NO-crocos sans frontières

Forum d'information et d'échanges entre les supporters du Nîmes Olympique, quelque soit son lieu de résidence, afin de partager la passion pour ce club de football.


    Ligue 2 : Le sprint final pour la montée - le calendrier des 7 équipes encore dans la course pour le Ligue 1

    Partagez

    Admin
    Admin

    Messages : 955
    Date d'inscription : 08/11/2016

    Ligue 2 : Le sprint final pour la montée - le calendrier des 7 équipes encore dans la course pour le Ligue 1

    Message par Admin le Mar 18 Avr - 13:54

    Ligue 2 : Le sprint final pour la montée                

    1. Brest 59pts (33 j.)
    samedi 22 avril 2017 : Brest - Amiens
    vendredi 28 avril 2017 : Troyes - Brest
    vendredi 05 mai 2017 : Brest - Nîmes
    vendredi 12 mai 2017 : Bourg-en-Bresse Peronnas - Brest
    vendredi 19 mai 2017 : Brest - Ajaccio GFC                                                                              

    2. Strasbourg 56pts (33 j.)

    vendredi 21 avril 2017 : Laval - Strasbourg
    vendredi 28 avril 2017 : Strasbourg - Le Havre
    vendredi 05 mai 2017 : Lens - Strasbourg
    vendredi 12 mai 2017 : Niort - Strasbourg
    vendredi 19 mai 2017 : Strasbourg - Bourg-en-Bresse Peronnas                                            

    3. Lens 55pts (33 j.)
    lundi 24 avril 2017 : Le Havre - Lens
    vendredi 28 avril 2017 : Lens - Laval
    vendredi 05 mai 2017 : Lens - Strasbourg
    vendredi 12 mai 2017 : Ajaccio GFC - Lens
    vendredi 19 mai 2017 : Lens - Niort                          

    4. Nîmes 54pts (33 j.)
    vendredi 21 avril 2017 : Reims - Nîmes
    vendredi 28 avril 2017 : Nîmes - Auxerre
    vendredi 05 mai 2017 : Brest - Nîmes
    vendredi 12 mai 2017 : Nîmes - AC Ajaccio
    vendredi 19 mai 2017 : Laval - Nîmes                  

    5. Troyes 53pts (33 j.)
    vendredi 21 avril 2017 : Clermont - Troyes
    vendredi 28 avril 2017 : Troyes - Brest
    vendredi 05 mai 2017 : Auxerre - Troyes
    vendredi 12 mai 2017 : Troyes - Reims
    vendredi 19 mai 2017 : Sochaux - Troyes      

    6. Amiens 51pts (33 j.)
    samedi 22 avril 2017 : Brest - Amiens
    vendredi 28 avril 2017 : Amiens - AC Ajaccio
    vendredi 05 mai 2017 : Sochaux - Amiens
    vendredi 12 mai 2017 : Amiens - Laval
    vendredi 19 mai 2017 : Reims - Amiens.

    7.Reims 51pts (33 j.)
    vendredi 21 avril 2017 : Reims - Nîmes
    vendredi 28 avril 2017 : Niort - Reims
    vendredi 05 mai 2017 : Reims - Orléans
    vendredi 12 mai 2017 : Troyes - Reims
    vendredi 19 mai 2017 : Reims - Amiens

    Admin
    Admin

    Messages : 955
    Date d'inscription : 08/11/2016

    Re: Ligue 2 : Le sprint final pour la montée - le calendrier des 7 équipes encore dans la course pour le Ligue 1

    Message par Admin le Ven 21 Avr - 10:12

    LIGUE 2 - Pourquoi la L2 est-elle si serrée ?

    Alors que s'ouvre le sprint final, la Ligue 2 paraît plus incertaine que jamais, avec des candidats à la montée moins haut qu'à l'accoutumée et des résultats encore surprenants. La densité de ce Championnat et son homogénéité peuvent l'expliquer.
    Brest est sur le podium de la Ligue 2 depuis la 7e journée et s'il obtient la promotion en Ligue 1 qui lui semble promise, personne n'en sera offusqué. Pourtant, un chiffre tempère la domination des Bretons : depuis que la deuxième division est passée à vingt clubs, lors de la saison 1998-99, ils présentent le deuxième plus faible total de points pour un leader après 33 journées.
    Derrière, Strasbourg est, avec 56 points, un des trois plus «faibles» deuxièmes sur cette même période – seuls Reims en 2012 (54 unités) et Dijon en 2011 (52) ayant fait moins. Ceci explique sans doute que la course à la Ligue 1 paraisse plus indécise que jamais. Sept équipes – ces trois-là, ainsi que Nîmes, Troyes, Amiens et Reims – ont encore une chance.
    Depuis 1998-99, le leader de Ligue 2 compte en moyenne 64,8 points après 33 jours. C'est presque six de plus que Brest cette saison.
    Plus de candidats...
    La Ligue 2 serait-elle plus faible cette saison que les précédentes ? Non, elle serait plutôt d'une densité supérieure, à en croire ses observateurs et connaisseurs. C'est l'idée que défend Cédric Daury, entraîneur d'Auxerre, qui la fréquente depuis de longues années : «Le niveau est très homogène, juge l'ancien technicien de Châteauroux et du Havre. Il y a dix ou quinze ans, vous aviez cinq, six équipes qui ambitionnaient de monter. Maintenant, vous en avez au moins dix.»
    Il l'explique notamment par la présence de nombreux clubs ayant évolué récemment dans l'élite –Brest, Lens, Troyes, Reims, le Gazélec, Sochaux, Valenciennes, l'AC Ajaccio et Auxerre l'ont tous fréquentées au moins une fois dans les cinq années passées – auxquels il faut ajouter Strasbourg et Le Havre, deux «historiques» du foot français.
    Conséquence, selon Cédric Daury, «beaucoup d'équipes ont des joueurs qui ont joué au niveau au-dessus» et toutes progressent «dans l'organisation du jeu». Au point, affirme-t-il, que les sept premiers seraient sans doute les mêmes, «pour les 13 autres, le classement pourrait être complètement différent».
    ... moins de complexes ...
    Au point, selon Robert Malm, que plus personne ne craint les présumés gros. «Les équipes n'ont plus peur, même d'aller à Bollaert ou à Reims», observe l'ancien attaquant, qui commente et analyse la L2 sur beIN Sports. Lui aussi met l'accent sur la présence dans de nombreux effectifs de joueurs passés par la Ligue 1 mais relève qu'il n'y en a «pas vraiment un qui sort du lot» alors que par le passé, des leaders ont portés par des jeunes talents ou des cadres très forts – Diafra Sakho à Metz ou Jérôme Rothen à Bastia, pour ne citer que deux exemples.
    «Aujourd'hui, dans chaque équipe tu trouves des joueurs qui ont vrai talent, assure Robert Malm. Même les équipes moyennes sont capables d'avoir de bons, voire de très bons joueurs. Mais tu n'as pas les Dirar ou Germain qu'avait Monaco. A Lens, Fortuné – Lopez, j'aime beaucoup, c'est très complémentaire, mais il leur faudrait à côté quelqu'un capable de marquer 15-20 buts par saison.»
    Or, si Strasbourg a la meilleure attaque et le second joueur le plus prolifique avec Khalid Boutaïb (17 buts, derrière le Troyen Adama Niane, 22), aucun autre club du Top 7 ne compte de joueur à plus de 13 buts (le total du Nîmois Rachid Alioui).Seuls huit joueurs ont inscrit au moins 10 buts cette saison en Ligue 2 après 33 journées. Il y a deux saisons, ils étaient 13.

    ... Et une approche parfois inadaptée
    Observateur de la Ligue 2 pour Canal+, Jean-Luc Arribart ne trouve pas qu'elle manque de talents. Mais plutôt que les présumés gros n'ont pas tous su s'adapter aux exigences de cette compétition, notamment dans la constitution de leurs effectifs où la présence massive d'ex de Ligue 1 n'est, selon lui, pas une garantie : «En Ligue 2, celles qui s'en sortent le mieux, ce sont de vraies équipes de Ligue 2, qui sont à l'aise dans la bagarre, la solidarité, qui ont l'appétit. La Ligue 1, c'est la vitesse. La Ligue 2, c'est plus dans le combat, il faut être prêt à ça, à aller le lundi soir sur un petit stade.»
    Cela nivelle les valeurs potentielles et expliquerait que Reims pioche en cette fin de saison, ou que Troyes, autre relégué l'année passée, ait connu des difficultés à l'allumage. «Le projet de se maintenir en Ligue 1 est très différent de celui de monter en Ligue 1», insiste Jean-Luc Arribart. Il cite l'exemple de Jean-Marc Furlan, entraîneur qui parvient souvent à monter mais rarement à rester dans l'élite, et pourrait y mener le leader Brest «sans avoir, au départ, ni l'effectif pour ni l'objectif», mais en développant aujourd'hui «le jeu le plus cohérent, le plus consistant».
    La montée est d'autant plus envisageable que Brest a un matelas (quatre points d'avance sur le 3e) et une belle dynamique, critère sur lequel «ce championnat se joue», selon Cédric Daury qui rappelle la fréquence des montées consécutives de National en L2 puis en L1 - ce que Strasbourg pourrait faire cette année.

    En outre, les chiffres, sévères avec le SB29 quant à son rythme, le sont moins pour son avenir et celui des deux autres favoris actuels, Strasbourg et Lens : depuis 1998-99, seules trois équipes ont réussi à s'inviter sur le podium final alors qu'elles n'y étaient pas après 33 journées (Nice 2001, Montpellier 2009 et Metz 2016). Et aucun des leaders à ce moment-là de la saison n'a raté la montée.

    Un Top 4 très resserré
    (Ecart de points entre les trois premiers et le 4e, depuis dix ans)
    2011-12 : 15
    2009-10 :15
    2007-08 : 15
    2014-15 : 13
    2013-14 : 11
    2012-13 : 10
    2015-16 : 9
    2008-09 : 8
    2010-11 : 6
    2016-17 : 5 (5 points entre Brest et Nîmes)


    Source : France Football

    Admin
    Admin

    Messages : 955
    Date d'inscription : 08/11/2016

    Re: Ligue 2 : Le sprint final pour la montée - le calendrier des 7 équipes encore dans la course pour le Ligue 1

    Message par Admin le Mer 10 Mai - 7:49

    Ligue 2 : Le sprint final pour la montée

    Mathématiquement, sept équipes peuvent toujours rêver de Ligue 1 à deux journées de la fin. Pour Reims, qui part de loin, la mission s'annonce quasiment impossible cependant. Le leader Strasbourg, lui, sera officiellement barragiste, au minimum, s'il parvient à l'emporter à Niort vendredi. Il ne lui restera, au pire, qu'un point à prendre à la maison pour être promu. En parallèle, Amiens, Troyes, Lens, Brest et Nîmes se tiennent en... deux points. Qui aura le dernier mot ?


    1. Strasbourg 63pts (36 j.)
    vendredi 12 mai 2017 : Niort - Strasbourg
    vendredi 19 mai 2017 : Strasbourg - Bourg-en-Bresse Peronnas
    GA Particulier : Amiens (1-0 3-4) ; Troyes (2-0 0-4) ; Lens (3-1 1-1) ; Brest (4-1 1-2) ; Nîmes (1-1 2-2) ; Reims (1-2 1-1) ;

    2. Amiens 60pts (36 j.)
    vendredi 12 mai 2017 : Amiens - Laval
    vendredi 19 mai 2017 : Reims - Amiens
    GA Particulier : Strasbourg (4-3 0-1) ; Troyes (0-1 0-4) ; Lens (2-1 1-0) ; Brest (3-0 3-2) ; Nîmes (1-2 3-2) ; Reims (1-1 à jouer ) ;

    3. Troyes 60pts (36 j.)
    vendredi 12 mai 2017 : Troyes - Reims
    vendredi 19 mai 2017 : Sochaux - Troyes
    GA Particulier : Strasbourg (4-0 0-2) ; Amiens (4-0 1-0) ; Lens (1-1 0-0) ; Brest (1-0 1-2) ; Nîmes (0-0 2-2) ; Reims (à jouer 0-2) ;

    4. Lens 59pts (36 j.)
    vendredi 12 mai 2017 : Ajaccio GFC - Lens
    vendredi 19 mai 2017 : Lens - Niort
    GA Particulier : Strasbourg (1-1 1-3) ; Amiens (0-1 1-2) ; Troyes (0-0 1-1) ; Brest (0-2 2-1) ; Nîmes (1-3 2-0) ; Reims (1-1 2-0) ;

    5. Brest 59pts (36 j.)
    vendredi 12 mai 2017 : Bourg-en-Bresse Peronnas - Brest
    vendredi 19 mai 2017 : Brest - Ajaccio GFC
    GA Particulier : Strasbourg (2-1 1-4) ; Amiens (2-3 0-3) ; Troyes (2-1 0-1) ; Lens (1-2 2-0) ; Nîmes (2-3 2-1) ; Reims (2-1 1-1) ;

    6. Nîmes 58pts (36 j.)
    vendredi 12 mai 2017 : Nîmes - AC Ajaccio
    vendredi 19 mai 2017 : Laval - Nîmes
    GA Particulier : Strasbourg (2-2 1-1) ; Amiens (2-3 2-1) ; Troyes (2-2 0-0) ; Lens (0-2 3-1) ; Brest (1-2 3-2) ; Reims (3-0 1-1) ;


    7. Reims 55pts (36 j.)
    vendredi 12 mai 2017 : Troyes - Reims
    vendredi 19 mai 2017 : Reims - Amiens
    GA Particulier : Strasbourg (1-1 2-1) ; Amiens (à jouer 1-1) ; Troyes (2-0 à jouer ) ; Lens (0-2 1-1) ; Brest (1-1 1-2) ; Nîmes (1-1 0-3) ;


    Contenu sponsorisé

    Re: Ligue 2 : Le sprint final pour la montée - le calendrier des 7 équipes encore dans la course pour le Ligue 1

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Dim 20 Aoû - 17:20