NO-crocos sans frontières

Forum d'information et d'échanges entre les supporters du Nîmes Olympique, quelque soit son lieu de résidence, afin de partager la passion pour ce club de football.


    J 23 - MATCH RETOUR : LE DERBY NO - MHSC - UN PARFUM DE REVANCHE ...

    Admin
    Admin
    Admin

    Messages : 4826
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 55

    J 23 - MATCH RETOUR : LE DERBY NO - MHSC - UN PARFUM DE REVANCHE ... Empty J 23 - MATCH RETOUR : LE DERBY NO - MHSC - UN PARFUM DE REVANCHE ...

    Message par Admin le Jeu 27 Déc - 10:42

    J 23 - MATCH RETOUR : LE DERBY NO - MHSC - UN PARFUM DE REVANCHE ...


    J 23 - MATCH RETOUR : LE DERBY NO - MHSC - UN PARFUM DE REVANCHE ... 34672562_1984841291827675_1421427041588215808_n.jpg?_nc_cat=108&_nc_ht=scontent-jnb1-1

    Le Nîmes Olympique recevra le Montpellier Hérault Sport Club le 2 Février 2019 (sous réserve d'officialisation) lors de la 23eme journée de Ligue 1 Conforama !

    Après la lourde défaite des crocos du match aller à la Mosson (3-0), place à la revanche aux Costières ...

    Admin
    Admin
    Admin

    Messages : 4826
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 55

    J 23 - MATCH RETOUR : LE DERBY NO - MHSC - UN PARFUM DE REVANCHE ... Empty Re: J 23 - MATCH RETOUR : LE DERBY NO - MHSC - UN PARFUM DE REVANCHE ...

    Message par Admin le Ven 11 Jan - 20:03

    J 23 - MATCH RETOUR : LE DERBY NO - MHSC - UN PARFUM DE REVANCHE ... 49844874_2143206972657772_8589331943663861760_n.jpg?_nc_cat=100&_nc_ht=scontent-jnb1-1

    Nîmes-Montpellier fixé officiellement au dimanche 3 février à 15 heures, au stade des Costières.

    11/01/2019

    Le derby retour tant attentu comptant pour la 23e journée de Ligue 1 entre le Nîmes Olympique et le Montpellier Hérault a été fixé au dimanche 3 février à 15 heures.
    La date est donc fixée. Le match aller qui avait vu les Montpelliérains l'emporter 3-0 au stade de La Mosson avait été émaillé d'incidents.

    La Ligue de football professionnelle (LFP) a donc choisi que ce match retour ait lieu en plein jour, en début d'après-midi, au stade des Costières de Nîmes.
    Et il est fort à parier que la Préfecture interdise d'ici là le déplacement des supporters héraultais...
    A suivre.

    Source : M.L.


    Dernière édition par Admin le Ven 1 Fév - 17:01, édité 1 fois
    Admin
    Admin
    Admin

    Messages : 4826
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 55

    J 23 - MATCH RETOUR : LE DERBY NO - MHSC - UN PARFUM DE REVANCHE ... Empty Re: J 23 - MATCH RETOUR : LE DERBY NO - MHSC - UN PARFUM DE REVANCHE ...

    Message par Admin le Lun 21 Jan - 23:04

    COULISSES.

    Les Ultras nîmois ont déjà en tête la manche retour du derby.
    Samedi soir, ils ont commencé à mettre la pression en déployant des banderoles à l'intérieur et à l'extérieur du stade dont l'une qui disait : "J-15, l'avez l'affront !"
    Admin
    Admin
    Admin

    Messages : 4826
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 55

    J 23 - MATCH RETOUR : LE DERBY NO - MHSC - UN PARFUM DE REVANCHE ... Empty Re: J 23 - MATCH RETOUR : LE DERBY NO - MHSC - UN PARFUM DE REVANCHE ...

    Message par Admin le Mar 22 Jan - 15:34

    Derby Nîmes-Montpellier : les supporters pailladins interdits de stade ?

    mardi 22 janvier 2019

    Au match aller, les forces de l'ordre étaient intervenues pour éviter un envahissement du terrain.

    Le match retour entre Nîmes et Montpellier aura lieu le dimanche 3 février à 15h au stade des Costières. Suite aux débordements survenus au match aller à la Mosson (3-0 le 30 septembre), les supporters montpelliérains risquent d'être interdits de déplacement.

    Du côté de la Préfecture du Gard, on assure, ce mardi, que la décision n'a pas encore été prise. "Si interdiction il y a, ce sera par arrêté du Ministère de l'Intérieur, indique-t-on. Il n'y aura pas de confirmation avant la semaine prochaine."

    Au match aller, qui s'est soldé par une victoire 3-0 des Héraultais, des affrontements entre supporters avaient eu lieu en dehors du stade, avant la rencontre. Le match avait même dû être interrompu de longues minutes en fin de partie, suite à un risque d'envahissement de terrain de la part de supporters pailladins, malgré la nette victoire de leur équipe.
    Admin
    Admin
    Admin

    Messages : 4826
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 55

    J 23 - MATCH RETOUR : LE DERBY NO - MHSC - UN PARFUM DE REVANCHE ... Empty Re: J 23 - MATCH RETOUR : LE DERBY NO - MHSC - UN PARFUM DE REVANCHE ...

    Message par Admin le Mar 22 Jan - 16:35

    Vers une interdiction des supporters de Montpellier pour le derby à Nîmes.

    E. DZ. - 22/01/2019

    INFO MIDI LIBRE : vu les incidents du match aller et le contexte actuel (manifestations des "gilets jaunes"), la préfecture du Gard envisage d'interdire le déplacement des supporters de Montpellier pour le derby à Nîmes, dimanche 3 février à 15 heures. Le club croco aurait l'intention de demander à la Ligue l'ouverture de la tribune Ouest afin d'inviter des enfants.
    Une réunion de préparation au derby Nîmes-Montpellier du dimanche 3 février prochain (23e journée de Ligue 1) a eu lieu il y a quelques jours en préfecture du Gard.

    Si rien n'est encore officiel, la tendance est claire : elle est à l'interdiction totale de déplacement pour les supporters montpelliérains aux Costières. Les raisons : les incidents du match aller, remporté par le MHSC 3-0 le 30 septembre dernier (attaque des bus de supporters crocos aux abords du stade de la Mosson, membres du kop pailladin sur la pelouse après qu'une grille de type Wembley a cédé suite à un but, bout de bâche volé par le kop nîmois et exhibé en parcage visiteur) et des manifestations des "gilets jaunes", particulièrement présents à Nîmes et qui mobilisent les forces de l'ordre.

    Des milliers d'enfants invités en pesage Ouest ?

    Si le club héraultais espère toujours une autorisation de déplacement, le club gardois envisagerait autre chose en cas d'interdiction. Selon nos informations, il voudrait demander à la LFP (Ligue de football professionnel) l'ouverture du pesage Ouest, fermé depuis le début de la saison pour gérer au mieux le parcage visiteurs, justement.

    S'il restait vide, le pesage pourrait alors être rempli. Non pas par des billets supplémentaires en vente, mais par l'invitation d'enfants, par exemple des jeunes footballeurs du district Gard-Lozère. Plus de 3 000 places sont à pourvoir.

    Rappellons que la rencontre est d'ores et déjà à guichets fermés, tous les tickets ayant déjà trouvé preneurs via les abonnements et l'achat de packs avant le début du championnat.

    Admin
    Admin
    Admin

    Messages : 4826
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 55

    J 23 - MATCH RETOUR : LE DERBY NO - MHSC - UN PARFUM DE REVANCHE ... Empty Re: J 23 - MATCH RETOUR : LE DERBY NO - MHSC - UN PARFUM DE REVANCHE ...

    Message par Admin le Ven 25 Jan - 0:39

    Ligue 1 : Reims - Marseille décalé.

    Plus aucun match de L1 n'est programmé dans l'après-midi du samedi 2 février.
    Reims-Marseille, comptant pour la 23e journée de L1, initialement prévu à 17:00, a été reporté à 21:00, à la demande de la Préfecture de la Marne. Une réunion doit se tenir dans le cadre du débat national à Reims le même jour.
    Admin
    Admin
    Admin

    Messages : 4826
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 55

    J 23 - MATCH RETOUR : LE DERBY NO - MHSC - UN PARFUM DE REVANCHE ... Empty Re: J 23 - MATCH RETOUR : LE DERBY NO - MHSC - UN PARFUM DE REVANCHE ...

    Message par Admin le Sam 26 Jan - 1:08

    Les supporters montpelliérains interdits de stade des Costières.

    midi libre - 25/01/2019

    Comme attendu, la préfecture du Gard a pris la décision ce vendredi de proscrire tout déplacement de supporters du Montpellier HSC lors du derby à Nîmes, le dimanche 3 février. 

    Comme Midi Libre l'avait révélé il y a quelques jours, le déplacement de supporters montpelliérains lors du derby à Nîmes, dimanche 3 février, avait du plomb dans l'aile. Vendredi, la préfecture du Gard a finalement mis fin au suspense, via un communiqué sur son site : le duel Nîmes Olympique - MHSC comptant pour la 23e journée de Ligue 1 se disputera sans supporters du club héraultais. 
    "Compte tenu de l’antagonisme qui oppose les supporters respectifs de ces deux équipes, et des incidents s’étant déroulés au match aller, toute personne se prévalant de la qualité de supporter du MHSC ou se comportant comme tel, ne pourra accéder au stade des Costières à Nîmes", a écrit la préfecture du Gard. 
    "Didier Lauga, préfet du Gard, a pris de telles mesures afin de prévenir la commission d’actes violents et en vue de garantir la sécurité des personnes et des biens", ajoute le communiqué. 

    Le MHSC regrette... 
    Le club du Montpellier Hérault SC a réagi en fin de journée, faisant part de son étonnement. "Sans méconnaitre les nécessités d’ordre public, le club regrette qu’une autorisation de déplacement ait été donnée lors du match aller à 605 supporters nîmois, ce qui a généré une indemnisation normale du coût des forces de sécurité de 135 400 euros  sans réciprocité au match retour", a affirmé le MHSC. 

    ... Les Ultras appellent à braver l'interdiction
    Vendredi matin, les Ultras de Montpellier avaient devancé la préfecture, en appelant à faire le court trajet jusqu'au Stade des Costières et à braver l'interdiction de déplacement attendue. "Le non-respect des dispositions de l’arrêté préfectoral constitue un délit passible de 6 mois d’emprisonnement et 30 000 euros d’amendes", et peut aussi supposer des " interdictions administratives de stade".
    Admin
    Admin
    Admin

    Messages : 4826
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 55

    J 23 - MATCH RETOUR : LE DERBY NO - MHSC - UN PARFUM DE REVANCHE ... Empty Re: J 23 - MATCH RETOUR : LE DERBY NO - MHSC - UN PARFUM DE REVANCHE ...

    Message par Admin le Lun 28 Jan - 23:15

    Un derby Nîmes - Montpellier "ça marque une saison".

    28/01/2019

    Cyril Jeunechamp, témoin du derby Nîmes – Montpellier dimanche (15 h) aux Costières, a débuté sa carrière à Nîmes et a joué ses derniers matches en Ligue 1 avec Montpellier.

    Vous avez joué dans plusieurs clubs. Le derby du Languedoc a-t-il une saveur particulière ?

    Les matches entre Nîmes et Montpellier sont les derbys les plus chauds que j’ai joués. Avec la ferveur populaire, qui existe notamment à Nîmes, cela a toujours été tendu entre supporters. Les clubs, eux, se sont rapprochés.

    Gardez-vous un derby en mémoire ?

    Le plus gros derby est évidemment la demi-finale de la Coupe de France (14 avril 1996, victoire de Nîmes Ndlr). Avec l’enjeu de la finale, avec la tension d’avant-match et la qualité de Montpellier cette saison-là. Nous, on se traînait en National. Seulement, un derby nivelle les valeurs, d’autant que l’on avait la chance d’évoluer chez nous et que l’on avait été galvanisé par les déclarations du président (Louis Nicollin).

    Gardez-vous une image particulière de ce jour-là ?

    On était au vert à Saint-Gilles. Quand on est arrivés deux heures avant le coup d’envoi, avec nos voitures personnelles, le stade était déjà plein.

    C’est ma plus belle émotion de footballeur, c’est mon plus beau souvenir, bien plus que la finale. J’avais toujours joué à Nîmes, et à 20 ans, je jouais une demie devant Montpellier.

    Un derby marque-t-il une saison ?

    Tout à fait. La saison n’est pas la même selon...
    Admin
    Admin
    Admin

    Messages : 4826
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 55

    J 23 - MATCH RETOUR : LE DERBY NO - MHSC - UN PARFUM DE REVANCHE ... Empty Re: J 23 - MATCH RETOUR : LE DERBY NO - MHSC - UN PARFUM DE REVANCHE ...

    Message par Admin le Mar 29 Jan - 20:33

    L.Boissier: “Je ne suis pas le préfet”.

    Interrogé par Midi Libre au sujet de l’interdiction de déplacement, le directeur sportif nimois, Laurent Boissier a livré une réponse assez stupide.

    “Je comprends la position de Laurent Nicollin qui veut que ses supporters se déplacent. Mais moi je ne suis pas préfet et je ne suis pas compétent pour me prononcer sur ce sujet.”
    Admin
    Admin
    Admin

    Messages : 4826
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 55

    J 23 - MATCH RETOUR : LE DERBY NO - MHSC - UN PARFUM DE REVANCHE ... Empty Re: J 23 - MATCH RETOUR : LE DERBY NO - MHSC - UN PARFUM DE REVANCHE ...

    Message par Admin le Mar 29 Jan - 20:37

    NÎMES OLYMPIQUE - Échos avant le derby.

    Au complet.
    Ce mardi matin, c'était la reprise de l'entraînement pour les Crocos après deux jours de repos et la défaite encaissée 2-0 à Nice. Hormis Diallo et Depres, opéré aujourd'hui à Montpellier, et Valdivia, en phase de reprise, l'intégralité du groupe était présent à la Bastide. Les 23 joueurs présents : Dias, Bernardoni, Valette - Paquiez, Briançon, Harek, Alakouch, Miguel, Landre, Maouassa, Lybohy, - Valls, Ferri, Savanier, Hsissane, Bobichon - Bozok, Bouanga, Thioub, Vlachodimos, Guillaume, Alioui, Ripart.

    Qui à droite ?
    Alors que Bernard Blaquart a brouillé les pistes, grâce aux chasubles, lors des exercices réalisés sur la conservation du ballon, l'intérêt se situait dans la séance des gardiens, intense et déjà plongée dans la préparation du derby. L'entraîneur des gardiens, Sébastien Gimenez, alertait Paul Bernardoni sur la faculté des Héraultais à centrer côté droit, précisant, "il n'y aura pas Aguilar", le meilleur dans l'exercice mais suspendu. Alors chacun s'est mis à lui chercher un remplaçant potentiel. "Cozza", lâche le portier des Crocos, sérieux. "Lasne", reprend l'entraîneur. "Deplagne", balance le chambreur Valette en évoquant Mathieu Deplagne qui a porté six ans (2011-2017) le maillot de Montpellier, alors que son frère Benoît est actuellement préparateur physique au Nîmes Olympique.

    Et revoilà la bâche fâche !
    Ce matin, les supporters de Montpellier ont eu la mauvaise surprise de se réveiller avec des photos placardés sur et aux abords du stade de la Mosson. Des clichés très certainement affichés par des Gladiators où l'on voit une dizaine de personnes marchant fièrement sur la banderole domicile de la Butte Paillade. Le tout avec la date et l'heure du vol : le 3 mai dernier à 4h17. Une bâche qui est le principal point du conflit entre les ultras des deux équipes. À l'aller, le groupe nîmois avait brandi le diable, symbole des supporters pailladins. Que compte t-il faire ce dimanche ?

    Source : O.G.
    Admin
    Admin
    Admin

    Messages : 4826
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 55

    J 23 - MATCH RETOUR : LE DERBY NO - MHSC - UN PARFUM DE REVANCHE ... Empty Re: J 23 - MATCH RETOUR : LE DERBY NO - MHSC - UN PARFUM DE REVANCHE ...

    Message par Admin le Mar 29 Jan - 20:41

    NÎMES OLYMPIQUE - Bernard Blaquart : « La passion doit rester raisonnable ».

    À J-5 du derby face à Montpellier, l'entraîneur nîmois a fait le point avant la rencontre.

    Corentin Corger - OG -

    Du staff et des joueurs, il est le seul à avoir l'autorisation de s'exprimer cette semaine, avant le derby de dimanche (15h) face à Montpellier. Bernard Blaquart, sollicité par tous les médias locaux et nationaux a donc improvisé une conférence de presse, ce mardi matin. L'occasion d'évoquer la rencontre dans son ensemble et sur le fait de ne pas déjà jouer le match.

    C'est un entraîneur nîmois serein et détendu qui s'est présenté devant les journalistes. Après avoir évoqué la rivalité historique entre les deux équipes, la question sur d'éventuels incidents à craindre est rapidement tombée : "Je vais vous faire une réponse banale. J'espère que tout va bien se passer. La passion doit rester raisonnable." Un derby forcément dans toutes les têtes que le coach veut préparer normalement : "On est encore sur la déception de samedi (défaite 2-0 à Nice). On se prépare comme d'habitude."

    L'occasion de revenir également sur le match aller, perdu 3-0 par les Nîmois et de relever ce qui a péché : "C'est arrivé trop tôt, peu de joueurs n'avaient pas vécu ça auparavant. Le contexte était compliqué sur le terrain. On s'est complètement manqué." La préparation pour ce derby retour est différente. Les joueurs vont être enfermés dans une bulle avec trois entraînements à huis clos et une mise au vert le samedi soir. Le coach compte sur la présence des supporters dimanche à condition de les satisfaire : "Le public peut nous faire mal jouer parce qu'il aime quand le jeu va de l'avant en permanence". Des fans nîmois exigeants qui garniront à guichets fermés les Costières, dimanche.

    Et le coach sera t-il présent au bord du terrain ? "Pourquoi vous me voyez tous suspendu ?", s'est-il interrogé en plaisantant. La commission de discipline se réunit demain après-midi et devrait délibérer sur son exclusion lors du match face à Toulouse (défaite 1-0). Le coach s'attend à du sursis. Anthony Briançon qui a reçu trois cartons jaunes sur une période de dix matches devrait quant à lui recevoir un match ferme de suspension mais pour le déplacement à Nantes.

    Pour la suite du programme cette semaine : ce mercredi matin à 10h15 sera le dernier entraînement ouvert au public de la semaine. L'après-midi, en raison du match de Coupe Gambardella entre Nîmes et Montpellier à la Bastide programmé à 14h30, les pros resteront aux soins alors qu'une séance délocalisée aux Costières avait été un temps évoquée. Jeudi, vendredi et samedi, les trois entraînements prévus se dérouleront à huis clos.

    Samedi après-midi, après la dernière séance, les joueurs resteront ensemble à l'hôtel : "On ne l'avait pas fait pour des précédents matches à 15 heures et on l'avait regretté", a précisé Bernard Blaquart dans une volonté de mettre les joueurs dans les meilleures conditions pour préparer ce derby. Le coach sera de retour devant les médias, pour la traditionnelle conférence d'avant-match, vendredi à J-2 !
    Admin
    Admin
    Admin

    Messages : 4826
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 55

    J 23 - MATCH RETOUR : LE DERBY NO - MHSC - UN PARFUM DE REVANCHE ... Empty Re: J 23 - MATCH RETOUR : LE DERBY NO - MHSC - UN PARFUM DE REVANCHE ...

    Message par Admin le Mar 29 Jan - 20:49

    Avant le derby, focus de Tégi Savanier dans ML ce mercredi.

    29/01/2019

    Comme durant toute la semaine, Midi Libre fait mousser le derby retour entre Nîmes et Montpellier, qui aura lieu dimanche (15 heures) au stade des Costières, à l'occasion de la 23e journée de Ligue 1.

    A lire demain mercredi dans les colonnes de Midi Libre, un portrait du Nîmois Teji Savanier, formé au MHSC avec un focus jeudi sur l'international uruguayen Mathias Suarez, qui pourrait jouer le derby pour son premier match en Ligue 1...
    Admin
    Admin
    Admin

    Messages : 4826
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 55

    J 23 - MATCH RETOUR : LE DERBY NO - MHSC - UN PARFUM DE REVANCHE ... Empty Re: J 23 - MATCH RETOUR : LE DERBY NO - MHSC - UN PARFUM DE REVANCHE ...

    Message par Admin le Mar 29 Jan - 21:49

    Les supporters montpelliérains vont-ils braver l'interdit pour le derby ?

    D. GOUNEL AVEC E. DELANZY - ML.

    29/01/2019


    Alors que le préfet du Gard a interdit l’accès au stade des supporters montpelliérains à Nîmes. Le MHSC met tout en œuvre pour que ses fans soient encadrés ce dimanche 3 février, mais c’est mal embarqué ...

    Un contexte social toujours tendu dans le pays. Et surtout, des incidents survenus au match aller le 30 septembre dernier, la rencontre ayant été interrompue par la colère des supporters pailladins, sur fond de vol de bâche de la Butte Paillade par les Nîmois, et de “codes” ultras. On s’arrêtera là… Comme on pouvait s’y attendre, il n’en fallait pas plus à la préfecture du Gard pour prononcer vendredi l’interdiction de stade des Costières de Nîmes aux supporters héraultais, ce dimanche 3 février, pour ce derby retour tant attendu comptant pour la 23e journée de Ligue 1.

    Il n’en fallait pas plus, non plus, pour faire réagir les Ultras montpelliérains, mécontents de cet arrêté préfectoral qu’ils jugent abusif, "considérant que le derby aller était ouvert aux spectateurs visiteurs, ont-ils écrit, nous ne voyons pas pourquoi il n’en serait pas de même au match retour."

    Des écoles de foot gardoises dans la tribune des supporters montpelliérains ?

    Dans cette démarche, ils ont reçu le soutien sans faille du président de Montpellier Laurent Nicollin dimanche, qui a fait part de la même incompréhension. " On va tout mettre en œuvre pour que nos supporters puissent être là, même si c’est en comité restreint ", a-t-il ajouté. Le fils de Loulou a confirmé lundi attendre une réponse de la Préfecture à ses demandes.

    D’après nos informations, il aurait aussi entamé un recours auprès de la Ligue de football professionnel (LFP) pour que la tribune derrière le but jouxtant le parcage visiteur reste libre, afin de se laisser toutes les chances de faire venir ses supporters, jusqu’au dernier moment. Car Nîmes Olympique a demandé à la Ligue de pouvoir bénéficier de cette tribune pour inviter à ce derby les écoles de foot gardoises et donc plus de 3 000 enfants.

    Dony des Armatas : "Quoi qu’il arrive, on ira au stade"

    Joints au téléphone lundi, les Ultras de Montpellier ont confirmé leur intention de se rendre à Nîmes et de braver l’interdit "quoi qu’il se passe", même s’ils espèrent encore un fléchissement de la position du préfet Didier Lauga. "On reste ouvert au dialogue et on fait confiance au club pour débloquer la situation", confesse Dony, l’un des leaders des Armatas. Comme pour apaiser la situation, ils ont annoncé qu’ils ne feraient pas le déplacement à Nîmes mercredi pour assister à l’autre derby de la semaine, en Coupe Gambardella, préférant "se concentrer pour dimanche…"

    Toujours selon nos sources, les autorités ne devraient pas céder. Un arrêté ministériel pourrait même tomber ces prochaines heures, pour interdire carrément le déplacement des supporters pailladins et non plus seulement l’accès à un périmètre donné. "Moi je suis pour un football champagne, un football populaire et un football de fête, a réagi le directeur sportif de Nîmes Laurent Boissier. Je ne me sens pas apte à donner mon avis là-dessus. Il y a des gens compétents qui prennent ce genre de décision. Que le président Nicollin défende ses supporters, je trouve ça normal. Maintenant je n’espère qu’une chose, c’est que dimanche ce soit la fête du football." Nous aussi.

    Source : ML
    Admin
    Admin
    Admin

    Messages : 4826
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 55

    J 23 - MATCH RETOUR : LE DERBY NO - MHSC - UN PARFUM DE REVANCHE ... Empty Re: J 23 - MATCH RETOUR : LE DERBY NO - MHSC - UN PARFUM DE REVANCHE ...

    Message par Admin le Mar 29 Jan - 21:53

    Nîmes – MHSC : Gautier arbitre central du derby.


    Antony GAUTIER a été désigné pour être au sifflet du derby de la 23ème journée de Ligue 1 Conforama entre le Nîmes Olympique et Montpellier, ce dimanche à 15h00.

    LES ARBITRES DE LA RENCONTRE

    Arbitre principal : Antony GAUTIER
    Arbitres assistants : MICHAEL ANNONIER et Frédéric HAQUETTE
    4ème arbitre : Benoît MILLOT
    Arbitres videos : Bruno COUE et Alexandre PERREAU NIEL.
    Admin
    Admin
    Admin

    Messages : 4826
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 55

    J 23 - MATCH RETOUR : LE DERBY NO - MHSC - UN PARFUM DE REVANCHE ... Empty Re: J 23 - MATCH RETOUR : LE DERBY NO - MHSC - UN PARFUM DE REVANCHE ...

    Message par Admin le Mer 30 Jan - 13:00

    1/16e de finale de la Coupe Gambardella ce jour entre le NO et le MHSC :
    Pas d’Ultras pailladins ce mercredi à Nîmes.


      30 janvier 2019

    Les Ultras pailladins ont déclaré dans le Midi Libre, mardi, qu’ils n’iraient pas à Nîmes ce mercredi pour la rencontre de Gambardella. Ils se concentrent uniquement sur le déplacement de dimanche et souhaitent générer aucun incident.

    En espérant que le 1/16ème de finale du jour se déroule normalement.
    Admin
    Admin
    Admin

    Messages : 4826
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 55

    J 23 - MATCH RETOUR : LE DERBY NO - MHSC - UN PARFUM DE REVANCHE ... Empty Re: J 23 - MATCH RETOUR : LE DERBY NO - MHSC - UN PARFUM DE REVANCHE ...

    Message par Admin le Mer 30 Jan - 13:06

    Mandrichi et Cadenas donneront le coup d'envoi du derby Nîmes - Montpellier.

    30/01/2019

    Le dernier buteur nîmois lors d'un derby aux Costières et la raseteur vainqueur du trophée des As à l'honneur, dimanche.

    A match exceptionnel, coup d'envoi exceptionnel. Ce sont Joachim Cadenas et Jean-Jacques Mandrichi qui donneront le coup d'envoi du derby entre Nîmes et Montpellier, dimanche au stade des Costières (coup d'envoi à 15 h).

    Le premier nommé, raseteur de son état, a remporté le trophée des As 2018. Le second a porté le maillot de Nîmes Olympique. Il est le dernier buteur croco lors d'un derby aux Costières. C'était le 10 avril 2009. C'est lui d'ailleurs qui avait offert la victoires aux Crocos.
    Admin
    Admin
    Admin

    Messages : 4826
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 55

    J 23 - MATCH RETOUR : LE DERBY NO - MHSC - UN PARFUM DE REVANCHE ... Empty Re: J 23 - MATCH RETOUR : LE DERBY NO - MHSC - UN PARFUM DE REVANCHE ...

    Message par Admin le Mer 30 Jan - 13:13

    Le directeur sportif du Nîmes Olympique évoque la fin du mercato et le derby face à Montpellier, dimanche.

    O.G. - Corentin Corger

    J 23 - MATCH RETOUR : LE DERBY NO - MHSC - UN PARFUM DE REVANCHE ... Img_8468
    Laurent Boissier, directeur sportif du Nîmes Olympique, ici avec Renaud Ripart.

    Comment ne pas évoquer un derby Nîmes-Montpellier, sans profiter du sourire et du franc-parler d'un pur nîmois, Laurent Boissier, le directeur sportif du Nîmes Olympique. Plongé dans le club par son père Bernard, celui qui au club a occupé quasiment tous les postes évoque la fin du mercato et la rencontre de dimanche à travers ses souvenirs.

    Objectif Gard : Le mercato hivernal se termine demain soir à minuit. Peut-il y avoir des transferts dans ces dernières heures ?

    Laurent Boissier : Tant que ce n'est pas terminé, tu ne peux pas dire que c'est fini parce que tu sais pas ce qui peut se passer. Il s'en passe tellement dans le football ! Ce que je peux dire, c'est que je pense que l'on va rester comme on est.

    On a vu Olivier Boscagli, samedi lors du match à Nice (2-0), encore très proche de ses anciens coéquipiers. Pourquoi son retour ne s'est-il pas fait ?

    C'est quelqu'un qui a passé de très bons moments ici. C'est une opportunité qui était réalisable pour nous. On pensait qu'elle pourrait l'être. Maintenant, la situation de Nice fait que pas grand monde prend de décisions là-bas. Les dirigeants actuels s'en vont le 31, les autres arrivent le 1er. Donc tu sais pas trop qui décide et ça dessert dans ce dossier. Apparemment, aujourd'hui il n'entre pas dans les plans de jeu de l'entraîneur (Patrick Viera). Le gamin a besoin de temps de jeu. Nous c'est quelque chose qui peut nous intéresser, peut-être pas pour cette année parce que l'on en a pas spécialement besoin. On est paré dans l'axe. Ce n'est pas une urgence mais c'était en prévision des saisons futures. On a essayé de le tenter. Olivier sera toujours un joueur sur qui on aura un œil.

    Même avec une offre de 10 millions posée sur la table, pas de départ côté nîmois ?

    Ce n'est même pas une question de montant. C'est la volonté des uns et des autres. On cherche le maintien. On ne veut pas mettre le groupe en péril pour trois, quatre mois. Tout le monde est concerné, concentré sur les matches. Je pense que l'on va finir comme ça et tant mieux. Je suis super content de garder tous mes joueurs. C'est une preuve de solidité de ce club et de se dire qu'aujourd'hui on est pas obligé de faire des choses pour exister.

    "Pas question de mettre une saison en l'air pour un derby"


    Laurent, on est à quatre jours du derby, (son visage s'illumine). As-tu le souvenir d'un derby qui t'as marqué ?

    J'en ai plein parce que j'ai joué tous les derbies chez les minimes et les cadets. Mais sinon j'ai une anecdote lorsque Jean-Jacques Mandrichi marque à la 80e minute en 2009. J'étais responsable de la panneautique des roulantes donc j'étais sur le terrain. Quand il a marqué, j'ai sauté de joie et je me suis claqué le mollet en retombant. Je me suis déchiré sur huit centimètres. Je saignais. Je ne pouvais plus marcher. J'ai marché avec des béquilles pendant un mois.

    Cette affiche c'est la récompense d'un investissement au quotidien pour le club ?

    Tu joues, tu vis, tu fais le football pour vivre des matches comme ça. Dans des carrières de joueurs, de dirigeants c'est sûr que ce sont des matches super intéressants et motivants à jouer. Effectivement, ça doit te mettre du baume au cœur toute la semaine. C'est un match dont tout le monde parle, que tout le monde veut voir et dont on a envie de discuter. C'est génial, c'est que des bons moments. Il revêt un caractère particulier parce que c'est une notion de derby régional et qu'il est important pour nos supporters. Après, comptablement, le derby ne vaut que trois points.

    Justement on voit que la pression monte. L'attente des supporters n'est-elle pas trop forte ?

    Non, il faut se remettre dans le contexte. Ça fait trente ans qui l'attendent. C'est pour eux un moment merveilleux de joie et de passion. Il y avait autant d'attente contre Marseille ou Paris. C'est juste que ce sont des matches particuliers. Il faut le comprendre et l'accepter. On fait ce métier pour ça.

    À l'aller, Nîmes a été un peu dépassé par les événements. On a l'impression que cette équipe a du mal à répondre présente lorsqu'elle est attendue...

    Il faut que ce soit une bonne pression, sympathique et pas négative. Il faut que nous, toute la semaine, on transmette ce message aux joueurs. On l'aura tous le stress et moi le premier. À un moment donné, ce stress doit nous tirer vers le haut. Il n'est pas question de mettre une saison en l'air pour un derby. On aura l'air fin de se retrouver avec des bêtises ou des cartons pour un match alors que la saison n'est pas finie. On a d'autres chats à fouetter que de s'énerver sur ce match. Ça ne doit pas devenir un truc de débile. Quand tu es footballeur tu dois avoir envie de jouer des matches comme ça. Si tu n'es pas capable de les jouer, c'est que tu n'es pas un grand footballeur. Les mecs qui jouent à Paris, à Madrid ou au Milan AC, des matches comme ça, ils en jouent tous les week-ends. Si nous on n'est pas capable d'avoir la lucidité d'aborder ces matches, ça veut dire que l'on est pas des grands.

    La fête a été gâchée à l'aller avec de nombreux incidents. Est-ce que tu es inquiet pour dimanche ?

    Ce n'est pas quelque chose qui me concerne et qui me regarde. Je ne suis pas compétent pour juger ces choses. Aujourd'hui il y a des gens dont c'est le métier et j'ai une énorme confiance en eux. À un moment donné, ils prennent des décisions. S'ils les prennent c'est qu'ils ont pensé que c'étaient les bonnes. Je ne donne pas mon avis parce qu'un jour ce sera peut-être les supporters du Nîmes Olympique qui seront obligés de ne pas aller à Montpellier ou ailleurs. La seule chose que je souhaite c'est que dimanche ça soit la fête du football régional sans débordements. Que tous les gens qui viennent au stade, se disent : "J'ai passé un super après-midi et j'ai envie de revenir aux Costières !". Tout simplement.
    Admin
    Admin
    Admin

    Messages : 4826
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 55

    J 23 - MATCH RETOUR : LE DERBY NO - MHSC - UN PARFUM DE REVANCHE ... Empty Re: J 23 - MATCH RETOUR : LE DERBY NO - MHSC - UN PARFUM DE REVANCHE ...

    Message par Admin le Mer 30 Jan - 17:39

    Le Croco Teji Savanier, l’enfant du soleil.

    J 23 - MATCH RETOUR : LE DERBY NO - MHSC - UN PARFUM DE REVANCHE ... Img_8634
    Sous contrat jusqu’en 2021, il n’est pas encore parti du Gard.

    30/01/2019

    Gitan, Sudiste, Méditerranéen, le milieu de terrain formé au MHSC éclaire le jeu des Crocos depuis 2015. L’ancien Pailladin qui a désormais le "cœur nîmois" est prêt pour le derby Nîmes-Montpellier de dimanche aux Costières lors de la 23e journée de L1.

    Dimanche, la cité Gély sera nîmoise. À 2 kilomètres de la Mosson, on vibrera pour Nîmes Olympique. Car l’enfant du quartier de Figuerolles jouera son premier derby en rouge, face au MHSC, son club formateur. Teji Savanier, digne représentant de la communauté gitane qui peuple les lieux. Où le joueur professionnel vit toujours, à 27 ans, avec femme et enfants. Près de sa famille, de ses racines, des guitares. De la délinquance, aussi. Cet extrait de débats au tribunal correctionnel de Montpellier, en août dernier, dans Midi Libre, après un coup de filet antidrogue de la police : "La cité Gély, c’est connu pour la beuh pas chère !", avait lâché un mis en cause nîmois.

    La cité Gély, là où tout a commencé

    La cité Gély est aujourd’hui connue, aussi, pour Teji Savanier. "J’ai appris à dribbler là, au quartier. On faisait des matches sur un grand trottoir, avec une poubelle de chaque côté qui servait de but. On jouait à une dizaine, dont deux filles. Je partais tout droit et je dribblais. Maintenant, je me considère plus comme un passeur", nous confiait-il en avril. Pas faux : en 2016-2017, il fut sacré meilleur passeur de Ligue 2 avec Nîmes Olympique (13 passes décisives).

    L’histoire a commencé à Gély. Elle s’est poursuivie à Palavas, son premier club. Et ses premières plages : "Je travaillais les transversales sur le sable avec mon grand frère Anthony, avec un ballon de “beach”. Lui, il était très bon, mais il s’est blessé quand il était au centre de formation de Montpellier. On se mettait à 30 mètres l’un de l’autre, et il fallait que ça arrive dans les pieds sinon, il me frappait (rires)…", raconte le Montpelliérain de naissance.

    Lui aussi va être repéré par le MHSC, à 14 ans. Il entre au centre de formation. Milieu offensif, il remportera la Coupe Gambardella en 2009, mais sans entrer en jeu en finale contre Nantes (2-0). "Il n’a pas été gardé car il est tombé dans une génération où il y avait Cabella, Belhanda, Stambouli, Jonas Martin, etc. Il a été le moins valorisé de l’ensemble", regrettait presque, en novembre dans nos colonnes, Francis De Taddeo, l’actuel directeur du centre de formation de Montpellier.

    Barré dans l’Hérault, Savanier est prêté à Arles-Avignon. En Ligue 2, il va faire ses gammes, d’un côté du Rhône puis de l’autre : NO le récupère en 2015, alors que l’équipe vauclusienne va déposer le bilan. Bonne pioche… même si c’est un Montpelliérain.

    Le meneur de jeu de poche (1,71 m, 62 kg) voit d’emblée un point commun avec ses nouvelles couleurs : "Nîmes, c’est un club qui a la rage. Et moi aussi, j’ai la rage", lâche-t-il en août 2015. À l’époque, il a quelques kilos en trop, et l’entraîneur adjoint croco Jérôme Arpinon devra aller visiter maman à Gély pour lui glisser quelques conseils alimentaires à destination de Teji…

    Recentré par Blaquart

    À l’époque, Savanier ne joue pas non plus à son poste de prédilection, "numéro 10", glisse-t-il. Utilisé sur un côté, il ne donne pas la pleine mesure de son talent. Bernard Blaquart le replace dans l’axe, relayeur puis défensif. Il explose.

    "Les clubs de Ligue 1 ont des œillères. Il a largement le niveau. C’est incroyable que personne ne nous ait contactés pour lui", s’interroge un jour Laurent Boissier, le directeur sportif nîmois. Tant mieux pour lui ! L’élite, le milieu qui sait tout faire – passer, dribbler, tacler, tirer les coups de pied arrêté - l’a donc découverte avec NO, à 26 ans et demi.

    Suspendu à l’aller

    À l’insu de son plein gré, il s’est d’abord fait remarquer, en septembre, pour son expulsion face au PSG et son mauvais geste sur Mbappé qui ne méritait certainement pas les 5 matches de suspension dont il a écopé. En aurait-il pris autant si ça n‘avait pas été Mbappé, ou si le match avait eu lieu quelques mois plus tard, le temps qu’il séduise la Ligue 1 et en devienne une de ses révélations de la phase aller ? Luis Fernandez l’a adoubé. Le “milieu” aussi. L’enfant du soleil, Gitan pur et dur, Sudiste dans l’âme, est aujourd’hui classé dans le top 10 au classement des notes du quotidien L’Équipe (10e avec 5,88 de moyenne). "Ses deux pieds, c’est deux mains", résume son coéquipier Pierrick Valdivia.

    Prêts, ou prêtes, à servir ses partenaires dimanche aux Costières après avoir raté, la mort dans l’âme, le derby aller (rouge contre le PSG oblige). Sollicité par Galatasaray (offre de 6 M€ refusée par NO), suivi par Monaco, l’ancien Pailladin a désormais le "cœur nîmois". Sous contrat jusqu’en 2021, il n’est pas encore parti du Gard. Récemment, il a confié à un dirigeant du club croco qu’il se verrait bien vivre dans une maison comme celle dans laquelle son nouveau coéquipier Jordan Ferri venait d’emménager. De là à quitter la cité Gély…
    Admin
    Admin
    Admin

    Messages : 4826
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 55

    J 23 - MATCH RETOUR : LE DERBY NO - MHSC - UN PARFUM DE REVANCHE ... Empty Re: J 23 - MATCH RETOUR : LE DERBY NO - MHSC - UN PARFUM DE REVANCHE ...

    Message par Admin le Mer 30 Jan - 17:45

    Nîmes / Montpellier : le plus gros dispositif de sécurité de la saison aux Costières.

    Y. B. - Midi Libre - 30/01/2019

    J 23 - MATCH RETOUR : LE DERBY NO - MHSC - UN PARFUM DE REVANCHE ... Img_8729
    Le commissaire de police Pierre Delannoy et le préfet du Gard Didier Lauga ont fait un point sur la sécurité du derby. - Y. B.

    30/01/2019

    Dimanche 3 février, à 15 heures, la rencontre de football de Ligue 1 entre Nîmois et Montpelliérains est classée à haut risque. Les supporters pailladins sont interdits de déplacement.
    Le record d'affluence de la saison sera battu au stade des Costières, dimanche 3 février, à 15 heures, pour le derby entre Nîmes et Montpellier. En effet, 18 400 spectateurs vont prendre place dans les gradins avec, en pesage Ouest, 3 646 jeunes footballeurs gardois invités par le club nîmois. Ils seront installés en partie là où les supporters de Montpellier devaient assister au match.

    Sauf que le préfet du Gard Didier Lauga a sollicité le Ministre de l'Intérieur qui va prendre un arrêté d'ici le 31 janvier ou 1er février pour interdire tout déplacement de supporters montpelliérains : "J'ai en ma possession deux pages entières d'historiques d'incidents lors de derbies et notamment ceux du matchs aller."

    Contrôles routiers par les gendarmes

    Pour ce match de dimanche 3 février, ce sera le plus gros dispositif de sécurité jamais employé depuis le début de la saison pour un match à Nîmes. La gendarmerie du Gard va opérer des contrôles sur l'autoroute et le réseau routier pour les véhicules en provenance de l'Hérault. Du côté de la police nationale, l'intégralité des effectifs sera mobilisée.

    Le commissaire Delannoy a indiqué que "des renforts des forces mobiles ont été demandés alors que les effectifs de police d'autres départements viendront pour une surveillance avant, pendant et après le déroulement du match".

    En cas de non respect à cette interdiction de déplacement, les supporters de Montpellier pourraient être sanctionnés de six mois de prison, 30 000 euros d'amende et une interdiction de stade pour toute la saison.
    Admin
    Admin
    Admin

    Messages : 4826
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 55

    J 23 - MATCH RETOUR : LE DERBY NO - MHSC - UN PARFUM DE REVANCHE ... Empty Re: J 23 - MATCH RETOUR : LE DERBY NO - MHSC - UN PARFUM DE REVANCHE ...

    Message par Admin le Jeu 31 Jan - 10:52

    Les supporteurs du MHSC définitivement interdits de derby aux Costières.

    31/01/2019

    A quatre jours du match retour aux Cotières entre Nîmes et Montpellier, le préfet du Gard, Didier Lauga, a confirmé ses intentions. J 23 - MATCH RETOUR : LE DERBY NO - MHSC - UN PARFUM DE REVANCHE ... Img_8730


    Le derby entre Nîmes Olympique et Montpellier Hérault Sport Club de dimanche 3 février, 15 h, au stade des Costières, sera placé, sans surprise, sous haute surveillance. Mercredi, le préfet du Gard, Didier Lauga, a confirmé que les supporters montpelliérains seront interdits de déplacement pour cette rencontre à hauts risques, cotée 3 sur une échelle de 4 par la Ligue de football.

    Le commissaire Delannoy et le préfet Lauga font le point. - Y. B.

    Le représentant de l’État a sollicité en ce sens le ministre de l’Intérieur, qui prendra un arrêté ce jeudi, afin d’officialiser cette interdiction prise après les incidents du match aller. "J’ai deux pages entières d’historiques d’incidents lors de derbies. À Montpellier, à l’aller, les supporters nîmois, pourtant encadrés par la police et la gendarmerie, avaient été pris pour cibles en descendant de leurs bus. Les supporters pailladins avaient envahi une partie du terrain et des Nîmois avaient été blessés lors d’un guet-apens à Vendargues."

    Arrêté ministériel

    Et Didier Lauga d’ironiser sur ce qu’il a pu lire à son sujet. "Ce n’est pas une fantaisie du préfet du Gard qui imagine des choses. Il y a eu des incidents. L’arrêté d’interdiction, c’est le ministre qui le prend. Et ce ne sont pas des mesures répressives exceptionnelles puisque c’est la sixième fois depuis le début de saison que des supporters ne peuvent pas se déplacer. Quelque 41 arrêtés d’encadrement ont été pris, notamment pour Nîmes-OM et Nîmes-PSG."

    Ceux qui ne respecteraient pas la décision seraient sanctionnés d’une peine de 6 mois de prison, 30 000 € d’amende et interdiction de match pour le reste de la saison.

    Pour éviter malgré tout des incidents, le plus gros dispositif de sécurité jamais vu autour d’un match depuis le début de la saison va être déployé. Le préfet a tout d’abord pris un arrêté d’interdiction de stationnement sur la voie publique pour tout supporter de Montpellier, du samedi 2 février, 20 heures, au dimanche 3 février, minuit. Les forces de sécurité ferroviaire de la Suj de l’Hérault et du Gard seront mobilisées pour toute fouille.

    Les réactions : "Une vraie injustice"

    Thierry*, abonné au MHSC, ne comprend pas la décision prise par la préfecture. "Les Nîmois ont pu venir chez nous, nous voler une bâche, nous provoquer. Et nous ne pouvons pas aller là-bas ?".

    Pour Quentin Milhau, rédacteur sur le site allezpaillade.com, la décision "est ridicule et représente une vraie injustice, autant pour les supporters que pour les joueurs". Dimanche le message attesté par les ultras était clair : "Tous à Nîmes".

    Les lourdes sanctions encourues stopperont-elles ces velléités ? "Je ne sais pas mais c’est juste s’écarter du problème. Pourquoi ne pas mobiliser autant de force de l’ordre pour encadrer un groupe annoncé au lieu de prendre cette décision qui n’empêchera pas un supporter de s’y rendre de façon indépendante ?", interroge Quentin.

    En cas de victoire, la "fête ne pourra donc pas être totale" mais le risque de débordement est "au contraire beaucoup plus grand après cet arrêté", pense Quentin.

    3 646 jeunes footballeurs gardois invités.

    L’échangeur autoroutier de Nîmes-centre sera fermé dimanche, entre 11 h et 17 h. Les gendarmes du Gard prévoient de fouiller des véhicules en provenance de l’Hérault sur l’autoroute et le réseau routier. Du côté de la police, le directeur adjoint de la Sécurité publique, Pierre Delannoy, a indiqué que l’intégralité du personnel du commissariat sera déployée sur ce match avec des renforts d’effectifs d’autres départements. "Des forces mobiles ont été également demandées", indique le commissaire.

    Enfin, l’interdiction qui frappe les supporters montpelliérains a fait des heureux puisque 3 646 jeunes footballeurs gardois invités par Nîmes Olympique pourront prendre place dans les gradins du pesage ouest, habituellement, en partie, celui des visiteurs. Le record d’affluence de la saison sera donc battu au stade des Costières avec 18 400 spectateurs annoncés. Malgré l’absence de supporteurs héraultais.

    Admin
    Admin
    Admin

    Messages : 4826
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 55

    J 23 - MATCH RETOUR : LE DERBY NO - MHSC - UN PARFUM DE REVANCHE ... Empty Re: J 23 - MATCH RETOUR : LE DERBY NO - MHSC - UN PARFUM DE REVANCHE ...

    Message par Admin le Jeu 31 Jan - 11:01

    18.000 SUPPORTERS ATTENDUS POUR LE DERBY.

    Si sur le terrain nous espérons voir un match animé, l’ambiance devrait également être présente dans les tribunes avec une belle affluence prévue pour ce derby du Sud.

    La LFP (Ligue de Football Professionnel) a autorisé aujourd’hui le Nîmes Olympique à ouvrir toute la tribune Ouest. En partenariat avec le District Gard Lozère, nous avons décidé de convier des jeunes joueurs du département à assister au derby.

    TOUS EN ROUGE !

    Opération « Tous en rouge ! » : Maillot, écharpe, maquillage, t-shirt, drapeaux …. Le club invite ses supporters à venir en rouge pour colorer et animer les tribunes.

    Source : Site officiel du NO
    Admin
    Admin
    Admin

    Messages : 4826
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 55

    J 23 - MATCH RETOUR : LE DERBY NO - MHSC - UN PARFUM DE REVANCHE ... Empty Re: J 23 - MATCH RETOUR : LE DERBY NO - MHSC - UN PARFUM DE REVANCHE ...

    Message par Admin le Jeu 31 Jan - 11:07

    LE DERBY SE RAPPROCHE

    NÎMES OLYMPIQUE : LES DERNIÈRES NEWS

    Les mêmes plus Buades.
    Ils étaient 24 joueurs ce matin à l'entraînement, rejoints par le jeune Lucas Buades, sous les yeux de Mustapha Diallo qui observait ses coéquipiers. Le milieu de terrain n'a pas assisté à toute la séance qui a duré quasiment deux heures. Sur demi-terrain, trois équipes se sont affrontées avec un rythme soutenu voulu par le coach : "Faites les efforts !", répétait-il. De l'engagement à l'image d'un tacle d'Alakouch sur Alioui, sans conséquence, pour monter progressivement en intensité avant la rencontre.

    Bouanga remplaçant, Ripart en feu.
    Afin de donner une petite piqûre de rappel à Bouanga, son entraîneur lui avait octroyé un chasuble jaune avec les habituels remplaçants : Hsissane, Miguel, Vlachodimos, Guillaume, Lybohy et Buades. Le Gabonais devrait certainement débuter sur le banc pour le derby. Dans l'équipe bleue, des "entre-deux", qui a perdu tous ses matches, on retrouvait Bobichon, Paquiez, Harek, Bozok, Alioui, Landre et Valls. Les trois derniers cités devraient accompagner l'équipe rouge composée de Thioub, Maouassa, Briançon, Ferri, Alakouch, Savanier et Ripart, qui figurent comme les probables titulaires. Un Ripart qui s'est d'ailleurs distingué en marquant quatre buts.

    Guichets fermés vraiment fermés.
    Sans le pesage Ouest, le stade des Costières a été déclaré pour cette saison d'une capacité approchant environ les 14 800 places. Pour la réception de Montpellier dimanche, le stade sera totalement plein et donc véritablement à guichets fermés. Près de 18 400 spectateurs garniront l'antre des Crocos. Avec l'interdiction de déplacement des supporters héraultais, ce sont 3 646 jeunes footballeurs gardois qui ont été invités à assister à la rencontre. La demande de dérogation a été officiellement acceptée par la LFP ce mercredi.

    Un trio de légende.
    Du beau monde était présent cet après-midi à la Bastide, pour assister au 16e de finale de la Coupe Gambardella entre Nîmes et Montpellier, qui a vu la qualification des Héraultais aux tirs au but (2-4) après un match nul 3-3. En sus des joueurs nîmois Briançon, Paquiez ou Valls, le public a pu observer la présence de trois légendes du Nîmes Olympique réunies côte à côte : René Girard, Bernard Boissier et Michel Mézy. Trois hommes, qui ont marqué le club à toutes les échelles : joueur, entraîneur, président...

    Source : OG
    Admin
    Admin
    Admin

    Messages : 4826
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 55

    J 23 - MATCH RETOUR : LE DERBY NO - MHSC - UN PARFUM DE REVANCHE ... Empty Re: J 23 - MATCH RETOUR : LE DERBY NO - MHSC - UN PARFUM DE REVANCHE ...

    Message par Admin le Jeu 31 Jan - 11:12

    Mesures de sécurité draconiennes pour le derby Nîmes-Montpellier.

    A 4 jours du Derby entre Nîmes et Montpellier, le préfet du Gard a affirmé sa volonté d’interdire l’entrée du stade aux supporters héraultais pour cette 23ème journée de championnat.

    Une chose est sûre : Didier Lauga, le préfet du Gard, ne veut pas revoir les scènes qui ont eu lieu lors du match aller à Montpellier. Les fans montpelliérains avaient alors tenté d’envahir le terrain car les nîmois avaient volé leur bâche.

    Des mesures draconiennes
                 
    Didier Lauga a demandé au ministère de l'Intérieur la prise d'un arrêté d'interdiction de déplacement des supporters montpelliérains, qui devrait être publié au journal officiel jeudi ou vendredi, a-t-il précisé.

    Outre cet arrêté ministériel, trois autres arrêtés préfectoraux ont également été pris :
    Interdiction de stationner sur la voie publique "pour toutes personnes se comportant comme un supporter montpelliérain" à compter de samedi à 20H00 jusqu'à dimanche à 00H00.
    Des fouilles seront autorisées en gare de Nîmes et de Montpellier.
    L'intégralité du personnel du commissariat de Nîmes sera mobilisée pour la rencontre, renforcée par des membres des forces de l'ordre venus d'autres départements.

    Le préfet du Gard se justifie :

    "J’ai demandé cet arrêté compte tenu des incidents qui ont eu lieu lors du match aller. La mesure est prise par le Ministère de l’Intérieur, pas par le préfet du Gard. Le Ministère de l’Intérieur aurait pu me dire que j’exagérais, que c’était une mesure excessive… Ce n’est pas ce qu’il s’est produit, il a décidé de prendre un arrêté ministériel."

    Une décision « abusive » pour les ultras montpelliérains

    Les supporters montpelliérains jugent ces mesures abusives et ont le soutien sans faille du président de leur club, Laurent Nicollin. Ils sont également déçus de l’attitude du club nîmois. C’est le cas de Bernard Soccoro, du Club Central des supporters du MHSC.
    Je suis déçu car je pense que le club de Nîmes n’a pas vraiment fait d’effort pour essayer d’empêcher cette interdiction.

    A l’occasion de ce match, 3.000 jeunes joueurs des écoles de football gardoises ont été invités par le Nîmes Olympique.

    Source : France 3
    Admin
    Admin
    Admin

    Messages : 4826
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 55

    J 23 - MATCH RETOUR : LE DERBY NO - MHSC - UN PARFUM DE REVANCHE ... Empty Re: J 23 - MATCH RETOUR : LE DERBY NO - MHSC - UN PARFUM DE REVANCHE ...

    Message par Admin le Jeu 31 Jan - 11:29

    DU CÔTÉ DE MONTPELLIER  : "l'adrénaline particulière" de Suarez avant le derby Nîmes-Montpellier.

    Débarqué cet hiver au Montpellier Hérault SC, le défenseur uruguayen pourrait vivre son baptême du feu à Nîmes, dimanche. Un grand match comme il les aime, a-t-il confié cette semaine à Midi Libre lors d'une rencontre exclusive.

    S'il est aligné dimanche aux Costières (15 heures), comme l'a affirmé son entraîneur Michel Der Zakarian, l'Uruguayen Mathias Suarez sera sans aucun doute l'un des hommes à suivre dans ce derby retour entre Nîmes et Montpellier (23e journée de L1). Arrivé cet hiver en provenance de son club formateur du Defensor, le latéral droit de 22 ans vivrait en effet un véritable baptême du feu en l'absence de Ruben Aguilar, suspendu.

    Une perspective loin d'effrayer l'international uruguayen (2 sélections), comme il l'a confié à Midi Libre, lors d'une rencontre cette semaine à Grammont. "J’aime ces matches-là. Je ressens une adrénaline particulière et j’aime montrer que je sais jouer".

    Source : ML
    Admin
    Admin
    Admin

    Messages : 4826
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 55

    J 23 - MATCH RETOUR : LE DERBY NO - MHSC - UN PARFUM DE REVANCHE ... Empty Re: J 23 - MATCH RETOUR : LE DERBY NO - MHSC - UN PARFUM DE REVANCHE ...

    Message par Admin le Jeu 31 Jan - 14:26

    REACTIONS MONTPELLIÉRAINES ET D'UN EXPERT À L'INTERDICTION DES SUPPORTERS DU MHSC POUR LE DERBY À NÎMES DIMANCHE :
    Ligue 1 (J23) - "Interdire les supporters montpellierains pour le derby à Nîmes est inutile, facile et contre-productif".


    Le derby retour en Ligue 1 de football entre Nîmes et Montpellier sera sous très haute surveillance ce dimanche après-midi au stade des Costières dans le Gard. Un arrêté ministériel a interdit le déplacement des supporters du MHSC en terre gardoise notamment après les débordements du match aller fin septembre. Pour Sébastien Louis, spécialiste du supportérisme radical, la décision est "inutile".

    "Le conflit entre les supporters de Montpellier et Nîmes peut se répercuter ailleurs qu'au stade. Il vaut mieux qu'ils s'expriment, s'invectivent, s'insultent dans le stade avec un certain encadrement plus facile à surveiller. Le fait d'interdire les supporters montpelliérains va mobiliser plus de force de l'ordre, un hélicoptère donc c'est encore plus idiot."

    Sébastien Louis, spécialiste du supportérisme radical au micro de France Bleu Hérault

    "Si en France on n'arrive pas à encadrer le déplacement de quelques 600, 700 voire 900 supporters c'est qu'on a un problème d'ordre public. Il faut que les autorités du Gard dialoguent avec les groupes montpelliérains. Je pense que c'est le plus important"

    Au match aller, Montpellier s'était largement imposé (3-0).

    Frustration des supporters

    De leur côté, les supporters montpelliérains ne comprennent pas la décision du Préfet du Gard et du ministère de l'Intérieur. Ils réclament une réciprocité par rapport au match aller dans l'Hérault où 605 nîmois avaient été autorisés à faire le déplacement. Un sentiment partagé par Laurent Nicollin, le président du Montpellier Hérault qui a fait par de son "incompréhension".

    "C'est honteux, cette décision est injuste" - Pierrick, un supporter du MHSC

    Témoignage de Pierrick, un supporter montpelliérain dans l'émission Tribune Bleu

    Source : France Bleue

    Contenu sponsorisé

    J 23 - MATCH RETOUR : LE DERBY NO - MHSC - UN PARFUM DE REVANCHE ... Empty Re: J 23 - MATCH RETOUR : LE DERBY NO - MHSC - UN PARFUM DE REVANCHE ...

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Sam 25 Mai - 11:03