NO-crocos sans frontières

Forum d'information et d'échanges entre les supporters du Nîmes Olympique, quelque soit son lieu de résidence, afin de partager la passion pour ce club de football.


    5EME JOURNÉE DE LIGUE 1 CONFORAMA : GIRONDINS DE BORDEAUX / NÎMES OLYMPIQUE

    Partagez
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 3518
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: 5EME JOURNÉE DE LIGUE 1 CONFORAMA : GIRONDINS DE BORDEAUX / NÎMES OLYMPIQUE

    Message par Admin le Dim 16 Sep - 21:25


    NÎMES, meilleur taux de spectacularité de la
    Ligue 1 avec le plus de buts marqués lors de ses matches (en moyenne 5 buts).

    Nîmes 2e meilleure attaque après le PSG, même si plus mauvaise défense de L1 après Guingamp. Bravo les crocos loués dans le canal football club !

    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 3518
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: 5EME JOURNÉE DE LIGUE 1 CONFORAMA : GIRONDINS DE BORDEAUX / NÎMES OLYMPIQUE

    Message par Admin le Dim 16 Sep - 21:32

    Bernard Blaquart (Nîmes) : «Une force collective»

    Le 16/09/2018

    L'entraîneur nîmois Bernard Blaquart a apprécié la réaction de ses hommes à Bordeaux ce dimanche (3-3), tout en soulignant leur marge de progression.

    Bernard Blaquart (entraîneur de Nîmes, qui a accroché Bordeaux) : «Les points, il faut qu'on les prenne quand on peut. Comme tout le monde, on en a besoin. Ce qui est rassurant, quand on est entraîneur, c'est que, quand on est mené au score, on sait qu'on peut revenir. On peut aussi prendre d'autres buts, c'est vrai, c'est la réalité, mais quand il y a qu'un but d'écart ou deux des fois, jusqu'au bout on peut revenir. C'est une force collective. C'est un groupe qui vit depuis plusieurs années ensemble, les joueurs se connaissent bien, ils passent beaucoup de temps ensemble en dehors du terrain. On ne joue pas au football pour s'emmerder, mais pour gagner des matches, pour être libéré et être heureux. Je voudrais que mes joueurs se libèrent encore plus, certains peuvent encore faire mieux, ils ne sont pas complètement libérés. Je ne veux pas que la compétition et le résultat à tout prix les inhibent. Il y a un peu d' insouciance, ils ne sont pas calculateurs mais ils manquent un peu d'expérience.»


    Bernardoni : «Des regrets et un peu de fierté»
    Paul Bernardoni (gardien) : «On était venu chercher un ou trois points, on menait à la mi-temps donc il y a une petite frustration d'avoir lâché mais, sur la physionomie du match, on est très heureux de repartir avec un point. On a été mené, on est revenu, on a été de nouveau mené, cela montre que notre état d'esprit est toujours là, il faut le garder. Il y a des regrets mais aussi un peu de fierté car on est capable de revenir, ce n'est pas la première fois qu'on le fait, il faut persévérer mais aussi gagner des matches. Sur le papier on est peut-être moins bon que les autres mais sur le terrain, on démontre de grosses qualités. Honnêtement, je ne suis pas spécialement surpris vu ce que je vois à l'entraînement et comment on se donne.»

    Source : l'équipe

    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 3518
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: 5EME JOURNÉE DE LIGUE 1 CONFORAMA : GIRONDINS DE BORDEAUX / NÎMES OLYMPIQUE

    Message par Admin le Dim 16 Sep - 21:35

    Nîmes arrache un joli point à Bordeaux, après un match nul spectaculaire (3-3)

    Le 16/09/2018

    Bordeaux n'avance pas : à domicile, les Girondins ont concédé un nul spectaculaire contre Nîmes (3-3). Le promu est décidément la belle surprise de ce début de saison.

    Le match : 3-3
    Tombeur de l'OM lors de la 2e journée (3-1), défait sans démériter par le PSG (2-4) le 1er septembre, Nîmes a confirmé ce dimanche qu'il avait tout pour se maintenir en prenant un point à Bordeaux (3-3). Menés dès la 26e, sur un but de Briand trouvé en une touche par Sankharé, les Nîmois ne se sont pas découragés. Ils ont égalisé presque dans la foulée, via Guillaume (31e), et sont rentrés au vestiaire en menant, grâce à un coup franc magnifique de Bobichon (45e).

    Le film du match
    Les Crocos ont lâché le match quelques minutes en deuxième période et cela a suffi à Briand (56e, après un gros travail de Palencia) et Kalu (58e, de loin) pour remettre les locaux devant. Ripart, qui avait échoué sur le poteau à la 24e, a trouvé une passe lumineuse dans le dos de la défense girondine pour l'égalisation à 3-3 signée Bozok (77e).

    Le fait : Avec Nîmes, c'est toujours spectaculaire
    Promu joueur, Nîmes a aligné une sorte de 4-2-4 ultra-offensif. En l'absence de Savanier (suspendu) et de Bouanga (en reprise), Guillaume, Ripart, Thioub et Bozok débutaient ensemble. Ce dernier, qui était remplaçant depuis deux matches, a été très actif (44 ballons, plus que ses trois équipiers offensifs). Auteur d'une frappe vicieuse sortie par Costil (4e), il a ensuite été passeur décisif pour Guillaume (31e) et a marqué à la 77e, couvert par le faible Lewczuk. «Cela m'a fait du bien. J'ai prouvé à l'équipe qu'elle pouvait compter sur moi et je suis très heureux», a-t-il déclaré sur beIN Sports. Auteurs de seize tirs au Matmut Atlantique, les Crocos ont marqué douze buts en cinq matches de L1. Ils possèdent la deuxième meilleure attaque du championnat derrière le PSG.


    Source : l'équipe
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 3518
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: 5EME JOURNÉE DE LIGUE 1 CONFORAMA : GIRONDINS DE BORDEAUX / NÎMES OLYMPIQUE

    Message par Admin le Dim 16 Sep - 21:43

    Réaction de Bobichon à la mi-temps , buteur et un des meilleurs joueurs du match.

    Antonin Bobichon : « C’est bien, on a réussi à inverser la tendance
    »

    Le coup-franc victorieux de Bobichon

    Buteur d’un magnifique coup-franc juste avant la pause, le nîmois Antonin Bobichon a répondu aux questions de BeIN Sports avant de retourner aux vestiaires. « C’est bien, on a réussi à inverser la tendance. On était menés, on revient. On passe devant juste avant la mi-temps, donc c’est pas mal. Il va falloir continuer encore en seconde mi-temps. On va essayer de tenir. Pour le coup-franc, on s’entraîne un peu à l’entrainement. Cela paye aujourd’hui, c’est bien ».



    Dernière édition par Admin le Dim 16 Sep - 21:54, édité 1 fois
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 3518
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: 5EME JOURNÉE DE LIGUE 1 CONFORAMA : GIRONDINS DE BORDEAUX / NÎMES OLYMPIQUE

    Message par Admin le Dim 16 Sep - 21:50

    NÎMES OLYMPIQUE : Un nul pas si nul…

    Les Nîmois ont partagé les points avec les Girondins de Bordeaux, dans le cadre de la 5e journée de Ligue 1.

    Les Crocos ont ramené un bon point de Bordeaux au terme d'une rencontre spectaculaire qui a fait la part belle à l'offensive.

    Le Matmut Atlantique sonnait bien creux, en ce dimanche après-midi. C’était peut-être un bon signe pour les Crocos. Bernard Blaquart avait réservé deux surprises dans son onze de départ. Deux retours. Celui du 4-4-2, que le technicien Nîmois avait temporairement abandonné contre le PSG. Le deuxième come-back concernait Umut Bozok. Avant ce match, le meilleur buteur de la Ligue 2 de la saison 2017/2018 était cantonné au rôle de remplaçant de luxe après un début d'exercice en demi-teinte.

    Le troisième coup tenté était la première titularisation de l'ex-parisien Lybohy. En fait c’était même sa première apparition cette année. Cela faisait beaucoup de changements. Visiblement heureux d’avoir regagné la confiance de son coach, Bozok s’offrait la première opportunité de la rencontre. Dès la 4e minute, dans un angle très fermé, il tentait sa chance et il obligeait Costil à intervenir. Bordeaux était prévenu, les Crocos n’étaient pas venus pour défendre. D’autant que les Girondins de brillaient pas particulièrement.


    Antonin Bobichon répond présent


    Ce n’est la frappe ratée de Lewczuk qui allaient mettre en panique les Nîmois. La première chaleur pour Bernardoni arrivait à la 18e minute, avec un tir lointain de Sankharé, mais le gardien prêté par Bordeaux ne se laissait pas surprendre par ses anciens partenaires. Les joueurs de Bernard Blaquart ne nourrissaient aucun complexe, et sur un corner de Bobichon, de la tête, Ripart propulsait le ballon sur le poteau. Costil n’avait pas de le temps de réagir.

    Le Bordelais Kalu face au Nîmois Alakouch (©️PHOTOPQR/SUD OUEST)
    Poteaux maudits pour Nîmes puisque deux minutes plus tard, c’est avec l’aide d’un montant que Briand ouvrait le score (1-0, 26e). Loin de baisser les bras, les Crocos égalisaient suite à un bon centre à ras de terre de Bozok pour Guillaume seul aux six mètres qui tendait la jambe (1-1, 32e). L’attaquant marquait par la même occasion son premier but avec Nîmes. C’était déjà bien, mais pas suffisant pour Bobichon qui récupérait un ballon dans le rond central.

    Nîmes encaisse deux buts en une minute

    Le milieu de terrain gardois partait dans une chevauchée solitaire avant d’être fauché à l’entrée de la surface de réparation. L’enfant de Saint-Paulet-de-Caisson se faisait justice avec un coup-franc magistral qui laissait pantois le troisième gardien de l'équipe de France (1-2, 45e). Le coup était parfait. Mais comme à Angers, Nîmes ratait complètement son retour des vestiaires. En l’espace de d'une minute, les Girondins marquaient deux fois. Tout d’abord par Briand (2-2, 56e) bien servi par Palencia, puis par Kalu un peu délaissé au marquage dans l'axe et qui alignait Bernardoni d'une frappe chirurgicale (3-2, 57e).

    C’était terriblement dur à avaler, mais ces Nîmois ne savent qu’attaquer. Alors ils se remettaient à l’assaut de l’arrière garde girondine. C’est alors que Bozok, servi à la limite du hors-jeu dans le dos de la défense girondine par Rippart trompait Costil (3-3, 77e). Lui aussi marquait son premier but de la saison. C’était le soir des premières puisque le Nîmes Olympique décrochait son premier match nul de la saison. Un point qui permet ce soir aux Crocos d’être huitième de la ligue 1, avec trois points d’avance sur les relégables. C’est bien là, l’essentiel.

    De Bordeaux, Norman Jardin (Objectif Gard)

    FICHE TECHNIQUE

    GIRONDINS DE BORDEAUX – NÎMES OLYMPIQUE 3-3

    Stade : Mamut Atlantique

    Mi-temps : 1-2.

    Spectateurs : 15 012.

    Arbitre : M. Gauthier.

    Buts pour Bordeaux : Briand (26e et 56e) et Kalu (57e)

    Buts pour Nîmes : Guillaume (32e), Bobichon (45e) et Bozok (77e)

    Avertissements à Bordeaux : Palencia (49e) et Plasil (80e)

    Bordeaux : Costil (cap) – Palencia, Koundé, Lewczuk, Poundjé (Sabaly, 69e) – Lerager, Plasil, Sankharé (De Preville, 86e) – Kalu, Briand (Cornelius, 72e), Kamani. Entraîneur : Eric Bedouet.

    Remplaçants non utilisés : Poussin (g), Jovanovic, Basic, Youssouf et De Preville.

    Nîmes : Bernardoni – Alakouch, Briançon (cap), Lybohy, Miguel – Thioub (Maouassa, 70e), Bobichon, Valls, Ripart – Bozok (Landre, 90e+2), Guillaume (Depres, 59e). Entraîneur : Bernard Blaquart.

    Remplaçants non utilisés : Valette (g), Paquiez, Hsissane et Buades.
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 3518
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: 5EME JOURNÉE DE LIGUE 1 CONFORAMA : GIRONDINS DE BORDEAUX / NÎMES OLYMPIQUE

    Message par Admin le Dim 16 Sep - 22:05

    Score de 3-3 entre Bordeaux et Nîmes après un match à rebondissements


    Bordeaux-Nîmes 3-3 : duel Briand / Brian...çon

    Après deux défaites consécutives en Ligue 1, les Nîmois ramènent un point de Gironde suite à un match intense (3-3). Les Crocos, rentrés aux vestiaires à la mi-temps en menant au score, ont ensuite vu les bordelais passer devant en l'espace de deux minutes. Mais Bozok, grâce à son premier but en Ligue 1, permet aux siens d'arracher un bon match nul.

    Résumé du match du Midi Libre
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 3518
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: 5EME JOURNÉE DE LIGUE 1 CONFORAMA : GIRONDINS DE BORDEAUX / NÎMES OLYMPIQUE

    Message par Admin le Lun 17 Sep - 10:33

    Ligue 1: “On ne joue pas au football pour s'emmerder” (Blaquart, entraîneur de Nîmes)

    :
    Lybohy a déçu pour sa 1ère à 35 ns en L1


    7ème de la ligue 1 après 5 journées, le Nîmes olympique enthousiasme.                                      
    La preuve encore dimanche soir après un match nul (3-3) spectaculaire à Bordeaux. "On ne joue pas au football pour s'emmerder, mais pour gagner des matches, pour être libéré et être heureux," résume Bernard Blaquart.
    Nîmes, promu sans complexe, est allé chercher un nul offensif et méritoire sur le terrain de Bordeaux (3-3) nouvellement pris en main par le Brésilien Ricardo mais toujours aussi brouillon, dimanche à l'occasion de la 5e journée de L1.
    Je voudrais que mes joueurs se libèrent encore plus, certains peuvent encore faire mieux, ils ne sont pas complètement libérés.

    Retour de Bernadoni à Bordeaux

    Ce match était aussi spécial pour Paul Bernardoni, le gardien gardois prêté et autorisé à jouer par les Girondins où il n'a jamais réellement eu sa chance depuis le printemps 2016.  Malgré ses trois buts encaissés, il a compensé par une aisance dans les airs et on ne peut rien lui reprocher, ni à ses coéquipiers enthousiastes et proposant un football rafraîchissant.
    On procure beaucoup de spectacle et on fait un petit peu peur donc c'est cool

    " Sur le papier on est peut-être moins bon que les autres mais sur le terrain, on démontre de grosses qualités. Honnêtement, je ne suis pas spécialement surpris vu ce que je vois à l'entraînement et comment on se donne. On s'expose à prendre des contres mais dans ce championnat il n'y a pas beaucoup d'équipes qui osent autant. Regardez contre Paris, on était à 2-2 on essayait encore de jouer la victoire. Là c'est la même chose. On procure beaucoup de spectacle et on fait un petit peu peur donc c'est cool".

    Juste récompense

    Ce partage des points est une juste récompense pour les hommes de Bernard Blaquart pas loin de rééditer leur performance d'Angers en ouverture de la saison. Cela s'est finalement joué à deux minutes d'absence juste avant l'heure de jeu où ils ont craqué deux fois en une minute permettant à leurs hôtes de repasser devant (3-2).  Le reste du temps, ils ont fait mieux que jeu égal


    Réactions

    "On ne joue pas au football pour s'emmerder, mais pour gagner des matches, pour être libéré et être heureux," résume Bernard Blaquart, l'entraîneur du Nîmes olympique.


    Bernard Blaquart (entraîneur de Nîmes): "C'est un groupe qui vit depuis plusieurs années ensemble, c'est une force collective, les joueurs se connaissent bien, ils passent beaucoup de temps ensemble en dehors du terrain. On ne joue pas au football pour s'emmerder, mais pour gagner des matches, pour être libéré et être heureux. Je voudrais que mes joueurs se libèrent encore plus, certains peuvent encore faire mieux, ils ne sont pas complètement libérés. Je ne veux pas que la compétition et le résultat à tout prix les inhibent. Il y a un peu d' insouciance, ils ne sont pas calculateurs mais ils manquent un peu d'expérience".
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 3518
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: 5EME JOURNÉE DE LIGUE 1 CONFORAMA : GIRONDINS DE BORDEAUX / NÎMES OLYMPIQUE

    Message par Admin le Lun 17 Sep - 11:07

    L'été nîmois qui n'en finit pas

    La trêve internationale n'a pas refroidi les ardeurs des Crocodiles. On avait déjà eu le retour extraordinaire de 1-3 à 4-3 contre Angers, la fantastique victoire contre l'OM (3-1) et le match plus que plaisant contre le PSG (2-4). À Bordeaux, Nîmes a de nouveau enthousiasmé. Menés, les hommes de Blaquart ont une première fois inversé la tendance, virant en tête à la pause (2-1). Après une révolte girondine, Umut Bozok a permis aux siens d'arracher un match nul et d'empêcher une troisième défaite consécutive, hissant son club à la 8e place de Ligue 1. Entre un état d'esprit rafraîchissant, une envie de jouer, un mental à toute épreuve et de l'efficacité : la folie nîmoise n'est pas encore terminée, et ce n'est pas pour nous déplaire.


    Résultats

    dim. 16/09/2018 5e journée 21h00
    Marseille
    F. Thauvin 57'
    Dimitri Payet 73'
    F. Thauvin 80'
    K. Mitroglou 83' 4-0
    Guingamp

    17h00 Bordeaux
    Jimmy Briand 26'
    Jimmy Briand 55'
    Samuel Kalu 57' 3-3
    Nîmes
    B. Guillaume 31'
    A. Bobichon 45'
    Umut Bozok 77'

    15h00
    Nantes
    0-0
    Reims

    sam. 15/09/201 5e journée 20h00
    Montpellier
    D. Le Tallec 50' 1-1
    Strasbourg
    Lebo Mothiba 90'

    Toulouse
    A. L. Iseka 79' 1-1
    Monaco
    Y. Tielemans 56'

    Amiens
    Rafal Kurzawa 79'
    Saman Ghoddos 90' 2-3
    Lille
    Nicolas Pepe 45', sp
    Nicolas Pepe 56', sp
    Nicolas Pepe 76'

    Dijon
    Wesley Said 13' 1-3
    Angers
    S. Bahoken 20'
    Flavien Tait 29'
    B. Santamaria 38'

    17h00
    Caen
    C. Beauvue 53', sp
    P. Oniangue 73' 2-2
    Lyon
    Nabil Fekir 45'
    Ferland Mendy 89'

    ven. 14/09/2018 5e journée 20h45
    Paris SG
    Julian Draxler 22'
    E. Cavani 51', sp
    Angel Di Maria 76'
    Moussa Diaby 84' 4-0
    St Etienne

    19h00
    Nice
    A. Saint-Maximin 77'
    P. L. Melou 89' 2-1
    Rennes
    Malang Sarr 58', csc

    Classement
    P Equipe Pts J G N P Bp Bc Diff
    1 Paris SG 15 5 5 0 0 17 4 +13
    2 Marseille 10 5 3 1 1 14 7 +7
    3 Lille 10 5 3 1 1 9 4 +5
    4 Toulouse 10 5 3 1 1 6 7 -1
    5 Dijon 9 5 3 0 2 9 6 +3
    6 Montpellier 8 5 2 2 1 5 4 +1
    7 Lyon 7 5 2 1 2 6 4 +2
    8 Nîmes 7 5 2 1 2 12 12 0
    9 Rennes 7 5 2 1 2 7 7 0
    10 Reims 7 5 2 1 2 3 5 -2
    11 Nice 7 5 2 1 2 4 7 -3
    12 Angers 6 5 2 0 3 8 9 -1
    13 Caen 6 5 1 3 1 6 7 -1
    14 St Etienne 6 5 1 3 1 3 6 -3
    15 Monaco 5 5 1 2 2 7 7 0
    16 Strasbourg 5 5 1 2 2 6 7 -1
    17 Nantes 5 5 1 2 2 5 8 -3
    18 Amiens 4 5 1 1 3 7 8 -1
    19 Bordeaux 4 5 1 1 3 6 10 -4
    20 Guingamp 0 5 0 0 5 3 14 -11
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 3518
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: 5EME JOURNÉE DE LIGUE 1 CONFORAMA : GIRONDINS DE BORDEAUX / NÎMES OLYMPIQUE

    Message par Admin le Lun 17 Sep - 13:14



    Source : l'équipe
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 3518
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: 5EME JOURNÉE DE LIGUE 1 CONFORAMA : GIRONDINS DE BORDEAUX / NÎMES OLYMPIQUE

    Message par Admin le Lun 17 Sep - 19:27

    NÎMES OLYMPIQUE

    À Bordeaux, de nombreux clubs avaient envoyé des observateurs. La Ligue 1 était représentée par l'Amiens SC, l’AS Saint-Étienne, le Stade Rennais et l’En Avant de Guingamp. Des clubs étrangers étaient également présents, avec les Espagnols de l’Atlético Madrid et d'Eibar ainsi que les Anglais de Newcastle United et Southampton.

    Les Girondins de Bordeaux réussissent à Baptiste Guillaume, l’attaquant des Crocos. Au Matmut Atlantique, Il a marqué son premier but sous les couleurs Nîmoises. C’est un soulagement pour l’avant-centre qui n’avait plus fait tremblé des filets, en L1, depuis plus d’un an. La dernière fois, c’était le 6 août 2017 (2-2 au stade Raymond Kopa), avec le SCO d’Angers contre…Bordeaux.

    Ce Bordeaux – Nîmes Olympique a attiré 15 895 spectateurs. C’est peu pour un stade d’une capacité de 41 458 places. C’est la plus mauvaise affluence des Girondins à domicile cette saison. En revanche, jamais depuis le début du championnat, les Crocos n’avaient joué devant autant de monde.
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 3518
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: 5EME JOURNÉE DE LIGUE 1 CONFORAMA : GIRONDINS DE BORDEAUX / NÎMES OLYMPIQUE

    Message par Admin le Lun 17 Sep - 19:44



    Dernière édition par Admin le Mar 18 Sep - 8:34, édité 1 fois
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 3518
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: 5EME JOURNÉE DE LIGUE 1 CONFORAMA : GIRONDINS DE BORDEAUX / NÎMES OLYMPIQUE

    Message par Admin le Lun 17 Sep - 19:45



    Dernière édition par Admin le Mar 18 Sep - 8:35, édité 1 fois
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 3518
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: 5EME JOURNÉE DE LIGUE 1 CONFORAMA : GIRONDINS DE BORDEAUX / NÎMES OLYMPIQUE

    Message par Admin le Mar 18 Sep - 8:34



    Bordeaux – Nîmes Olympique 3-3
    1-0 : But de BRIAND, passe décisive de SANKHARE
    1-1 : But de GUILLAUME, passe décisive de BOZOK
    1-2 : But de BOBICHON (coup franc direct)
    2-2 : But de BRIAND, passe décisive de PALENCIA
    3-2 : But de KALU, aucune passe décisive
    3-3 : But de BOZOK, passe décisive de RIPART
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 3518
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: 5EME JOURNÉE DE LIGUE 1 CONFORAMA : GIRONDINS DE BORDEAUX / NÎMES OLYMPIQUE

    Message par Admin le Mar 18 Sep - 15:29

    Nîmes, une équipe marquante

    18/09/2018


    Nîmes, une équipe marquante , Umut Bozok les Nîmois ont fait à nouveau trembler les filets, dimanche à Bordeaux.

    Après le match nul à Bordeaux (3-3) lors de la 5e journée de Ligue 1, les Crocos marquent des buts et les esprits. Malgré une défense friable, cela suffit pour être 8es.
    Avec eux, il se passe toujours quelque chose, au plus grand bonheur des amateurs de football. Il ne se passe pas une semaine, lors des matches aux Costières ou à l’extérieur, sans que l’on nous chante les louanges de ces promus crocos sans peur et sans reproche.
    Et qui se sont jetés à corps perdus dans cette Ligue 1 bien abordée, malgré un calendrier infernal : 8es après 5 journées, qui l’eut cru ? Ces jeunes Nîmois sont séduisants, rafraîchissants, déroutants, percutants et friables à la fois. Troisième meilleure attaque de l’élite et deuxième plus mauvaise défense (12 buts marqués, 12 encaissés).
    Avec eux, je sais que l’on peut marquer à tout moment
    Après être revenu d’équipe de France Espoirs sans avoir encaissé de but en deux rencontres, Bernardoni espérait enchaîner avec un nouveau clean sheet avec NO. Pour cela, le gardien prêté par Bordeaux n’a peut-être pas choisi la bonne équipe…
    "Si vous voulez venir au stade pour voir un 0-0 et vous emmerder, moi, ce n’est pas ma philosophie", a répondu Bernard Blaquart à un journaliste qui l’interrogeait en conférence d’après-match, dimanche à Bordeaux. "Parfois, lorsque vous êtes entraîneur, vous sentez que votre équipe, lorsqu’elle est menée, n’arrivera pas à revenir. Là, avec eux, je sais que l’on peut marquer à tout moment. Bon, on peut prendre d’autres buts, aussi…", sourit le coach gardois.

    Jérôme Arpinon à River Plate !
    Dans le cadre de sa formation au Brevet d’entraîneur professionnel de football (BEPF), Jérôme Arpinon effectuera un stage début octobre en Argentine, à Buenos Aires, dans le club de River Plate. Il y a pire comme lieu d’immersion ! En attendant, son tuteur, Lionel Rouxel, sera mercredi à Nîmes pour superviser, et noter, l’entraîneur adjoint des Crocos.

    Baptiste Guillaume et Umut Bozok d’attaque
    Ses deux avants-centres, Baptiste Guillaume et Umut Bozok, ont débloqué leur compteur au Matmut Atlantique. "C’est une forme de délivrance, assure le joueur prêté par Angers, tête douloureuse et ouverte derrière sur un choc en début de partie, mais qui n’a pas été recousu.
    Le plus dur pour un attaquant, c’est de marquer le premier ; après, souvent, ça s’enchaîne. Avec Umut (Bozok), on a chacun nos qualités, on a essayé de s’adapter l’un à l’autre, ça s’est bien passé. On montre que l’on est une équipe qui ne lâche jamais rien, et que l’on peut embêter tout le monde. Je crois que nos adversaires nous craignent, désormais. Je suis fier de nous et de ce que l’on fait en ce moment."
    Quant au meilleur buteur de Ligue 2 2017-2018, il pouvait savourer sa première réalisation dans l’élite, qui a permis aux Nîmois de ramener un point de Gironde : "Ma passe décisive lance la saison de Baptiste (Guillaume), et je lance aussi la mienne en marquant, se réjouit Bozok. J’ai su samedi que je serais titulaire, mais je n’en ai parlé à personne. J’ai entendu quelques critiques ces derniers temps, et je pense avoir montré au coach, au staff et aux supporters qu’ils pouvaient compter sur moi. Mais ce but ne doit pas être une fin en soit, mais un début". NO n’a sûrement pas fini de marquer, que ce soit des buts ou les esprits.
    # Entraînements : cette semaine, séances à la Bastide à 10 heures mardi et mercredi, à 10 h 30 jeudi, départ à Monaco jeudi après-midi, match vendredi à 20 h 45 à Louis II, repos samedi, entraînement à 10 heures dimanche pour préparer la venue de Guingamp, mercredi à 19 heures aux Costières.

    RANI ASSAF était là
    Le président de Nîmes Olympique était dans les tribunes du Matmut Atlantique, dimanche. Il a rejoint l’équipe le jour même. Rani Assaf, qui sera aussi à Monaco vendredi, a apprécié la prestation de ses joueurs… et le nouveau stade des Girondins, magnifique écrin.
    A propos de nouveau stade, le PDG croco a à nouveau rencontré il y a quelques jours les élus locaux. Vu la complexité du dossier, ce n’est pas les Domaines (qu’il faut appeler désormais direction de l’immobilier de l’Etat) du Gard qui vont fixer le prix de vente des Costières, mais les services nationaux de la Direction de l’Immobilier de l’Etat. Selon nos informations, le dossier pourrait être mis à l’ordre du jour du conseil municipal fin 2018, début 2019.



    Midi Libre


    Dernière édition par Admin le Mer 19 Sep - 9:37, édité 1 fois
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 3518
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: 5EME JOURNÉE DE LIGUE 1 CONFORAMA : GIRONDINS DE BORDEAUX / NÎMES OLYMPIQUE

    Message par Admin le Mar 18 Sep - 20:08

    NÎMES OLYMPIQUE

    L’infirmerie se vide peu à peu au Nîmes Olympique. Fethi Harek et Rachid Alioui ont participé en intégralité avec le groupe à la séance de ce matin. Ils ont pris part à une petite opposition. « Ça fait vraiment du bien », s’est félicité le défenseur central, qui s’était blessé lors du match amical contre Lens, le 11 juillet à Pierrelatte. Quant à Alioui, c’est à Reims, pour la dernière journée de L2 qu’il avait été touché.

    Lors de l’entraînement matinal, le groupe nîmois était divisé en deux. D’un côté, les titulaires du match contre Bordeaux (sauf Bernardoni) qui se sont retrouvés pour un petit match et de l’autre, le reste de l’effectif qui a participé à une opposition. Dans ce deuxième contingent, chez l’équipe jaune il y avait Valette, Landre, Diallo, Savanier, Maouassa, Vlachodimos, Depres et Ben Amar. Chez les Rouges, on trouvait Dias, Paquiez, Harek, Bouanga, Hsissane, Alioui, Denkey et Buades.

    Le Nîmes Olympique n’avait plus fait 3-3 à l’extérieur, en Ligue 1, depuis le 2 août 1974. Ce jour-là, pour l’ouverture du championnat 1974-75, les joueurs de Kader Firoud avaient marqué par l’intermédiaire de Josip Pirmajer (13e), Serge Dellamore (61e) et François Felix (75e). Côté monégasque, C’est Delio Onnis (1e), le Nîmois Christian Dalger (28e) et Bernard Guignedoux (33e) qui avaient marqué. À l’issue de cette saison, le Nîmes Olympique avait terminé quatrième. On signe des deux mains pour que l'histoire bégaye !


    Source : Objectif Gard
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 3518
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: 5EME JOURNÉE DE LIGUE 1 CONFORAMA : GIRONDINS DE BORDEAUX / NÎMES OLYMPIQUE

    Message par Admin le Mar 25 Sep - 13:03


    Nîmes Olympique
    Le saut dans le grand bain


    Vaucluse Matin

    Le grand retour !

    Voilà 25 ans que le Nîmes Olympique n'avait plus côtoyé l'élite du football français. A travers ce long format, parcourez notre bilan des cinq premières journées de Ligue 1 des Crocos !

    Angers 3 - Nîmes 4
    Baptême du feu
    Un retour en fanfare !

    Cela faisait 25 ans qu'ils attendaient ça : disputer une rencontre de ligue 1. Depuis un certain 15 mai 1993 et une défaite contre Toulon, le Nîmes Olympique n'avait plus connu l'élite du football national. Un retour acquis à l'issue d'une saison achevée à la deuxième place de la ligue 2 en mai, grâce notamment à la meilleure attaque de l'histoire de ce championnat (75 buts).
    C'est donc à Angers que cette nouvelle aventure débute pour les hommes de Bernard Blaquart, avant un mois d'août passionnant mais risqué : réceptions de Marseille et Paris notamment. La composition d'équipe proposée est sans surprise, avec trois recrues : Paul Bernardoni dans les buts, l'ex-Guingampais Moustapha Diallo à la récupération et Denis Bouanga sur le côté gauche, dans un 4-4-2 résolument offensif. Objectif affiché : marquer des buts, sur la lancée de la saison dernière.
    Les attaques prennent le pas sur les défenses
    Pas du tout effrayés par ce défi, les Crocos sont à l'offensive dès l'entame de match, n'hésitant pas à laisser des espaces à leurs adversaires. Une stratégie qui paie très rapidement : dès la 4e minute, Sada Thioub, au bout d'un exploit individuel incroyable ouvre le score !
    Sur une pelouse de qualité très médiocre, les Sudistes continuent de pousser, refusant de se contenter de défendre cet avantage. Les déséquilibres défensifs sont parfois criants mais parfaitement assumés par une équipe qui joue avant tout pour marquer, ce qui donne une première mi-temps très vivante. Seulement à trop se découvrir, les Nîmois vont craquer... Après une grosse occasion pour Stéphane Bahoken(29e), c'est Pierrick Capelle qui égalise trois minutes plus tard, à la suite d'un centre en pleine surface.
    La fin du premier acte est débridée, mais Angers prend progressivement confiance et la maîtrise du jeu, face des Nîmois plus bas qu'en début de match, en attestent les deux joueurs de couloir. Sada Thioub et Denis Bouanga sont en effet désormais obligés de défendre, ce qui perturbe les sorties de balle.
    Cette nouvelle physionomie de rencontre s'accentue encore après la reprise. Le premier quart d'heure de la seconde période est un calvaire pour les hommes de Bernard Blaquart, acculés dans leurs trente mètres et incapables de ressortir proprement le moindre ballon. Paul Bernardoni doit multiplier les parades et le VAR refuser un but à Ismael Traoré pour hors-jeu et permettre à Nîmes de rester à hauteur. Ce n'est pourtant que partie remise : Angelo Fulgini finit par trouver la faille (51e), rapidement imité par son capitaine(54e). En une quinzaine de minutes, Nîmes a subi six frappes, et est désormais mené 3-1...
    La victoire de l'audace
    Malmenés au milieu, les Gardois vont pourtant finir par inverser la tendance et le coaching de Bernard Blaquart n'y est pas étranger. C'est d'abord Théo Valls qui rentre pour épauler le milieu de terrain, en lieu et place de Denis Bouanga (63e).
    Mais le changement le plus marquant intervient quelques minutes plus tard, le récupérateur Moustapha Diallo laissant sa place à l'avant-centre Clément Depres, qui réduit la marque dans la minute suivante sur son premier ballon en ligue 1(75e) ! Il y a désormais trois attaquants sur la pelouse, ce qui va permettre à Umut Bozok de redescendre chercher les ballons et aux Nîmois d'être plus dangereux.
    Deux actions vont alors laisser penser que Nîmes ne reviendra pas. Pour avoir coupé un contre, le latéral gauche Miguel reçoit un second carton jaune, synonyme d'expulsion (79e), obligeant la sortie d'Umut Bozok pour Gaetan Paquiez. Six minutes plus tard, Harisson Manzala rate le cadre, seul devant le but de Bernardoni. La chance des Angevins est passée. Dans la foulée, Renaud Ripart égalise, sur un centre parfait de Sada Thioub, avant que la belle histoire de Clément Depres ne se poursuive, avec un but à la réception d'un centre de Renaud Ripart(87e). Quelques dernières minutes éprouvantes à tenir et Nîmes tient sa première victoire de la saison en ligue 1 !
    Une victoire qui s'est construite grâce à la volonté d'aller de l'avant des Crocos, et leur talent offensif. Ils auront livré une prestation pleine d'envie pour leur grand retour dans l'élite. Une victoire prometteuse pour le spectacle qui sera livré durant toute la saison, mais qui ne doit pas faire oublier certains déséquilibres défensifs, notamment lors d'un premier quart d'heure de la seconde mi-temps pas du tout maîtrisé. Des situations qu'il faudra gommer dans l'optique du maintien.

    Nîmes 3 - OM 1
    Des Crocos renversants !

    Le terme n'est pas là que par simple stylistique mais bien pour qualifier le jeu adopté par les Nîmois pour dompter ce « col hors catégorie » décrit par Bernard Blaquart, le technicien nîmois. En optant pour un 4-4-2 très offensif, l’entraîneur a misé sur l’explosivité de ses deux attaquants de pointe, Renaud Ripart et Umut Bozok, soutenus par les milieux latéraux Sada Thioub et Denis Bouanga. Laissant le monopole du ballon aux Olympiens, les Nîmois ont habilement joué la contre-attaque. Parfaite illustration, la sublime ouverture du score de l’international gabonais Denis Bouanga après avoir mystifié Sakaï d’un crochet extérieur et glissé un succulent enroulé dans le petit filet gauche de Mandanda.
    Croquant les Marseillais dans l’intensité et l’engagement, les Nîmois ont brillé par leur capacité à se mouvoir en 4-2-4 dans les transitions rapides vers l’avant. Mais aussi à coulisser sur un bloc plus compact au pressing individuel et de zone très haut parfaitement léché pour les phases défensives. « On dit souvent qu’on a un 4-4-2 qui se transforme en 4-2-4. C’est un peu vrai, parce que les joueurs de côté sont des attaquants, pas des milieux de terrain. Mais après, si on prend des raclées, qu’on ne fait plus le travail défensif… Le travail défensif de nos attaquants est remarquable. Et le jour où ils ne le font plus, on ne peut plus jouer comme ça, ce n’est pas possible », s’enthousiasmait d’ailleurs Bernard Blaquart à l’issue de la rencontre au Figaro.
    Manque d’automatismes entre le Japonais et Duje Caleta-Car, nouvel arrivant croate au cœur de la défense, ou d’énergie, toujours est-il que les Nîmois ont les crocs et le montrent en s’offrant un troisième but par l’intermédiaire de Renaud Ripart qui profite une ultime fois du gruyère marseillais et d’un petit cadeau de Yohann Pelé, tout juste entrée en jeu après la blessure de Mandanda. Sale soirée pour des Olympiens dangereux uniquement sur les phases arrêtées, preuve d’un OM qui marche au ralenti face à des Nîmois dopés au Super !

    Toulouse 1 - Nîmes 0
    Nîmes ne voit plus la vie en rose !

    Âpreté, envie et cruellement efficaces face au but, voilà ce qui définissait les deux premières prestations heureuses des Nîmois en Ligue 1. Autant d'atouts absents côté gardois qui n’ont jamais réussi à placer leurs contres ravageurs, ne cessant de reculer devant des Toulousains très joueurs. Profitant des trop nombreuses largesses d’une défense bien trop basse et d’un pressing quasi inexistant sur les premières relances de la part des deux attaquants de pointe, Guillaume et Ripart, Toulouse prend le jeu en main et enchaîne les assauts répétés sur la cage de Bernardoni. Dès la huitième minute, Leya Iseka pense ouvrir le score mais voit son but refusé par le VAR qui signale le malheureux buteur en position de hors-jeu.
    Une décision qui maintient le NO dans le match comme les nombreuses parades de l’ancien pensionnaire de Bordeaux, obligé de s’employer du fait des manquements défensifs de ses coéquipiers. En pleine grâce, Bernardoni va même jusqu’à stopper un penalty de Max-Alain Gradel à la 39e causé par un pied trop en hauteur de Landre. Les poings serrés après son anticipation parfaite devant l’ancien joueur des Verts traduisent la hargne et l’envie du portier. Une attitude à l’opposé des autres Crocos, croqués par les Toulousains en première période
    La seconde mi-temps ne va être qu’un triste reboot du premier acte. Entre mésententes au cœur de la défense nîmoise, acculée vers sa surface, attaques très timides des Crocos et manque de repli défensif, la vie est paisible pour les joueurs d’Alain Casanova qui peinent pourtant à trouver la faille face au mur Bernardoni. Ce n’est qu’à 20 minutes de la fin que les Nîmois prendront le match en main avec quelques incursions. Mais, comme si le destin voulait punir la maigre performance gardoise, Briançon fauche Sanogo dans la surface à un quart d'heure du terme de la partie, provoquant un nouveau penalty pour Gradel. Une occasion en or pour le capitaine ivoirien qui ouvre parfaitement son pied droit pour l'unique réalisation du soir. Un but qui scellera le sort d’un match à oublier pour les Nîmois, preuve de la limite du 4-4-2 à vocation très offensif adopté par Bernard Blaquart.

    Nîmes 2 - PSG 4
    L'exploit était tout proche
    Une semaine après son coup d'arrêt à Toulouse, le Nîmes Olympique accueille le champion de France en titre : le Paris-SG. L'objectif : faire aussi bien que lors de sa première sortie aux Costières, avec une victoire 3 buts à 1 contre l'Olympique de Marseille. Un véritable exploit auquel tout un public croit plus que jamais. Pour cela, Bernard Blaquart aligne une composition inédite, notamment en raison de l'absence de Denis Bouanga (suspendu). C'est donc Théo Valls qui débutera au milieu, dans ce qui ressemble plus à un 4-3-3, preuve de la volonté de l'entraîneur d'amener de la densité au milieu, et des joueurs qui défendent dans les couloirs face aux latéraux parisiens. Umut Bozok débute une nouvelle fois sur le banc, la pointe de l'attaque étant occupée par Baptiste Guillaume.
    Une entame convaincante
    Dans un stade bouillant, les Crocos attaquent très fort le match, avec beaucoup d'intensité : en atteste le carton jaune reçu dès la 3e minute par Moustapha Diallo pour une faute sur Neymar. L'entame est intense et les fautes se font plus nombreuses que les occasions. Les hommes de Bernard Blaquart répondent bien au milieu parisien, où Marquinhos notamment n'est pas à son aise. Les attaquants parisiens touchent peu de ballons et peinent à faire des différences. Alphonse Areola doit s'employer devant Moustapha Diallo, qui avait pris le meilleur au duel sur Thiago Silva (25e).
    Mais, comme souvent face à Paris, Nîmes finit par craquer sur une action jouée très rapidement sur le côté droit, où Thomas Meunier combine avec Kylian Mbappé pour centrer victorieusement vers Neymar pour l'ouverture du score (36e). Dans la foulée, Angel Di Maria trompe Paul Bernardoni d'un corner direct pour le 2-0 (40e). Malgré une dernière intervention d'Alphonse Areola devant Baptiste Guillaume, les visiteurs mènent de deux buts à la pause, dans l'enfer des Costières. Paris ne compte que quatre frappes en 45 minutes.
    C'est comme cela qu'il faut jouer
    Dès la reprise, Antonin Bobichon remplace Moustapha Diallo, touché à la cheville. L'entrée de ce profil plus technique dans le milieu sudiste va s'avérer déterminante. Alors que la possession reste parisienne (comment pourrait-il en être autrement ?), Nîmes se montre de plus en plus dangereux et volontaire dans les duels. Un changement de physionomie qui se concrétise lorsque Sada Thioub s'arrache pour transmettre à Antonin Bobichon qui transperce Alphonse Areola d'une frappe en pleine lucarne (63e). Les Costières y croient à nouveau !
    Fidèle à ses principes, Bernard Blaquart opère un nouveau changement offensif : Clément Depres entre en pointe, à la place de Baptiste Guillaume (65e). Quelques minutes plus tard, la folie nîmoise emporte jusqu'au si serein capitaine parisien Thiago Silva, qui concède (après visionnage vidéo) le penalty pour une faute sur Théo Valls. Téji Savanier en profite pour inscrire son premier but de la saison (71e) et l'exploit semble prendre forme. D'autant que, portés par leur public, les Crocos continuent de pousser pour renverser complètement ce match devenu (encore une fois) complètement fou.
    Malheureusement pour eux, Paris compte dans ses rangs trois récents champions du monde, qui vont faire la différence. Déjà largement sollicité, Alphonse Areola s'interpose deux fois en deux minutes devant Sofiane Alakouch puis Renaud Ripart. Nîmes a laissé passer sa chance et Kylian Mbappé, bien lancé par Presnel Kimpembe, se charge de la sentence en remettant Paris devant (77e). La fin de match est tendue et l'entrée du meilleur buteur la saison passée, Umut Bozok pour Théo Valls (87e) n'y changera rien. Bien lancé par Julian Draxler, Edinson Cavani alourdit même le score à l'entame du temps additionnel (90+2e), avant que l'engagement mis par les deux équipes pendant 90 minutes ne déborde. Téji Savanier commet une grosse faute sur Kylian Mbappé qui le bouscule en retour. Les deux hommes sont expulsés et purgeront de longues suspensions, forcément pénalisantes pour leur club respectif.
    Une fin de match particulièrement frustrante pour les Nîmois qui auront une nouvelle fois mis tous les ingrédients nécessaires et fait douter jusqu'au bout un très gros du championnat. Une rencontre de bon augure qui confirme l'état d'esprit résolument offensif d'une équipe qui aura continué à pousser après être revenue à 2 buts partout.

    Bordeaux 3 - Nîmes 3
    Une affaire de caractère

    Pour leur cinquième match dans l'élite, les Crocos se déplaçaient à Bordeaux. Deux équipes avec une dynamique totalement différente puisqu’avant le coup d’envoi, les Nîmois sont dixièmes malgré un calendrier compliqué en début de saison et les Bordelais sont avant-derniers avec une seule victoire en quatre matchs. Cette équipe gardoise a du caractère. Lorsque Briand ouvre le score pour les Girondins à la demi-heure de jeu, les hommes de Blaquart ont su inverser la tendance et être conquérants. Seulement quatre minutes plus tard, les promus récupèrent la balle dans la moitié de terrain adverse et se projettent très rapidement (comme à leur habitude) vers le but de Benoît Costil. Thioub se retrouve dos au jeu et attire trois défenseurs sur lui, il trouve une passe sublime pour Alakouch qui, libre de tout marquage lance Bozok derrière la ligne de défense, ce dernier n’aura plus qu’à servir Guillaume dans l’axe pour la finition. Dans leur lancée, les Crocos prendront l’avantage sur un bijou de coup franc, tiré par Bobichon à la 45e minute.
    De retour des vestiaires, les deux formations mettent du rythme directement. Les actions s’enchaînent des deux côtés, pourtant, c’est Briand une nouvelle fois qui sera à la conclusion d’un numéro de soliste de l’Espagnol Palencia (petit pont superbe sur le défenseur dans la surface). La défense gardoise semble très atteinte puisqu’elle encaissera un deuxième but une minute après sur un exploit personnel de Kalu. Chassez le naturel, il revient au galop ! Quand tout semble mal tourner pour ces Nîmois, ils arrivent à inverser la tendance. Une nouvelle fois Bozok prend de revers la défense bordelaise qui le laisse filer seul face à Costil pour l’ajuster parfaitement côté opposé ! Score final 3-3.


    Le bilan après cinq journées
    Bilan en chiffres


    Malgré un jeu axé sur la contre-attaque, les Crocos ne sont jamais tombés en dessous des 40% de possession !

    La réputation d'équipe offensive de Nîmes se confirme, sauf lors du match contre Toulouse (défaite), avec une moyenne de 5 frappes cadrées par match.

    Les Nîmois sont considérés comme "agressifs" pourtant, leur rapport fautes/fautes subies est assez équilibré.

    La décla "Paga"
    "Avec Nîmes, j'ai retrouvé des principes que j'avais perdus en Ligue 1"

    Contenu sponsorisé

    Re: 5EME JOURNÉE DE LIGUE 1 CONFORAMA : GIRONDINS DE BORDEAUX / NÎMES OLYMPIQUE

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Dim 16 Déc - 7:56