NO-crocos sans frontières

Forum d'information et d'échanges entre les supporters du Nîmes Olympique, quelque soit son lieu de résidence, afin de partager la passion pour ce club de football.


    10EME JOURNÉE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OLYMPIQUE LYONNAIS / NÎMES OLYMPIQUE

    Partagez
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 3219
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: 10EME JOURNÉE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OLYMPIQUE LYONNAIS / NÎMES OLYMPIQUE

    Message par Admin le Jeu 18 Oct - 21:36


    OL : un groupe diminué pour Nîmes.

    Bruno Genesio a communiqué les noms des joueurs retenus pour la rencontre OL-Nîmes qui se dispute vendredi (20h45).

    Le technicien rhodanien a dû composer avec les absences de Nabil Fekir, Maxwel Cornet, Leo Dubois, Rafael, Lucas Tousart, ou encore Kenny Tete.

    Le groupe lyonnais.

    Gardiens : Lopes, Gorgelin
    Défenseurs : Morel, Denayer, Marcelo, Solet, Mendy, Marçal
    Milieux : Aouar, Ferri, Ndombele, Diop, Caqueret, Ndiaye
    Attaquants : Memphis, Traoré, Dembélé, Terrier, Pintor.

    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 3219
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: 10EME JOURNÉE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OLYMPIQUE LYONNAIS / NÎMES OLYMPIQUE

    Message par Admin le Ven 19 Oct - 2:06

    OL : un groupe diminué pour Nîmes : Cornet vient s'ajouter à la liste des absents face à Nîmes

    Bruno Genesio a communiqué les noms des joueurs retenus pour la rencontre OL-Nîmes qui se dispute vendredi (20h45).

    Le technicien rhodanien a dû composer avec les absences de Nabil Fekir, Maxwel Cornet, Leo Dubois, Rafael, Lucas Tousart, ou encore Kenny Tete.

    Le groupe lyonnais

    Gardiens : Lopes, Gorgelin
    Défenseurs : Morel, Denayer, Marcelo, Solet, Mendy, Marçal
    Milieux : Aouar, Ferri, Ndombele, Diop, Caqueret, Ndiaye
    Attaquants : Memphis, Traoré, Dembélé, Terrier, Pintor.

    Suspendu: Tousart

    Soins/reprise : Cornet, Dubois, Fekir, Gouiri, Rafael, Tete.
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 3219
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: 10EME JOURNÉE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OLYMPIQUE LYONNAIS / NÎMES OLYMPIQUE

    Message par Admin le Ven 19 Oct - 2:13


    [OL-NO] Malgré les absents, rachat obligatoire pour Lyon.

    18 octobre 2018

    Ce vendredi, à 20h45, l’Olympique Lyonnais reçoit le Nîmes Olympique, au Groupama Stadium, en ouverture de la 10e journée de Ligue 1. Près de deux semaines après leur lourde défaite au Parc des Princes, les Lyonnais doivent se racheter devant leur public, qu’ils n’ont plus vu depuis trois semaines. A déjà cinq points de la deuxième place, l’OL n’a plus de temps à perdre. En face, les Nîmois savent affronter les gros, et sont à la recherche d’un nouvel exploit.

    “La trêve est venue à notre secours”. C’est par ces mots que le président Jean-Michel Aulas a lancé l’avant-match, dans Le Progrès, en début de semaine. En effet, si on a un peu l’impression que la débâcle subie au Parc des Princes commence à remonter, c’est en réalité la dernière sortie des Lyonnais. Dans un match dans lequel le score peut nous sembler sévère, ou pas, l’Olympique Lyonnais a montré l’ensemble de son visage : une équipe joueuse, qui n’a peur de personne et sait rivaliser avec les gros, et une équipe déséquilibrée, capable du meilleur, comme de prendre l’eau totalement, sans réaction tactique. Le match à Paris passé, c’est désormais vers Nîmes qu’il faut se tourner.

    Mais entre temps, l’OL a perdu nombre de ses éléments. Fekir et Rafael, blessés au Parc des Princes, sont toujours forfaits. Lucas Tousart, exclu lors de cette rencontre, s’est vu infligé un match de suspension. Il est donc lui aussi absent. Kenny Tete est également forfait, comme depuis quelques semaines. Touché à la cheville, Maxwel Cornet n’est pas non plus dans le groupe, tout comme Léo Dubois, blessé à l’entraînement. Et puis parmi les présents, certains d’entre eux reviennent tout juste de sélection. C’est le cas de Ndombele, qui a connu ses deux premières sélections en Bleu, de Memphis, dont toute l’Allemagne fait des cauchemars, ainsi que de Traoré, et des espoirs Aouar, Dembélé, et Diop. Six absents majeurs, dont tous les arrières droits… Pas l’idéal avant d’entamer un nouveau marathon jusqu’à la prochaine trêve internationale, mi-novembre. Les jeunes Caqueret, Ndiaye, Solet ou encore Pintor font leur apparition dans un groupe de 19.

    Sur une série de trois rencontres sans victoires, les Gones doivent réagir. La venue du promu nîmois semble pourtant piégeuse. Sur le papier, l’OL est évidemment largement supérieur. Mais les Crocos ont posé des problèmes à plus d’une équipe en ce début de saison. En août dernier, ils ont battu l’OM (3-1), avant de faire trembler le PSG, avant de s’incliner (2-4). Les Nîmois sont également allés chercher le point du nul à Monaco (1-1). Mais les vice-champions de France de Ligue 2 restent tout de même sur 7 matchs sans victoires, et n’ont en réalité gagné que lors des deux premières journées. Ils sont aussi en panne offensive, n’ayant inscrit aucun but lors de leurs trois précédentes rencontres. A l’OL, pourtant spécialiste en la matière, de ne pas les relancer.

    Avant de se déplacer à Hoffenheim, mardi, en Ligue des Champions, l’OL doit se relancer en championnat. En retard sur leurs temps de passage des précédentes saisons, les hommes de Bruno Genesio doivent à tout prix s’imposer face au 14e du championnat, et ainsi prendre la troisième place du classement, au moins le temps d’une nuit. Malgré un groupe rajeuni, l’OL n’a plus le droit à l’erreur. Au Groupama Stadium, devant près de 45 000 personnes, dont 1000 supporters nîmois, les Gones doivent assurer, et repartir du bon pied. Allez l’OL.

    Le groupe pour affronter Nîmes : Lopes, Gorgelin, Morel, Denayer, Marcelo, Solet, Mendy, Marçal, Aouar, Ferri, Ndombele, Diop, Caqueret, Ndiaye, Memphis, Traoré, Dembélé, Terrier, Pintor.

    Groupama Stadium, Ligue 1 / J 10 : Olympique Lyonnais / Nîmes Olympique
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 3219
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: 10EME JOURNÉE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OLYMPIQUE LYONNAIS / NÎMES OLYMPIQUE

    Message par Admin le Ven 19 Oct - 2:20

    Nîmes avec Savanier mais sans Landre ni Guillaume à Lyon.

    Nîmes se rendra vendredi (20h45) à Lyon avec Téji Savanier. En revanche, Loïc Landre et Baptiste Guillaume seront absents.

    Suspendu cinq matches après son violent tacle sur Kylian Mbappé, Téji Savanier est de retour dans le groupe nîmois pour le déplacement du promu à Lyon, vendredi (20h45). Les Crocodiles seront en revanche privés de Loïc Landre et Baptiste Guillaume, à leur tour suspendus. Enfin Hervé Lybohy est forfait en raison d'une douleur aux adducteurs. Touché à cheville, Renaud Ripart est lui bien présent.

    Le groupe croco
    Bernardoni, Valette - Alakouch, Briançon, Harek, Miguel, Paquiez - Bobichon, Hsissane, Maouassa, Savanier, Valls - Alioui, Bouanga, Depres, Ripart, Thioub

    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 3219
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: 10EME JOURNÉE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OLYMPIQUE LYONNAIS / NÎMES OLYMPIQUE

    Message par Admin le Ven 19 Oct - 11:55

    1 200 supporters de Nîmes Olympique se rendent à Lyon.

    19/10/2018

    Pour le compte de la 10e journée de Ligue 1, les joueurs de Nîmes Olympique vont bénéficier d'un soutien majeur pour leur déplacement à Lyon ce vendredi 19 octobre à 20h45.

    L’engouement ne faiblit pas pour les rencontres à l’extérieur.
    Plus de 1 200 Nîmois se rendent au formidable outil de Jean-Michel Aulas, le Groupama Stadium. Une belle performance pour une rencontre programmée un vendredi.

    Un arrêté préfectoral impose un point de ralliement aux supporteurs se déplaçant à Lyon. Le rendez-vous est à l’aire de Communay sur l’A46, à 18 heures. "Toute autre personne détentrice d’un billet pour le match et supportant les couleurs du Nîmes Olympique est invitée à gagner le secteur visiteur", indique le document officiel.

    À domicile, pour la réception de Saint-Etienne le vendredi 26 octobre à 20h45, il ne reste que des places en tribune honneur. Les billets pour le match contre les Verts, en Coupe de la Ligue cette fois-ci (mercredi 31 octobre à 21h05), sont aussi disponibles à la vente.

    Source : Midi Libre
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 3219
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: 10EME JOURNÉE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OLYMPIQUE LYONNAIS / NÎMES OLYMPIQUE

    Message par Admin le Ven 19 Oct - 11:59

    Lyon - Nîmes : Enjeux, horaire du match et compostions probables.

    ​L'Olympique Lyonnais accueille le Nîmes Olympique dans le cadre de la dixième journée de la Ligue 1 Conforama. Voici les points clés du match.

    Après deux semaines de trêve internationale, la Ligue 1 reprend ses droits vendredi soir avec une affiche entre l'Olympique Lyonnais et le Nîmes Olympique (20h45). Toujours blessé, Nabil Fékir n'est pas présent sur la feuille de match.

    Prendre les trois points face à une équipe de seconde zone.

    Les Lyonnais le savent, l'opposition face à Nîmes relève tout du piège. Habitués à laisser filer des points pourtant à leur portée, les coéquipiers d'Houssem Aouar devront prendre au sérieux une équipe nîmoise redoutable face aux gros du championnat.

    Promu en Ligue 1 après plusieurs années à végéter en Ligue 2, les hommes de Bernard Blaquart se déplacent avec beaucoup d'envie au Groupama Stadium. Avec déjà 13 buts marqués en neuf matches, ​les Nîmois se présentent avec la sixième meilleure attaque de ​Ligue 1 et comptent bien rééditer la même performance de Nantes ou de l'OGC Nice au Parc OL.

    Symptomatique de problèmes récurrents, les Lyonnais sont souvent empruntés et en manque de solutions face à des équipes regroupées. Pourtant, Bruno Genesio dispose dans son effectif de joueurs capables de faire des différences dans les petits espaces.

    C'est sur ce point précis que les Lyonnais devront accentuer leurs efforts. Souvent imprécis dans les trente derniers mètres, les Gones tombent trop souvent dans la facilité au moment de conclure devant le but.

    L'entraineur lyonnais a d'ailleurs appuyé ses séances d'entrainement sur la précision devant le but et la capacité à épurer au maximum le jeu. Il faut dire que ces derniers temps, l'OL a trop tendance à aborder ses rencontres en toute décontraction, sans rentrer réellement dans le match. Pour éviter une nouvelle déconvenue, les Lyonnais devront proposer autre chose dans l'envie et ainsi mettre la pression sur ses concurrents directs qui joueront samedi et dimanche.

    L'absence de Fékir préjudiciable

    Convoqué pour les deux matches internationaux des Bleus, le capitaine lyonnais avait dû déclarer forfait après une blessure à la cheville face au Paris Saint-Germain. De retour sur les bords de Saône, l'international français devrait manquer les prochaines semaines de compétition avec l'Olympique Lyonnais.

    Son retour est grandement attendu pour début novembre alors que l'OL va démarrer un nouveau marathon avec le retour de la ​Ligue des Champions la semaine prochaine. Bruno Genesio devra donc jongler avec son effectif pour faire souffler une équipe largement mis à contribution en sélection.

    En l'absence de son joueur phare, le tacticien rhodanien devrait donner les clés du jeu à Houssem Aouar, buteur avec les Espoirs cette semaine et en pleine forme depuis sa prestation remarquée à Manchester City.

    Où regarder le match ?

    À quelle heure ? 20h45
    Où se joue le match ? Groupama Stadium

    Sur quelle chaine ? Canal+Sport

    Les compostions probables :

    Olympique Lyonnais : Lopes - Denayer, Marcelo, Morel, Mendy - Ndombele, Diop, Aouar - Memphis, Terrier, Dembélé.

    Nîmes Olympique : Bernadoni - Alakouch, Briançon, Landre, Maouassa - Thioub-Bobichon-Valls-Ripart-Guillaume-Dépres
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 3219
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: 10EME JOURNÉE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OLYMPIQUE LYONNAIS / NÎMES OLYMPIQUE

    Message par Admin le Ven 19 Oct - 12:06

    Le capitaine nîmois a passé trois saisons au centre de formation de Lyon. Grâce aux témoignages de ceux qui l'ont côtoyé nous vous proposons de revenir sur son difficile apprentissage du métier de footballeur.

    Ce soir à 20h45, le Nîmes Olympique se déplace à Lyon pour disputer la 10e journée de Ligue 1. Ce match sera particulier pour le capitaine nîmois, Anthony Briançon, qui est resté trois saisons (2009-2012) au centre de formation du club rhodanien.

    Un apprentissage du métier de footballeur, loin de sa famille, que nous avons voulu vous raconter. Grâce aux précieux témoignages, de Dylan Vrontos, son copain de chambre, Catherine Rajat, responsable d'internat, Jérémy Jacquemot, kinésithérapeute de l'OL, et Stéphane Roche, éducateur, nous avons tenté de percer la personnalité d'Anthony Briançon. Émotions et fous rires garantis.

    Pas évident de retracer la vie d'Anthony de 15 à 18 ans, en quelques minutes. Pour y parvenir, Dylan Vrontos, qui partageait la chambre du défenseur des Crocos, nous sert de fil conducteur. À travers différents thèmes, nos autres interlocuteurs viendront se greffer.

    L'éloignement familial et la vie au centre

    Dylan Vrontos, 24 ans, est resté trois ans au centre de formation avec Anthony. Il tient une salle d'électro-stimulation et de fitness dans laquelle le défenseur nîmois a investi. Il raconte : "Il jouait à Avignon, moi à Saint-Rémy. On s’était donc déjà côtoyé sur les terrains. On est arrivé à Lyon en même temps sachant que l’on avait fait des essais inimaginables dans toute la France tous les deux. Avant même de signer, on commençait à être proche.

    Et les débuts ne furent pas faciles pour les deux jeunes gens. "La première année, on arrive tous les deux du Sud, c’est assez compliqué, reprend Dylan. On découvre un nouveau monde, la rigueur. Je me souviens d’Anthony, il était casanier. Il aime bien être proche de ses parents avec un esprit famille assez développé. Dès qu’il en avait l’occasion le week-end, il descendait le vendredi soir après l’entraînement et remontait le dimanche midi en survêt de l’OL pour jouer l’après-midi. Il avait besoin de se ressourcer. Alors que les autres, la plupart du temps, restaient au centre de formation."

    Il refuse le pôle espoir

    Tellement attaché à sa famille et à ses habitudes, l'apprenti lyonnais en oublierait presque ses ambitions de footballeur... "Pour l'anecdote, deux années avant Anthony avait refusé d’intégrer le Pôle Espoir d’Aix-en-Provence, affirme son compagnon de chambrée. Lors du rassemblement des joueurs du district, le responsable rentre dans le vestiaire et demande à ceux qu’ils ne veulent pas intégrer le pôle espoirs de le dire. On est 50 joueurs qui rêvons que de ballon pour nous c’est évident que personne ne va dire non. Il y en a un qui lève la main, c’est Anthony ! Lui il était en section foot à Avignon, à côté de chez lui, il avait sa famille, ça lui allait bien. À ce moment-là il n’a pas pensé à l’aspect football. À Lyon, on a vécu H-24 pendant trois ans ensemble. On a tissé des liens incomparables. Il allait chercher sa force dans ses proches, qui ont de belles valeurs et qui l’ont bien éduqué. Il y avait aussi Catherine et Didier qui étaient un peu nos parents là-bas."

    Il a pleuré en arrivant et en partant

    Catherine Rajat, responsable d'internat, qui a côtoyé Anthony tous les jours pendant trois ans hésite avant d'ouvrir l'armoire aux souvenirs : "il va peut-être m’en vouloir ! (rires) Quand il est arrivé, c’était dur pour lui. Il pleurait souvent les soirs. Sa maman m’appelait. Ils étaient dans la chambre avec Dylan. Ils ont fait trois ans en chambre double. Ils n’ont jamais voulu se séparer. C’est un gamin qui a pleuré quand il est arrivé et qui a pleuré pour partir. C’était dur pour lui de quitter sa famille et de se retrouver à Lyon. Et pour partir, parce qu’il n’avait plus envie de nous quitter ! Ils avaient souvent le cafard le soir, une des mamans m’appelait, en me disant les garçons ne vont pas bien. J’allais les voir dans leur chambre. Au début ils pleuraient, quand je sortais de la chambre ils rigolaient. Avec moi, je n'étais pas sur le terrain donc on pouvait parler de pleins choses. Tous leurs petits soucis, je pouvais les entendre. Je suis un petit peu la mère de substitution. Anthony a souvent été blessé mais n’a jamais baissé les bras. On passe plus de temps avec ceux qui sont blessés. Il a toujours rebondi avec le sourire. Quand il était chez nous, jamais il aurait pensé jouer en pro avec ses blessures qui l’handicapaient. Son petit accent du Sud nous faisait toujours rire ! Ça nous mettait du soleil quand c’était triste à Lyon. Je suis déçu car je ne peux aller au match et sa famille voulait passer nous voir vendredi. Sinon on ira le voir au match retour au mois de mai à Nîmes !"

    Négociateur en pâtisserie et co-entraîneur d'Arles-Avignon !

    Du capitaine des Crocos, son ami Dylan connaît même les petites faiblesses gourmandes et ses qualités de négociateur commercial : "Sa mère lui mettait tout le temps, une valise pleine de gâteaux. Au début ça se savait pas trop et après il y avait tout le centre qui était au courant. Nous étions la chambre 12 et le soir quand on avait seulement mangé des pâtes à l’huile d’olive, les gars venaient et se servaient. Mais lui du coup il négociait avec les gens. C’était assez drôle ! Parce qu’il voulait pas être trop gentil mais en même temps il ne voulait pas passer pour un radin. Je me rappelle aussi des carrières de FIFA ensemble. Derrière c’est son nom sur snapchat et twitter, il s’appelle "Briatos" parce que l’on avait fait le combiné de nos deux noms. Du coup on avait crée un entraîneur qui s’appelait Dianto Briatos et on avait pris Arles-Avignon. À l’époque, c’était la seule équipe qui nous représentait dans le Sud qui était dans l’élite. Ça faisait vraiment entraîneur italien de haut niveau !"

    L’amitié, la béquille pour surmonter la blessure

    Mais l'heure est rarement à la rigolade sur le rectangle vert où Anthony est souvent handicapé par les blessures récurrentes.  "Il avait un problème au genou. Un bout de cartilage qui se détachait, explique Dylan Vrontos. Une blessure qui a pris du temps pour être décelée. Le docteur lui explique que c’est très rare, un seul cas enregistré auparavant dans l’histoire du club. Ils sont un peu dans l’inconnu. Malgré sa blessure, je ne l’ai jamais entendu dire qu’il voulait arrêter. Après forcément il avait des périodes où son mental n’était pas au max. On a eu un peu de chance aussi car je me suis blessé sur les premiers mois après son opération."

    Un tandem d'éclopés

    Forcément isolés des valides et du rectangle vert, les deux compères vont s'épauler mutuellement dans les moments difficiles. "On était tous les deux en béquilles ! Je pense qu’inconsciemment on s’est soutenu tous les deux", reprend son acolyte. Sa mère venait nous chercher en voiture, on était une belle bande d’handicapés, on en rigolait d’ailleurs ! Sur les premiers mois, ça l’a un peu aidé. Il ne s’est jamais vraiment retrouvé tout seul. J’essayais d’en prendre soin. On formait une belle équipe. Antho ça reste un bon vivant, il arrive à détourner le malheur en bonheur. Je me rappelle le week-end, il descendait chez lui quand il était blessé. Il me laissait des papiers avec des mots d’encouragement. Il était tellement altruiste. Lui était dans une situation super emmerdante et pensait aux autres encore une fois. C’est quelqu'un de différent !"

    "Une personnalité attachante..."

    Jérémy Jacquemot, kinésithérapeute de l’Olympique Lyonnais, qui s'est occupé d'Anthony pendant quasiment une année d'indisponibilité connaît bien le Croco : "Sur des blessures un peu longues, les relations s’affinent. La proximité se crée. Anthony a une personnalité très attachante donc la prise en charge en était d’autant plus facile. Il a des ressources que peut-être d’autres n’ont pas et qui lui ont permis d’arriver au niveau professionnel. Certes quand on a une blessure, on prend du retard par rapport aux autres mais lui ce n’était pas quelqu’un d’abattu. C’est quelqu’un qui aime la vie, qui sourit à la vie. Il se battait pour arriver ses fins, être joueur professionnel. Il est rarement arrivé en tirant la tronche, toujours de bonne humeur. Une rééducation et réathlétisation très sympa avec lui parce qu’il a de grosses qualités de travail. Il n’a pas été conservé chez nous et a su rebondir à Nîmes. J’entretiens toujours des relations avec lui, on se téléphone de temps en temps."

    Un leader avant l’heure

    Dylan Vrontos a des explications pour ce qui est du charisme de son compagnon d'apprentissage."La deuxième année, c’est là qu’Antho a commencé à exploser avant de se blesser. C’est Stéphane Roche qui prend les commandes des 17 ans nationaux. À ce moment-là, il rentre dans son plan de jeu et il n'en sort plus. Il jouait milieu défensif et n’avait pas un très grand gabarit, un peu frêle assez vif sur ses appuis. Ce passé de milieu de terrain où il était obligé d’avoir une certaine vision du jeu, d’aller un peu plus vite dans ses choix, de savoir ce qu’il allait faire avant de recevoir le ballon, ça lui a servi. Il a toutes les qualités qu’un défenseur central moderne devrait avoir."

    "... les bases pour passer des caps..."

    Entraîneur des U17 Nationaux lors de la saison 2010/2011, Stéphane Roche gardent un souvenir intact du Sudiste : "On était dans un parcours de formation au milieu de terrain. Il avait du volume, de l’abattage, une bonne vision du jeu. De la qualité pour mettre de bons ballons aux attaquants. C’était aussi un bon récupérateur. Un garçon qui avait des caractéristiques intéressantes au milieu de terrain. Mais aujourd’hui, un milieu peut être capable d’évoluer sur la ligne arrière. En taille, il était dans la moyenne plus. Il faisait partie des joueurs qui jouaient le plus souvent, des cadres de l'année 1994. Je dirais qu’il avait les bases pour passer des caps et progresser. Malheureusement, il a été freiné. Sur le terrain, il se comportait comme aujourd'hui à Nîmes. Quelqu’un avec du charisme, un gros compétiteur mais entraînant pour l’équipe et pas tourné vers son ego. D’ailleurs, je crois que je l’avais mis capitaine. Il avait montré ce côté de ne rien lâcher, être persévérant et être un bon partenaire en permanence. Il faisait partie des joueurs qui ont un peu cet esprit lyonnais, capable d’assumer un côté leadership. Il avait ça en lui. Il y a très peu de joueurs qui l'ont en eux et qui se font vraiment accepter par les partenaires parce qu’ils ne se trompent pas. Il avait cette maturité de savoir les moments où fallait travailler, suer et ceux où on pouvait rigoler que ça soit en dehors ou sur le terrain. Il n’avait pas pu finir la saison et pour les phases finales, il nous avait manqué. Ça je le sais (rires) !"

    Revenu de l'enfer

    Dylan Vrontos grimpe une dernière fois la machine à remonter le temps : "C’est quand il se blesse qu’il pousse d’un coup et le fait qu’il ne puisse pas s’entraîner, il passe beaucoup de temps dans la salle de muscu. La fin de saison est très compromise, il prend un gros coup sur la tête mais il lui reste un an de contrat et il va revenir pour les 19 ans nationaux. Les coaches ont des à priori parce qu’ils savent ce qu’il est capable de faire et attendent de voir comment il va relever la tête. Même s’il a du mal au début, il montre qu’il ne lâchera pas. Il se donne trois fois, quatre fois plus à l’entraînement que des joueurs lambda. Ça nous a un peu marqué. Un jour c’est le coach Delmotte qui a fait une remarque. Il y avait beaucoup de joueurs qui étaient là tranquille en dilettante et il a donné Anthony comme exemple. "Regardez le, ça fait six mois même plus qu’il est blessé, il a connu l’enfer ! Il lui reste six mois. Il sait que c’est compromis. Il se donne deux fois plus que vous. À un moment donné prenez conscience de la chance que vous avez." Moi j’en témoignais parce que j’avais vécu ça avec lui. Je lui faisais prendre sa douche, c’était un truc de fou."


    Source : Objectif Gard
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 3219
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: 10EME JOURNÉE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OLYMPIQUE LYONNAIS / NÎMES OLYMPIQUE

    Message par Admin le Ven 19 Oct - 15:16

    Les Crocos font leur entrée chez les Gones.

    Le vendredi 19 octobre 2018 -

    Secondé par plus de 1 200 supporters faisant le déplacement, le Nîmes Olympique joue contre l'Olympique Lyonnais au Groupama Stadium ce nedredi soir 20h45 pour l'ouverture de la 10e journée de Ligue 1.

    Nouvelle rencontre face à une équipe lyonnaise souvent imprévisible, mais toujours perçue comme une des grosses machines de la compétition. "Si on fait match nul ce serait déjà pas mal ! estime le milieu de terrain Faitout Maouassa. On sait que ça va être compliqué, c'est une équipe qui joue la "Champion's League". Ils auront certainement un esprit revanchard aussi", ajoute le joueur en faisant référence à la cruelle défaite de Lyon contre le PSG lors de la 9e journée (5-0).

    Faitout Maouassa est titulaire pour cette rencontre. Les Nîmois reverront aussi Téji Savanier sur le terrain, après avoir été suspendu pendant cinq matches pour son accrochage avec Kilian Mbappé lors de la réception de Paris.

    La liste complète du groupe retenu pour le match contre Lyon

    Gardiens : Paul Bernardoni – Baptiste Valette
    Défenseurs : Sofiane Alakouch – Anthony Briançon – Fethi Harek – Florian Miguel – Gaëtan Paquiez
    Milieux : Antonin Bobichon – Malik Hsissane – Faitout Maouassa – Téji Savanier – Théo Valls
    Attaquants : Rachid Alioui – Denis Bouanga – Umut Bozok – Clément Depres – Renaud Ripart – Sada Thioub

    Source : la gazette de Nîmes
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 3219
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: 10EME JOURNÉE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OLYMPIQUE LYONNAIS / NÎMES OLYMPIQUE

    Message par Admin le Ven 19 Oct - 15:31

    Lyon repartira-t-il de l'avant ?

    Un match nul très décevant à domicile contre Nantes (1-1), puis une claque reçue à Paris (0-5), et l'Olympique Lyonnais est retombé à la sixième place de Ligue 1.

    Mais le podium n'est qu'à deux points, et un bon résultat permettrait aux hommes de Genesio de rester dans le bon wagon. À domicile contre le promu nîmois, les Gones n'ont pas le droit à l'erreur, même privés de leur capitaine champion du monde Nabil Fekir.

    À noter qu'ils auront peut-être déjà un peu la tête à Hoffenheim, où ils joueront mardi pour la 3e journée de Ligue des champions.

    Source : FF
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 3219
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: 10EME JOURNÉE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OLYMPIQUE LYONNAIS / NÎMES OLYMPIQUE

    Message par Admin le Sam 20 Oct - 3:30

    Nîmes s'incline face à Lyon mais peut nourrir des regrets (2-0).

    Midi libre

    Nîmes a montré un beau visage malgré la défaite

    Le Nîmes Olympique s'est incliné ce soir du côté de Lyon (2-0) pour le compte de la 10e journée de Ligue 1. Les Nîmois auront pourtant eu les opportunités de revenir dans le match à l'image des 23 tirs tentés mais ont manqués de réussite devant le gardien Lyonnais Anthony Lopes, dans un bon soir dans ses buts. Nîmes enchaîne un huitième match consécutif sans victoires avant de recevoir Saint-Etienne le week-end prochain.


    Ce sont Moussa Dembélé (24e) et Depay (90e) qui ont permis aux Lyonnais de grimper provisoirement à la 3e place du classement, quand Nîmes, qui n'a plus gagné depuis le 19 août, glisse au 16e rang. L'ancien attaquant du Celtic a donné l'avantage à l'OL en marquant de près à la suite d'une passe en profondeur de Marcelo. C'est son 3e but de la saison, après son doublé à Dijon (3-0) le 26 septembre. Auparavant, Dembélé, marqué par ses échecs en Ligue des Champions face au Shakthar Donetsk, le 2 octobre (2-2), s'était créé déjà une belle occasion, d'entrée de jeu mais son tir passait au dessus malgré une belle position (3e).

    Ce raté a de nouveau illustré les difficultés de l'OL, privé notamment de Nabil Fekir, blessé, et Lucas Tousart, suspendu, à convertir ses occasions. Ainsi, le gardien nîmois Paul Bernardoni s'est interposé sur une tentative de Houssem Aouar (9e) et sur une reprise de la tête de Dembélé encore lui (20e) alors que Memphis Depay a raté le cadre de justesse (10e).

    Le Néerlandais, en manque de confiance malgré deux bonnes performance avec les Pays-Bas durant la trêve internationale contre l'Allemagne et la Belgique, a également manqué une belle occasion en seconde période sur une tentative de piqué après une belle contre-attaque (54e). Il libérait néanmoins son équipe en toute fin de partie après une action confuse dans la surface (90e). C'est seulement la seconde fois que Memphis marque cette saison en Championnat. Auparavant, Dembélé avait aussi échoué à porter le score à 2-0 en tirant à côté (68e) comme Martin Terrier (79e).

    Mais au-delà de leur inefficacité offensive, les Lyonnais ont également affiché beaucoup d'approximations dans le replacement défensif et sont restés jusqu'au bout sous la menace d'une égalisation des Crocodiles. Car les Nîmois auraient bien pu en profiter avec des occasions méritant d'être converties sur lesquelles le gardien Anthony Lopes est intervenu en sortant vivement devant Denis Bouanga (13e), puis en détournant du pied un tir de Sada Thioub (15e). Enfin, une tentative de Teji Savanier, détournée par Marcelo touchait le poteau (40e).

    Après la mi-temps, Clément Depres manquait le cadre de justesse (58e) tout comme Rachid Alioui (63e) alors que Lopes arrêtait un tir de Théo Valls (72e), des actions traduisant autant les difficultés des Lyonnais a maîtriser leur affaire que la volonté des Nîmois de produire du jeu. Ce sont d'ailleurs les Gardois qui ont le plus tiré au but (23 tirs contre 13).
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 3219
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: 10EME JOURNÉE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OLYMPIQUE LYONNAIS / NÎMES OLYMPIQUE

    Message par Admin le Sam 20 Oct - 3:41


    De retour du groupama stadium (magnifique enceinte), j'ai pu assister à un beau match malheureusement soldé par une défaite de nos crocos qui méritaient beaucoup mieux face à une pâle formation lyonnaise (2-0).

    Le meilleur croco a été Tégi Savanier de retour de suspension au four et au moulin et qui a trouvé aussi le poteau sur une de ses tentatives au but et le croco le moins en vue Bouanga.

    Les notes de nos joueurs : Bernardoni 6 - Alakouch 6, Harek 6, Briançon 5, Maouassa 5 - Valls 5, Savanier 7, Bobichon 5 - Bouanga 4, Depres 5, Thioub 6.

    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 3219
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: 10EME JOURNÉE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OLYMPIQUE LYONNAIS / NÎMES OLYMPIQUE

    Message par Admin le Sam 20 Oct - 3:44


    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 3219
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: 10EME JOURNÉE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OLYMPIQUE LYONNAIS / NÎMES OLYMPIQUE

    Message par Admin le Sam 20 Oct - 22:06

    L'OL se relance contre Nîmes malheureux et qui méritait beaucoup mieux!

    Grâce des buts de Dembélé et Depay, l'Olympique Lyonnais a battu le Nîmes Olympique ce vendredi soir (2-0), en ouverture de la 10e journée de Ligue 1 Conforama.
    Quatrième titularisation et troisième but pour Moussa Dembélé en Ligue 1 Conforama cette saison. Aligné en pointe ce vendredi soir face au Nîmes Olympique (2-0), l'attaquant de l'Olympique Lyonnais a mis les Gones sur la voie, en ouverture de la 10e journée de championnat. Dans ce match très ouvert, Moussa Dembélé a fait la différence avant la demi-heure de jeu avant que Memphis Depay ne marque dans les derniers instants. L'OL remonte provisoirement à la 3e place au classement tandis que les Gardois, 15es, pourraient reculer jusqu'au 17e rang à la fin du week-end.

    Dembélé marque, Savanier touche le poteau

    Gros rythme au Groupama Stadium où la première opportunité est pour Moussa Dembélé, qui frappe en pivot juste au-dessus (2e). Dans la foulée, Deprés place une belle tête (3e). Les actions chaudes s'enchaînent dans ce match débridé. De retour de suspension, Savanier reprend de volée aux 30 mètres et glace le public lyonnais mais sa tentative passe finalement juste à côté (8e). La pression s’intensifie devant les buts de Bernardoni. A la réception d’une diagonale, Memphis Depay ouvre son pied droit mais manque le cadre de quelques centimètres (14e). A l'autre extrémité du terrain, Lopes doit sortir dans les pieds de Bouanga (14e) avant de s'employer devant Thioub (15e). Il faut rappeler que l'OL a perdu ses deux derniers matchs contre des promus.

    Exceptionnellement aligné sur la droite, Mendy ne démérite pas. Il dépose notamment un centre sur la tête de Dembélé qui met le ballon sur Bernardoni (20e). C’est une ouverture lointaine de Marcelo qui débloque la rencontre. Dembélé contrôle parfaitement avant de glisser le ballon sous Bernardoni, sorti à ses devants (1-0, 24e). Depay a ensuite deux coups francs bien placés mais il manque de précision (28e et 33e). Après un superbe mouvement collectif, le ballon revient dans les pieds de Savanier qui arme aux 20 mètres. Le ballon est détourné par Marcelo et frappe le poteau de Lopes (39e).

    L'OL ne profite pas des contres

    Après la pause, le match repart sur les mêmes bases, avec une frappe de Thioub que capte Lopes (50e). En contre, Terrier décale joliment Depay qui manque le break. Le Néerlandais pique son ballon mais le gardien gardois était resté sur ses appuis (54e). Le Nîmes Olympique ne se décourage pas et Deprés écrase sa reprise sur un centre de la droite (55e). Après une jolie frappe d'Alioui à l'entrée de la surface, les Rhodaniens repartent en contre. Dembélé a un nouveau duel face à Bernardoni mais il ouvre un peu trop son pied droit (69e).

    C'est ensuite Martin Terrier qui obtient une occasion pour mettre les siens à l'abri. Sur un nouveau contre, il manque le cadre du plat du pied droit (79e). Le break arrivera finalement par le pied de Memphis Depay (2-0, 90e). Suite à une récupération du néo-Bleu Ndombele, Traoré centre vers le Néerlandais qui profite d'un cafouillage de la défense gardoise avant de scorer de près, tout en sang froid. L'attaquant lyonnais a marqué 10 de ses 13 derniers buts en championnat au Groupama Stadium. Après deux matchs sans victoire en Ligue 1 Conforama, l'OL renoue donc avec le succès


    Source : LFP
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 3219
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: 10EME JOURNÉE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OLYMPIQUE LYONNAIS / NÎMES OLYMPIQUE

    Message par Admin le Dim 21 Oct - 0:18

    Nîmes, des leçons à retenir.


    Bobichon, ici face à Terrier : « Dans les 30 derniers mètres, ça se complique. » - AFP 

    20/10/2018

    Battue à Lyon (2-0) vendredi, en ouverture de la 10e journée de Ligue 1, l’équipe croco, qui découvre le haut niveau, doit accélérer son apprentissage pour se montrer à la hauteur.

    Lyon n’a pas maîtrisé grand-chose vendredi soir dans son Groupama Stadium mais l’OL, au final, s’est quand même imposé 2-0... « Le haut niveau, ce sont des détails qui ne pardonnent pas », résume Briançon, impliqué sur les deux buts rhodaniens. « Je nous ai trouvés assez costauds et plutôt solides en défense, analyse le défenseur croco.
    L'attaquant Thioub de son côté veut retenir le positif : " « On a fait un très bon match. On s’en est bien sortis, on les a embêtés. On est tombés sur une grande équipe lyonnaise. On n’est pas en réussite en ce moment. J’espère qu’on va sortir de cette mauvaise période. Il faut qu’on bosse devant le but et on va s’en sortir », a assuré celui qui se dit prêt à jouer pour la sélection du Sénégal au micro de Canal+ Sport.
    Le coach croco Blaquart tente lui aussi de positiver et promet de ne pas lâcher.
    "Il nous a manqué des choses défensivement."
    Face à L'Equipe, Bernard Blaquart revient sur la rencontre perdue à Lyon (0-2) pendant laquelle son équipe "s'est créé pas mal d'occasions".
    Un résultat "frustrant" pour l'entraîneur gardois : "mes joueurs ont fait les efforts, ont parfois défendu dans l'urgence car il y avait une grande qualité en face. On savait que ça allait être un match assez ouvert, car Lyon est une équipe très joueuse aussi, et qui laisse quelques espaces à l'adversaire."
    "On est déçus, admet le coach. Mais ne vous inquiétez pas, demain, ce sera oublié." Voilà tout de même huit rencontres consécutives sans aucune victoire pour le promu : "il faut tirer les enseignements de ces matches-là, les bonnes choses et ce qui a été moins bien fait. La plupart des joueurs de ce groupe là ont connu pas mal de choses depuis trois ans. Et ils ne lâcheront pas."
    16ème au classement de la Ligue 1, Nîmes a donc aligné une série de 8 matchs sans victoire (4 nuls et 4 défaites) après 2 victoires lors des 2 premières journées.
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 3219
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: 10EME JOURNÉE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OLYMPIQUE LYONNAIS / NÎMES OLYMPIQUE

    Message par Admin le Dim 21 Oct - 10:30

    LA STAT RASSURANTE POUR NÎMES.

    Contre Lyon, Nîmes a tiré 23 fois au but, soit le plus de tirs subis dans un match par Lyon depuis 2008, soit 10 ans !

    La preuve que les crocos ont beaucoup tenté et même touché du bois par Savanier, donc Nîmes n'a pas à rougir de cette défaite imméritée ! Beaucoup de veine côté Gones !

    La Victoire reviendra dès vendredi contre St Etienne ?


    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 3219
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: 10EME JOURNÉE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OLYMPIQUE LYONNAIS / NÎMES OLYMPIQUE

    Message par Admin le Dim 21 Oct - 12:52

    J 10 - Résultats L1 : FC Nantes cartonne, le LOSC s’impose, un cauchemar pour Henry… tous les résultats.

    A la Beaujoire, la grève des encouragements de la Bridage Loire a bien eu lieu pendant les onze premières minutes de la rencontre face au Téfécé.

    Les supporters du FC Nantes n’ont pas été frustrés très longtemps puisqu’ils ont assisté au réveil spectaculaire de leur équipe dans la foulée. Sala a ainsi trouvé la faille à la 25e minute de jeu. Bis repetita avant la pause, sur une frappe du gauche de Boschilia (2-0, 38e). Après le repos, ce diable de Sala inscrivait un doublé (3-0, 71e), puis un triplé quelques secondes plus tard d’une tête croisée (4-0, 77e). Il s’agit du 7e but de Sala cette saison pour des Canaris très solidaires et métamorphosés ce soir sous la houlette d’Halilhodzic.

    Du côté de Dijon, le LOSC a assez sereinement poursuivi sa marche en avant grâce à un penalty Pépé (0-1, 21e), avant que Luiz Araujo ne double la mise d’un plat du pied gauche devant Runarson (0-2, 43e). Seul Abeid, sur penalty, a donné des sueurs froides à Galtier en fin de match (2-1, 81e).

    Pour sa première sur le banc de l’AS Monaco, Henry a vécu un cauchemar à Strasbourg. C’est Thomasson qui a ouvert la marque (1-0, 17e), avant que Mothiba ne crucifie les Monégasques en fin de match (2-0, 84e). Tielemans a réduit la marque dans le temps additionnel mais il était trop tard (2-1, 90+4). Avant cela, Grandsir avait été expulsé suite à un geste dangereux (66e), et Falcao était sorti sur blessure en première période. Un vrai cauchemar.



    Résultats de la 10e journée :

    SM Caen 0 – 0 EA Guingamp

    Stade de Reims 1 – 1 SO Angers

    FC Nantes 4 – 0 Toulouse FC

    Dijon FCO 1 – 2 LOSC

    RC Strasbourg 2 – 1 AS Monaco
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 3219
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: 10EME JOURNÉE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OLYMPIQUE LYONNAIS / NÎMES OLYMPIQUE

    Message par Admin le Mar 23 Oct - 13:02

    * En clôture de la J 10, l'OM est allé s'imposer à Nice 0-1 et reprend la 4e place du classement !

    * Le maillot de Zinédine Zidane mis aux enchères par Omar Belbey s'est vendu 7 018 euros. La vente s'est déroulée à l'hôtel Drouot à Paris. Zizou avait porté ce maillot lors de la rencontre amicale France-Algérie en 2001, où l'ancien Nîmois avait affronté la star des Bleus. Une partie de la somme sera reversée à l'association France Palestine.

    * Lors de son dernier déplacement à Lyon, lors de la saison 1992-1993, le Nîmes Olympique avait gagné 1-0. À l'époque, au stade Gerland, les hommes de Michel Mézy avaient battu ceux de Raymond Domenech sur un but de Philippe Vercruysse (62e), mettant ainsi fin à 19 matches sans victoire pour les Crocos. Ce succès était le dernier en Division 1 avant la rétrogradation et le retour dans l'élite 25 ans après. Ce vendredi le Nîmes Olympique, malgré une belle prestation s'est donc incliné 2-0 au Groupama Stadium
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 3219
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: 10EME JOURNÉE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OLYMPIQUE LYONNAIS / NÎMES OLYMPIQUE

    Message par Admin le Mar 23 Oct - 13:07


    NÎMES OLYMPIQUE - Les crocos pas récompensés.

    Les Nîmois ont tiré 23 fois au but face à Lyon sans jamais trouver la faille. Ils se sont inclinés 2-0 et peuvent nourrir quelques regrets.


    Après quinze jours de trêve, les Nîmois retrouvaient la Ligue 1 à l'extérieur. Une dixième journée de championnat disputée sur la pelouse du Groupama stadium face à l'Olympique Lyonnais, sixième du classement et qualifié en Ligue des Champions.

    Pour cette reprise, les Crocos pouvaient compter sur le retour de leur maître à jouer, Téji Savanier, qui avait purgé ses cinq matches de suspension. Landre suspendu, c'est Harek, qui reprenait en même temps que sa place son brassard de capitaine et fêtait sa première titularisation en Ligue 1 sous la tunique rouge. Également suspendu, Guillaume, laissait Depres, seul en pointe dans un inhabituel 4-3-3.

    Un dispositif qui n'empêchait pas les Crocos de jouer haut. Après un pressing à trois sur Lopes, le gardien lyonnais trouvait Depay qui offrait à Dembélé la première opportunité du match. Un tir puissant qui passait juste au-dessus de la barre (3e). La réaction des visiteurs venait d'un débordement de Thioub qui trouvait la tête décroisée de Depres. Sans danger (4e). L'ailier droit nîmois était le déclencheur des actions nîmoises. C'est lui qui centrait à ras de terre au point de penalty. Bouanga ne pouvait reprendre le cuir. Mal dégagé, ce dernier revenait sur Savanier qui armait une volée tendue du droit qui passait à un mètre du but (8e).

    Savanier : un retour qui fait du bien

    La domination des Rhodaniens s'intensifiait. Aouar obligeait Bernardoni à la parade (8e) et Depay ratait son contrôle face au but (9e). Un rythme intense qui ne perturbait pas les Crocos. Malgré le 4-3-3, les Nîmois proposaient du jeu. Toujours avec ce sentiment de n'éprouver aucun complexe face aux grosses équipes. Libérés notamment grâce au retour de chef d'orchestre, Savanier qui évoluait au cœur de ce milieu à trois, avec Valls à sa gauche et Bobichon, à droite.

    Après une superbe sortie de balle, le numéro 11 trouvait dans le bon tempo Bouanga dans la surface, repris in extremis par la défense (13e). Pendant cinq minutes, les Crocos siégeaient devant la surface lyonnaise. Thioub, encore lui, frappait fort au premier poteau, forçant Lopes à dévier en corner (16e). Sur le corner qui suit, Depres, seul, manquait une énorme opportunité de la tête ! On connaît la chanson face aux cadors de la Ligue 1 : si tu ne marques pas, eux ne te manquent pas. Après une longue ouverture de Marcelo, la défense nîmoise n'était pas attentive au marquage. Dans le dos, Dembélé se saisissait du ballon pour le glisser près du poteau gauche de Bernardoni (1-0, 24e).

    Mais bizarrement cette ouverture calmait les ardeurs offensives des deux formations. La dernière banderille du premier acte provenait du côté droit. Thioub réalisait un superbe numéro de conservation dans la surface avant de servir Valls, qui décalait Savanier. Le revenant frappait du droit. Détourné par Marcelo, son ballon finissait sur le poteau de Lopes (40e). La présence de Savanier se ressentait dans le jeu nîmois. Il pesait offensivement en étant au départ des actions mais aussi à la récupération avec de la combativité et des courses à répétition pour venir intercepter des passes dangereuses aux abords de la surface.

    Tirer n'est pas cadrer

    Au retour des vestiaires, les visiteurs, même menés, ne perdaient pas leur entrain. Même en permutant à gauche Thioub provoquait et frappait du gauche mais Lopes veillait. Derrière, sur un contre, Depay filait au but mais vendangeait la balle de break en tentant un piqué difficile devant Bernardoni (1-0, 54e). Les Nîmois en étaient déjà à 12 tirs effectués juste avant l'heure de jeu, signe de la volonté de produire du jeu. Mais la réussite n'était pas au rendez-vous. Alakouch centrait au point de penalty où se trouvait Depres qui, pourtant seul, croisait de l'intérieur du pied mais c'était hors cadre (58e).

    Cette fois-ci Bernard Blaquart amorçait précocement le changement avec la rentrée de la paire Bozok-Alioui à la 64e. Et quatre minutes plus tard, l'international marocain se manifestait après une passe de son compère turc. Son pointu du gauche venait mourir à quelques centimètres de la lucarne de Lopes. Les Crocos, passés en 4-4-2, continuaient à tenter leur chance. Juste après une nouvelle balle de match ratée par Dembélé (70e), Valls tirait du droit et Lopes se détendait parfaitement (72e).

    Nîmes si près, si loin...

    À l'approche des dix dernières minutes, les efforts consentis par de valeureux Crocos commençaient à se payer physiquement. Terrier, y allait lui aussi de son face-à-face raté en enroulant trop sa tentative du droit (79e). Il restait encore quelques forces à Thioub, le meilleur nîmois ce soir, pour se faufiler à droite de la surface et trouver la tête de Bozok qui ne pouvait pas ajuster correctement (83e).

    Comme un signe du destin, le retour de Savanier aurait pu être héroïque mais son tir lointain du droit fuyait le cadre (87e). Dans les derniers instants, Depay, en crochetant Briançon et en ajustant Bernardoni du gauche, offrait la victoire à un l'OL qui aura tremblé jusqu'au bout. Des promus qui auront tenté 23 fois leur chance à Lyon, il doit pas y en avoir beaucoup !

    De Lyon, Corentin Corger pour Objectif Gard

    OLYMPIQUE LYONNAIS - NÎMES OLYMPIQUE 2-0. Groupama Stadium. Mi-temps : 1-0. Arbitre : M. Thual. Spectateurs : 42 896. Buts pour Lyon : Dembélé (24e), Depay (90e). Avertissement à Lyon : Diop (34e) Avertissements à Nîmes : Harek (17e), Briançon (33e),

    Lyon : Lopes - Mendy, Marcelo (cap.), Denayer, Marçal - Diop (Ferri, 65e), Ndombele - Terrier, Depay (Pintor, 90e), Aouar - Dembélé (Traoré, 78e). Entraîneur : Bruno Génésio. Remplaçants non utilisés : Gorgelin, Morel, Solet, Ndiaye.

    Nîmes :Bernardoni – Alakouch, Briançon, Harek, Maouassa – Bobichon (Ripart, 83e), Savanier, Valls - Thioub, Depres (Bozok, 64e), Bouanga (Alioui, 64e). Entraîneur : Bernard Blaquart. Remplaçants non utilisés : Valette, Paquiez, Miguel, Hsissane.
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 3219
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: 10EME JOURNÉE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OLYMPIQUE LYONNAIS / NÎMES OLYMPIQUE

    Message par Admin le Mar 23 Oct - 13:16


    NÎMES OLYMPIQUE Ni panique ni inquiétude.

    Malgré le manque d’efficacité de leur attaque, les Crocos gardent la foi. [/u]

    [b]Les Nîmois ne gagnent plus et ils ne marquent plus. Pour autant, ils restent confiants en leurs qualités.


    C'était une séance d'entraînement comme les autres à la Bastide, ce lundi après-midi. La même implication, les même rires et les mêmes attitudes. Les exercices étaient consacrés au travail devant le but. Comme chaque semaine, Bernard Blaquart, l'entraîneur, surveille et conseille ses attaquants. « Un arrière va toujours défendre à l’intérieur », indique t-il. Puis il pousse les joueurs : « soyez agressifs sur le ballon ». Pourtant les Crocos sont en manque de réussite. Il n’ont plus gagné depuis huit matches et ils n’ont plus marqué depuis 431 minutes. Ça commence à faire beaucoup.

    26% des tirs nîmois contre Lyon ont été cadrés

    Malgré cela les Nîmois ne paniquent pas. « Il faut travailler », déclare l’attaquant Clément Dépres. Et il précise qu’au-delà d’un but « c’est surtout une victoire qui débloquera tout ». Umut Bozok, le meilleur buteur de L2 la saison dernière est aussi confiant que son coéquipier. « C’est une situation que nous avons déjà connu la saison dernière et puis nous avons retrouvé le chemin des filets », se souvient l’avant-centre. Les 23 tirs des Nîmois contre Lyon sont-ils de nature à rassurer ? À ce sujet, Umut Bozok est plus réservé : « c’est bien de tirer autant de fois au but, mais il faut cadrer plus souvent ». L’attaquant des Crocos n’a pas tord car, ce soir là, Nîmes n’a trouvé que six fois le cadre, soit 26 % des tentatives.

    Du coté de l’OL, cinq des treize frappes étaient cadrées ce qui représente un ratio de 38 %. À l’arrivée, Lyon a marqué deux buts et Nîmes aucun. Des chiffres qui n’inquiètent pas le coach des Crocos qui garde le moral. « Pourquoi n’aurais-je pas le moral ? » répond t-il avec le sourire. À en croire les Nîmois, la roue va finir pour tourner. Vendredi contre Saint-Étienne, ils seraient bien inspirés de mettre un terme à leur mutisme offensif.

    Norman Jardin-Objectif Gard
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 3219
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: 10EME JOURNÉE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OLYMPIQUE LYONNAIS / NÎMES OLYMPIQUE

    Message par Admin le Mer 24 Oct - 10:36

    Les notes FF des crocos à Lyon.

    Bernardoni 5– Alakouch 6, Briançon 4 , Harek (cap.) 4, Maouassa 5 – Bobichon 4, Valls 5, Savanier 6 – Thioub 6, Depres 5, Bouanga 4





    Contenu sponsorisé

    Re: 10EME JOURNÉE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OLYMPIQUE LYONNAIS / NÎMES OLYMPIQUE

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mer 14 Nov - 23:01