NO-crocos sans frontières

Forum d'information et d'échanges entre les supporters du Nîmes Olympique, quelque soit son lieu de résidence, afin de partager la passion pour ce club de football.


    32 EME JOURNEE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OM - NO

    Admin
    Admin
    Admin

    Messages : 5303
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 55

    32 EME JOURNEE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OM - NO  - Page 2 Empty Re: 32 EME JOURNEE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OM - NO

    Message par Admin le Ven 12 Avr - 10:03

    OM-Nîmes, une revanche à prendre

    Le 19 août dernier, Nîmes provoquait une des premières surprises de la saison de Ligue 1.

    Le promu avait tout simplement surclassé un Olympique de Marseille suffisant et totalement perdu, à l’image de Caleta-Car. Bouanga, Thioub et Ripart avaient ainsi contribué à la victoire 3-1 de Nîmes sur l’OM.

    Pour les Marseillais, la réception de Nîmes ce samedi aura donc un goût de revanche. En effet, il serait malvenu pour les Olympiens de perdre deux fois contre leur voisin provençal.

    De plus, l’OM devra prouver qu’il a retenu les leçons du match aller et démontrer qu’il peut être à la hauteur du promu en termes d’enthousiasme, de solidarité et d’élan collectif. Ce n’est pas certain.
    Admin
    Admin
    Admin

    Messages : 5303
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 55

    32 EME JOURNEE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OM - NO  - Page 2 Empty Re: 32 EME JOURNEE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OM - NO

    Message par Admin le Ven 12 Avr - 10:36

    Plus de 60 000 supporters attendus au Vélodrome pour OM-Nîmes

    vendredi 12 avril 2019

    La rencontre de la 32e journée entre l'Olympique de Marseille et le Nîmes Olympique devrait faire le plein.

    32 EME JOURNEE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OM - NO  - Page 2 Ec050
    Le Stade Vélodrome sera bien garni samedi

    Le Stade Vélodrome sera bien rempli samedi (17 heures) pour la réception du Nîmes Olympique. Près de 53 800 billets avaient déjà trouvé preneurs lundi alors que le cap des 59 000 a été franchi jeudi, indique la Provence vendredi. Les dirigeants olympiens attendent plus de 60 000 supporters pour cette rencontre de la 32e journée de Ligue 1, précise le quotidien.

    Très grosse affluence attendue
    Plus de 59 000 billets pour le match OM-Nîmes avaient été vendus hier, on attend donc plus de 60 000 spectateurs. L'OM n'a dépassé que deux fois ce total cette saison : contre Toulouse lors de la 1ère journée (60 756) et contre le PSG (64 696). Retrouvez un retour sur la journée d'hier à La Commanderie et toute l'actualité régionale dans La Provence.

    Admin
    Admin
    Admin

    Messages : 5303
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 55

    32 EME JOURNEE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OM - NO  - Page 2 Empty Re: 32 EME JOURNEE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OM - NO

    Message par Admin le Ven 12 Avr - 13:23

    OM-Nîmes : les Gardois avec Miguel en charnière ?

    Briançon (suspendu), Landre, Harek et Alakouch (blessés), Nîmes va aligner une charnière centrale expérimentale demain au Vélodrome (17 h). Aux côtés de Hervé Lybohy (remis de sa béquille), le polyvalent Florian Miguel devrait être ainsi repositionné dans l'axe. C'était, en tout cas, la tendance, hier...

    Un arrêté ministériel interdit le déplacement des Nîmois à Marseille.

    Déjà interdit par un arrêté préfectoral, le déplacement des supporters nîmois à Marseille samedi (17h00) est désormais visé par un arrêté du ministère de l’Intérieur.
    Alors que ça devait être une fête pour les supporters Nîmois, les autorités ne veulent pas de supporters à Marseille samedi à 17h. Après la préfecture des Bouches-du-Rhône, le ministère de l’Intérieur a à son tour pris un arrêté publié ce vendredi au Journal officiel.

    Nîmes: Des supporters vont braver l'interdit face à l'OM.

    Alors qu'un arrêté préfectoral interdit le déplacement au Vélodrome d'une partie des supporters nîmois, dont l'équipe affronte l'OM ce samedi à 17h, certains d'entre eux on décidé de se diriger malgré tout vers la cité phocéenne.
    Les Nemausus 2013, l'un des trois groupes de supporters les plus fervents, veulent à tout prix aller soutenir leurs Crocodiles, lors de ce match comptant pour la 32e journée de Ligue 1. Un choix qui va donc à l'encontre de la décision de la préfecture des Bouches-du-Rhône qui avait décidé d'interdire la venue des supporters nîmois pour des raisons de sécurité.
    Des sanctions pourraient ainsi tomber si la police venait à interpeller les contrevenants. A moins que ces derniers ne restent finalement chez eux.
    Admin
    Admin
    Admin

    Messages : 5303
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 55

    32 EME JOURNEE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OM - NO  - Page 2 Empty Re: 32 EME JOURNEE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OM - NO

    Message par Admin le Ven 12 Avr - 13:45

    Nîmes est malgré lui, dans la course a l'Europe ?

    Qui peut encore croire à l'Europe ?

    Si on attend toujours de savoir si la cinquième place sera qualificative pour la Ligue Europa (elle le sera si le PSG bat Rennes en finale de la Coupe de France), faisons comme si la quatrième ET la cinquième donnaient un pass pour la C3.

    De Saint-Étienne, quatrième (50 points) à Rennes, onzième (42 unités), tout paraît encore jouable alors que 21 points sont encore à prendre. Ce week-end, ça tombe bien, Marseille accueille Nîmes quand Rennesaffronte Nice. Tout ça alors que Reims est à Monaco, Saint-Étienne reçoit Bordeaux, Montpellier est opposé à Toulouse et que Strasbourg voit Guingamp débarquer.

    On a envie de croire que ce sprint pour la Ligue Europa va être plus que plaisant.


    Source : FF
    Admin
    Admin
    Admin

    Messages : 5303
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 55

    32 EME JOURNEE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OM - NO  - Page 2 Empty Re: 32 EME JOURNEE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OM - NO

    Message par Admin le Ven 12 Avr - 13:52

    OM-Nîmes : Balotelli présent malgré tout.

    Rudi Garcia n’a à déplorer qu’une absence pour la venue de Nîmes samedi (17h) en Ligue 1 Conforama, même si «Super Mario» s’est peu entraîné cette semaine.

    Si le Nîmes Olympique devra composer avec plusieurs absences, surtout dans le secteur défensif– ce qui devrait conduire Bernard Blaquart à aligner une défense centrale expérimentale avec deux gauchers Hervé Lybohy associé à Florian Miguel - l’Olympique de Marseille a moins de soucis au niveau de son effectif. En effet, face au 10e de Ligue 1 Conforama, le club phocéen ne déplore qu’une absence pour tenter de renouer avec la victoire à l’Orange Vélodrome après n’avoir empoché qu’un point en trois journées, plaçant l’OM à la 5e place du classement avec deux points de retard sur l’AS Saint-Etienne (4e) et huit sur l’OL (3e).

    Olympique de Marseille : tous sauf Ocampos

    Rudi Garcia devrait compter sur tout son effectif, excepté son attaquant argentin Lucas Ocampos, suspendu. Pour le remplacer sur le flanc gauche dans son schéma classique en 4-4-2, derrière Balotelli et Germain, il pourrait aligner le jeune Serbe Nemenja Radonjic : « Pour être à 100%, il a besoin d'un but ou d'une passe décisive », a déclaré le manager de l'OM jeudi en conférence de presse. Quant à « Super Mario » Balotelli, il devrait bien être sur le terrain, même s'il ne s'est pas entraîné normalement cette semaine, à la suite de sa gêne ressentie à Bordeaux.


    Source : LFP
    Admin
    Admin
    Admin

    Messages : 5303
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 55

    32 EME JOURNEE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OM - NO  - Page 2 Empty Re: 32 EME JOURNEE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OM - NO

    Message par Admin le Ven 12 Avr - 22:09

    Avec Alakouch face à l'OM.

    Pour le déplacement sur la pelouse de l'Olympique de Marseille, programmé samedi après-midi (17 heures, Stade Vélodrome) dans le cadre de la 32ème journée de Ligue 1, Bernard Blaquart, l'entraîneur du Nîmes Olympique, a fait appel à un groupe de dix-huit joueurs.

    Le technicien gardois enregistre le retour de Sofiane Alakouch, remis de sa contusion osseuse, qui remplace numériquement Anthony Briançon, qui purgera un match de suspension. Loïck Landre (blessé), Féthi Harek (ischios) et Clément Depres (genou) sont toujours indisponibles.

    Le groupe des Crocos.
    Les 18 joueurs retenus par Bernard Blaquart et son staff pour le déplacement à Marseille.
    Gardiens : Paul Bernardoni – Baptiste Valette
    Défenseurs : Sofiane Alakouch – Hervé Lybohy -Faitout Maouassa – Florian Miguel – Gaëtan Paquiez
    Milieux : Antonin Bobichon – Jordan Ferri – Téji Savanier – Pierrick Valdivia – Théo Valls
    Attaquants : Rachid Alioui – Denis Bouanga – Umut Bozok – Baptiste Guillaume – Renaud Ripart – Sada Thioub

    Admin
    Admin
    Admin

    Messages : 5303
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 55

    32 EME JOURNEE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OM - NO  - Page 2 Empty Re: 32 EME JOURNEE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OM - NO

    Message par Admin le Ven 12 Avr - 22:16

    OM-Nîmes : Ocampos suspendu, un groupe olympien presque au complet.

    Rudi Garcia dispose presque de toutes ses forces vives pour la réception du Nîmes Olympique demain après-midi (17h) sur la pelouse de l'Orange Vélodrome lors de la 32e journée de Ligue 1. Seuls Lucas Ocampos (suspendu) et Rolando manquent à l'appel.

    Voici le groupe retenu par Rudi Garcia :
    Gardiens : Mandanda, Pelé
    Défenseurs : Sakai, Sarr, Caleta Car, Kamara, Rami, Amavi
    Milieux : Sanson, Strootman, Luiz Gustavo, Lopez, Radonjic
    Attaquants : Balotelli, Payet, Njie, Thauvin, Germain

    Absents : Ocampos (suspendu) , Rolando
    Admin
    Admin
    Admin

    Messages : 5303
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 55

    32 EME JOURNEE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OM - NO  - Page 2 Empty Re: 32 EME JOURNEE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OM - NO

    Message par Admin le Ven 12 Avr - 22:27

    OM- NO : les enjeux et compositions probables.

    Ce samedi à 17h, l'​Olympique de Marseillais recevra Nîmes au stade Vélodrome dans le cadre de la 32ème journée de la Ligue 1. Un derby qui s'annonce bouillant et palpitant.

    Un match primordial pour les joueurs marseillais s'ils espèrent encore décrocher une place en Ligue Europa. Alors qu'ils sont cinquième à 2 points de l'AS Saint-Étienne, une qualification pour la prochaine édition de la Ligue des Champions semble bien loin pour l'​OM, étant donné que le club phocéen est à 8 points de la troisième place, occupée par l'Olympique Lyonnais.

    Cette rencontre est également importante pour ne pas se faire dépasser par Reims et Nice qui sont seulement à un point de l'équipe marseillaise. Rudi Garcia devra faire sans Lucas Ocampos suspendu pour la confrontation. ​Mario Balotelli devrait bien faire partie du groupe mais ne sera probablement pas aligné d'entrée.

    Concernant le ​Nîmes Olympique, les joueurs de Bernard Blaquart, dixième au classement, n'ont plus rien à jouer en cette fin de saison mais voudront continuer leur série de deux victoires de suite face à Caen (2-0) et à Rennes (3-1). Un match qui devra être disputé sans leur défenseur Briançon (suspendu) mais également sans les supporters nîmois, interdits de déplacement.

    Sur quelle chaîne et à quelle heure regarder Marseille - Nîmes ?

    Compétition​ ​32ème journée de Ligue 1
    ​Match ​Olympique de Marseille - Nîmes Olympique
    ​Stade ​Orange Vélodrome
    ​Horaire ​Samedi 13 avril à 17h00
    ​Diffusion TV ​Canal + et Bein Sport 1

    OM - Nîmes : les compos probables

    OM : Mandanda - Sarr, Kamara, Caleta-Car, Sakai - Lopez, Luis Gustavo - Thauvin, Payet, Sanson - Germain

    Nimes : Bernardoni - Ripart, Lybohy, Miguel, Maouassa - Savanier , Bobichon, Ferri - Bouanga, Bozok, Thioub


    Dernière édition par Admin le Sam 13 Avr - 11:17, édité 2 fois
    Admin
    Admin
    Admin

    Messages : 5303
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 55

    32 EME JOURNEE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OM - NO  - Page 2 Empty Re: 32 EME JOURNEE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OM - NO

    Message par Admin le Sam 13 Avr - 8:05


    OM - Nîmes : Le match de la dernière chance pour Rudi Garcia…

    13 avril 2019

    S’il ne veut pas voir son aventure marseillaise tourner court, Rudi Garcia doit impérativement sortir vainqueur du match contre Nîmes, ce samedi (17h).

    Incapable de gagner un match depuis un mois, l’OM a perdu pied dans la course à la Ligue des Champions. Le LOSC et Lyon sont désormais trop loin et la concurrence s’organise même pour l’Europa League avec l’ASSE, Reims, Nice, Montpellier, Strasbourg et même l’adversaire du week-end, Nîmes. Une situation que les dirigeants marseillais n’avaient pas vraiment imaginé…

    Sauvé par Balotelli ?

    Battu à l’aller (3-1), l’OM sait que cette équipe nîmoise est capable de tout. Et si elle réédite son exploit, au Vélodrome, la cité phocéenne pourrait vite prendre feu… S’incliner face au voisin gardois et prendre le risque de sortir du Top 5, à six journées de la fin, serait plus que compliqué pour Rudi Garcia. La colère est déjà palpable dans tous les recoins de la ville, il ne faudrait pas en rajouter. C’est clairement le match de la dernière chance pour Rudi Garcia dans l’espoir de bien finir la saison et de terminer quatrième de ce championnat.

    Heureusement, l’OM peut compter sur son ange-gardien « maison » : Mario Balotelli. S’il ne s’est pas beaucoup entraîné cette semaine suite à la douleur ressentie à Bordeaux, l’Italie devrait être sur le pied de guerre. Auteur d’un doublé face à Angers, Super Mario a inscrit plus de buts en 2 mois que Valère Germain depuis le début de la saison (7 contre 5). Seul Thauvin fait mieux avec 13 réalisations.

    Infos pratiques :
    Compétition : Ligue 1
    Rencontre : OM - Nîmes
    Stade : Vélodrome
    Date : samedi 13 avril
    Heure : 17h00
    Diffusion : BeIN Sports 1 / Canal+

    Source : Sport10.com
    Admin
    Admin
    Admin

    Messages : 5303
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 55

    32 EME JOURNEE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OM - NO  - Page 2 Empty Re: 32 EME JOURNEE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OM - NO

    Message par Admin le Sam 13 Avr - 8:15

    Chronique marseillaise avant OM-NO.

    Hèèè ma fouaaa, il sera vraiment particulier le match de cet après-midi contre nos cousins de la grande Occitanie au tempérament de feu,…

    … ces nîmois promus en Ligue 1 cette saison qui font honneur à leur public, nous nous en sommes rendus compte au match aller, et qui défendent ardemment leur couleur rouge sang de taureau.
    Jeune témoin des années où les matchs entre les deux équipes, symbolisés par le duel Magnusson-Kabile, se jouaient dans une grande tension, avec des coups échangés des deux côtés, je ne savais que trop qu’au match aller l’OM serait attendu au coin du bois et j’étais furieux de voir notre équipe arriver aux Costières en tongues. Les nîmois viendront au Vélodrome avec les mêmes intentions qu’à l’aller. Ils ont raison, pourquoi ne profiteraient-ils pas des difficultés de leurs voisins ?
    Il y aura beaucoup de monde, ce sont les vacances, donc beaucoup d’enfants, de familles, de touristes, et puis il y a ceux qui viendront manifester leur légitime mécontentement auprès de l’entraîneur et du président olympien.

    Match bizarre parce que l’aspect sportif pourrait passer au second plan si cela devait mal se passer.

    Nos visiteurs ne joueront rien d’autre que de se frotter au prestigieux cousin avec l’envie de le taquiner dans son antre, et les joueurs marseillais tenteront de revenir à 5 points des lyonnais que Jean-Michel Aulas a peut-être déstabilisés dans la lutte pour le podium. Le public sera derrière les joueurs pour peu que ceux-ci y mettent un peu du leur, par pure envie de soutenir et de montrer son amour, mais l’enjeu sera aussi ailleurs.
    L’enjeu sera de faire sentir qu’il n’y a plus d’autre alternative qu’un changement d’entraîneur à l’intersaison, et si possible de président. Plus grand monde dans le peuple olympien ne se reconnaît en Jakenri qui n’aura jamais fait la démonstration de ses capacités de chef, qui aura même opéré des divisions dans le monde des supporters. Ce tandem a mis en route un projet qui a échoué… très vite finalement, si vite. Un projet qui a rouillé sur place en moins d’une saison, le signe sans doute qu’un infime pourrissement s’y était incrusté dès la naissance, que tout le monde a évité de regarder et d’éradiquer.

    Oui, le Vélodrome, berceau du peuple olympien, pourrait passer des messages comme il sait le faire,…

    … et que ces messieurs qui dirigent encore ce club pour l’instant n’espèrent pas que cela se calmerait derrière une victoire. Ils doivent comprendre que la rupture est consommée. Qu’on aille dire à McCourt qu’il ne saurait y avoir de retour en arrière. C’est terminé pour eux, il ne peut y avoir d’espoir de voir l’OM repartir dans l’union qu’à la condition qu’ils soient l’un et l’autre éloignés de la maîtrise des affaires.
    Nul doute que si McCourt nous dégageait ce tandem indésirable nous ne verserions aucune larme, ou alors des larmes de crocodile.
    Double objectif aujourd’hui, revenir à 5 points, et appeler aux départs du coach et du président.

    Vive le grand Roger Magnusson !
    Admin
    Admin
    Admin

    Messages : 5303
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 55

    32 EME JOURNEE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OM - NO  - Page 2 Empty Re: 32 EME JOURNEE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OM - NO

    Message par Admin le Sam 13 Avr - 8:49

    Max Provence, la voix des belles années.

    L’ancien journaliste a couvert le sport gardois pendant près de 40 ans. Il a marqué plusieurs générations de Crocos, d'Usamistes et de supporters.

    13 avril 2019

    Max Provence suit toujours l'actualité des Crocos (photo Norman Jardin)

    Sa voix a bercé les sportifs et les supporters gardois pendant plus de 25 ans. Mais sa carrière est riche de 42 ans de journalisme pendant lesquels il a connu toutes les émotions.

    Il fait encore nuit ce mardi 21 septembre 1948. Il est 4h du matin et Nîmes dort encore. Mais dans une maison de la rue Jean Reboul, un garçon de 10 ans, s’est levé. L’oreille collée au transistor familial, il écoute la retransmission du combat de boxe entre l’Américain Tony Zale et le Français Marcel Cerdan. C’est un événement sportif majeur de l’époque. Le petit nîmois s’appelle Max Giraud et il vient de comprendre de quoi sera fait son avenir. « C’est là qu’à démarré ma passion pour le sport. Dans ma salle de bains, je m’inventais des matches que je commentais », explique-t-il.

    Le Croco Michel Perchey et Max Provence (collection privée Max Provence)

    Après des années passées à l’école primaire de l’Oratoire, il poursuit ses études au collège du Mont Duplan. Là-bas, il officie pour L’École buissonnière, le journal des jeunes parrainé par la presse nîmoise. À titre de récompense, le magazine lui offre 26 jours de vacance en Sicile. En contrepartie, il doit rédiger des comptes-rendus de son voyage pour La Marseillaise, Le Méridional, Nîmes-Soir et Midi-Libre.

    « Les Nîmois fous de joie, les Marseillais foudroyés »

    Cette expérience lui met le pied à l’étrier. Il choisit le pseudo Max Provence. « J’ai trouvé que cela chantait bien. Pour les rédactions parisiennes, j’étais le journaliste du soleil ». En 1956, il entre à La Marseillaise pour y couvrir le sport. Il y reste 18 ans et découvre la coupe d’Europe avec les Crocos : « J’ai fait les voyages à Setubal et Zurich avec le Nîmes Olympique ». En parallèle, il collabore avec Nîmes Soir et Le Provençal. Des activités qu’il partage avec son métier d’agent des impôts.

    Max Provence et Michel Platini (collection privée Max Provence)

    Puis, en 1974, Radio-France l’engage pour être correspondant de France-Inter dans le Sud et couvrir le sport pour Radio Nîmes (ancien nom de France Bleu Gard-Lozère, NDLR). Le grand Max Provence commente les matches que le petit Max Giraud imaginait dans sa salle de bain 26 ans plus tôt. Et il va s’en donner à cœur joie avec le Nîmes Olympique, l’Olympique d’Alès et de l’USAM.

    Attendu au Luxembourg, il débarque en Belgique

    Sa voix devient familière aux supporters nîmois et alésiens. Il couvre tous les matches de coupe d’Europe de l’USAM. « L’USAM, c’est ma deuxième vie », confesse-t-il avec des étoiles dans les yeux. C’est lors d’un USAM – OM Vitrolles décisif pour l’attribution du titre de champion de France, qu’il marque le plus les esprits. « Les deux équipes étaient à égalité et à 5 secondes de la fin le nîmois Saracévic part sur son aile et marque. ». l’USAM est championne de France et Max Provence lance la formule désormais célèbre « les Nîmois fous de joie, les Marseillais foudroyés ».

    L'Usamiste Frédéric Volle et Max Provence (collection privée Max Provence)

    Avec les Verts de la grande époque il traverse l’Europe du Nord au Sud et d’Est en Ouest, non sans quelques péripéties. Comme en 1984, lorsque l’USAM joue son premier match de coupe continentale. La rencontre se joue à Berchem au Luxembourg, mais Max débarque à Berchem… en Belgique. Juste le temps de monter dans un autre train pour la bonne destination. Les Usamistes l’attendaient de pied ferme. « Il s’est bien fait brancher », se souvient Alain Portes, l’ancien joueur de l’USAM. « Après ça, j’étais surnommé le Belge » rappelle Max.

    Alésien pour les Crocos, Nîmois pour les Cévenols

    Les footballeurs l’apprécient aussi et ils ne manquent pas de le taquiner lorsqu'il entre dans les vestiaires. « Les Crocos disaient que j’étais supporter d’Alès et les Cévenols disaient que j’étais supporter de Nîmes », se souvient Max qui s’entendait bien avec Pierre Barlaguet, Jacky Vergnes, Kristen Nygaard, Christophe Zugna et Kader Firoud. Pour un de ses derniers matches, il commente la finale de la Coupe de France, Auxerre – Nîmes Olympique, perdue par les Crocos 2-1. Comme une apothéose.

    Max Provence pendant sa période en tant que speaker du stade des Costières

    En 1998, après 42 ans de bons et loyaux services, il passe la main. Celui qui a toujours milité pour la retraite à 60 ans reste fidèle à ses convictions. Avant de tourner la page, il sympathise avec Grégory Jullian, alors journaliste nîmois débutant à Radio France Nîmes. Le jeune homme a grandi en écoutant les commentaires de Max Provence et il apprend à connaître son aîné. « Il a une forte personnalité, du charisme. Il est attachant et généreux mais il n’avait peur de personne et il transmettait de la confiance en soi », se rappelle Grégory Jullian, aujourd’hui journaliste à France Bleu Loire Océan, à Nantes. Malgré les années passées et la distance, les deux hommes sont restés en contact.

    Speakers du stade pendant trois ans

    Max quitte le journalisme mais pas le sport. Il devient speaker du stade des Costières pendant trois ans. « J’étais chargé de l’animation, de la lecture des compositions d’équipe et de nommer les buteurs ». Durant cette période il gère aussi le journal des supporters.

    Désormais, Max Provence profite de sa retraite mais les Crocos ne sont jamais très loin. Roselyne, son épouse, peut en témoigner : « Quand il y a un match du Nîmes Olympique à la télévision, trois heures avant il est fébrile. Il faut que l’on mange plus tôt et si je dis qu’ils ont mal joué, je me fais gronder. »

    Ce soir, Max et Roselyne seront devant leur poste de télévision pour suivre le match des Crocos au stade Vélodrome. Croisons les doigts pour qu’à la fin de la rencontre les Nîmois soient à nouveau "fous de joie et les Marseillais foudroyés".

    Norman Jardin (OG)
    Admin
    Admin
    Admin

    Messages : 5303
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 55

    32 EME JOURNEE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OM - NO  - Page 2 Empty Re: 32 EME JOURNEE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OM - NO

    Message par Admin le Sam 13 Avr - 9:32

    NÎMES OLYMPIQUE - Un Phocée pas si grand.

    10e, Nîmes reste sur un succès abouti face à Rennes avant d'affronter l'OM (17h), actuellement en difficulté.

    Supporter de l'OM depuis sa tendre enfance, Bouanga ne fera pas de cadeaux aux Olympiens (Photo Anthony Maurin)

    Pour le compte de la 32e journée de Ligue 1, Nîmes (10e, 43 pts) se déplace au stade Vélodrome pour affronter l'Olympique de Marseille (5e, 48 pts). Un choc avec l'accent du Sud où, entre des Crocos libérés et des Phocéens dans le dur, le fossé ne semble pas infranchissable.

    Au début du printemps, Nîmes piétinait et butait sur la dernière marche pour assurer son maintien. En trois jours, non seulement la barre des 40 points a été atteinte mais le promu s'affiche désormais comme un candidat sérieux pour terminer dans le Top 10 après un probant succès (3-1) obtenu , contre des Rennais certes diminués, mais qui ont été emportés par la tornade rouge.

    Des joueurs déjà libérés en début de saison, encore plus proches de la folie : un Ripart, défenseur, présent dans la surface pour ouvrir le score, un Ferri qui joue comme un numéro 10 et Bobichon qui ne cesse de repousser les limites du réel avec des missiles marqués de plus en plus loin.

    Alors forcément à l'approche d'affronter l'OM pour le retour du choc des années 1970, tout le monde se laisse aller à rêver d'un exploit. D'autant plus qu'actuellement, l'OM n'est pas au mieux. Toutefois le dernier succès gardois en terre olympienne remonte à 1981 et une victoire 3-1, en Division 2. Depuis, le bilan est de quatre défaites notamment un terrible 6-1 pour le dernier affrontement dans l'élite en 1993 et un revers 2-1, en 1995, la dernière fois que les deux formations se sont retrouvées au Vélodrome.

    Marseille dans le dur

    "L'Ohème" reste sur trois matches sans victoire : un Clasico perdu (3-1) face au PSG, un nul obtenu contre Angers (2-2), après avoir mené 2-0 en 15 minutes, et une défaite à Bordeaux (2-0) qui a laissé des traces avec notamment la nette mise au point de Florian Thauvin, après la rencontre. "On n'a pas fait une bonne saison. Et même si on allait en Ligue des champions, on irait pour montrer quoi ? Il ne faut pas se raconter des conneries... Aujourd'hui, il n'y a qu'une chose à faire, c'est se taire. On n'a pas été bons, on a été nuls. Il faut assumer", avait déclaré en zone mixte le meilleur buteur phocéen (13 buts).

    Bobichon est prêt à faire trembler le Vélodrome (Photo Anthony Maurin).

    Si pour l'OM la C1 semble inaccessible, à moins d'un improbable come-back et d'une chute vertigineuse de Lyon qui compte huit points d'avance à sept journées du terme, une place en Ligue Europa est encore possible. Les hommes de Rudi Garcia ne sont qu'à deux points de Saint-Étienne, quatrième.

    "Il faut se méfier des bêtes blessées", alerte Bernard Blaquart. Marseille est évidemment favori, à domicile, dans son antre où elle n'a encaissé que deux défaites cette saison. Qui plus est, contre les deux premiers du classement, le PSG (0-2) et Lille (1-2). Mais l'écart n'est pas si grand que ça et pas seulement sur les derniers matches. En Ligue 1, en 2019, l'OM a récolté seulement un point de plus que le promu. De même au classement de la meilleure attaque où les Bucco-Rhodaniens (47) ont inscrit un but supplémentaire par rapport aux Gardois (46). Signe que l'armada offensive nîmoise, classée au 6e rang, n'a pas à rougir face aux stars phocéennes.

    Une défense centrale Miguel-Lybohy ?

    Les Nîmois ne se déplacent pas aussi frais que leur adversaire, qui n'ont pas joué en milieu de semaine : "C'est la cinquième fois que l'on enchaîne trois matches et on a pas de très bonnes statistiques sur le troisième match, qui est souvent compliqué pour nous", constate l'entraîneur des Crocos. Au-delà de la fraîcheur physique, le coach a surtout un énorme casse-tête à régler en défense.

    Maouassa effectue son retour sur le côté gauche, Alakouch est finalement apte pour ce match mais devrait démarrer sur le banc et laissait Ripart titulaire. En revanche dans l'axe, c'est l'hécatombe. Harek, touché à la cuisse et Landre sont encore forfaits. Briançon est suspendu après son carton reçu face à Rennes pour un tacle sur Ben Arfa.

    Le capitaine Briançon est suspendu après son carton rouge reçu face à Rennes pour ce tacle sur Hatem Ben Arfa (photo Anthony Maurin)

    Lybohy, victime d'une béquille, devrait être bien présent mais associé à qui ? Valdivia qui peut dépanner à ce poste mais qui a zéro minute de temps de jeu ?, Savanier qui a reculé en deuxième période face à Rennes ou Miguel, qui peut décaler au centre ? "J'ai occupé ce poste pendant une saison complète à Tours", explique l'intéressé qui semble le postulant numéro 1 pour former cette charnière inédite et enchaîner pour la première fois une deuxième titularisation consécutive en Ligue 1.

    Le brassard devrait revenir à Ripart ou Savanier, qui, après avoir dépanné derrière une mi-temps contre Rennes, sera plus utile au milieu avec Ferri et normalement Bobichon. Les ailes devraient être occupées par Thioub et Bouanga. En pointe, Bozok et Alioui semblent plus avoir la cote que Guillaume dans un match où les occasions se feront surtout en contre.

    Côté marseillais, la seule absence concerne Ocampos, suspendu. Sanson et Balotelli sont remis pour ce match. "Il faut juste espérer qu'il ne soit pas dans un grand jour", redoute Bernard Blaquart, concernant l'Italien, auteur de 7 buts en 10 apparitions depuis son arrivée au mercato d'hiver. Pour cette affiche, le Vélodrome devrait faire quasiment le plein avec plus de 60 000 spectateurs attendus, soit près de cinq fois l'affluence du stade des Costières. En revanche, le parcage nîmois devrait rester vide, à moins que certains supporters comptent forcer le verrou. À l'image de leurs joueurs, capables de tout.

    Le groupe complet : Bernardoni, Valette - Paquiez, Lybohy, Miguel, Alakouch, Maouassa - Bobichon, Ferri, Savanier, Valls, Valdivia - Ripart, Bouanga, Thioub, Bozok, Guillaume, Alioui.

    Composition probable : Bernardoni - Ripart, Lybohy, Miguel, Maouassa - Ferri, Savanier, Bobichon - Bouanga, Thioub, Bozok.


    Source : OG
    Admin
    Admin
    Admin

    Messages : 5303
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 55

    32 EME JOURNEE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OM - NO  - Page 2 Empty Re: 32 EME JOURNEE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OM - NO

    Message par Admin le Sam 13 Avr - 11:14

    Arrêté ministériel !

    Alors qu'un arrêté préfectoral avait déjà été pris, c'est cette fois un arrêté ministériel qui a été publié pour renforcer l'interdiction de déplacement des supporters nîmois au stade Vélodrome, samedi à 17h.

    Une mesure supplémentaire prise par le ministère de l'Intérieur au motif que, "les déplacements du club du Nîmes Olympique sont fréquemment source de troubles à l’ordre public du fait du comportement violent de certains supporters" et que, "les relations entre les supporters de l’OM et du Nîmes Olympique sont empreintes d’une forte rivalité qui s’est traduite par de graves affrontements nécessitant l’intervention des forces de l’ordre".

    Aussi, dans un communiqué publié cet après-midi, les Nemausus 2013 et les Gladiators ont abandonné l'idée de se rendre à Marseille : "Nous nous résignons à annuler ce qui aurait pu être le déplacement le plus massif de l'histoire du club".
    Ces derniers invitent tous les supporters à assister au match au bar "Les Trois Brasseurs", situé au pied du stade des Costières.


    Source : OG
    Admin
    Admin
    Admin

    Messages : 5303
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 55

    32 EME JOURNEE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OM - NO  - Page 2 Empty Re: 32 EME JOURNEE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OM - NO

    Message par Admin le Sam 13 Avr - 13:07

    OM-Nîmes : en route avec les Crocos

    samedi 13/04/2019

    32 EME JOURNEE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OM - NO  - Page 2 40d9ff10
    Sous le regard amusé et bienveillant de l’entraîneur Bernard Blaquart, des joueurs ont occupé les deux heures de trajet en bus les séparant de Marseille en jouant aux cartes. Et comme sur un terrain, la bataille fut rude. Même à Uno, les Crocos cultivent la gagne…

    Toute la Ligue 1 le sait. Ces Crocos sont de sacrés compétiteurs. Pas seulement sur le terrain. Il faut également les voir - les entendre surtout - jouer aux cartes. Hier, durant les deux heures du trajet (ralentissements compris) qui les conduisait jusqu'à Marseille, plusieurs d'entre eux ont enchaîné des parties enflammées. Dans le bus du Nîmes Olympique, il y avait deux tables, deux ambiances. Si le calme régnait autour du quatuor Ripart-Bozok-Paquiez-Valette, il en était tout autrement juste à côté, Sofiane Alakouch, Hervé Lybohy, Pierrick Valdivia, Denis Bouanga, Téji Savanier et Florian Miguel bataillant avec acharnement et chambrant à volonté. Cela avait beau être un jeu, la gagne se cultive même ici.

    Au fond du car, d'autres préféraient se plonger dans un film ou, comme Jordan Ferri, assis au niveau des premières rangées de fauteuils, dans un documentaire. Studieusement. À l'avant, les membres du staff, Bernard Blaquart en tête, effectuaient une revue de presse complète. Entre deux lectures de journaux, l'entraîneur en chef s'est levé pour venir assister, un petit moment, à la partie de cartes qui faisait rage, derrière. Il a observé cette belle empoignade, l'air amusé. Heureux, aussi, d'être au milieu de son groupe. Il y a des regards et des attitudes qui ne trompent pas. Le technicien entretient un rapport particulier avec ses joueurs. Et ces derniers le lui rendent parfaitement, au gré des journées qui s'égrènent dans ce championnat.

    "On ne joue pas libéré, on joue pour gagner"

    Hier après-midi, ce sont les kilomètres qui ont défilé. Faitout Maouassa en a profité, lui, pour récupérer, après un dernier entraînement qui avait été programmé à La Bastide, juste avant de prendre la direction de Marseille. Il fallait passer le temps. "Ces déplacements en bus, ça permet de faire une bonne sieste", appréciait-il, en tout début de soirée, alors que les Nîmois venaient de rallier leur hôtel, en centre-ville, non loin de l'Orange Vélodrome.

    Le jeune défenseur du NO (20 ans), prêté par Rennes cette saison, a déjà évolué dans l'enceinte du boulevard Michelet. Contrairement à la plupart de ses coéquipiers. Tout à l'heure, beaucoup vivront une expérience singulière. Taulier de l'effectif gardois, Ferri, venu fréquemment avec Lyon, peut en témoigner très largement. "C'est un plaisir de jouer dans un tel stade, a rappelé Maouassa, avant de rejoindre sa chambre. Ça reste toujours un grand moment."

    La saison du NO en est déjà un, à elle toute seule. Bien installé en milieu de tableau, le promu ne cesse d'épater. Il s'est dirigé vers Marseille délesté du poids qu'on lui promettait en début d'exercice : celui d'une équipe condamnée à lutter pour son maintien jusqu'au dernier souffle. Assuré de revivre un An II dans l'élite, il peut se lancer dans cette fin de saison sans une pression oppressante.

    "Mais attention, ça ne veut pas dire pour autant qu'on aborde un match, comme celui qui nous attend au Vélodrome, totalement libéré, précisait, hier soir, Faitout Maouassa. On ne joue pas libéré ; on joue pour gagner. Il y a trois nouveaux points en jeu et on va encore tout faire pour aller les chercher." Le NO a une carte à jouer.

    Source :  La Provence
    Admin
    Admin
    Admin

    Messages : 5303
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 55

    32 EME JOURNEE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OM - NO  - Page 2 Empty Re: 32 EME JOURNEE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OM - NO

    Message par Admin le Sam 13 Avr - 14:04

    Le 11 de départ de Nîmes probable.

    Aujourd'hui, à partir de 17h, l'OM affronte Nîmes dans le cadre de la 32e journée de Ligue 1. Voici le onze de départ probable des Nîmois.

    Gardien : Bernadoni
    Défenseurs : Paquiez, Lybohy, Miguel, Maouassa
    Milieux : Ferri, Savanier, Bobichon
    Attaquants : Ripart, Alioui, Bouanga

    32 EME JOURNEE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OM - NO  - Page 2 D4CncscWAAASmft
    Bouanga-Savanier


    Dernière édition par Admin le Mar 16 Avr - 13:10, édité 1 fois
    Admin
    Admin
    Admin

    Messages : 5303
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 55

    32 EME JOURNEE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OM - NO  - Page 2 Empty Re: 32 EME JOURNEE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OM - NO

    Message par Admin le Sam 13 Avr - 16:42

    OM-NO : les compositions officielles

    L'Olympique de Marseille défie Nîmes ce samedi (17h, Canal+ et beIN SPORTS 1) dans le cadre de la 32e journée de Ligue 1. Pour cette partie, l'entraîneur phocéen Rudi Garcia est privé d'Ocampos, suspendu. Rolando n'a lui pas été convoqué. A noter le retour de Gustavo dans le onze à la place de Strootman, mais aussi la présence de Payet, préféré à Germain sur le plan offensif dans un 4-2-3-1. Côté nîmois, le coach Bernard Blaquart doit composer sans Landre, Harek et Depres, à l'infirmerie, tandis que Briançon est suspendu.

    Voici la composition des deux équipes.

    Marseille : Mandanda - Sarr, Caleta-Car, Kamara, Sakai - Lopez, Gustavo - Thauvin, Payet (c), Radonjic - Balotelli.

    Nimes : Bernardoni - Ripart (c), Miguel, Lybohy, Maouassa - Ferri, Savanier, Bobichon - Thioub, Alioui, Bouanga.

    32 EME JOURNEE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OM - NO  - Page 2 D4Cqa9WWwAIERVl
    OM - NO : Garcia - Blaquart


    Dernière édition par Admin le Mar 16 Avr - 13:00, édité 1 fois
    Admin
    Admin
    Admin

    Messages : 5303
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 55

    32 EME JOURNEE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OM - NO  - Page 2 Empty Re: 32 EME JOURNEE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OM - NO

    Message par Admin le Sam 13 Avr - 19:31

    L1 : Marseille 0-0 Nîmes (mi-tps).

    32 EME JOURNEE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OM - NO  - Page 2 D4C11RLXoAA13BT
    Bouanga - Kamara

    Au terme d’une première période animée, Marseille et Nîmes se neutralisent (0-0) ce samedi pour le compte de la 32e journée de Ligue 1.

    Dès le début de la partie, Balotelli se mettait rapidement en action, mais Bernardoni s’interposait sur une belle frappe lointaine. Malgré des débats équilibrés, l’OM était plus tranchant offensivement et Miguel sauvait les Crocos sur une occasion de Thauvin ! Dans la foulée, sur une nouvelle offrande de Payet, Radonjic perdait un duel face à Bernardoni ! Diminué depuis le début du match, Balotelli était contraint de sortir en raison d’une blessure à la cuisse.

    Malgré ce coup dur, les Phocéens continuaient de pousser mais manquaient de lucidité dans le dernier geste, à l’image d’un lob raté de Thauvin. Juste avant la pause, l’OM était en plus malheureux avec un tir de Gustavo détourné par Lybohy sur le poteau de Bernardoni ! Dominateurs, les hommes de Garcia vont devoir retrouver de l’efficacité...


    32 EME JOURNEE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OM - NO  - Page 2 D4C-BNsXsAQ05lQ
    Thioub / Sakaï


    Dernière édition par Admin le Mar 16 Avr - 12:58, édité 2 fois
    Admin
    Admin
    Admin

    Messages : 5303
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 55

    32 EME JOURNEE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OM - NO  - Page 2 Empty Re: 32 EME JOURNEE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OM - NO

    Message par Admin le Sam 13 Avr - 19:36

    L1 : Marseille 2-1 Nîmes (fini).

    32 EME JOURNEE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OM - NO  - Page 2 D4DFjoVWkAMuwUm

    Le 13/04/2019

    L'Olympique de Marseille se relance ! Ce samedi, le club phocéen a dominé Nîmes (2-1) au Stade Vélodrome à l'occasion de la 32e journée de Ligue 1.

    Dès le début de la partie, Balotelli se mettait rapidement en action, mais Bernardoni s'interposait sur une belle frappe lointaine. Malgré des débats équilibrés, l'OM était plus tranchant offensivement et Miguel sauvait les Crocos sur une occasion de Thauvin ! Dans la foulée, sur une nouvelle offrande de Payet, Radonjic perdait un duel face à Bernardoni ! Diminué depuis le début du match, Balotelli était contraint de sortir en raison d'une blessure à la cuisse.

    Malgré ce coup dur, les Phocéens continuaient de pousser mais manquaient de lucidité dans le dernier geste, à l'image d'un lob raté de Thauvin. Juste avant la pause, l'OM était en plus malheureux avec un tir de Gustavo détourné par Lybohy sur le poteau de Bernardoni ! Dominateurs, les hommes de Garcia vont devoir retrouver de l'efficacité...

    Au retour des vestiaires, l'OM pensait ouvrir le score par Radonjic mais ce but était logiquement annulé par la VAR pour un hors-jeu. Intéressants dans le jeu, les Marseillais multipliaient les vagues, mais l'absence de Balotelli se faisait cruellement sentir dans la zone de vérité avec un Germain très discret. Sur une ouverture de Payet, Thauvin pensait délivrer le Vélodrome, mais son but était refusé pour un hors-jeu peu évident par la VAR.

    Même frustré, l'OM trouvait enfin la faille avec un corner de Payet déposé sur la tête de Germain (1-0, 72e) ! Dans la foulée, Gustavo faisait même le break avec une frappe déviée par Paquiez à l'entrée de la surface (2-0, 73e). Le Brésilien explosait de joie ! Alors que Marseille semblait à l'abri, Kamara concédait un penalty pour une main dans la surface. Sans trembler, Savanier relançait le match d'un tir sur la gauche (2-1, 82e). Dans les dernières minutes, Sarr s'écroulait dans sa surface après un contact et prenait le ballon à la main... l'arbitre sifflait un penalty dans un premier temps mais la VAR annulait logiquement cette décision pour une faute sur le Marseillais ! Quelle frayeur pour le Vélodrome ! L'OM conservait ce succès précieux et revenait à 5 points de Lyon, 3e.


    Dernière édition par Admin le Mar 16 Avr - 12:52, édité 1 fois
    Admin
    Admin
    Admin

    Messages : 5303
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 55

    32 EME JOURNEE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OM - NO  - Page 2 Empty Re: 32 EME JOURNEE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OM - NO

    Message par Admin le Sam 13 Avr - 19:46

    NÎMES OLYMPIQUE - Malgré son âme, Nîmes rend les armes.

    Face à Marseille, avec une défense diminuée, Nîmes a tenu 70 minutes avant de craquer et de s'incliner 2-1.

    Les Crocos étaient bien organisés mais ils ont craqué à vingt minutes du terme.

    Pour cette 32e journée de Ligue 1, Nîmes s'est incliné 2-1 au stade Vélodrome face à Marseille. Valeureux, les Crocos ont résisté jusqu'à l'entame des vingts dernières minutes avant de craquer. Néanmoins, Savanier a réduit la marque sur penalty.

    Pour rester dans le Top 10, Nîmes partait à la conquête de la cité Phocéenne privé de quelques armes en défense : Briançon, Alakouch, Landre et Harek. Pour résister à l'ennemi, la troupe de Blaquart savait que le premier quart d'heure serait essentiel et notamment pour la charnière inédite composée de Lybohy et Miguel. C'était le dernier rempart nîmois, Bernardon, qui était mis rapidement à contribution sur un tir enroulé de Balotelli, à l'entrée de la surface (5e).

    Les Nîmois défendaient plutôt bien face à des Marseillais dangereux par intermittence qui n'imposaient pas de rythme. Miguel se mettait aussi en évidence en venant contrer au dernier moment une frappe de Thauvin (14e). En revanche, face au lob de Radonjic, Bernardoni était forcé d'intervenir et claquait la balle à bout portant (25e). Si derrière, ça tenait la route, c'était plus compliqué devant. Alioui touchait très peu de ballons et ses quelques déviations tentées ne parvenaient pas au destinataire. Comme souvent, c'est du pied droit de Bouanga que Nîmes s'offrait son premier tir cadré. Le Gabonais, des 25 mètres, envoyait une frappe tendue que Mandanda détournait (31e).

    Merci le poteau !

    La bataille connaissait un premier tournant avec la sortie du général de l'attaque marseillaise, Balotelli, contraint de quitter prématurément ses coéquipiers, touché au genou (33e). On se disait que c'était un bon point pour les Nîmois. Mais l'autre arme principale côté phocéen ne tardait à prendre la relève de "Super Mario". Thauvin s'échappait dans le dos de Maouassa mais ratait la cible avec un lob du droit mal maîtrisé (36e). Les Crocos commettaient peu d'erreurs et coupaient les espaces. Et aussi les jambes à l'image de Savanier, devant Thauvin, tout proche de la correctionnelle après un premier avertissement reçu pour une faute sur Payet, en début de match.

    Les occasions nîmoises ont été rares cet après-midi

    La perspective de rentrer aux vestiaires avec un score neutre tenait à quelques poignées de minutes. Le temps de subir deux frayeurs : Lybohy déviait le ballon sur le poteau après un tir de Luiz Gustavo (41e) et Bernardoni (44e) relâchait le cuir à deux reprises sur une mésentente avec son partenaire Libohy après une action anodine. La mi-temps était sifflée par l'arbitre et... les supporters marseillais.

    Le promu montrait à l'OM qu'il en faudrait davantage pour faire la différence. Cela a failli se produire dès le retour des vestiaires alors que Payet trouvait Thauvin dans la profondeur, remis en jeu par un défenseur nîmois. Mais Radonjic, à la réception de la passe du champion du monde, était hors-jeu alors qu'il avait marqué dans le but vide (50e). Nîmes restait dans le combat et sur l'action suivante Thioub était à deux doigts de profiter de l'inattention phocéenne mais Mandanda stoppait sa tentative du gauche.

    Plié en deux minutes

    Les Gardois tenaient bon même si on sentait que ce but marseillais semblait quasi inévitable. Le Vélodrome croyait être libéré quand Thauvin trompait Bernardoni d'un tir enroulé du gauche (63e). Mais pour la deuxième fois dans ce match la VAR sauvait les Crocos. L'ancien Bastiais était hors-jeu d'une épaule. Les visiteurs sortaient très peu de leur camp et gâchaient les faibles munitions à l'image de Bouanga, qui ratait une transversale qui aurait pu permettre à Nîmes de se procurer une situation.

    À force de recevoir des coups, le verrou nîmois finissait par sauter. Au premier poteau, Germain se plaçait derrière Ripart et reprenait de la tête un corner frappé par Payet (1-0,72e). Pas le temps de digérer que les Olympiens faisaient le break. Après un premier tir contré, Luiz Gustavo trouvait la faille sur sa seconde tentative, légèrement effleurée par Paquiez mais suffisamment pour tromper Bernardoni (2-0, 73e). Blaquart tentait de réagir en passant en 4-4-2 avec la rentrée de Bozok à la place de Bobichon.

    32 EME JOURNEE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OM - NO  - Page 2 2812f710
    Bouanga a failli obtenir un deuxième penalty en fin de match (photo Anthony Maurin)

    C'est une main de Kamara dans la surface, mis à la peine sur un joli numéro de jonglage de Bouanga, qui relançait les Nîmois, grâce au penalty transformé par Savanier (2-1, 82e). Le fantôme d'Angers surgissait dans les travées du Vélodrome. Il y a deux semaines, alors que Marseille menait 2-0, les Angevins avaient accroché le nul en marquant deux penaltys.

    Les Crocos se libéraient dans les dernières minutes mais le dernier dribble ne passait pas face à une solide défense olympienne. Le scénario d'Angers semblait se reproduire quand Sarr s'écroulait dans sa propre surface et prenait le ballon dans les mains. M. Schneider sifflait penalty mais se ravisait car Bouanga avait touché le pied du marseillais. Nîmes s'inclinait mais reste provisoirement 10e. Et finalement, même avec une équipe diminuée, le Phocée n'était pas si grand.

    FICHE
    32e journée de Ligue 1. Stade Orange Vélodrome. OLYMPIQUE DE MARSEILLE - NÎMES OLYMPIQUE 2-1 (mi-temps : 0-0). Spectateurs : 62 614. Arbitre : M. Schneider. Buts pour Marseille : Germain (72e), Luiz Gustavo (73e). But pour Nîmes : Savanier (82e). Avertissements à Marseille : Caleta-Car (24e) . Avertissements à Nîmes : Savanier (19e), Maouassa (70e).

    MARSEILLE : Mandanda - Sarr, Kamara, Caleta-Car, Sakai - Lopez, Luiz Gustavo - Thauvin (Njie, 79e), Payet, Radonjic - Balotelli (Germain, 33e). Remplaçants non utilisés : Pelé, Amavi, Rami, Sanson, Strootman Entraîneur : Rudi Garcia.

    NÎMES : Bernardoni – Ripart, Miguel, Lybohy, Maouassa (Paquiez, 72e) - Ferri, Savanier, Bobichon (Bozok, 78e) - Bouanga, Alioui (Guillaume, 63e), Thioub. Remplaçants non utilisés : Valette, Alakouch, Valdivia, Valls. Entraîneur : Bernard Blaquart.


    Source : OG
    Admin
    Admin
    Admin

    Messages : 5303
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 55

    32 EME JOURNEE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OM - NO  - Page 2 Empty Re: 32 EME JOURNEE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OM - NO

    Message par Admin le Sam 13 Avr - 19:51

    L'OM vient à bout de Nîmes (mais a eu chaud).

    32 EME JOURNEE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OM - NO  - Page 2 54800811_2302511113356209_5104772262168364126_n.jpg?_nc_ht=scontent-atl3-1.cdninstagram

    L'OM a mis longtemps à trouver la faille face au Nîmes Olympique samedi dans un match à suspense de la 32e journée de Ligue 1 Conforama (2-1).

    Longtemps dominateurs face au Nîmes Olympique, les joueurs de l'Olympique de Marseille ont attendu les 20 dernières minutes pour finalement faire la différence. Dans un match de la 32e journée de Ligue 1 Conforama qui a vu Mario Balotelli rapidement sortir sur blessure samedi, les Phocéens ont marqué deux fois coup sur coup avant de se faire peur sur la fin (2-1). Avec ce succès, les Marseillais reviennent provisoirement à la 4e place, à 5 points du podium et de l'OL.

    Balotelli out, poteau pour Gustavo


    Au Vélodrome, c’est Mario Balotelli qui allume la première mèche (6e). Après une jolie réaction nîmoise, les Phocéens repartent à l’attaque mais Thauvin est contré in extremis alors qu’il se présentait au duel face à Bernardoni (14e). C’est ensuite l’ailier serbe Nemanja Radonjic qui va se procurer deux belles occasions. Après un joli dribble, il dévisse du gauche (22e) avant de buter sur Bernardoni en tentant un piqué sur un coup franc vite joué par Payet (25e). Sans élan, Bouanga déclenche des 25 mètres et oblige Mandanda à une belle envolée (31e), rappelant aux Marseillais la force de frappe des Gardois de loin.

    Embêté par un problème musculaire depuis plusieurs jours, Mario Balotelli se tient la cuisse avant d'être remplacé par Valère Germain (33e). Buteur lors de chacun de ses 7 premiers matchs ici, l'Italien voit donc sa série s'arrêter. Malgré l'absence de Balotelli, c’est toujours l’OM qui se procure les actions les plus tranchantes. Trouvé par-dessus la défense nîmoise, Thauvin envoie son lob du droit au-dessus (36e). Sur une tentative lointaine contré par Lybohy, Luiz Gustavo trouve le poteau de Bernardoni (41e). Le gardien nîmois peine ensuite à se saisir du ballon après une mésentente avec Lybohy alors que Radonjic rôde (44e).

    Deux buts en 87 secondes

    Au retour des vestiaires, Radonjic pense marquer son premier but sous les couleurs phocéennes mais le Serbe est signalé hors jeu (50e). Dans la foulée, Thioub sollicite Mandanda (51e). Comme pour Radonjic, Thauvin se voit refuser un but pour hors jeu alors qu'il avait bien ajusté Bernardoni du gauche (62e). Les joueurs de Rudi Garcia poussent mais ne trouvent pas la faille.

    Retenu par Maoussa, Thauvin obtient un coup franc intéressant mais il accroche le haut du mur (71e). La rencontre finit par basculer en 87 secondes. Sur un corner parfaitement brossé par Payet, Valère Germain place une tête imparable au 1er poteau (1-0, 72e). Quelques secondes plus tard, Luiz Gustavo s'y reprend à deux fois à une vingtaine de mètres avec une frappe lobée de l'intérieur du gauche qui laisse Bernardoni impuissant (2-0, 73e). Le Brésilien redevient décisif pour la première fois depuis décembre 2017.

    Mais les Marseillais ne vont pas vivre une fin de rencontre tranquille pour autant car, après une main de Kamara, le Nîmes Olympique obtient un pénalty que Téji Savanier transforme en force (2-1, 82e). Dans les derniers instants, Bouna Sarr est légèrement accroché dans sa surface et se saisit du ballon de la main mais l'assistance vidéo décide M. Schneider à revenir sur sa décision d'accorder pénalty (90e+6).


    Dernière édition par Admin le Mar 16 Avr - 13:06, édité 3 fois
    Admin
    Admin
    Admin

    Messages : 5303
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 55

    32 EME JOURNEE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OM - NO  - Page 2 Empty Re: 32 EME JOURNEE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OM - NO

    Message par Admin le Sam 13 Avr - 19:56

    Le Nîmes Olympique s'incline au Vélodrome face à l'OM (2-1).

    Merci les revenants ! En une minute, l'OM a assommé les Crocos grâce à Valère Germain, passé par tous les statuts cette saison (72), puis Luiz Gustavo (73), titulaire pour la première fois depuis deux mois. Germain a remplacé Mario Balotelli, qui a dû sortir blessé au bout d'une demi-heure et qui risque de manquer la course au podium, avec près de la ligne d'arrivée la réception de l'OL pour la 36e journée, le 12 mai. Autre revenant, Dimitri Payet a donné sur corner la balle de but à Germain, pour sa seulement quatrième titularisation en 2019. Pourtant, l'OM a redouté un scénario à l'angevine quand Téji Savanier a réduit le score sur penalty (82), pour une faute de main de Boubacar Kamara.

    - Encore la VAR -

    Le SCO était revenu de 2-0 à 2-2 sur deux penalties, mais cette fois les hommes de Rudi Garcia ont tenu, malgré une grande trouille en fin de match. Dans le temps additionnel, Bouna Sarr a failli coûter un penalty à son équipe, en prenant le ballon de la main dans la surface après un léger contact avec Denis Bouanga (90+2). Cela aurait pu valoir penalty, mais Frank Schneider a choisi de siffler faute contre l'attaquant après visionnage. C'était la première fois de l'après-midi que la VAR souriait à l'OM, privé de deux buts, un de Nemanja Radonjic (49) pour un hors-jeu de Florian Thauvin, un autre plus discutable pour "Flotov", qui semblait sur la même ligne que son défenseur (62). Mais les Marseillais ont mérité leur victoire pour avoir nettement dominé le match, avant de trembler dans le final. Le public, frondeur contre Garcia et son président, Jacques-Henri Eyraud, a enfin pu voir les premières minutes ensemble de Payet et Balotelli, mais le duo aura à peine dépassé la demi-heure de jeu. L'Italien a dû sortir, touché entre la cuisse et le genou droit, remplacé par Germain (33).

    - Balotelli blessé -

    "Super Mario" avait déjà fait frémir d'inquiétude le stade Vélodrome une première fois en s'arrêtant deux minutes sur le bord de la touche (11). Il a repris le jeu, mais a dû finalement renoncer. Il est de toutes façons suspendu pour le prochain match, à Guingamp, il faudra évaluer la gravité de sa blessure. Avec l'Italien en pointe, Garcia avait ressorti son 4-2-3-1, le module le plus utilisé par son équipe depuis deux ans et demi. Pourtant, malgré sa nette domination territoriale, Marseille a mis du temps à faire plier les Crocos. En première période, ni Thauvin (14, 36) ni Nemanja Radonjic (22, 25) n'ont pu la concrétiser. La meilleure occasion a été pour Luiz Gustavo, titulaire pour la première fois depuis le 2 février, une frappe contrée qui s'est échouée sur le poteau (41). Les Nîmois ont joué les balles de contre à fond et ont riposté par une frappe lointaine de Denis Bouanga, boxée par Steve Mandanda (30). Puis l'OM a enfin marqué des buts validés, le coup de tête décroisé de Germain sur corner de Payet, et la frappe en deux temps de Gustavo. Idole du stade, souvent laissé sur le banc par Garcia, le Brésilien a exulté et toute l'équipe est venu fêter ce but libérateur avec lui. Il n'avait marqué qu'une fois, à Limassol (Chypre), cette saison. Gustavo buteur, Payet passeur, l'OM a libéré ses cadres pour tenter l'exploit de rattraper Lyon. Et attend de savoir pour Balotelli. Le sprint est lancé.


    Source : ML
    Admin
    Admin
    Admin

    Messages : 5303
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 55

    32 EME JOURNEE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OM - NO  - Page 2 Empty Re: 32 EME JOURNEE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OM - NO

    Message par Admin le Sam 13 Avr - 20:00

    Nîmes : Bouanga ne digère pas le penalty.

    Le 13/04/2019

    A l'occasion de la 32e journée de Ligue 1 ce samedi, Nîmes a été battu sur la pelouse de l'Olympique de Marseille (1-2). Au micro de Canal +, l'ailier Nîmois Denis Bouanga (24 ans, 29 matchs et 6 buts en L1 cette saison) n'a pas digéré le penalty annulé par la VAR après une faute au préalable sur le latéral droit marseillais Bouna Sarr.

    "Umut a la balle, je la prends pour frapper. Je décide de faire un crochet pour frapper ensuite. Bouna met son pied, je frappe un peu... Je ne vois pas la faute et il tombe, prend le ballon à la main. L’arbitre dit qu’il y a faute avant", a regretté Bouanga, visiblement très amer.

    Pourtant, sur les ralentis diffusés, il y a bien faute (légère) de l'ancien Lorientais sur Sarr.
    Admin
    Admin
    Admin

    Messages : 5303
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 55

    32 EME JOURNEE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OM - NO  - Page 2 Empty Re: 32 EME JOURNEE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OM - NO

    Message par Admin le Sam 13 Avr - 20:06

    L1: L'OM se relance dans la course à la troisième place en battant Nîmes.

    Le 13/04/2019

    L'OM a mis fin à une série de trois matches sans victoire, en s'imposant ce samedi contre Nîmes (2-1). De quoi revenir à cinq points de Lyon, actuel troisième du Championnat.

    Le match : 2-1
    Sans victoire depuis trois matches, l'OM a relancé le suspense, au meilleur moment dans le sprint final, dans la course à la troisième place. Après la nouvelle défaite de Lyon à Nantes (1-2), vendredi, le club olympien s'est défait de Nîmes, non sans mal (2-1), ce samedi. Un succès qui lui permet de revenir à cinq longueurs de l'OL et de garder espoir en une qualification pour la prochaine Ligue des champions.

    Dans un contexte tendu et devant des supporters décidés à faire entendre leur mécontentement, les joueurs de Rudi Garcia ont pourtant bien commencé la rencontre. Ils se sont procuré plusieurs occasions, dont la première par Balotelli (6e), qui est ensuite sorti sur blessure (32e). Mais ni Thauvin (14e), ni Radonjic par deux fois (22e et 25e), ni Luiz Gustavo, dont la frappe a heurté le poteau (41e), n'ont réussi à tromper la vigilance de Bernardoni.

    Les Olympiens ont poursuivi sur les mêmes bases à la reprise et ont cru ouvrir le score par Radonjic, mais son but a été refusé pour hors-jeu, avec l'aide du VAR (49e). Comme celui de Thauvin un peu plus tard (64e). Mais à force d'insister, l'OM a été récompensé, en l'espace d'une 1'29"... Germain a d'abord libéré l'Orange Vélodrome d'un coup de tête au premier poteau sur corner (1-0, 73e), puis Luiz Gustavo s'y est pris à deux fois pour faire le break, d'une frappe contrée par Paquiez (2-0, 73e). Il fallait bien ça pour s'assurer des trois points, car la fin de match n'a pas du tout été maîtrisée. Savanier a transformé le onzième penalty concédé par l'OM cette saison (2-1, 82e), à la suite d'une main de Kamara. Puis Sarr a failli commettre une grosse boulette dans le temps additionnel (90e+4), avant d'être sauvé par la vidéo. Marseille pouvait respirer.


    Source : l’Équipe
    Admin
    Admin
    Admin

    Messages : 5303
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 55

    32 EME JOURNEE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OM - NO  - Page 2 Empty Re: 32 EME JOURNEE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OM - NO

    Message par Admin le Sam 13 Avr - 20:14

    L1 : Nîmes battu à Marseille 2-1.

    13/04/2019

    Devant un Vélodrome plein à craquer, les Crocos ont aussi craqué contre des Marseillais qui ont pris une belle revanche.

    L'Olympique de Marseille, est venu à bout de Nîmes (2-1) ce samedi pour la 32e journée de Ligue 1. En une minute, l'OM a assommé les Crocos grâce à Valère Germain, passé par tous les statuts cette saison (72), puis Luiz Gustavo (73), titulaire pour la première fois depuis deux mois.

    Les revenants

    Germain a remplacé Mario Balotelli, qui a dû sortir blessé au bout d'une demi-heure.
    Autre revenant, Dimitri Payet a donné sur corner la balle de but à Germain, pour sa seulement quatrième titularisation en 2019.
    Téji Savanier a réduit le score sur penalty (82), pour une faute de main de Boubacar Kamara.

    Trouille

    Le SCO était revenu de 2-0 à 2-2 sur deux penalties, mais cette fois les hommes de Rudi Garcia ont tenu, malgré une grande trouille en fin de match.
    Dans le temps additionnel, Bouna Sarr a failli coûter un penalty à son équipe, en prenant le ballon de la main dans la surface après un léger contact avec DenisBouanga (90+2).
    Cela aurait pu valoir penalty, mais Frank Schneider a choisi de siffler faute contre l'attaquant après visionnage.
    Les Marseillais ont mérité leur victoire pour avoir nettement dominé le match, avant de trembler dans le final.

    Balotelli blessé

    "Super Mario" avait déjà fait frémir d'inquiétude le stade Vélodrome une première fois en s'arrêtant deux minutes sur le bord de la touche (11). Il a repris le jeu, mais a dû finalement renoncer. Il est de toutes façons suspendu pour le prochain match, à Guingamp, il faudra évaluer la gravité de sa blessure.Avec l'Italien en pointe, Garcia avait ressorti son 4-2-3-1, le module le plus utilisé par son équipe depuis deux ans et demi.

    La résistance des Crocos

    Pourtant, malgré sa nette domination territoriale, Marseille a mis du temps à faire plier les Crocos.
    En première période, ni Thauvin (14, 36) ni Nemanja Radonjic (22, 25) n'ont pu la concrétiser.
    La meilleure occasion a été pour Luiz Gustavo, titulaire pour la première fois depuis le 2 février, une frappe contrée qui s'est échouée sur le poteau (41).

    La riposte nîmoise

    Les Nîmois ont joué les balles de contre à fond et ont riposté par une frappe lointaine de Denis Bouanga, boxée par Steve Mandanda (30).
    Puis l'OM a enfin marqué des buts validés, le coup de tête décroisé de Germain sur corner de Payet, et la frappe en deux temps de Gustavo.
    Idole du stade, souvent laissé sur le banc par Garcia, le Brésilien a exulté et toute l'équipe est venu fêter ce but libérateur avec lui.


    Source : France 3 - Régions
    Admin
    Admin
    Admin

    Messages : 5303
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 55

    32 EME JOURNEE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OM - NO  - Page 2 Empty Re: 32 EME JOURNEE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OM - NO

    Message par Admin le Sam 13 Avr - 20:22

    LES NOTES DES CROCOS

    Nîmes (4-1-4-1)

    Bernardoni (4,5) : Jamais vraiment serein ce soir, il a relâché plusieurs ballons dont un dangereusement à la 44ème, et ne pouvait pas grand chose sur les buts même si son placement sur le second est un peu préjudiciable.

    Maouassa (5) : Trop de fautes à son actif, dont une qui aurait presque plus valoir le Rouge alors qu’elle était totalement inutile. Malgré cela, il a plutôt bien verrouillé son côté défensivement

    Lybohy (6) : Promu leader de la défense nîmoise avec la suspension de Briançon, il a été particulièrement appliqué, n’a pas forcément brillé par la relance mais a été défensivement très costaud.

    Miguel (5,5) : Solide lui aussi, il a manqué parfois un peu d’audace, mais il a montré qu’il est capable d’assurer sur des rencontres de ce niveau

    Ripart (5,5) : Très bon en première période avec un apport vers l’avant très riche, il a un peu disparu par la suite;

    Savanier (5) : Moins en verve qu’à son habitude avec des ballons imprécis et quelques coups de pied arrêtés mal négociés,, la plaque tournante du jeu nîmois a tout de même transformé son pénalty sans trembler

    Bouanga (6,5) : Il a donné le tournis à la défense marseillaise toute la rencontre, tant il a essayé et varié son jeu. Ce que l’on appelle un créateur ! Certes il a techniquement encore une marge de progression, mais il a été très bon ce soir.

    Bobichon (5,5) : Présent dans le jeu plutôt par à coups, il a manqué de régularité dans l’ensemble, mais a été très accrocheur et a parfois contrarié la relance marseillaise.

    Ferri (5) : Trop discret dans l’ensemble, il a un peu attendu le ballon parfois. Cependant, une fois servi, il a été généralement inspiré avec une bonne redistribution du ballon.

    Thioub (6,5) : Un véritable poison en deuxième période notamment, avec un style qui percute et surprend. A suivre !

    Alioui (5) : Peu servi ce soir, il a eu peu d’occasions de montrer ses capacités. On l’a tout de même senti concerné et il n’a pas ménagé ses efforts.


    Source : HDM

    Contenu sponsorisé

    32 EME JOURNEE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OM - NO  - Page 2 Empty Re: 32 EME JOURNEE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OM - NO

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Dim 18 Aoû - 23:03