut se souvenir où on était il y a trois ans. Je me suis battu tout le match. Sur l'action de mon but, j'ai eu de la réussite mais je mets tellement de rage et de générosité que ça me sourit. Mes proches étaient contents dans les tribunes. J'ai fait le salut du torero pour le célébrer. Même dans le jeu on les a mis en difficulté. Battre l'OM 3-1, ça reste une référence. C'est un super résultat. On était bien. On a bien exploité les ballons de contre. C'est une juste récompense. C'est super pour la ville et pour le club : 25 ans sans Ligue 1 et revenir sur un match comme ça, c'est parfait. On n'a que peu été mis en danger. Derrière, il y avait pas mal de joueurs marseillais en manque de rythme et on a pu exploiter des espaces dans leur dos. On a respecté les consignes du coach : les empêcher de jouer et de trouver Payet entre les lignes. On l'a bien fait. On leur a laissé peu d'espaces. On s'est vite projetés vers l'avant une fois qu'on avait le ballon. Il faut nous souhaiter qu'on enchaîne les victoires même si on sait que ça va s'arrêter un jour.»


    Bernard Blaquart entraîneur du Nîmes Olympique : «Ça rassure. Plein de choses m'ont plu. On a été plus costaud défensivement qu'à Angers. L'équipe a été plus équilibrée et performante en contre. On peut faire mieux techniquement. au-delà du résultat, on avait besoin de s'étalonner face aux équipes de Ligue 1, même si l'OM n'est pas à 100% c'est rassurant. Qu'on continue, c'est bien, c'est bien. Si on est en avance? Quand on voit notre calendrier on se dit que oui. On doit montrer qu'on est une équipe de Ligue 1, c'est ça le challenge. Les points sont importants mais le contenu est bien. On a montré des choses. On a fait des choses très intéressantes. On a maîtrisé. Défensivement on a souffert sur des coups de pied arrêtés. Le but qu'on prend c'est sur un coup franc pour nous. Ça ne s'arrête pas là. Sur la durée on va voir. C'est un bon début, le noyau de joueurs est toujours là et les nouveaux s'intègrent bien. Sur ce qu'on a montré, oui, on est une équipe de L1, mais on ne juge pas une équipe sur un match. La victoire me semble méritée. Nos joueurs de côté ont fait mal par leur vitesse, le groupe est à féliciter. Cette victoire va marquer les joueurs car ça va leur prouver qu'ils sont capables. Après peut-être que dans huit jours on sera nuls.»


    Rudi Garcia : «C'est une soirée à vite oublier. Il y a bien longtemps que l'on n'avait pas été aussi mauvais. C'était un soir sans, mais ce ne peut être qu'un accident parce que si l'on montre ce visage-là cette saison... On a été battu dans l'agressivité. On s'est fait rentrer dedans. On a failli. Nîmes mérite ce succès. Il avait l'envie et l'efficacité. Ce n'est pas une bonne soirée. Peu de joueurs, pas que les internationaux, étaient bien en jambe. On a manqué de rythme, on n'a pas aligné trois passes en première mi-temps. A l'inverse, on a pris des vagues, on n'a jamais réussi à gagner un duel. Je savais que l'on n'était pas à 100%, mais on n'a pas le droit d'être aussi mauvais. Il nous faut absolument gagner le prochain match.»
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 2738
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: CHAMPIONNAT DE LIGUE 1 CONFORAMA , SAISON 2018-2019, J 2 : NÎMES OLYMPIQUE - OLYMPIQUE DE MARSEILLE

    Message par Admin le Lun 20 Aoû - 12:45

    Retour sur l'écrasante victoire des Crocos face à l'OM


    ERIC DELANZY - Midi Libre 
    20/08/2018 



    Deux matches, deux buts pour Sada Thioub, qui a redonné l’avantage aux Crocos. - ALEXANDRE DIMOU


    Vainqueurs en toute logique ce dimanche soir (3-1), les promus gardois apprennent vite, et marquent toujours autant. Les voilà dauphins du PSG...


    Ils ont régalé depuis deux ans et demi en Ligue 2. Et les Crocos sont donc décidés à régaler en Ligue 1. A Angers (4-3). Contre l’OM (3-1). N’importe où, n’importe quand. Marseille est tombé, ce dimanche, pour la première fois de l’histoire des Costières. Le dernier succès dans le Gard, c’était le 25 avril 1978, à Jean-Bouin. 
    Depuis deux ans et demi, justement, les vieux (supporters) de la vieille nous disent souvent que ces Crocodilets, qui ont sauvé le club, ressuscitent la mémoire et l’âme de l’enceinte légendaire. "Le petit Marseille", comme on l’appelle, a fait sombrer le grand Marseille. Le grand Marseille, avec cinq joueurs ayant disputé la Coupe du monde. 


    Bouanga, le détonateur

    Car Rudi Garcia n’avait pas fait semblant. On attendait un, voire deux mondialistes finalistes au coup d’envoi. L’entraîneur provençal en avait finalement aligné quatre sur quatre, Mandanda, la charnière Rami-Caleta-Car et Thauvin. Tout simplement son équipe type. Bernard Blaquart voulait jauger sa formation ? Il était servi !
    Ripart, lui, est toujours servi sur un plateau par Savanier sur corner, au 1er poteau. C’est une des spéciales nîmoises. La Ligue 2 le sait. La Ligue 1 va vite apprendre à la connaître. Mandanda a été vigilant sur le premier corner, et Briançon un peu court sur le suivant après la déviation de Ripart (13e). Mais c’était bon signe : les Crocos tenaient le rythme, et le ballon. Avant la rencontre, leur parrain et futur président d’honneur, Jean-Jacques Bourdin, nous avait confié qu’il avait trouvé les joueurs d’une sérénité olympienne. Et s’il n’y avait qu’un Olympique en 1re période, c’était bien celui de Nîmes : Diallo ouvrait sur Bouanga, qui prenait de la vitesse pour éliminer Sakai, mondialiste n°5, et tromper Mandanda d’une frappe sèche petit filet (1-0, 34e). Quasiment au même moment que Chavarria vendredi, buteur et tombeur de Lyon avec le promu rémois (1-0). Un autre signe ? 
    En attendant, l’OM n’avait été dangereux que sur coup de pied arrêté, par des têtes de Germain sur coups francs de Payet (10e, 27e). Sinon, le club phocéen avait gagné le concours du plus grand nombre de ballons perdus : 71 en 1re période ! 
    La 2e allait être différente... ou pas. L’égalisation survenant suite à un coup-franc... gardois ! Il était repoussé par Germain. S’ensuivait un incroyable contre à 3 contre 3, conclu d’un piqué par Thauvin sur un service de Sanson (1-1, 49e). Blaquart était fou. Jamais son équipe n’aurait dû se découvrir comme ça...


    Ripart, le perforateur

    Elle se découvre, mais elle se découvre, aussi. Et elle va de l’avant, toujours. A l’image de sa recrue Bouanga, le joueur le plus cher de l’histoire du club, par ailleurs grand supporter de l’OM. Son nouveau déboulé côté gauche, à 2 000 à l’heure, était à peine freiné par Sanson. Le ballon filait vers Mandanda... et surtout vers Thioub, qui devançait le gardien et redonnait l’avantage au promu (2-1, 62e). Instant de grâce pour un collectif et un public en fusion. Instant de désespoir pour Mandanda, blessé sur l’action (cuisse). Et pour un OM sans solution. Quel bloc défensif gardois !
    Et quel Renaud Ripart ! L’enfant du pays, le symbole, l’aficionado : il a défié Caleta-Car dans la surface, l’a percuté, désossé, pour tromper un Pelé impuissant (3-1, 86e). L’entrée de Mitroglou n’y a rien changé : l’OM était inoffensif. Ou, plutôt, les Crocos étaient trop offensifs. Qui arrêtera la meilleure attaque de Ligue 1 ? Les voilà co-leaders, dauphins du PSG au goal average !

    Bernard Blaquart (Nîmes) : «On a maitrisé»
    Le 20/08/2018

    Bernard Blaquart, l'entraîneur de Nîmes, réagissait après la victoire de son équipe (3-1) face à Marseille lors du match de clôture de la deuxième journée de ligue 1.

    Bernard Blaquart (entraîneur du Nîmes Olympique après la victoire contre Marseille) : «Ça rassure. Plein de choses m'ont plu. On a été plus costaud défensivement qu'à Angers. L'équipe a été plus équilibrée et performante en contre. On peut faire mieux techniquement. au-delà du résultat, on avait besoin de s'étalonner face aux équipes de Ligue 1, même si l'OM n'est pas à 100% c'est rassurant. Qu'on continue, c'est bien, c'est bien. Si on est en avance? Quand on voit notre calendrier on se dit que oui. On doit montrer qu'on est une équipe de Ligue 1, c'est ça le challenge. Les points sont importants mais le contenu est bien. On a montré des choses. On a fait des choses très intéressantes. On a maîtrisé. Défensivement on a souffert sur des coups de pied arrêtés. Le but qu'on prend c'est sur un coup franc pour nous. Ça ne s'arrête pas là. Sur la durée on va voir. C'est un bon début, le noyau de joueurs est toujours là et les nouveaux s'intègrent bien. Sur ce qu'on a montré, oui, on est une équipe de L1, mais on ne juge pas une équipe sur un match. La victoire me semble méritée. Nos joueurs de côté ont fait mal par leur vitesse, le groupe est à féliciter. Cette victoire va marquer les joueurs car ça va leur prouver qu'ils sont capables. Après peut-être que dans huit jours on sera nuls.»

    Spectateurs : 15 285.
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 2738
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: CHAMPIONNAT DE LIGUE 1 CONFORAMA , SAISON 2018-2019, J 2 : NÎMES OLYMPIQUE - OLYMPIQUE DE MARSEILLE

    Message par Admin le Lun 20 Aoû - 12:54

    Nîmes – OM (3-1) : Pierre Ménès désigne les coupables de la débâcle marseillaise

    Sèchement battu aux Costières par le Nîmes Olympique (3-1), l’OM n’a pas pu compter sur la plupart de ses cadres habituels. Pierre Ménès s’inquiète notamment pour Steve Mandanda.

    Rudi Garcia n’a pas caché sa colère après la défaite à Nîmes dimanche soir mais il n’est pas le seul à avoir peu goûté la faiblesse de la prestation de l’OM face à la furia des Crocos (3-1). Pierre Ménès n’a pas manqué de tacler quelques joueurs du club phocéen qu’il a trouvés très décevants.

    « Caleta-Car ? Il m’a paru extraordinairement lent »

    « On attendait le retour de la Ligue 1 aux Costières et on n’a pas été déçu. Les Nîmois ont nettement battu l’OM, dans l’envie, l’engagement physique et la vitesse. Côté marseillais, les mondialistes m’ont paru en toute petite forme, même si Thauvin a égalisé. Et il y a d’autres problèmes dans cette équipe, a soufflé Ménès sur son blog. La fragilité de Mandanda commence à être problématique puisque c’est son 4e pépin musculaire en un an. On ne va non plus brûler Caleta-Car pour son premier match, mais il m’a paru extraordinairement lent. Rami n’y était pas du tout et les latéraux ont énormément souffert. »
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 2738
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: CHAMPIONNAT DE LIGUE 1 CONFORAMA , SAISON 2018-2019, J 2 : NÎMES OLYMPIQUE - OLYMPIQUE DE MARSEILLE

    Message par Admin le Lun 20 Aoû - 13:10

    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 2738
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: CHAMPIONNAT DE LIGUE 1 CONFORAMA , SAISON 2018-2019, J 2 : NÎMES OLYMPIQUE - OLYMPIQUE DE MARSEILLE

    Message par Admin le Lun 20 Aoû - 14:02

    LES NÎMOIS S’IMPOSENT FACE À MARSEILLE (3-1)


    • 20 août 2018


    Pour le retour de la Ligue 1 Conforama au Stade des Costières, les Crocos ont fait sauter l’ogre marseillais et s’imposent 3 buts à 1 !

    Les statistiques générales

    42Possession (%)58
    13Tirs11
    5Tirs cadrés5
    69Passes réussies (%)76
    0Hors-jeux3
    6Corners7
    20Centres25
    10Fautes10
    3Cartons jaunes1
    0Cartons rouges0

    Contenu sponsorisé

    Re: CHAMPIONNAT DE LIGUE 1 CONFORAMA , SAISON 2018-2019, J 2 : NÎMES OLYMPIQUE - OLYMPIQUE DE MARSEILLE

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Ven 21 Sep - 7:36