NO-crocos sans frontières

Forum d'information et d'échanges entre les supporters du Nîmes Olympique, quelque soit son lieu de résidence, afin de partager la passion pour ce club de football.


    16 EME JOURNÉE DE LIGUE 1 CONFORAMA : STADE MAHERBE DE CAEN / NÎMES OLYMPIQUE

    Partagez
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 3518
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: 16 EME JOURNÉE DE LIGUE 1 CONFORAMA : STADE MAHERBE DE CAEN / NÎMES OLYMPIQUE

    Message par Admin le Jeu 6 Déc - 2:40

    Daniel-Elie a écrit:J'ai vu le match en streaming sur hahasport on s'est fait voler le 2ème but de Bozok est parfaitement valable, au départ du ballon, il n'est absolument pas hors jeu, sans compter les 2 pénaltys oubliés par l'arbitre les fautes sur harek et Bouanga sont indiscutables. heureusement il y a une justice!!!

    Et heureusement que M. BATTA n'annule pas le but victorieux de Landre car il a fait appel à la VAR et j'ai eu peur pendant ce laps de temps. Bozok s'était déjà fait volé un but parfaitement valable contre St Etienne en Coupe de la Ligue. Il a été très bon hier soir ! Bravo à lui

    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 3518
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: 16 EME JOURNÉE DE LIGUE 1 CONFORAMA : STADE MAHERBE DE CAEN / NÎMES OLYMPIQUE

    Message par Admin le Jeu 6 Déc - 7:56

    La réaction du coach croco Bernard Blaquart (Nîmes) : « Succès largement mérité » à Caen  
                           
    L'entraîneur de Nîmes a regretté les occasions manquées mais souligne les progrès de son équipe, qui a signé une troisième victoire de rang en Ligue 1.


    Bernard Blaquart, l'entraîneur de Nîmes.

    Bernard Blaquart (entraîneur de Nîmes, après la victoire à Caen) : « Vu la physionomie du match, cette victoire est logique. Le scénario est un peu bizarre, mais le succès est largement mérité. Je suis satisfait du jeu pratiqué, de pratiquement tout, sauf la finition. On a beaucoup gâché, ça m'a mis un peu en colère. On a mal joué les coups pour mettre ce second but. Sur l'égalisation de Caen, il y a faute sur Bouanga et penalty juste avant a priori, mais c'est surtout de notre faute... On est quand même un peu surpris d'avoir dominé largement en première période, avec de grosses occasions et une large possession. On a le vent dans le dos, on avance, on progresse, c'est bien. »

    Avec AFP

    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 3518
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: 16 EME JOURNÉE DE LIGUE 1 CONFORAMA : STADE MAHERBE DE CAEN / NÎMES OLYMPIQUE

    Message par Admin le Jeu 6 Déc - 8:36

    Retour en images sur SMC / NO 1-2

    NIMES VOYAGE EN CLASSE CONFORT !  
           
    1er but de Bozok 1-0

    Umut Bozok trompe Brice Samba et ouvre le score dès la 18e minute : la soirée a encore été difficile pour le SM Caen

    2e but de Landre 1-2


    Loïck Landre catapulte le ballon dans les buts caennais sur un coup franc de Savanier au but du temps additionnel 90+6' : mérité pour les crocos


    Dernière édition par Admin le Jeu 6 Déc - 8:47, édité 1 fois
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 3518
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: 16 EME JOURNÉE DE LIGUE 1 CONFORAMA : STADE MAHERBE DE CAEN / NÎMES OLYMPIQUE

    Message par Admin le Jeu 6 Déc - 8:40

    Le 7h50 de Bernard Blaquart : «Si on peut jouer autre chose que le maintien, on ne s’en privera pas »

    Après sa victoire 2-1 à Caen, hier soir, le Nîmes Olympique est 8e de la Ligue 1 à seulement trois points des places européennes.

    6 décembre 2018


    Bernard Blaquart à Caen hier soir (Photo MaxPPP)


    L’entraîneur des Crocos est passé par toutes les émotions à Caen où son équipe s’est imposée à la dernière seconde. Il est satisfait du parcours de ses joueurs et il estime que le maintien est en bonne voie.

    Objectif Gard : Comment avez-vous vécu cette fin de match un peu folle ?

    Bernard Blaquart : « Le scénario est super. Même si elle a beaucoup gâché, cette équipe a des qualités mentales, insoupçonnables et insoupçonnées. »

    Le grand nombre d’occasions manquées vous agace-t-il ?

    « Ce qui me gêne le plus ce sont les mauvais choix que l’on a pu faire. Il faut que l’on travaille sur la justesse des passes. J’étais en colère bien avant que l’on encaisse le but car nous aurions dû plier le match plus tôt. »

    Avec 23 points en 16 journées, le bilan du Nîmes Olympique vous convient-il ?

    « Oui, le temps de passage est très bon mais ce n’est pas suffisant pour se maintenir. Nous avons fait la moitié du chemin. Je pense qu’avec 40 points on est sauvé. Il nous en manque encore mais on est bien parti. »

    Êtes-vous toujours l'entraîneur d'une équipe qui joue le maintien ?

    « Je suis surtout le coach d’une équipe qui progresse. Tant que j’aurai l’impression de l’aider à avancer, on continuera ensemble. Ce groupe est encore jeune et il découvre la Ligue 1. On fait des bons matches même si tout n’est pas parfait. Avec cette envie-là, on peut espérer se maintenir. Le plus tôt sera le mieux. On continue à avancer et si on peut jouer autre chose que le maintien, on ne s’en privera pas. Aujourd’hui on a le vent dans le dos, profitons-en et on fera un point à noël.»

    Propos recueillis par Norman Jardin pour OG


    Dernière édition par Admin le Jeu 6 Déc - 11:58, édité 2 fois
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 3518
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: 16 EME JOURNÉE DE LIGUE 1 CONFORAMA : STADE MAHERBE DE CAEN / NÎMES OLYMPIQUE

    Message par Admin le Jeu 6 Déc - 8:52

    A LA UNE
    FAIT DU JOUR - Nîmes Olympique, le tube de l’automne


    Un Nîmes à la joie : ici Renaud Ripart euphorique

    Quels que soient les systèmes utilisés et les joueurs alignés, les Crocos croquent dans la ligue 1 à pleine dents.
    Le maintien se profile à grande vitesse, pour le Nîmes Olympique, et la cinquième place, synonyme de ligue Europa, n’est qu’à trois points. Tous les espoirs sont permis.

    « Je sentais que nous étions puissants et que nous allions marquer ce deuxième but ».
    La confidence est lâchée à chaud par l’attaquant Nîmois, Umut Bozok. Pourtant, quand le capitaine normand, Prince Oniangue a égalisé à la dernière minute de ce Caen – Nîmes, tout le monde a pensé que les Crocos avaient gâché une belle occasion de l’emporter car, dominateurs dans le jeu et en matière de possession de balle, ils avaient eu moult occasions de plier la rencontre.

    Mais eux n’ont pas douté, ce n’est pas leur genre. Ils ont trouvé la force de repartir de l’avant, et ils ont décroché une sixième victoire, la quatrième en déplacement et la troisième consécutive loin des Costières. Pour Paul Bernardoni, le gardien des Crocos et de l’équipe de France Espoirs « c’est notre match le plus abouti, le plus plein, à l’extérieur, depuis le début de la saison ». Mais le milieu de terrain, Antonin Bobichon regrette les nombreuses occasions ratées au stade Michel d'Ornano. « Il faut être plus tueur, car on ne va pas gagner à chaque fois à la 95e ». Umut Bozok, qui a ouvert le score à la dix-huitième minute, n'est pas inquiet : « Il nous a manqué du tranchant, de la détermination dans le dernier geste mais je ne m'en fais pas, ça va venir. »

    La meilleure équipe française sur les cinq dernières journées

    Le Nîmes Olympique reste sur quatre victoires (Dijon, Strasbourg, Amiens et Caen) depuis le début du mois de novembre, ce qui en fait la meilleure équipe française sur les cinq dernières journées devant le PSG, Nice et Saint-Étienne. Excusez du peu. À ce rythme, l’objectif du maintien sera obtenu rapidement. Ce matin Nîmes a 23 points après 16 matches. Sachant que le maintien se joue généralement entre 40 et 42 points, parfois moins, la moitié du chemin est déjà parcourue alors qu’il reste trois matches (Nantes, Lille et Rennes) avant la fin de la phase aller (dont Nantes et Lille à domicile).

    Le contingent des relégables est désormais repoussé à dix points et, en lorgnant vers le haut du tableau, la cinquième place synonyme de qualification en ligue Europa n’est qu’à trois longueurs. De quoi faire naître quelques fantasmes chez les supporters nîmois. C’est justement ce que veut éviter le défenseur Anthony Briançon qui veut raison garder : « Il ne faut pas s’enflammer. Nous devons garder cet état d’esprit et cette philosophie de jeu ». C’est-à-dire, tout pour l’offensive.

    Un turn-over efficace

    Pourtant, Bernard Blaquart avait fortement remanié son onze de départ par rapport à l’équipe qui avait battu Amiens (3-0) samedi aux Costières. Harek, Alakouch, Bobichon, Paquiez, Bozok et Alioui faisaient leur retour comme titulaires. Expulsé le 10 novembre après avoir commis une faute grossière lors de la défaite à domicile face à Nice (0-1), Loïck Landre incarnait lui aussi le turn-over mis en place par le staff technique. Hier soir, après trois matches de suspension, il est devenu le héros de la soirée en sortant du banc des remplaçants à quelques minutes de l'épilogue pour marquer le but de la victoire au bout, du bout du temps additionnel. Un but au goût forcément particulier pour l’ancien Lensois : « Je m’en souviendrai de celui-là. C’est mon premier en ligue 1. Quand je suis entré, le coach m’a juste dit de ne pas faire de faute ».

    « Nous n'avons pas un gros effectif, mais les joueurs qui sont appelés répondent présent à chaque match », met en exergue Bernard Blaquart. La victoire en terre normande en est la parfaite illustration. Une nouvelle fois, le coaching a été payant. Et puis il y a ce 4-3-3 qui est aussi - sinon plus - efficace que le 4-4-2 avec ces Crocos-là. Antonin Bobichon apprécie de jouer avec trois milieux de terrain : « Ce système nous permet de plus conserver le ballon, mais nous sommes à l'aise dans les deux schémas ».

    Un mental à toute épreuve

    Rien ne semble être en mesure de mettre en difficulté cette équipe. Pas même une égalisation à la dernière minute. Au-delà du résultat, il y a le contenu des matches, Bobichon le souligne justement « On ne fait pas que jouer en contre. Nous avons aussi eu la possession du ballon et la maîtrise du jeu ». Des vertus que les Crocos avaient déjà affichées à Strasbourg, le 24 novembre (victoire 0-1).

    Le Nîmes Olympique est sur la bonne voie, mais il n’aura guère le temps de se reposer sur ses lauriers car l'attend déjà samedi à 20h aux Costières la réception du Football Club de Nantes-Atlantique, actuel douzième de Ligue 1 et vainqueur de l'Olympique de Marseille 3-2, hier soir. Avec peut-être d’autres titulaires et pourquoi pas un dispositif différent, histoire d’éloigner encore plus les relégables et de se rapprocher des places européennes. Sans oublier que Nîmes est encore qualifié dans les deux coupes nationales (coupe de la Ligue et coupe de France). Surfant sur la queue de la comète, les Nîmois sont tellement imprévisibles qu’aucun rêve, y compris les plus fous, ne semble inatteignable. C'est parfois en visant la lune que l'on touche les étoiles...



    Norman Jardin le  6 décembre 2018 pour OG
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 3518
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: 16 EME JOURNÉE DE LIGUE 1 CONFORAMA : STADE MAHERBE DE CAEN / NÎMES OLYMPIQUE

    Message par Admin le Jeu 6 Déc - 9:07

    UN NÎMES A L'AMOUR ET A LA JOIE







    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 3518
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: 16 EME JOURNÉE DE LIGUE 1 CONFORAMA : STADE MAHERBE DE CAEN / NÎMES OLYMPIQUE

    Message par Admin le Jeu 6 Déc - 9:57


    Sur l'équipe : "Les joueurs de Bertrand Blaquart avaient largement dominé Caen, sans réussir à tuer le match."
    Ligue 1 : Bordeaux renverse Saint-Etienne, Nîmes enchaîne

    Vu sur l'équipe :
    "Les joueurs de Bertrand Blaquart avaient largement dominé Caen, sans réussir à tuer le match."

    6 décembre 2018

    Trois jours après son nul contre le PSG, Bordeaux a renversé Saint-Etienne (3-2). Nîmes enchaîne un troisième succès d'affilée en battant Caen (2-1), alors que Dijon et Toulouse ont enfin gagné.

    Bordeaux renversant
    Le Matmut Atlantique est-il devenu une terre de football ? Trois jours après le nul contre le PSG (2-2), Bordeaux a confirmé ses progrès actuels en renversant Saint-Etienne (3-2). Si la tête du défenseur brésilien Pablo a donné la victoire aux Girondins dans le temps additionnel (90e), le match entier a été complètement fou. En première mi-temps, Jimmy Briand (22e) a répondu à Loïs Diony (16e) au terme d'une action loufoque.
    Sur l'égalisation de l'ancien Guingampais, Stéphane Ruffier a percuté Neven Subotic, qui est sorti sur civière. Les Bordelais ont repris l'avantage grâce à François Kamano, sur penalty (57e), après l'utilisation du VAR. Après l'égalisation de Khazri (67e), qui a chipé un but à Rémy Cabella, les Verts ont bien cru qu'ils allaient renverser le match quand Turpin a expulsé Younousse Sankharé pour un geste d'humeur sur Ole Selnaes (75e). Mais l'arbitre français a annulé le rouge après intervention de la vidéo, et Pablo a surgi...

    Nîmes ne s'arrête plus
    Nîmes enchaîne. Le promu gardois s'offre un troisième succès d'affilée en battant Caen (2-1) grâce à un but de Loïck Landre dans les dernières secondes. Le défenseur gardois a repris un coup franc de Téji Savanier (90+4e). Un nul aurait été si cruel au vu de la prestation nîmoise... Avant l'égalisation de Prince Oniangué, à la réception d'un coup franc de Fayçal Fajr (90e), Nîmes n'avait presque rien concédé... Les joueurs de Bertrand Blaquart avaient largement dominé Caen, sans réussir à tuer le match.
    En première mi-temps, le coup franc de Rachid Alioui (29e) et les frappes successives d'Anthony Bobichon et Sofiane Alakouch auraient pu faire 2-0. Après une double occasion (50e), Bozok a vu son doublé être refusé pour un hors-jeu. Sur la seule grosse alerte caennaise, Paul Bernardoni a été impeccable devant Guilbert (73e).

    Dijon et Toulouse se relancent
    Dijon et Toulouse ont enfin gagné... Les Bourguignons, qui restaient sur douze matches sans victoire, ont rebondi en battant Guingamp (2-1). 18e avant la rencontre, le DFCO remonte à la 16e place. Il peut remercier Karl-Johan Johnsson, le gardien guingampais, auteur d'une énorme bourde sur la frappe d'Oussama Haddadi (2-1, 84e). Le latéral tunisien avait déjà été passeur décisif sur l'ouverture du score de Benjamin Jeannot (14e). Après un deuxième jaune de Wesley Lautoa, Dijon a bien cru qu'il ne gagnerait encore pas quand Marcus Coco a égalisé (79e) d'une somptueuse demi-volée.
    Toulouse aussi avait besoin d'une victoire. Les Violets couraient après depuis septembre. C'est d'Issiaga Sylla, en reprenant un centre de Corentin Jean (45e), qui est l'unique buteur du match contre Reims (1-0). À noter, aussi, l'énorme match du gardien toulousain Mauro Goicoechea. L'Uruguayen a notamment été parfait devant Xavier Chavalerin (50e).

    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 3518
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: 16 EME JOURNÉE DE LIGUE 1 CONFORAMA : STADE MAHERBE DE CAEN / NÎMES OLYMPIQUE

    Message par Admin le Jeu 6 Déc - 12:36

    Nîmes ne s'arrête plus
                                                                                                                                                     
    Nîmes enchaîne.
    Le promu gardois s'offre un troisième succès d'affilée en battant Caen (2-1) grâce à un but de Loïck Landre dans les dernières secondes.
    Le défenseur gardois a repris un coup franc de Téji Savanier (90+4e). Un nul aurait été si cruel au vu de la prestation nîmoise...
    Avant l'égalisation de Prince Oniangué, à la réception d'un coup franc de Fayçal Fajr (90e), Nîmes n'avait presque rien concédé...
    Les joueurs de Bertrand Blaquart avaient largement dominé Caen, sans réussir à tuer le match.                                                                                                                                        
    En première mi-temps, le coup franc de Rachid Alioui (29e) et les frappes successives d'Anthony Bobichon et Sofiane Alakouch auraient pu faire 2-0. Après une double occasion (50e), Bozok a vu son doublé être refusé pour un hors-jeu. Sur la seule grosse alerte caennaise, Paul Bernardoni a été impeccable devant Guilbert (73e).
                                                                                                                                       
    Caen-Nîmes 1-2, Nîmes s'impose sur le fil à Caen                                                                                                    
    En difficulté en championnat, Caen recevait le Nîmes Olympique en Ligue 1 ce mercredi soir pour une victoire in extremis des Crocos.                                                                                                                                       Caen, qui occupait avant ce match la 16e position avec 13 points, recevait les Crocos nîmois, qui restent  sur deux succès de suite en Ligue 1 dont le dernier à domicile contre Amiens (3-0).                                                                                                                                          
    Et ce sont les visiteurs qui réussissent la meilleure entame et qui en sont d'ailleurs récompensés peu après le quart d'heure de jeu, quand Ferri sert Bozok qui se joue de Guilbert d'un joli petit pont tout en prenant soin dans la foulée d'enrouler une frappe qui file dans le petit filet droit et sur laquelle Samba ne peut rien faire.                                                                                                                                          
    1-0, les Crocos sont lancés et à la demi-heure de jeu, un coup franc de Rachid Alioui passe de peu à côté des buts de Samba. Et juste avant le repos, Alakouch tente sa chance de loin, une frappe en glissant qui passe à côté du montant de Samba. 0-1 au repos, Caen, sifflé par ses supporters au stade Michel d'Ornano, peut s'estimer heureux de n'être mené que d'un but. D'autant que la deuxième période repart sous les mêmes auspices, avec Bozok très remuant avec deux tentatves dangereuses d'emblée (50e). Caen réagit à l'heure de jeu, quand un service Khaoui trouve Guilbert qui reprend sans contrôle. Mais Bernardoni est vigilant. À minutes du terme, Bernardoni est d'ailleurs de nouveau sollicité sur un coup franc de Fajr qu'il repousse des deux poings.                                                                                                                                        Le second acte est nettement plus disputé et agréable. D'ailleurs, Caen égalisera dans les ultimes instants du match sur un coup ffranc de Fajr où Oniangué monte plus haut que tout le monde pour placer son coup de boule qui trompe Bernardoni.                                                                                          
    Le capitaine Caennais croit avoir sauvé les siens in extremis. Mais Nîmes reprendra l'avantage en toute fin de rencontre (94e) sur un but de Landre sur un coup franc après consultation de la VAR.                                    
    Nîmes s'impose donc sur le fil dans une rencontre à rebondissements.

    Petit pont et but, Bozok régale !                                                                          
    Dans le match entre Nîmes et Caen (1-2), les Nîmois avaient pris l'avantage grâce à un très joli but d'Umut Bozok. Servi à l'entrée de la surface, l'attaquant franco-turc élimine Frédéric Guilbert d'un petit pont avant d'ajuster le gardien d'une frappe du droit. Un régal!

    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 3518
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: 16 EME JOURNÉE DE LIGUE 1 CONFORAMA : STADE MAHERBE DE CAEN / NÎMES OLYMPIQUE

    Message par Admin le Jeu 6 Déc - 12:54

    Ligue 1. 3ème victoire consécutive à l'extérieur pour Nîmes (2-1 à Caen)


    Ripart et les Crocos sont allés décrocher une précieuse victoire sur le terrain du SM Caen (1-2). Une 3ème victoire consécutive à l'extérieur. Au classement, Nîmes grimpe à la 8ème place

    • Les Crocos sont allés décrocher une précieuse victoire sur le terrain du SM Caen (1-2). Une 3ème victoire consécutive à l'extérieur. Au classement, Nîmes grimpe à la 8ème place.
    Les Crocos sont allés décrocher une précieuse victoire sur le terrain du SM Caen (1-2). Un but magnifique d'Umut Bozok a permis aux Gardois de prendre l'avantage (19e) avant une égalisation de Prince Oniangué (90e) mais Loïck Landre a marqué au bout du temps additionnel pour les Nîmois (90e+6).

    Au classement, Nîmes grimpe à la 8ème place. Samedi prochain, les Crocos reçoivent Nantes, 12ème, vainqueur de Marseille mercredi soir (3-2). Les canaris sont en grande forme: une seul défaite en huit matches. Et 19 buts marqués !

    Les réactions                    

    Blaquart "On a le vent dans le dos, on avance, on progresse, c'est bien"
    Bernard Blaquart (entraîneur de Nîmes):

    "Vu la physionomie du match, cette victoire est logique. Le scénario est un peu bizarre, mais le succès est largement mérité. Je suis satisfait du jeu pratiqué, de pratiquement tout, sauf la finition. On a beaucoup gâché, ça m'a mis un peu en colère. On a mal joué les coups pour mettre ce second but. Sur l'égalisation de Caen, il y a faute sur Bouanga et penalty juste avant a priori, mais c'est surtout de notre faute...
    On est quand même un peu surpris d'avoir dominé largement en première période, avec de grosses occasions et une large possession. On a le vent dans le dos, on avance, on progresse, c'est bien."

    Mercadal "On n'a joué qu'une mi-temps"
    Fabien Mercadal (entraîneur de Caen):
    "Sur l'ensemble du match, on n'a joué qu'une mi-temps. Et on a manqué d'équilibre parce qu'on était mené. On arrive, en étant mauvais, à égaliser mais on ne tient pas le score derrière sur le peu de temps qu'il reste. C'est la double peine. On savait que si on ne les mettait pas à mal d'entrée, ce serait compliqué.
    On n'a pas réussi à aller agresser cette équipe. On les a laissé prendre confiance. La composante mentale est capitale. On a de bons joueurs mais ils n'arrivent pas à exprimer leurs qualités parce qu'ils manquent de certitudes. On a tenté d'emballer le match mais on a eu un déchet technique inexplicable".
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 3518
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: 16 EME JOURNÉE DE LIGUE 1 CONFORAMA : STADE MAHERBE DE CAEN / NÎMES OLYMPIQUE

    Message par Admin le Jeu 6 Déc - 14:50




    Jordan Ferri : encore une belle prestation, lui qui a fondu dans le collectif croco !
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 3518
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: 16 EME JOURNÉE DE LIGUE 1 CONFORAMA : STADE MAHERBE DE CAEN / NÎMES OLYMPIQUE

    Message par Admin le Jeu 6 Déc - 14:54

      + 3 Points : un maintien tranquille voire plus si affinités ?

    Classement

    6   AS Saint-Etienne 26
    7   OGC Nice 25
    8   Nîmes Olympique 23
    9   RC Strasbourg Alsace 22
    10 Girondins de Bordeaux 21

    En visant haut (à savoir 40-43 pts pour le maintien), il resterait donc 17-20 pts à chercher sur ses 22 derniers matchs.
    Soit une moyenne inférieure à 1pt/match.
    On s'enflamme pas, on s'enflamme pas...


    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 3518
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: 16 EME JOURNÉE DE LIGUE 1 CONFORAMA : STADE MAHERBE DE CAEN / NÎMES OLYMPIQUE

    Message par Admin le Jeu 6 Déc - 15:30



    Domination sans partage des crocos
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 3518
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: 16 EME JOURNÉE DE LIGUE 1 CONFORAMA : STADE MAHERBE DE CAEN / NÎMES OLYMPIQUE

    Message par Admin le Jeu 6 Déc - 15:52

    Toujours y croire jusqu’au bout

       6 décembre 2018
       
    PAQUIEZ ENTRE HAREK ET FERRI

    Dominateurs en première période, les Crocos ouvrent la marque grâce à une superbe réalisation d’Umut Bozok (18ème) mais ne parviennent pas à faire le break malgré de nombreuses occasions. Après la mi-temps, les caennais se montrent plus entreprenants et égalisent à la 90ème minute sur coup-franc. Touchés, mais pas abattus, les Crocos repartent à l’attaque et Loïck Landre permet aux nîmois de remporter la victoire (90’+5) et les 3 points !

    Les statistiques générales
    46 Possession (%) 54
    11 Tirs 21
    3 Tirs cadrés 6
    72 Passes réussies (%) 79
    0 Hors-jeux 2
    0 Corners 6
    22 Centres 26
    19 Fautes 14
    1 Cartons jaunes 3
    0 Cartons rouges 0


    Source : Site officiel du NO
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 3518
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: 16 EME JOURNÉE DE LIGUE 1 CONFORAMA : STADE MAHERBE DE CAEN / NÎMES OLYMPIQUE

    Message par Admin le Jeu 6 Déc - 18:38

    NÎMES OLYMPIQUE en bref

    2-1 à l'extérieur, c'est rare.
    Le Nîmes Olympique ne s’était plus imposé à l’extérieur 2-1 (en Ligue1) depuis le 4 octobre 1980. Ce soir-là, les Crocos entraînés par Henri Noël l’avaient emporté à Angers, grâce à des buts de Daniel Deledicq (49e) et Guy Dussaud (65e). Les Crocos avaient répondu à l’ouverture score angevine de Larvaron (3e).

    Seul Guingamp résiste.
    Depuis hier soir, toutes compétitions confondues, le Nîmes Olympique a gagné au moins une fois chez 18 de ses 19 adversaires de Ligue 1. Une fois les Normands tombés, il ne reste plus que le stade de Roudourou à Guingamp où les Crocos ne se sont jamais imposés. Il n’y a plus qu’à prendre rendez-vous avec l’EAG, le 18 mai 2019, pour le grand chelem à l’extérieur.



    Source : Objectif Gard
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 3518
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: 16 EME JOURNÉE DE LIGUE 1 CONFORAMA : STADE MAHERBE DE CAEN / NÎMES OLYMPIQUE

    Message par Admin le Ven 7 Déc - 8:17

    Le retour de l'équipe sur le match du NO à Caen 1-2



    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 3518
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: 16 EME JOURNÉE DE LIGUE 1 CONFORAMA : STADE MAHERBE DE CAEN / NÎMES OLYMPIQUE

    Message par Admin le Ven 7 Déc - 13:01

     Une victoire à la mode nîmoise.

    Thierry ALBENQUE - 07/12/2018.


    Bozok a marqué un joli but mais comme ses partenaires, il a aussi vendangé. - NCSF



    Même s’ils se sont compliqué la vie en vendangeant pas mal, les Gardois ont su construire leur succès ce mercredi soir à Caen (1-2).

    Il avait reçu une seule consigne avant de remplacer Harek, victime de crampes. "Le coach m’a dit : “Pas de faute”", rigole Landre qui reconnaît avoir "un jeu assez rugueux" et ne pas toujours "contrôler (sa) force sur certains duels". Mercredi soir à Caen, ses partenaires se sont félicités de son engagement total, celui-là même à l’origine de son expulsion face à Nice. "Ils m’ont tous répété que j’avais marqué en taclant, encore !"

    Sur le coup, le défenseur a surtout donné une belle leçon de réalisme à ses attaquants. Cinq minutes passées sur le terrain, deux ballons touchés, un but… Au bout du temps additionnel, le but d’un succès – "Mon premier en Ligue 1, je m’en souviendrai" – qui aurait dû être scellé depuis belle lurette.

    "Si on avait mené 3-0 à la mi-temps, cela n’aurait pas été volé", lance Bobichon. "On a réalisé le match le plus rempli à l’extérieur, en tout cas la première période", complète Bernardoni.

    Maîtrise et mainmise

    Conquérants, jouant toujours en avançant, les Crocos ont été en démonstration dans le premier acte. Bernard Blaquart a même été jusqu’à avouer sa "surprise d’avoir autant de mainmise, de dominer aussi largement".

    "On était vraiment au-dessus et on a eu pas mal de maîtrise, on n’a pas fait que contrer, c’est ce qui est intéressant, analyse Bobichon. Avoir la possession à l’extérieur (54 % au final, NDLR), c’est plutôt bien. Le schéma à trois milieux nous aide à garder le ballon. C’est agréable de l’avoir et de jouer dans de petits espaces, de trouver les attaquants. On s’est régalé."

    Ce contrôle sans partage, et c’est là ou ça coince pour une équipe qui avait été si efficace à Dijon (4-0), il ne se reflétait pas au tableau d’affichage, la pause survenue. Une, deux, trois… Les Nîmois, qui ont terminé la partie avec 21 tirs recensés contre 11 aux Caennais, ce qui dit beaucoup sur le rapport de force, ont eu douze situations plus (plutôt) ou moins franches lors des 45 premières minutes, une seule a fini au fond des filets.

    "On a beaucoup, beaucoup, beaucoup gâché, ce qui m’a mis un peu en colère, ne cache pas Bernard Blaquart. On a vraiment mal joué les coups."

    "C’est là qu’on doit encore travailler, pour être plus méchants devant le but parce qu’on ne réussira pas à l’emporter chaque fois à la 95e minute", pointe Bobichon qui précise : "On a laissé Caen dans la partie et après leur changement de système (du 3-5-2 au 4-2-3-1 puis 4-4-2, NDLR), on a souffert en seconde période, on a dû défendre et se contenter de contrer." Et là encore, les Crocos ont laissé filer quatre ou cinq autres bonnes opportunités de faire le break.

    Mettre plus de justesse et de détermination

    "On a parfois été trop altruistes mais surtout, pas assez tranchants, déplore Bozok qui n’avait pas marqué depuis le déplacement à Bordeaux (3-3, 5e journée). On doit mettre plus de détermination dans le dernier geste, avoir plus de justesse. Mais l’important, c’est de se créer les occasions, c’est bon signe. Je préfère avoir gardé deux buts pour la réception de Nantes samedi que d’en avoir mis trois, quatre, cinq ou plus ici…"

    C’est parce que Nîmes a gagné que Bozok peut dire cela. "Tant mieux, on n’a pas payé notre manque d’efficacité. Ce sera donc d’autant plus facile à travailler", conclut Blaquart.

    Source : Midi Libre
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 3518
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: 16 EME JOURNÉE DE LIGUE 1 CONFORAMA : STADE MAHERBE DE CAEN / NÎMES OLYMPIQUE

    Message par Admin le Mar 11 Déc - 7:22

    Les notes - étoiles FF de SM CAEN / NO 1-2


    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 3518
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: 16 EME JOURNÉE DE LIGUE 1 CONFORAMA : STADE MAHERBE DE CAEN / NÎMES OLYMPIQUE

    Message par Admin le Mar 11 Déc - 10:08


    Après la victoire à Caen, la belle série des Crocos à l'extérieur se poursuit (Photo via MaxPPP)

    Une série rare.

    Victorieux à Caen, les Crocos restent sur trois succès consécutifs à l'extérieur.
    L'exploit n'est pas banal puisque il faut remonter à la saison 1971-72 pour voir une telle série pour le Nîmes Olympique. À cette époque, les joueurs de Kader Firoud s'étaient imposés à Rennes 2-0, à Bordeaux 4-1 et à Nancy 1-0, avant de terminer vice-champion de France. Cette saison, il n'y a que le PSG qui a fait mieux avec 6 victoires de rang à l'extérieur.

    Contenu sponsorisé

    Re: 16 EME JOURNÉE DE LIGUE 1 CONFORAMA : STADE MAHERBE DE CAEN / NÎMES OLYMPIQUE

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Dim 16 Déc - 7:10