NO-crocos sans frontières

Forum d'information et d'échanges entre les supporters du Nîmes Olympique, quelque soit son lieu de résidence, afin de partager la passion pour ce club de football.


    37EME ET AVANT DERNIERE JOURNEE DE DOMINO'S LIGUE 2 : NO / AC AJACCIO

    Partagez

    Admin
    Admin

    Messages : 1262
    Date d'inscription : 08/11/2016

    37EME ET AVANT DERNIERE JOURNEE DE DOMINO'S LIGUE 2 : NO / AC AJACCIO

    Message par Admin le Mar 9 Mai - 8:59

     37EME  ET AVANT DERNIERE JOURNEE DE DOMINO'S LIGUE 2 : NO / AC AJACCIO : GAGNER ET ESPERER !



    Nîmes monte en Ligue 1 si :

    1) le Nîmes Olympique 6e (58 points +15) gagne ses deux derniers matchs contre Ajaccio (maintenu et avant dernier au classement à l'extérieur) et à Laval (relégué et dernier à domicile, Nîmes 1er à l'extérieur)
    2) Amiens 2e (60 points +14) , Troyes 3e (60 points +13)  , Lens 4e (59 points +13)  et Brest 5e (59 points + 9) ne gagnent pas leurs 2 derniers matches (1 match nul et 1 victoire au pire).
    Si ces 4 équipes gagnent 1 match et fait match nul sur l'autre match, et que Nîmes s'impose à 2 reprises, le classement serait le suivant :
    Nîmes Amiens et Troyes 64 points, Lens et Brest 63 points : Nîmes devancerait Amiens et Troyes au goal average (sauf large victoire d'une de ces 2 équipes)  
    Strasbourg, 1er avec 63 pts +15, qui va à Niort et reçoit ensuite Bourg devrait prendre une des 2 premières places et sans doute même le titre de champion de Domino's Ligue 2.  

    Le calendrier des autres équipes en course pour la 2e place de montée et la place de barragiste  :

    Amiens, 2e 60 pts +14.  Reçoit  Laval, va à Reims.
    Troyes,3e  60 pts +13. Reçoit Reims, va à Sochaux.
    Lens, 4e 59 pts + 13.  Va au GFC Ajaccio, reçoit Niort.
    Brest, 5e 59 pts +9. Va à Troyes, reçoit Nîmes, va à Bourg, reçoit le GFC Ajaccio.
    Nîmes, 58 pts +15.   Reçoit l' AC Ajaccio, va à Laval.

    l'agenda :
                                                                     
    37e JOURNÉE                                                                  
    > Vendredi 12 mai
    20 h 30 :                                                          
    Amiens - Laval,
    Bourg-en-Bresse - Brest,
    Gazélec Ajaccio - Lens,
    Nîmes - AC Ajaccio,
    Niort - Strasbourg,
    Orléans - Clermont,
    Red Star - Sochaux,
    Tours - Le Havre,
    Troyes - Reims,
    Valenciennes - Auxerre.

    38e JOURNÉE                                                          
    > Vendredi 19 mai
    20 h 30 :                                                          
    Ajaccio - Tours,
    Auxerre - Red Star,
    Brest - Gazélec,
    Clermont - Valenciennes,
    Laval - Nîmes,
    Le Havre - Orléans,
    Lens - Niort,
    Reims - Amiens,
    Sochaux - Troyes,
    Strasbourg - Bourg.

    [/size]

    planète foot NO

    12 mai 2017 - 20:30 - Nîmes - AC Ajaccio


    Nîmes

    Dernier match à domicile
    28.04 Nîmes - Auxerre 0 - 1
    14.04 Nîmes - Orléans 2 - 0
    31.03 Nîmes - Valenciennes 1 - 0
    Forme générale à domicile du 28/04 au 10/02

       D
       V
       V
       V
       N
       N

    Les buts à domicile

    But inscrit / match à domicile : 1,17

    But encaissé / match à domicile : 0,83

    Bilan à domicile
    13 ème 24 pts 5 G 9 N 4 D 21 BP 15 BC


    AC Ajaccio


    Dernier match à l'extérieur
    28.04 Amiens - AC Ajaccio 2 - 1
    17.04 Strasbourg - AC Ajaccio 4 - 2
    31.03 Laval - AC Ajaccio 1 - 1
    Forme générale à l'extérieur du 28/04 au 17/02

       D
       D
       N
       D
       V
       D

    Les buts à l'extérieur

    But inscrit / match à l'extérieur : 1,56

    But encaissé / match à l'extérieur : 1,17

    Bilan à l'extérieur
    19 ème 11 pts 2 G 5 N 11 D 15 BP 32 BC


    Dernière édition par Admin le Ven 12 Mai - 9:18, édité 5 fois

    Admin
    Admin

    Messages : 1262
    Date d'inscription : 08/11/2016

    Re: 37EME ET AVANT DERNIERE JOURNEE DE DOMINO'S LIGUE 2 : NO / AC AJACCIO

    Message par Admin le Mar 9 Mai - 12:42

    l'adversaire : ne pas vendre la peau de l'Ours avant de l'avoir tué !                                                                  
    Lundi soir, l'ACA a battu dans le derby ajaccien le Gazelec (1-0) et a pris trois points qui lui permettent de basculer à la 12ème place et de se maintenir définitivement en Domino’s Ligue 2. A noter, l'expulsion d'Abergel qui manquera le déplacement à Nîmes.  Après cette  belle victoire dans le derby d'Ajaccio, les  Ours ont repris  le chemin de l'entrainement avec en ligne de mire le déplacement à Nîmes ce vendredi 12 mai (Stade des Costières, 20h30, 37ème journée de Domino's Ligue 2).

    L'ex croco réussit une belle saison à Ajaccio                                                        
    Riad Nouri incontournable !    
                                                         
    Il est l'homme incontournable de l'équipe de l'ACA cette saison ! Riad Nouri, milieu de terrain, a inscrit sur penalty  lundi  soir contre le GFCA son dixième but sous le maillot Rouge et Blanc dans le championnat de Domino's Ligue 2. Il a justement été récompensé de tous ses efforts face au GFCA. Il n'a cessé de multiplier les passes et les actions pour faire basculer la rencontre. C'est chose faite à la 74 ème minute de jeu. Celui qui a repris le brassard de capitaine avec brio compte également 8 passes décisives. Respect.          
    Attention Riad Nouri est en forme : il a reçu une notre exceptionnelle de  8* FF pour son match contre le Gazelec

    Admin
    Admin

    Messages : 1262
    Date d'inscription : 08/11/2016

    Re: 37EME ET AVANT DERNIERE JOURNEE DE DOMINO'S LIGUE 2 : NO / AC AJACCIO

    Message par Admin le Mer 10 Mai - 7:21

    Ligue 2 : Nîmes Olympique montera-t-il en Ligue 1 ?

    A deux journées de la fin, les Crocos pointent à deux points du 2e, après leur succès à Brest samedi 6 mai.
    Tout le monde en rêve. Y compris sans doute les supporters du Montpellier Hérault, privés de derby depuis trop longtemps. Malheureusement pour les Crocos, outsiders magnifiques dans la course à la montée en Ligue 1, entre le rêve et la réalité, il y a parfois trop d'obstacles.
    On peut leur faire confiance pour gagner les deux derniers matches au programme. Face à l'AC AJaccio, qui ne risque plus rien, et plus encore à Laval, bon dernier et d'ores et déjà relégué en National, les hommes de Bernard Blaquart devraient assurer leur part du contrat.
    Ils ne pourront rien, en revanche, contre les performances de la bande des cinq (Strasbourg, Amiens, Troyes, Brest et Lens) qui se dispute les trois places qualificatives (deux montées directes et un barragiste). La situation est d'autant plus compliquée qu'après le Lens-Strasbourg de ce lundi, aucun duel entre prétendants n'est programmé lors des 37e et 38e journées de Ligue 2. Il devrait donc manquer deux ou trois points, peut-être moins, à Nîmes pour rejoindre Montpellier dans l'élite.
    Les raison d'y croire
    "On est des fous, il n'y a pas à chercher ! On fait des trucs de malades..." Ainsi s'exprimait Ripart samedi après le succès 3-2 à Brest. L'attaquant croco et ses partenaires, qui bousculent tous les pronostics depuis dix-huit mois, n'ont pas l'intention de se soigner ! Il est bien sûr impossible d'assurer que l'équipe nîmoise, la meilleure de la phase retour, montera directement en L1 ou gagnera le droit de disputer les barrages puisqu'elle n'a plus son destin en main. Les raisons d'y croire existent pourtant.
    Parce que les autres prétendants ont beau avoir eux aussi un calendrier favorable, ils sont loin d'avoir leurs six points en poche. Dans cette Ligue 2 serrée, les surprises se multiplient journée après journée. Parce que Boulogne l'a fait en 2008-2009. Sixième avec 2 points de retard sur le podium au soir de la 36e journée, le club nordiste avait été promu deux succès plus tard.
    Parce que les Crocos, et cela pourrait jouer, ont une différence de buts favorable. Parce que Nîmes, c'est un signe, finira sa saison à Laval. C'est face aux Tangos que les Crocos avaient mathématiquement assuré leur maintien, l'an passé. C'est face à ces mêmes Tangos, en 2008, qu'ils avaient composté leur billet validant leur montée en Ligue 2.

    midi libre

    Admin
    Admin

    Messages : 1262
    Date d'inscription : 08/11/2016

    Re: 37EME ET AVANT DERNIERE JOURNEE DE DOMINO'S LIGUE 2 : NO / AC AJACCIO

    Message par Admin le Mer 10 Mai - 9:03

    L2 - Un club, une remontée : Nîmes
    Le club Nîmes Olympique est aujourd’hui à la 6ème place de la Ligue 2 (à 2 points de la 2e place et du podium), et après 5 ans en deuxième division, le club espère atteindre enfin la Ligue 1. Avec 58 points au compteur, les nîmois peuvent espérer être sur le podium en fin de saison. Retour sur une saison, marquée par des débuts difficiles.
    La saison 2015/2016 n’avait pas été de tout repos pour les Crocos. Après des affaires judiciaires entachant le club, il avait commencé le championnat de L2 avec huit points de retard. Un changement d’entraîneur avait été opéré avec l’arrivée de Bertrand Blaquard en novembre 2015. Ce dernier réussit l’exploit de maintenir Nîmes en Ligue 2, ce qui laissait présager de belles choses pour la saison 2016/2017. Le nouveau Président du Nîmes Olympique, Rani Assaf avait à cette époque été clair, il veut que Nîmes figure dans le pôle le plus haut du classement.
    Le club gardois entame cette saison difficilement, et ne gagne aucun match durant les 5 premières journées. A partir de la 6ème journée un vent d’air frais traverse l’effectif nîmois, aucune défaite n’est à déplorer. Ce qui n’empêche pas une élimination en Coupe de France, et une période d’automne en demi teinte puisque les victoires ne sont plus régulières. Les Crocos descendent jusqu'à la douzième place.
    Un sprint final décisif
    Arrivé en lors de l’été 2016, Rachid Alioui, l’attaquant marocain est le meilleur buteur de l’équipe, mais se blesse finalement en mars. Un coup dur pour l’équipe, puisque la saison s’arrête pour lui. Dans le même temps, Renaud Ripart se révèle, et l’attaquant français de 24 ans devient même titulaire indiscutable.
    Avec son effectif en pleine forme, à partir de la 28ème journée Nîmes entame une poussée avec seulement une défaite lors du déplacement à Sochaux. Cela permet à l’équipe de rester dans la première partie du tableau, et d'envisager le podium.
    A cette heure, le sprint final pour la course à la montée en Ligue 1 est en suspens total. Strasbourg premier du classement n’a que 4 points d’écart avec Brest, pourtant cinquième du classement et cinq points sur les crocos, 6ème .
    Nîmes a fait une belle opération samedi dernier, en remportant son match face à Brest, ce qui permet aux gardois de revenir à un point des brestois, cinquième du classement. Les deux dernières journées du championnat promettent d’être pleines de rebondissements.

    Admin
    Admin

    Messages : 1262
    Date d'inscription : 08/11/2016

    Re: 37EME ET AVANT DERNIERE JOURNEE DE DOMINO'S LIGUE 2 : NO / AC AJACCIO

    Message par Admin le Mer 10 Mai - 9:27

    [Rachid Alioui : « C’est vraiment fini pour cette saison en Ligue 2 »                                                                                                                                            
    Le Nîmes Olympique est à la lutte pour la montée en Ligue 1, à la faveur d’une superbe saison en Ligue 2. Son attaquant Rachid Alioui, blessé depuis la 29ème journée, était l’invité du Mag Ligue 2 lundi  soir sur la chaîne Canal Plus Sport. Rachid Alioui est revenu sur sa blessure, sa rééducation, et son souhait de retrouver à terme la Ligue 1 :                                                
    « Je me suis tout de suite dit qu’il y avait quelque chose de cassé et que la saison était terminé. C’est vraiment fini, je pense reprendre seulement l’année prochaine. Je m’épanouis dans ce club, c’est ma meilleure saison. On m’a fait confiance et les bonnes performances sont venues progressivement. Je suis altruiste cette année, j’essaye d’être le plus performant possible pour être décisif sur un but ou une passe.                                                                                        
    Je ne me préoccupe pas trop de la suite, je ne pense qu’à reprendre les entraînements et me remettre sur pied. J’ai connu un petit peu la Ligue 1, bien sûr j’aimerai la retrouver très bientôt, et pourquoi pas avec Nîmes ? A Guingamp, il y avait beaucoup de concurrence, et je n’ai pas eu trop la chance d’avoir du temps de jeu, avec des attaquants qui étaient en réussite aussi."          
                               
     

    Anthony Marin : « C’est vraiment un club que j’aime »  
    En raison de l’absence de Fethi Harek, il devrait disputer les deux dernières journées de Ligue 2. Anthony Marin devrait former la charnière centrale de Nîmes avec Anthony Briançon. Remplaçant et en concurrence avec Fabien Garcia au poste de numéro trois dans la hiérarchie des défenseurs centraux, le joueur formé à l’Olympique de Marseille a disputé 45 matchs dans l’antichambre. Aujourd’hui en fin de contrat à l’issue de la saison, il évoque son attachement au club croco et son avenir : « Je me suis toujours accroché avec l’espoir de retrouver le milieu professionnel un jour et c’est Nîmes Olympique qui m’a lancé à ce niveau. Je suis en train d’y boucler ma troisième saison. Là, je suis en fin de contrat ; j’espère rester. Je n’ai passé que de très bons moments ici. Il y a un public de passionnés et une belle dynamique. C’est vraiment un club que j’aime. »
                                                                                                     

    Admin
    Admin

    Messages : 1262
    Date d'inscription : 08/11/2016

    Re: 37EME ET AVANT DERNIERE JOURNEE DE DOMINO'S LIGUE 2 : NO / AC AJACCIO

    Message par Admin le Mer 10 Mai - 14:38

    Football / Nîmes : quatre jours de folie à la billetterie des Costières

    Les supporters rempliront le stade pour ce dernier match de la saison aux Costières contre l'AC Ajaccio, vendredi 12 mai.
    Qui l'eut cru ? À deux journées de la fin du championnat, le Nîmes Olympique peut encore monter en Ligue 1. Mais cela passe par une victoire, vendredi, contre l'AC Ajaccio. Pour ce dernier match de la saison aux Costières, le stade devrait être chaud bouillant !
    “On a vendu un millier de places ce mardi, témoigne Samuel Rancan, responsable de la billetterie. Il y a eu la queue de 10 h à 11 h 15, et du monde régulièrement par la suite. Plus la semaine avancera et plus il y aura la foule. Beaucoup de gens attendent de savoir s'il fera beau pour acheter des places en tribune non-couverte (Est, Ndlr) au dernier moment.”
    Selon le site, il resterait 6 533 places à la vente soit 43,9 % de la capacité totale. “Mais cela n'inclut pas les places vendues au stade, les abonnés et les packs 3 et 4 matchs”, précise Samuel Ranca. Quoi qu'il en soit, on ne sera pas loin du record de 14 606 spectateurs qui remplissaient le stade contre Auxerre (0-1), le 28 avril dernier. Et tous les supporters que nous avons croisés mardi misaient sur une victoire !
    "On sera toujours derrière les crocos"
    Valérie, 50 ans : "J'ai pris sept places pour mes enfants et petits-enfants en tribune Sud. On est très foot dans la famille. Mon fils a joué en moins de 17 nationaux à Nîmes, mon petit-fils a 6 ans et joue à Caissargues. Je travaille à l'école maternelle, à côté du stade. On a eu beaucoup d'enfants de joueurs pros comme Dembélé, Zarabi... Le match de vendredi, on en parle beaucoup. Mais quoi qu'il arrive, on sera toujours derrière les Crocos."
    "Ce serait fabuleux de monter en ligue 1"
    Christophe, 32 ans : "Je travaille en intérim en 3X8 et je viens aux Costières quand je peux. Je vais en tribune Sud car on voit mieux le terrain. Sinon, c'est côté Gladiators, pour l'ambiance. Je pense qu'on va gagner. Ce serait fabuleux de monter en Ligue 1 et d'avoir toutes les grosses équipes ici. Je n'ai jamais connu ça, car j'étais trop petit quand ils sont descendus."
    "Si on prend six points, on montera"
    Jean-Philippe, 27 ans : "Je suis abonné, mais j'ai pris trois places en tribune Sud pour un ami d'enfance et deux de ses collègues. Je ne rate aucun match depuis une dizaine d'années. J'ai commencé en pesage Est. Nîmes a perdu beaucoup de points ici cette saison. Heureusement, que j'ai la télévision pour les voir gagner à l'extérieur ! Je crois que si on gagne les deux derniers matchs, on montera !"
    Pratique
    La billetterie aux Costières est ouverte ce mercredi 10 mai, de 10 h à midi ; jeudi de 10 h à midi et de 14 h à 17 h et vendredi, de 9 h à 20 h 45 non-stop. Places à 5 € en tribune Est, 10 € en Sud, 15 € en Nord et 25 € en travée D (Nord).


    Admin
    Admin

    Messages : 1262
    Date d'inscription : 08/11/2016

    Re: 37EME ET AVANT DERNIERE JOURNEE DE DOMINO'S LIGUE 2 : NO / AC AJACCIO

    Message par Admin le Mer 10 Mai - 14:40

    HISTORIQUE 36e / 38E JOURNEES DEPUIS 6 ANS

    Le NO doit imiter Boulogne… en 2008-2009

    A 2 journées de la fin, le NO est 6e avec deux points de retard sur le 2e, Amiens, et sur le 3e, Troyes et 1 point de retard sur Lens sur le 4e, et sur le 5e, Brest. Il faudra gagner 2 fois sur les 2 dernières journées en espérant des faux pas des rivaux rival pour finir au moins barragiste voire monter directement. Depuis, sur les 5 dernières saisons de Ligue 2, les 3 équipes sur le podium après 36 journées y figuraient toujours au moment du décompte final. Ajaccio en 2010-2011, est la dernière équipe à avoir su s’inviter sur le podium sur les 2 derniers matches. Les Corses, 4es, avaient même su terminer en 2e position malgré 3 points de retard sur le 2e, Dijon, et un seul sur le 3e, Le Mans, qui restera à quai. Il faut dire que généralement, les écarts sont plus nets à ce stade de la saison. Nîmes devra imiter Boulogne en 2008-2009 6e avec 2 points de retard sur le podium mais promu en Ligue après 2 succès lors des 37 et 38e journée. Retrouvez l’historique des 6 dernières saisons ci-dessous.

    2010-2011 :
    Top 5 après 36 journées :
    1- Evian : 61 points (+20)
    2- Dijon : 61 (+16)
    3- Le Mans : 59 (+11)
    4- Ajaccio : 58 (+5)
    5- Sedan : 56 (+20)
    Top 5 après 38 journées :
    1- Evian : 67 points (+22)
    2- Ajaccio : 64 (+Cool
    3- Dijon : 62 (+15)
    4- Le Mans : 62 (+11)
    5- Sedan : 59 (+20)
    2011-2012 :
    Top 5 après 36 journées :
    1- Bastia : 68 points (+25)
    2- Reims : 61 (+15)
    3- Troyes : 58 (+6)
    4- Clermont : 55 (+9)
    5- Sedan : 53 (+Cool
    Top 5 après 38 journées :
    1- Bastia : 71 points (+25)
    2- Reims : 65 (+17)
    3- Troyes : 64 (+10)
    4- Sedan : 59 (+11)
    5- Clermont : 58 (+9)
    2012-2013 :
    Top 5 après 36 journées :
    1- Monaco : 70 points (+29)
    2- Nantes : 65 (+24)
    3- Guingamp : 64 (+22)
    4- Angers : 60 (+14)
    5- Caen : 59 (+19)
    Top 5 après 38 journées :
    1- Monaco : 76 points (+31)
    2- Guingamp : 70 (+25)
    3- Nantes : 69 (+25)
    4- Caen : 63 (+20)
    5- Angers : 61 (+13)
    2013-2014 :
    Top 5 après 36 journées :
    1- Metz : 72 points (+24)
    2- Caen : 63 (+23)
    3- RC Lens : 62 (+17)
    4- Nancy : 57 (+Cool
    5- Niort : 57 (+7)
    Top 5 après 38 journées :
    1- Metz : 76 points (+27)
    2- RC Lens : 65 (+18)
    3- Caen : 64 (+21)
    4- Nancy : 61 (+10)
    5- Niort : 58 (+4)
    2014-2015 :
    Top 5 après 36 journées :
    1- Troyes : 75 points (+35)
    2- Gazélec Ajaccio : 62 (+12)
    3- Angers : 60 (+14)
    4- Nancy : 57 (+16)
    5- Dijon : 57 (+Cool
    Top 5 après 38 journées :
    1- Troyes : 78 points (+37)
    2- Gazélec Ajaccio : 65 (+12)
    3- Angers : 64 (+17)
    4- Dijon : 61 (+10)
    5- Nancy : 58 (+14)
    2015-2016 :
    Top 5 après 36 journées :
    1- Nancy : 68 points (+24)
    2- Dijon : 67 (+25)
    3- Metz : 62 (+15)
    4- Le Havre : 59 (+Cool
    5- Red Star : 58 (+2)
    Top 5 après 38 journées :
    1- Nancy : 74 points (+28)
    2- Dijon : 70 (+26)
    3- Metz : 65 (+15)
    4- Le Havre : 65 (+15)
    5- Red Star : 64 (+5)


    Admin
    Admin

    Messages : 1262
    Date d'inscription : 08/11/2016

    Re: 37EME ET AVANT DERNIERE JOURNEE DE DOMINO'S LIGUE 2 : NO / AC AJACCIO

    Message par Admin le Mer 10 Mai - 14:42

    Ligue 2 : Montée, barrage ou rien du tout, trois scénarios pour le NO

    A deux journées de la fin, le club n'a plus son destin en main pour la montée. Mais tous les cas de figure restent possibles...
    Ça ne dépend plus d’eux. Les crocos n'ont pas leur destin entre leurs pieds.. A deux journées de la fin de la saison, Nîmes occupe la sixième position, une place qui ne donne droit à rien sauf à patienter une saison de plus en Ligue 2. Pour éviter ce mauvais scénario, Nîmes n’a plus le choix. Pour monter il lui faudra gagner ses deux derniers matchs vendredi contre l'AC Ajaccio et le 19 mai à l'extérieur contre Laval. Mais Nîmes, qui a 58 points au compteur, devra aussi compter sur un faux pas d’Amiens (2e) et Troyes (3e), 60 points chacun au compteur, et de Lens (4e) et Brest (5e), 59 points pour ces 2 dernières formations, pour finir sur le podium. Passage en revue des différentes hypothèses.

    Nîmes 2e et en Ligue 1 si :

    Amiens, Troyes, Lens et Brest ne gagnent pas leurs deux derniers matchs (en considérant que Nîmes fera le plein). Quand on regarde le calendrier des quatres concurrents directs, on se rend compte que 2 équipes vont jouer clairement le rôle d’arbitre.
    Septième au classement et lâché dans la course à la montée, le Stade de Reims se déplace à Troyes vendredi avant de recevoir Amiens le 19 mai. Inutile de vous dire que le club gardois sera à fond derrière le club champenois. « J’attends que le Stade de Reims joue le jeu. Cette équipe a une partie de notre destin en main. Tout est encore possible », espère Gervais Martel, le président lensois.
    L'autre arbitre est le Gazelec Ajaccio qui reçoit Lens ce vendredi avant de se déplacer à Brest lors de la 38e journée.

    Nîmes 3e et barragiste si :
    Amiens ou Troyes ou Lens ou Brest (1 des 4 équipes) ne gagnent pas leurs deux derniers matchs. Si l’une de ces deux équipes fait le plein de points, le NO finira au mieux troisième et jouera un barrage aller-retour contre le 18e de Ligue 1 les 25 et 28 mai prochains.
    Une hypothèse envisageable même si on voit mal comment Amiens pourrait ne pas monter. Deuxième de Ligue 2, le club picard reçoit vendredi Laval, dernier au classement et déjà relégué. Pas le match le plus difficile, avant d'aller à Reims.
    Troyes semble être plus à portée. Après son derby face à Reims, le club se déplacera à Sochaux lors de la dernière journée.
    De son côté Lens contre le Gazelec (8e) puis à Niort (10e) jouent contre 2 équipes du ventre mou, sans doute pas au top de leur motivation alors que Brest n'aura pas la partie facile à Bourg (qui vient de s'imposer 2-3 à Clermont) avant de finir en Corse contre le Gazelec Nîmes pourrait en profiter à condition évidemment de faire le plein de points.

    Nîmes pas en Ligue 1 si : Amiens, Troyes, Lens et Brest gagnent leurs deux derniers matchs.
    Dans ce cas de figure, Nîmes, même en faisant le plein de points, ne finira pas sur le podium quoi qu’il arrive et pourra s’en mordre les doigts au vu des points abandonnés aux Costières : 2 fois moins de victoires (5) qu'à l'extérieur (10) !

    Admin
    Admin

    Messages : 1262
    Date d'inscription : 08/11/2016

    Re: 37EME ET AVANT DERNIERE JOURNEE DE DOMINO'S LIGUE 2 : NO / AC AJACCIO

    Message par Admin le Mer 10 Mai - 14:44

    Ces clubs qui vont « arbitrer » la montée en Ligue 1  
                                                                 
    A l’aube de la 37ème journée de Ligue 2, six clubs peuvent encore prétendre à la montée directe en Ligue 1 et à la place de barragiste. Ecartons le Stade de Reims, qui devrait bénéficier d’un improbable concours de circonstances pour obtenir un miracle. Strasbourg, Amiens, Troyes, Lens, Brest et Nîmes vont lutter ce vendredi, voire le prochain, dans leur quête ultime. Après de nombreuses confrontations directes ces dernières semaines, ces clubs ne s’affronteront plus. Etat des lieux de leurs adversaires qui seront donc les « arbitres » de cette course à la montée en Ligue 1. Avec la particularité que cinq de ses sept formations rencontreront deux concurrents au podium.
                                                       
    Ils vont avoir du mal à trouver de la motivation                                                        
    Le Stade Lavallois et le Stade de Reims ont tout perdu lors de 36ème journée. Les Tango n’ont plus aucun espoir de maintien en s’inclinant à domicile face à Tours (1-3). Les déclarations d’après-match ont été très fortes, avec un coach qui souhaite balayer son vestiaire ! Même chose à Reims, où le président Jean-Pierre Caillot a expliqué à chaud, après la déception de rester en Ligue 2, que ses joueurs « feront ce qu’ils veulent dans les deux prochains matchs, ce n’est pas mon problème."                                                                              
    Laval va à Amiens et reçoit Nîmes
    Reims va à Troyes et reçoit Amiens
                         
    Ils sont maintenus et vont jouer décompressés                                                        
    La 36ème journée a marqué l’officialisation du maintien du FBBP 01 et de l’AC Ajaccio en Ligue 2. Deux clubs qui étaient presque à l’abri mais ont mis du temps à valider comptablement leur bonne saison. Maintenant que c’est chose faite, il faudra voir comment ces deux formations vont terminer la saison. L’effectif de l’AC Ajaccio est l’un des plus réduits, et les nombreuses blessures de cette saison ont bien entamés les organismes. Psychologiquement, les Acéistes ont beaucoup donné lundi contre le Gazélec, et au-delà de l’impact physique, on connaît les difficultés corses à l’extérieur. Sans oublier les suspensions de Joris Sainati et Laurent Abergel, joueurs clés du groupe. Pour le FBBP 01, la victoire à Clermont a libéré tout le monde, et la fin de saison peut en découler : une équipe totalement libérée en réussite ou un groupe presque en vacances ? Une chose est sûre, les Burgiens tâcheront de bien terminer à domicile contre Brest. Avant un déplacement à Strasbourg qui pourrait ressembler au match contre le HAC l’an passé ? Attendons déjà ce week-end…                        
    Le FBBP 01 reçoit Brest et va à Strasbourg
    L’AC Ajaccio va à Nîmes                                                                

    Ils doivent finir correctement                        
    Niort, le Gazélec Ajaccio et Sochaux n’ont plus rien à jouer en cette fin de saison. Si ce n’est un top 10, voire 8 pour les deux premiers cités. Les Chamois sont sur une mauvaise spirale de 5 matchs sans victoire et voudront au moins finir correctement à domicile vendredi face à Strasbourg. Avant un dernier match de gala à Lens. Avant de recevoir Niort, les Lensois se déplaceront au Gazélec, qui a joué comme eux lundi soir. Des Gaziers en bonne forme en cette fin de saison, malgré la défaite dans le derby ajaccien. Mais des Gaziers diminués vendredi, sans leur meilleur joueur Yoann Court, leur milieu Amos Youga et avec de nombreuses absences à pallier en défense. Enfin, Sochaux recevra Troyes lors de l’ultime journée. La plus mauvaise équipe de Ligue 2 de la phase retour tâchera-t-elle de sauver la face pour le dernier match d’Albert Cartier à Bonal ? Rien n’est moins sûr, tant le flou régnant autour du club doubiste se répercute sur le terrain. A moins que les choses aient évolué d’ici là…                                                                              
    Niort reçoit Strasbourg et va à Lens
    Le Gazélec reçoit Lens et va à Brest
    Sochaux reçoit Troyes                                            

    Voici pour l’état des lieux des derniers adversaires des six équipes en lice pour la montée, qui se battront âprement pour décrocher les trois premières places. Sans se mouiller au difficile jeu des pronostics, on peut envisager plusieurs formations capables de réaliser un 6/6. La différence de buts, là aussi très serrée entre tous ces prétendants, risque de valoir très cher…

    Admin
    Admin

    Messages : 1262
    Date d'inscription : 08/11/2016

    Re: 37EME ET AVANT DERNIERE JOURNEE DE DOMINO'S LIGUE 2 : NO / AC AJACCIO

    Message par Admin le Mer 10 Mai - 14:47

    LA COURSE POUR LA MONTEE, L'ANALYSE DES COACHES

    1ER STRASBOURG 63 pts +15
    Strasbourg, leader, a effectué un pas de plus vers la Ligue 1 en ramenant le nul 1-1 de son déplacement sur le terrain du RC Lens, qui lui s’est grandement compliqué la vie. Avec 3 points d’avance, le club alsacien peut assurer son accession dès la prochaine journée.
    Le point du match nul obtenu par Strasbourg à Bollaert est une bonne opération pour le coach des alsaciens Thierry Laurey : « Comptablement, c’est une bonne opération. La très bonne aurait été de l’emporter mais au regard du match ce point du nul me parait logique. Il est vrai qu’ils ont beaucoup poussé mais c’est le minimum que l’on pouvait attendre chez eux et avec l’obligation du résultat. Ce point n’est pas capital ou décisif mais il est très important. »

    2EME AMIENS 60 pts +14
    Et samedi, Brest a encore coulé à domicile face à Nîmes (2-3). De quoi faire le bonheur de l’ASC, deuxième après Lens - Strasbourg lundi (1-1), avec le même nombre de points (60) que Troyes mais une meilleure différence de buts (+14 et +13). « La défaite de Brest ne change pas grand-chose, estime pourtant le coach amiénois Christophe Pelissier. Si ce n’est que cela permet à Nîmes de rester en course pour la montée. Nîmes qui prendra six points lors de ses deux derniers matches (ndlr : reçoit l’AC Ajaccio et va à Laval). Et nous, même en gagnant nos deux dernières rencontres (contre Laval et à Reims), on n’est pas sûr de monter. Le GFC Ajaccio (reçoit Lens et va à Brest) et Reims (va à Troyes et reçoit Amiens) vont tenir un rôle d’arbitre. On peut finir premier comme on peut terminer à la quatrième ou la cinquième place, mais cela nous oblige à prendre six points. »

    3 EME TROYES 60 pts +13

    L’Estac en route pour la gloire ? L’Estac a gagné le match à l’extérieur qu’il fallait vendredi à Auxerre (3-2). Un derby longtemps indécis qui la met en position plus qu’intéressante pour les deux dernières journées…Si par bonheur, l’Estac termine sur le podium le 19 mai, on se souviendra longtemps de cette 23e minute à l’Abbé-Deschamps, peut-être le moment où tout a basculé durant le sprint final. Pendant deux secondes, tout un stade a cru au but sur la tête de Courtet. La goal line n’ayant pas encore fait son apparition en Ligue 2, personne n’a été véritablement en mesure de dire si le ballon avait franchi la ligne et le jeu a continué. Pas de 3-1 pour l’AJA, une Estac toujours en vie qui allait saisir cette chance pour l'emporter 2-3. Avec 60 points au compteur, l'ESTAC s'apprête à disputer son avant dernier match de la saison au Stade de l'Aube : le derby face au Stade de Reims dans un match qui promet d'être spectaculaire car un derby ne se dispute pas mais se gagne et ce, avant un ultime déplacement au Stade Bonal pour y affronter le FC Sochaux avec encore de l'espoir pour la montée en L1. Jean Louis Garcia l'avoue : " ça se joue à pas grand chose (à Auxerre) mais au final je suis très fier de mon groupe. On continue à rêver, on a 60 points et 2 matches à jouer et c'est l'équipe qui sera le plus tenace jusqu'au bout (qui montera). On a un énorme derby à préparer contre Reims."

    4EME LENS 59 pts +13
    Malgré le nul concédé contre Strasbourg lundi (1-1), il n’est pas question de s’avouer vaincu du côté Lensois. L’entraîneur Alain Casanova est d’ailleurs clair à ce sujet avant les 2 dernières journées de championnat sur le terrain du Gazélec Ajaccio vendredi (37e journée de Ligue 2, 20h30), puis à domicile contre Niort le vendredi 19 mai (38e journée de Ligue 2, 20h30) : « Si un joueur n’est pas convaincu que cela est encore possible, il ne sera pas dans le groupe contre Ajaccio et Niort. Il n’y aura rien de facile car ce sera compliqué contre ces 2 équipes mais je suis déterminé et convaincu qu’en prenant les 6 points, nous aurons la possibilité d’être dans les 3 premiers !

    5EME BREST 59 pts + 9
    Et patatras ! Croqué par les Crocos de Nîmes samedi (2-3), le Stade brestois enchaîne une troisième défaite et quitte le podium occupé depuis six mois. Panique en ville : et si, face à la formation du Gard, Brest avait raté le train pour la Ligue 1 ?
    Le coach Jean Marc Furlan avoue sa frustration : "C’est très frustrant. Je suis déçu pour les garçons. Tout au long de ces onze mois de travail, on a eu beaucoup de réussite avec très peu d’occasions, on marquait, et là dans les trois derniers matches où l’on a eu le plus d’opportunités, on ne gagne pas. Nîmes a eu une réussite exceptionnelle, on a eu la mainmise sur tout le match, et contre Amiens, c’était la même chose. Sincèrement, je ne sais pas ce que je peux reprocher aux garçons. C’est cruel."
    Mais l'entraîneur nîmois Bernard Blaquart a nuancé : « Le championnat est tellement bizarre que rien n'est fait, même pour Brest qu'on voyait s'envoler ».
    Brest doit finir par deux victoires à Bourg et contre le Gazélec. Et voir.
    Steven Joseph-Monrose exhorte : « Je pense que le groupe ne va, ne doit pas lâcher... »

    6 EME NIMES 58 pts +15
    "On va essayer de gagner les deux derniers matches, en espérant que les équipes devant nous fassent des faux pas" a déclaré Bernard Blaquart, l'entraîneur du Nîmes Olympique qui avoue : "C’est sûrement frustrant pour Brest, qui nous a bien trimbalés par moments. On a été courageux et surtout efficaces par rapport au match de la semaine dernière (ndlr : contre Auxerre). On savait que plus le temps passait, plus on aurait d’opportunité, avant de conclure : " j’ai un groupe qui ne renonce jamais, et qui s’accroche."


    Admin
    Admin

    Messages : 1262
    Date d'inscription : 08/11/2016

    Re: 37EME ET AVANT DERNIERE JOURNEE DE DOMINO'S LIGUE 2 : NO / AC AJACCIO

    Message par Admin le Jeu 11 Mai - 8:39

    Du côté des concurrents à la montée

    Strasbourg qui joue à Niort vendredi est en pleine réussite comme le reconnaît son coach Thierry Laurey : "Pour être honnête, on est plutôt en réussite ces derniers temps, donc on en profite" .
    Niort, l'adversaire de Strasbourg , s'attend à un "match compliqué, comme tous les matches de Ligue 2", selon le joueur des Deux Sèvres Tristan Lahaye . "On sait très bien que Strasbourg est une belle équipe. On n’a rien à perdre. Et surtout on est chez nous. Il va falloir faire un gros match pour bien finir le championnat. En tout cas , pour lui, "l’objectif est de bien finir le championnat. Et, surtout, de faire le plein à domicile, car ça fait un petit moment qu’on pêche à la maison. On va essayer de gagner ce match, pour pouvoir atteindre notre objectif de terminer dans les dix premiers.". Niort prend donc à cœur son rôle d'arbitre : " On n’a pas besoin de ça pour rester motivés. Ce que jouent nos adversaires ne nous regarde pas. Ce qui nous importe, c’est que l’on gagne des matches. On est tous des compétiteurs. L’important reste de bien terminer devant notre public.

    A Amiens, 2e du championnat, la Licorne sera à guichets fermés face à Laval :
    Pour la dernière de la saison au stade de la Licorne, Amiens jouera devant un stade comble face à Laval. Face au succès populaire de l'affiche, le parcage visiteur a même été mis à disposition des supporters améinois avec l'accord des Tango. Actuel dauphin du leader strasbourgeois, le club picard est plus que jamais en course pour la montée à deux journées du terme du championnat. Du côté de Laval, Thierry Goudet a averti "que les joueurs qui ne se dépouilleront pas jusqu’à la fin de saison sauront ce qu’il leur reste à faire."

    Troyes / Reims, Michel Der Zakarian est motivé, pour lui "les troyens ont tout fait pour faire descendre Reims" et que Reims allait " jouer sérieusement le rôle d’arbitre" : « J’attends de mon équipe une réaction. C’est le derby. L’an passé, l’équipe avait été bien accueillie à Troyes. Les Troyens étaient dans la panade et ont tout fait pour faire descendre Reims. J’espère que les joueurs qui étaient là et sont encore là ont un peu d’orgueil et n’ont pas la mémoire courte. Je veux gagner les deux derniers matchs. Il faut que l’équipe montre de l’enthousiasme, de la générosité, de l’envie. Le public n’est pas content, à juste titre, car on n’a pas fait ce qu’il fallait sur le terrain pour atteindre l’objectif fixé. Il reste 2 matches couperets puisque l’on est en quelque sort arbitres de cette fin de saison, à nous de les jouer sérieusement et j’espère qu’on va être dans l’esprit. Ce serait une grosse déception si ce n’était pas le cas. » . Le troyen Confais, avait déclaré la saison dernière :" si une équipe devait descendre avec nous, ce serait bien que ce soit Reims : le derby est lancé ...

    Au pied du podium à deux journées de la fin du championnat et avant d'affronter le GFC Ajaccio ce vendredi, le RC Lens n'a plus son destin en main. Dans l'obligation de compter sur un faux-pas d'un de ses adversaires directs, Alain Casanova ne perd pas espoir et estime que les Sang et Or ont encore toutes leurs chances de monter en Ligue 1 .« On est encore en vie. Tout reste possible, tout reste ouvert. » « Même en gagnant contre le RC Strasbourg, il fallait prendre le maximum de points sur les deux derniers matches. » « On regardera le résultat des autres équipes après le match. »

    Du côté de Brest (qui se déplace à Bourg en Bresse), Alexandre Coeff déclare : « On aurait tort de ne plus y croire » : "Il va falloir bien récupérer psychologiquement, quoi qu’il arrive on jouera à fond nos deux derniers matchs. On ne peut plus dire qu’on a notre destin en main, maintenant on va essayer de rêver et de faire rêver le peuple brestois qui attend ça avec impatience. Même si c’est plus difficile, que ça ne dépend plus de nous, on aurait tort de ne plus y croire"


    Admin
    Admin

    Messages : 1262
    Date d'inscription : 08/11/2016

    Re: 37EME ET AVANT DERNIERE JOURNEE DE DOMINO'S LIGUE 2 : NO / AC AJACCIO

    Message par Admin le Jeu 11 Mai - 8:42

    Journée 37 - Nîmes Olympique - AC Ajaccio 12 mai 2017, 20:30.

    Les animations    
           
                   

    Retrouvez ci-dessous la liste des animations prévues en marge de la rencontre Nîmes – Ajaccio                                                                
    Tous en Rouge !                              
    Opération « Tous en rouge ! » : Maillot, écharpe, maquillage, t-shirt, drapeaux …. Le club invite ses supporters à venir en rouge pour colorer et animer les tribunes.                                                                                

    Un tifo géant  
                                                         
    Afin d’accompagner les joueurs avant le coup d’envoi de la rencontre, un tifo géant sera organisé dans les tribunes Nord, Est et Sud. Le speaker vous expliquera tous les détails vendredi soir.  
                                                                                                 
    Coup d’envoi                                                                                
    Le coup d’envoi sera donné par Bernard Boissier et André Kabyle, joueurs emblématiques du Nîmes Olympique. Avec plus de 300 et 500 matches respectivement sous les couleurs nîmoises à leur actif, ils donneront, on l’espère, le coup d’envoi d’une soirée magique.
                                                                                                                                       
    Tifo lumineux                                  
    Nous vous invitons à allumer le flash de votre téléphone ou la lampe torche de votre smartphone à la 80ème minute pour créer en tribune un tifo lumineux.


    NO-ACA: A.Castro au sifflet                                                                                              
    Alexandre Castro sera l'arbitre de la rencontre Nîmes Olympique-AC Ajaccio le vendredi 12 mai 2017 à 20h30 au stade des Costières (37e journée de Ligue 2). Agé de 46 ans, l'arbitre Fédéral F2 est licencié de la Ligue Rhône-Alpes. Alexandre Castro a officié lors de 16 matchs de Domino's Ligue 2 dont deux des "Blanc et Rouge": ACA-Stade Lavallois (1-3, 13e journée) et ACA-Amiens (1-1, 17e journée). A ce jour, en championnat, il a distribué 52 cartons jaunes et 5 rouges. Alexandre Castro sera assisté de MM. Perruaux et Hébrard. Quatrième arbitre: M.More.

    Admin
    Admin

    Messages : 1262
    Date d'inscription : 08/11/2016

    Re: 37EME ET AVANT DERNIERE JOURNEE DE DOMINO'S LIGUE 2 : NO / AC AJACCIO

    Message par Admin le Jeu 11 Mai - 8:50

    L'avis de Stanislas « Stan » Karwat * sur la saison de Nîmes et la course à la montée

    *footballeur à la retraite passé par les barres du Nîmes Olympique de 1996 à 1999 et totalisant 80 matchs sous les couleurs rouges et blanches.


    Pensez-vous à une montée cette saison ou dans les saisons à venir ?
    Sportivement la Ligue 1 ne se refuse pas, il faut trouver notre place. En cette fin de saison il faut se préparer à tout scénario, il ne faut surtout pas s’enflammer pour ne pas être déçu, nous devons les pousser jusqu’au bout.
    Ils ont les joueurs pour jouer en Ligue 1, ils n’ont rien à envier à des clubs de milieu de classement de Ligue 1. Comme j’ai souvent dit aux différents jeunes que j’ai entraîné: « peu importe ton milieu social si tu prends le ballon dans les testicules, tu souffre autant ».
    Si à la fin de la saison on monte pas, tant pis on aura les bases pour monter la saison d’après.

    Que pensez-vous de la saison du Nîmes Olympique ?
    Ils ont réalisé une saison plus qu’honorable, s’ils ne montent pas, on aura rien à leur reprocher, ils se sont battus avec leurs moyens. C’est un club avec un passé extraordinaire.


    fan de NO

    Admin
    Admin

    Messages : 1262
    Date d'inscription : 08/11/2016

    Re: 37EME ET AVANT DERNIERE JOURNEE DE DOMINO'S LIGUE 2 : NO / AC AJACCIO

    Message par Admin le Jeu 11 Mai - 13:33

    Ligue 2 : Nîmes, 900 jours pour l’histoire

    Les Crocos ont retrouvé le sourire depuis l’affaire des matches suspects. Ils ont multiplié les succès cette année.                                                          
    Le club gardois renaît de ses cendres alors que l'affaire des matches suspects, mise au jour le 18 novembre 2014, aurait pu l'enterrer ou presque. Décryptage.  

                                             
    Le 18 novembre 2014, le président du Nîmes Olympique Jean-Marc Conrad, ainsi que l'actionnaire, Serge Kasparian, étaient placés en garde à vue, pour des soupçons de matches arrangés. S'en suivaient les sanctions, ces 8 points de pénalité au départ de la saison dernière, et ce sauvetage fabuleux. Nîmes est aujourd'hui en course pour la montée. Retour sur une résurrection.
                                         
    1. L'affaire des matches suspects            
    Ce 18 novembre 2014 résonne comme un coup de tonnerre pour le Nîmes Olympique. Son président Jean-Marc Conrad est arrêté et placé en garde à vue. Il est soupçonné d'avoir arrangé certaines rencontres. Sept des huit matches joués après qu'il a pris la présidence du club, en avril, font l'objet d'une enquête. Conrad est interdit d'exercer ses fonctions de président.                                    
    C'est le début des ennuis pour le club nîmois, qui lance une vague de licenciements. Surtout, la commission de discipline de la Ligue de football professionnel (LFP) rend son verdict dans cette affaire. Conrad est suspendu de toute fonction officielle et le club est rétrogradé d'une division à l'issue de la saison. Les Crocodiles touchent du doigt les flammes du purgatoire National.                            
    2. Conséquences de la crise                            
    Finalement, le verdict de la commission d'appel de la Fédération française de football (FFF) tombe le mercredi 20 mai 2015. La sanction de rétrogradation d'une division est annulée, mais Nîmes Olympique est punie de 8 points de pénalité pour la saison suivante. Entre-temps, Christian Perdrier a été nommé président-directeur général du club gardois.            
    Mais un homme s'active en coulisses. Il s'agit de Rani Assaf. Actionnaire dès le mois d'avril 2014, il deviendra finalement actionnaire majoritaire lors de la saison 2015-2016 et président en juin 2016. Côté sportif, avec 8 points de moins dès le départ, la saison 2015-2016 s'annonce comme le défi de l'impossible. En novembre 2015, Bernard Blaquart remplace José Pasqualetti au poste d'entraîneur. Il sera l'un des hommes forts de la résurrection nîmoise.                            
    3. Un sauvetage historique                            
    La saison 2015-2016 est déjà gravée dans le marbre gardois. Et elle aura toujours une saveur particulière pour les amoureux de NO. C'est déjà l'histoire d'une superbe “remontada”. Huit points de pénalité au départ, dix de retard à la trêve hivernale, les Nîmois reviennent de l'enfer. “Ça devient mission impossible”, titrait Midi Libre au soir d'une 8e journée où Nîmes n'avait toujours pas crié victoire.                          
    La deuxième partie de saison des garçons de Bernard Blaquart est exceptionnelle. La victoire 4-3 chez le leader Nancy, lors de la 22e journée, fait prendre conscience aux joueurs que le maintien n'est plus une mission impossible. Ce 23 janvier, les supporters nîmois attendent leurs protégés à l'arrivée du TGV. La gare est en folie. Les bases de cette remontée fantastique sont posées.                                      
    Lors de la 23e journée et dans un stade des Costières chauffé à blanc, Nîmes signe un 4e succès consécutif contre Auxerre (2-1) et sort de la zone de relégation. Après un 5e succès à l'extérieur, les Crocos battent Lens à domicile 4-2. Les Costières sont à guichets fermés et le maintien acquis à 99 %. Il sera officiel lors de la 37e journée et un point pris face à Laval. Énorme !                    
    4. Un retour en ligue 1 espéré                
    Cette saison est celle de la consécration du travail de Bernard Blaquart, nominé pour décrocher le trophée du meilleur entraîneur de L2. Preuve de la belle saison des Crocos, Rachid Alioui (13 buts et 6 passes décisives) est aussi nominé dans la catégorie meilleur joueur de L2. Après un début difficile, surtout à domicile, Nîmes fait aujourd'hui partie des sérieux prétendants à la montée en Ligue 1 à deux journées de la fin du championnat. Qui l'aurait parié il y a environ 900 jours de ça...

    Michel Mézy, Conseiller du président au Montpellier-Hérault                                      
    Comment expliquez-vous la résurrection du NO ? C’est difficile à dire. Je pense que tout le monde a pris conscience de l’importance du club dans le Gard et la région. Il y a évidemment le travail magnifique de Bernard Blaquart et surtout ce soutien inconditionnel du public gardois qui n’a jamais lâché son club.                                                                                          
    Pensez-vous que l’accession soit encore jouable ? Oui, car ils ont un calendrier favorable et le vent en poupe. Gagner à Brest après avoir perdu à domicile face à Auxerre et en connaissant les résultats des concurrents constitue un exploit extraordinaire. Qu’ils remportent leurs derniers matches et ils feront les comptes après.                                                                                      
    Et un MHSC-Nîmes en barrages ? Non, car Montpellier ne jouera pas les barrages et se maintiendra. En revanche, pour Nîmes, ce serait déjà génial. Et je n’ose imaginer un Nîmes-Caen qui serait carrément savoureux.

    Une Ligue 2 serrée comme un café italien                                                                                                                  
    C’est une première historique pour ce championnat de Ligue 2 ! A deux journées de la fin de l’exercice, sept clubs peuvent encore mathématiquement espérer monter en Ligue 1. En effet, de Strasbourg, leader avec 63 points, à Reims, septième avec 5 unités de retard sur Troyes, troisième, tous ces clubs (Strasbourg, Amiens, Troyes, Lens, Brest Nîmes, Reims) peuvent encore espérer rejoindre l’élite du football français.
    Strasbourg est le mieux placé après son match nul à Lens (1-1). Grâce à ce point pris, Strasbourg fait un pas de plus vers l’élite, qu’il n’a plus fréquentée depuis 2008. Comme la plupart des candidats à la montée, Strasbourg évite dans ce sprint final ses adversaires directs. Nîmes aura l’avantage d’aller à Laval, lanterne rouge, lors de la dernière journée. Faites vos jeux.

    Le calendrier des candidats à la montée
    1er Strasbourg 63 points : va à Niort (10e), se déplace à Bourg-en-Bresse (14e).
    2e Amiens 60 points : reçoit Laval (20e), va à Reims (7e).
    3e Troyes 60 points : reçoit Reims, va à Sochaux (11e).
    4e Lens 59 points : va au Gazelec Ajaccio (8e), reçoit Niort.
    5e Brest 59 points : va à Bourg-en-Bresse, reçoit Gazelec Ajaccio.
    6e Nîmes 58 points : reçoit l’AC Ajaccio (12e) et va à Laval.
    7e Reims 55 points : va à Troyes, reçoit Amiens.

    Admin
    Admin

    Messages : 1262
    Date d'inscription : 08/11/2016

    Re: 37EME ET AVANT DERNIERE JOURNEE DE DOMINO'S LIGUE 2 : NO / AC AJACCIO

    Message par Admin le Jeu 11 Mai - 13:36

    Du côté de l'adversaire de l'AC Ajaccio

    >>> Nîmes Olympique - AC Ajaccio
    37e journée de Ligue 2
    Vendredi 12 mai 2017
    20h30 au stade des Costières


    Combiner plaisir et efficacité

    Assurés de leur maintien, les Acéistes n'en ont pas pour autant fini avec le championnat. Après avoir remporté le derby en battant le GFCA 1 à 0, les Acéistes vont à Nîmes, prétendant à la montée. Puis ils recevront Tours la semaine suivante, pour l’ultime journée de cet exercice 2016-2017. Les hommes d’Olivier Pantaloni veulent se faire plaisir tout en finissant le plus haut possible au classement, dans un stade des Costières où il y a de si bons souvenirs.
    «On a fait d’une pierre deux coups: assurer notre maintien et gagner cette deuxième manche du derby» a très bien résumé Olivier Pantaloni après la rencontre ACA-GFCA, ce lundi. Au terme d’une rencontre fermée, les Acéistes ont décroché les trois points par l’intermédiaire de Riad Nouri (sur penalty, 75e) alors qu’ils avaient perdu 4-1 à l’aller.

    L’honneur du maillot blanc et rouge est donc sauf. Et la survie de l’ACA en Ligue 2 pour la saison prochaine aussi. Cette antépénultième opposition est donc du «tout-bénéf». Un double plaisir qu’on savouré les Ours, dotés de 45 points en poche, avant de faire face une avant-dernière échéance. Car la saison se finit le 19 mai avec la réception de Tours. Mais avant, l’équipe a rendez-vous aux Costières ce vendredi, pour y défier les Crocos (20h30).

    "Grappiller une place supplémentaire"

    Ce sera une opposition à fort enjeu côté Nîmois : avec 58 unités au compteur, les hommes de Bernard Blaquart sont 6èmes, à seulement deux points du barragiste Troyes et du 2e Amiens. Même s’ils sont dépendants des résultats de leurs concurrents directs, l’accession en Ligue 1 pourrait être une réalité. Si la première partie de saison a été tristounette (25 points pris, 6 victoires, 7 nuls, 6 défaites), la seconde n’a strictement rien à voir. Si l’ont établissait un classement de la 20e à la 36e journée, les Gardois seraient premiers (33 points engrangés, 9 victoires, 6 nuls, 2 défaites).
    Une belle remontée qu’ils espèrent bien faire fructifier. Côté Acéiste, l'investissement est important: il s'agit de terminer le plus haut possible au classement comme l'a souligné Olivier Pantaloni: "en fin de saison dernière, nous avons perdu trois places après la défaite à Dijon (38e journée). Aujourd'hui nous sommes onzièmes ex-aequo et il serait bon de rester dans cette zone-là, voire grappiller une place supplémentaire". Riad Nouri (10 buts, 8 passes décisives), retrouvera son ancien club où il a passé deux saisons et demi.

    Quelques petites choses à savoir pour les Ajacciens avant de tenter de «croquer du Croco» : meilleur club à l’extérieur (34 unités prises hors de ses bases), Nîmes est nettement moins performant à domicile avec seulement 5 succès. Le club gardois possède l’une des attaques les plus prolifiques du championnat avec 53 buts inscrits (43 pour l’ACA). Rachid Alioui (13 buts), Christian Kouakou (Cool, Renaud Ripart (7) et Téji Savanier (7) sont les meilleurs artisans sur le front offensif. Nîmes est aussi le roi de la première mi-temps.

    Décontractés mais déterminés
    La défense nîmoise est également efficace avec seulement 38 buts encaissés (53 pour l’ACA). Les Crocodiles sont par contre derniers au classement fair-play : 72 cartons jaunes et 11 rouges obtenus. Ils restent sur un beau succès face à Brest (2-3, 36e journée). En battant les Armoricains, ils les ont éjectés du podium où les «Ty’ Zefs» se tenaient depuis six mois (soit 32 journées). En fonction du résultat de leurs concurrents directs, une victoire contre les Ours pourrait leur ouvrir l’accès au podium pour la première fois de la saison.
    Lors du match aller, les Ajacciens s’étaient inclinés 1-2 juste avant la trêve hivernale (19e journée de Domino’s Ligue 2). Les joueurs du NO avaient ouvert le score à la demi-heure de jeu. Menés, ils avaient su réagir par Laurent Abergel qui avait égalisé à la 68e minute… Un Laurent Abergel qui sera d’ailleurs suspendu pour ce dernier déplacement de la saison, tout comme Joris Sainati. Mais les «Blanc et Rouge» avaient finalement été rejoints à cinq minutes de la fin, sur penalty. Le cycle aller s’était donc bouclé avec une déception.

    Pour ne pas revivre le même scénario, les hommes d’Olivier Pantaloni évolueront décontractés et libérés tout désirant faire leurs preuves dans un stade où ils avaient conclu en beauté une certaine saison 2010-2011.



    Le point presse avant Nîmes
    Thierry Debes, Alex Dujeux, Olivier Pantaloni et Pierre Bazin (absent sur la photo) sont très satisfaits de la victoire face au GFCA et, du même coup, du maintien de l'équipe en Ligue 2.

    Toutefois, ils ne comptent pas en rester là comme l'a souligné le coach: "Quand on sait que chaque place rapporte au club une somme importante, nous allons faire en sorte d'aborder la saison prochaine avec un budget le plus conséquent possible pour essayer de bâtir une équipe solide. La saison passée, nous avons perdu 3 places au classement à la dernière journée. Aujourd'hui nous sommes 11e ex aequo. Il serait souhaitable de rester dans cette zone-là, voire grappiller une place supplémentaire".

    "Nîmes a encore les moyens d'accéder, même s'il n'est plus maître de son destin" a indiqué Olivier Pantaloni. "Il a un calendrier intéressant et va jouer le coup à fond pour remporter ses deux dernières rencontres (...). Nous allons jouer libérés. Ca peut être match très ouvert, intéressant à voir et à jouer.

    Admin
    Admin

    Messages : 1262
    Date d'inscription : 08/11/2016

    Re: 37EME ET AVANT DERNIERE JOURNEE DE DOMINO'S LIGUE 2 : NO / AC AJACCIO

    Message par Admin le Ven 12 Mai - 9:03

    Ligue 2 : secrets de défense des Nîmois avant de recevoir l’AC Ajaccio

    Avant la réception de l'AC Ajaccio, ce vendredi lors de la 37e journée, pourquoi et comment les Crocos sont passés de la 14e à la 2e meilleure défense.
    Depuis le début de l'ère Blaquart, en novembre 2015, son équipe était plus d'attaque que sa défense. La remontada de la saison passée doit plus à la puissance offensive des Crocos (meilleure attaque de L2 à partir de la nomination de coach Blaquart) qu'à leur solidité défensive (16e défense de la 16e à la 38e journée). L'exercice 2016-2017 avait commencé sur les mêmes bases : à Noël, Nîmes (9e au classement) affichait la 2e meilleure attaque, mais la 14e défense... Et puis la dynamique s'est inversée. Les pièces du puzzle se sont assemblées. Et l'arrière-garde gardoise a fermé la boutique. En 2017, NO n'a encaissé que 14 buts en 17 matches. Soit la deuxième meilleure défense du championnat depuis le début de l'année (derrière Le Havre, 13). C'était même la meilleure avant les deux buts pris à Brest.
    Le système et les automatismes
    Pourtant, les hommes sont les mêmes que cet été. Même si onze éléments à vocation défensive ont été utilisés depuis janvier. Gallon puis Marillat dans le but, Briançon, Harek, Marin, Garcia et Azouni en charnière centrale, Diabaté, Paquiez, Angoula et Alakouch sur les côtés. Mais pour Jérôme Arpinon, c'est le système qui a tout changé : “On est devenu plus équilibré, et donc plus solide, quand on est repassé en 4-3-3, avec trois milieux récupérateurs, estime l'entraîneur adjoint. Aujourd'hui, c'est difficile de passer dans l'axe contre nous. On marque un peu moins de buts, mais on en prend surtout beaucoup moins”. Vrai, car l'attaque n'est pas en berne : c'est la 6e de L2 en 2017.
    D'ailleurs, l'effort défensif, “il part des attaquants, précise Anthony Briançon, le défenseur nîmois le plus utilisé (32 apparitions). Après, avec trois milieux, on récupère plus de ballons, et nous, derrière, on ramasse ce qui reste, les pots cassés !”
    Ensuite, “notre objectif, avec Fethi (Harek, le capitaine et patron), c'est que Yan (Marillat) touche le moins de ballons possibles. Et après, comme ce qu'il a à faire, il le fait bien...” Marillat, qui a succédé à Gallon dans la cage après la blessure de ce dernier (fracture du pied), ne s'est incliné que 17 fois en 20 rencontres. Soit une moyenne de 0,85 but par match. Il n'y a guère que Farnolle, le portier du Havre, qui fait mieux (25 buts en 30 journées, 0,83 de moyenne). “Je crois qu'il a fallu le temps que la machine se mette en route, que Zié (Diabaté), Gaël (Angoula) puis Sofiane (Alakouch) s'intègrent. Maintenant, en défense, on ne fait qu'un. On ne fait qu'une force, dit joliment Marillat. On se sent solide, et on est tellement heureux d'être là et d'être ensemble que ça marche. Et moi, je n'ai souvent qu'un arrêt ou deux décisifs à faire. Mais moins je touche de ballons, mieux c'est !”
    Douze “clean sheet”
    Avant lui, Gauthier Gallon et Mathieu Michel avaient globalement plus de boulot dans leur but. “L'an dernier, l'équipe était obligée de gagner ses matches pour se maintenir, elle se déséquilibrait plus facilement”, pense Marillat. Aujourd'hui, “on se sent moins en danger, reprend Briançon. Et on fait beaucoup de clean sheet (littéralement, feuille propre. Sportivement, match sans encaisser de but, NDLR). On en est à douze, je crois...” C'est exactement ça, et ça classe une défense.
    Moins de buts encaissés, et “moins d'occasions pour l'adversaire, aussi, ajoute Zié Diabaté. En début de saison, on ne faisait pas bloc, on manquait d'automatismes entre nous. Désormais, on se connaît mieux, on joue plus compact. Les latéraux compensent les axiaux, et les ailiers compensent les latéraux. On a moins de failles”.
    Ce qui permet aux défenseurs d'attaquer sans... arrière-pensée. “Les coaches me demandent de toujours soutenir mon ailier, et de finir mes montées par des centres, reprend l'Ivoirien. Avant, je dois beaucoup bosser défensivement. Mais avec Nîmes, j'ai marqué le premier but de ma carrière (fin janvier contre Strasbourg, NDLR), ça prouve que je monte !” Voilà pourquoi Nîmes a la meilleure différence de but de L2 (+15, comme le leader Strasbourg). Et cela pourrait servir au moment du décompte final, en cas d'égalité...

    Marin incertain
    Entraînement de veille de match ce jeudi à 16 heures à la Bastide, et non pas aux Costières comme initialement prévu. A cause de la pluie, le club craint d’abîmer la pelouse. Marin, touché à la cuisse, est très incertain. Il serait remplacé par Garcia ou Azouni, qui descendrait d’un cran...

    Billetterie
    : aux Costières ce jeudi de 10 h à midi et de 14 h à 17 h, vendredi dès 9 heures non-stop jusqu’au match (coup d’envoi 20 h 30) ; sur internet, au Bar Joe (44 bd Victor-Hugo à Nîmes) et les points de vente Francebillet et Ticketmaster. Tarifs : 5 € tribune Est, 10 € Sud, 15 € Nord.

    Admin
    Admin

    Messages : 1262
    Date d'inscription : 08/11/2016

    Re: 37EME ET AVANT DERNIERE JOURNEE DE DOMINO'S LIGUE 2 : NO / AC AJACCIO

    Message par Admin le Ven 12 Mai - 9:05

    Nîmes : sans Marin, avec Azouni en défense centrale

    Déjà privé de son capitaine Harek (mollet), Bernard Blaquart devra aussi faire sans Marin (cuisse) pour la réception de l'AC Ajaccio, ce vendredi soir (20 h 30) aux Costières, lors de la 37e et avant-dernière journée de Ligue 2. Du coup, Azouni, de retour de suspension, devrait glisser dans l'axe central.
    "J'aurais pu serrer les dents mais le staff ne veut pas prendre de risque." Marin est un guerrier mais, la mort dans l'âme, il doit déclarer forfait à cause d'une microlésion à la cuisse droite. Azouni, de retour de suspension, a été préféré à Garcia pour faire la paire avec Briançon dans l'axe central de la défense.
    Angoula (talon), Harek (mollet) et Alioui (péroné) ont a priori terminé leur saison.
    Côté ajaccien, Abergel et Sainati, deux éléments défensifs importants, sont suspendus. Cavalli et Pierre-Charles sont, eux, blessés.

    Les groupes

    Les 17 joueurs retenus par Bernard Blaquart pour la réception d’Ajaccio.
    Gardiens : Yan Marillat – Gauthier Gallon
    Défenseurs : Gaëtan Paquiez – Zié Diabaté – Anthony Briançon – Sofiane Alakouch
    Milieux : Florian Fabre – Téji Savanier – Ousmane Cissokho – Nasser Chamed – Théo Valls – Larry Azouni
    Attaquants : Renaud Ripart – Christian Kouakou – Sada Thioub – Karim Ait Fana – Slimane Sissoko

    Les 16 joueurs ajacciens retenus par Olivier Pantaloni pour le déplacement Nîmes
    R. Mandanda ,Goda - Lippini, K. Abdallah, P. Cissé, Cabit, Babiloni, Fall - Frikèche, Boé Kane, M. Camara, Gakpa, Vialla - Maazou, Nouri (cap.), Madri.


    MIDI LIBRE

    Admin
    Admin

    Messages : 1262
    Date d'inscription : 08/11/2016

    Re: 37EME ET AVANT DERNIERE JOURNEE DE DOMINO'S LIGUE 2 : NO / AC AJACCIO

    Message par Admin le Ven 12 Mai - 9:09

    Nîmes : dans les coulisses des Costières un soir de match                            

    Tous les quinze jours, le stade du Nîmes Olympique se transforme en une véritable ruche. On vous fait la visite.  
    Quand les Crocos jouent à la maison, c'est toute la ville de Nîmes qui se pare de rouge et de blanc. Et quand l'équipe est en course pour la montée en Ligue 1, l'engouement est encore plus fort. Et lorsque le stade promet d'être plein ou presque, l'organisation déjà drastique doit
    être affinée à la minute près. À la veille du match qui opposait les Nîmois à l'AJ Auxerre, le vendredi 28 avril, Midi libre s'est glissé dans les coulisses des Costières pour prendre le pouls et suivre de près l'avant-match.    
                                           

    Préparation                                                            
    "Nous avons commencé à préparer le match dès la semaine dernière avec les rendez-vous de mise au point en compagnie des forces de l'ordre et de la sécurité du stade, sans oublier la mise en place de la billetterie", explique Jordan Isen, chargé de communication pour le club. À J - 2, "nous réalisons les tests électricité et son, nous commençons l'installation des barrières de sécurité et autres détails techniques".                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              

    Jean-Jacques Bourdin, un mordu du Nîmes Olympique                                                              
    Jean-Jacques Bourdin, qui a conservé une maison dans le Gard, ne rate presque aucun match aux Costières. Le Cévenol a assisté à son premier match tout jeune à Jean Bouin. Amoureux du Nîmes Olympique de Kader Firoud, il est resté fidèle aux Crocos. Au point d’assister encore aujourd’hui à des matchs à l’extérieur ! Ancien journaliste sportif à RTL, l’homme qui est écouté par plusieurs millions d’auditeurs, chaque matin, sur RMC Infos, a accepté de parrainer le club en 2014. Aujourd’hui, il se réjouit de voir le stade à nouveau plein. Et garde le fol espoir de voir son club de toujours en ligue 1.                                                                                                                                              
    Puis, le jour même, dès le matin, les premières équipes font petit à petit leur entrée en matière. En début d'après-midi, les choses s'accélèrent. Les forces de l'ordre et les pompiers sont parmi les premiers sur les lieux pour assurer la sécurité aux abords du stade. Les équipes de captation et retransmission vidéo, kops de supporters, stadiers, et autres responsable du stade se mettent peu à peu en place.
                                                                                                                                           
    "Pour être certains d'être bien positionnés"                                                              
    Alors que les premiers spectateurs commencent à s'amasser devant la grille "pour être certains d'être bien positionnés", arrivent ensuite les responsables et dirigeants du club et autres journalistes radio, TV ou presse écrite, qui prennent place dans la tribune qui leur est réservée. Puis ce sont les invités VIP et autres spectateurs de tribunes privées, suivis de près par les joueurs de chaque équipe.                                                                                                                            
    Il est alors aux alentours de 18 h 30. En cette fin de saison capitale pour le club, qui joue sa montée en ligue 1, les spectateurs s'amassent toujours plus nombreux devant l'entrée. Ils patientent en commentant les matchs passés. Certains en profitent pour s'offrir tee-shirts, écharpes et autres goodies aux couleurs du club.                                                                                                                                            

    "Qui ne saute pas n'est pas Nîmois !"                        
    Ce soir-là, le match se joue quasiment à guichets fermés. Les 13 000 places assises que compte le stade sont presque toutes occupées. "Il ne reste que 600 places à vendre au guichet, le reste est parti en prévente". À 19 h 30, la pression est à son comble, les journalistes TV se donnent un dernier coup de peigne et c'est la prise d'antenne pour la présentation du match. Les derniers spectateurs prennent place. L'ambiance est survoltée, électrique. Le public est plongé dans un bain chaud bouillant, harangué par l'animateur micro qui fait scander : "Qui ne saute pas n'est pas Nîmois ! Allez, allez, allez…"                                                                                                                                        
    Ce sont enfin les stars de la soirée, les joueurs, qui font leur entrée sous les vivats de la foule pour quelques minutes d'échauffement. Enfin, à 20 heures précises, tout est en place. L'arbitre peut siffler le coup d'envoi. Le reste est une autre histoire.                                                                                                            

    Une sécurité accrue aux abords du stade  
    "Même s’il existe un dispositif classique (points chauds aux abords du stade, entrées des supporters…), chaque match comporte ses particularités, et nous pousse à une organisation spécifique", détaillait la commissaire de police Palpacuer à quelques heures du match Nîmes-Auxerre.              
    Une trentaine de policiers nationaux et de 4 à 8 policiers était en service ce samedi 29 avril pour assurer la sécurité aux abords du stade pour ce match sous haute tension.                                                                                                                                      

    Un départ de feu                                                        
    "Nous ne sommes habilités à entrer dans l’enceinte des Costières que sur réquisition écrite du responsable de la sécurité du stade, ajoute la commissaire. Une régie vidéo est également gérée depuis l’intérieur par la police municipale". Si aucun débordement ni heurt majeur n’ont été déplorés à l’issue de la rencontre, les supporters ayant semble-t-il suivi les recommandations du club pour éviter les points de pénalité, l’après-midi aura tout de même débuté sur des braises ardentes avec un départ de feu dans les bordures du rond-point qui mène au stade. Heureusement vite maîtrisée par les agents de sécurité et policiers, rapidement rejoints par un camion de pompiers.

    Admin
    Admin

    Messages : 1262
    Date d'inscription : 08/11/2016

    Re: 37EME ET AVANT DERNIERE JOURNEE DE DOMINO'S LIGUE 2 : NO / AC AJACCIO

    Message par Admin le Ven 12 Mai - 9:14

    Les équipes probables

    NÎMES OLYMPIQUE : Marillat - Alakouch, Azouni, Briançon (cap.), Z. Diabaté - Aït-Fana, Savanier, Valls - Thioub, O. Cissokho, Ripart.
    Remplaçants : Gallon - Paquiez, Fabre, Chamed, Kouakou.

    AC AJACCIO : R. Mandanda - Lippini, K. Abdallah, P. Cissé, Cabit - Frikèche, Boé Kane, M. Camara - Maazou, Nouri (cap.), Madri.
    Remplaçants : Goda - Babiloni, Fall, Gakpa, Vialla.

    Arbitre : M. Castro.

    Admin
    Admin

    Messages : 1262
    Date d'inscription : 08/11/2016

    Re: 37EME ET AVANT DERNIERE JOURNEE DE DOMINO'S LIGUE 2 : NO / AC AJACCIO

    Message par Admin le Ven 12 Mai - 15:33

    Nîmes peut y croire mais n'a donc plus son destin entre ses mains.
    En 2015-2016, le Nîmes Olympique avait brillamment décroché son maintien malgré les huit points de pénalité. Les crocos ont poursuivi sur leur lancée, réalisant une saison dépassant toutes les espérances de leurs dirigeants. Victorieux à Francis-Le Blé le week-end dernier (2-3), les Gardois restent dans le coup et peuvent encore coiffer tous leurs concurrents sur le poteau. Il faudra pour cela, absolument battre l'ACA et Laval et espérer des faux-pas parmi les équipes de tête.




    L2 (J 37) : DE STRSBOURG A REIMS, LE BAROMETRE DE LA MONTEE DE FOOT 365

    1er Strasbourg (63 pts) : probabilité de voir Strasbourg monter directement en Ligue 1 : 70%
    2e Amiens (60 pts) : probabilité de voir Amiens monter directement en Ligue 1 : 45%
    3e Troyes (60 pts) : probabilité de voir Troyes monter directement en Ligue 1 : 40%
    4e Lens (59 pts) : probabilité de voir Lens monter directement en Ligue 1 : 25%
    5e Brest (59pts) : probabilité de voir Brest monter directement en Ligue 1 : 9,5%
    6e Nîmes (63 pts) : probabilité de voir Nîmes monter directement en Ligue 1 : 10%
    7e Reims (55 pts) : probabilité de voir Reims monter directement en Ligue 1 : 0,5%

    Admin
    Admin

    Messages : 1262
    Date d'inscription : 08/11/2016

    Re: 37EME ET AVANT DERNIERE JOURNEE DE DOMINO'S LIGUE 2 : NO / AC AJACCIO

    Message par Admin le Ven 12 Mai - 15:34

    Nîmes - Jérôme Arpinon : "Ils ont les clés" Jérôme Arpinon (à gauche) avec Bernard Blaquart. Des échanges constructifs.

    Alors que Nîmes Olympique accueille l'AC Ajaccio ce vendredi soir (20 h 30) aux Costières, lors de la 37e et avant-dernière journée de Ligue 2, Jérôme Arpinon, l'entraîneur adjoint de Bernard Blaquart, décrypte la méthode gagnante des Crocos depuis 18 mois. Il est revenu à Nîmes comme préparateur physique. Il est désormais entraîneur adjoint. Et sera peut-être un jour le successeur de Bernard Blaquart, qui aura 60 ans en août. Jérôme Arpinon, lui, se verrait bien fêter ses 40 balais - le 5 avril 2018 - en Ligue 1 : "J'aimerais. Pour la ville, le club, les efforts des joueurs et le travail accompli depuis la prise de fonctions de Bernard." Ce sera le cas si les Crocos montent. Ce serait l'aboutissement d'une méthode de management gagnante depuis 18 mois, avec un groupe très jeune (24 ans de moyenne).Décryptage avec celui qui est plus qu'un adjoint de “Magic Blaquart” (surnom inventé par le président Rani Assaf).Jérôme Arpinon préfère l'appeler Saint Bernard...

    1. De la prison à la ligue 1 ?

    A la fin de sa carrière de joueur (Alès, Nîmes, Arles), stoppée prématurément par deux ruptures des ligaments croisés qui le privèrent d'un contrat pro, Jérôme Arpinon a été longtemps éducateur sportif en prison. Alors, est-ce plus dur de coacher des détenus ou des footeux professionnels de 20 ans sans vergogne ? "C'est quand même plus facile les jeunes. L'approche pédagogique est différente, sourit-il. Ils ont une marge de progression importante et on essaie, avec Bernard (Blaquart), de les modeler par rapport à nos principes de jeu. On a un groupe hyper solidaire, une équipe technique, dynamique - elle met vite la pression sur l'adversaire, récupère et explose - et très généreuse. Il y a un noyau de joueurs qui a commencé une épopée ensemble (remontada, maintien et lutte pour la montée), et qui veut bien la terminer. Même s'ils sont jeunes, ils ont des valeurs humaines que j'ai rarement connues depuis douze ans que j'entraîne. Ils ont gardé beaucoup d'humilité, même avec les bons résultats. On est l'équipe de L2 qui a pris le plus de points depuis janvier 2016. Si elle a le niveau pour monter en Ligue 1 ? Bien sûr : ils le prouvent depuis un an et demi !"

    2. Le sourire et la rage des "petits frères"

    "Ca y est, maintenant, je suis plus vieux que les joueurs, souligne le titulaire des diplômes de préparateur physique de haut niveau, d'analyste vidéo et du DEF (diplôme d'entraîneur de football). Ce sont un peu mes petits frères, mais on ne peut pas leur faire tous plaisir. On est à l'écoute. L'important, c'est de vite crever les abcès. Si tu les laisses pourrir, c'est trop tard, le conflit et l'animosité s'installent. Nos joueurs ont le sourire et la rage. Et le tempérament sudiste : ils jouent avec les vraies valeurs nîmoises. L'équipe a désormais l'habitude de faire des efforts. Ceux qui n'étaient pas dans cet état d'esprit ont dû rentrer dans le moule. Plein de joueurs n'ont jamais joué en L1, c'est leur Graal et, pour l'atteindre, ils sont prêts à écouter et à progresser. Je suis très fier d'eux. Ils sont réguliers parce qu'ils sont sérieux en dehors. On leur inculque l'entraînement invisible."
    Comme quand Arpinon est allé voir les parents de Savanier, en 2015, pour modifier son alimentation. Teji est aujourd'hui le meilleur passeur, et sûrement l'un des meilleurs joueurs, de L2.

    3. Le staff des crocos, une équipe type

    Lundi, Jérôme Arpinon était à Ajaccio pour voir le derby corse et superviser l'ACA, adversaire des Crocos ce soir. Sinon, c'est lui qui est au centre du terrain la semaine d'entraînement à la Bastide ; Blaquart prenant du recul et observant sur le bord de touche, à la manière d'un manager. Cette saison, Richard Goyet l'a déchargé de la gestion des blessés et de l'échauffement. Avec Seb Gimenez, lui aussi plus qu'un entraîneur des gardiens, le kiné Anthony Lombardo et l'intendant Jean-Luc Allouis, ils forment une vraie équipe type. "Bernard (Blaquart) nous consulte toujours beaucoup, assure Arpinon, qui s'est construit en tant que disciple de l'ex coach de NO Jean-Michel Cavalli. Il s'est appuyé sur nous quand il est arrivé, on a eu les résultats et il continue. Sur chaque adversaire, il me demande : “Comment tu les jouerais ?” Parfois, il m'a bluffé : il sentait que Renaud (Ripart) allait exploser, et c'est ce qui s'est passé. Il a maintenu Christian (Kouakou) alors qu'il était moins bien, et il a mis un doublé à Clermont. Il gère de la même manière les moments périlleux et euphoriques, avec justesse et toujours dans une même optique : progresser. On est dans l'idée d'améliorer les choses que les joueurs savent déjà faire, pas de leur faire faire des choses qu'ils ne savent pas. Et quand ils entrent sur le terrain, ils ont toutes les clés, ils savent comment ils peuvent gagner."

    Admin
    Admin

    Messages : 1262
    Date d'inscription : 08/11/2016

    Re: 37EME ET AVANT DERNIERE JOURNEE DE DOMINO'S LIGUE 2 : NO / AC AJACCIO

    Message par Admin le Ven 12 Mai - 15:57

    Ligue 2 - 37e journée
    La Ligue 2, plus indécise que jamais


    Champion, promus, relégués... On ne sait absolument rien de ce qu'il va advenir des clubs de Ligue 2 en cette fin de saison. Même si ce vendredi soir, avec au menu un prometteur derby champenois, devrait donner quelques premières indications.

    L'embouteillage en haut de tableau
    La Ligue 2 aura rarement été aussi indécise. A seulement deux journées de la fin, sept formations peuvent encore prétendre à une montée dans l'élite : Strasbourg, Amiens, Troyes, Lens, Brest, Nîmes et Reims. Parmi ceux-là, seul Reims ne peut plus espérer gagner le titre. Et étant donné qu'il n'y aura aucune confrontation directe entre les six autres concurrents, le suspense devrait durer jusqu'à l'ultime journée. Strasbourg, qui affronte Niort (10e) ce soir et distance toujours de trois points ses deux poursuivants, Amiens et Troyes, reste le grand favori dans la course à la première place. Mais les Amiénois, dauphins des Alsaciens, devraient en toute logique disposer dans le même temps de Laval, 20e et déjà relégué, et ainsi suivre de près le leader actuel.

    L'autre grande question de cette fin de saison concerne la place de barragiste, dont les clubs encore en lice pour la montée se passeraient bien. A l'heure actuelle, c'est Troyes qui occupe cette place avec 60 points, suivi de près par Lens et Brest, 59 points, et Nimes, 58 points. Le club désigné barragiste à l'issue de la 38e journée affrontera donc le 18e de Ligue 1.

    Reims, à moins d'un spectaculaire réveil, jouera les arbitres
    Avec seulement une victoire lors des sept derniers matches, Reims semble avoir laissé passer sa chance de monter dans l'élite. Les hommes de Der Zakarian rencontreront néanmoins deux prétendants lors des deux dernières journées de Ligue 2 : Troyes, ce soir à l'extérieur à l'occasion du derby champenois, et Amiens, la semaine prochaine à domicile. De quoi venir jouer les trouble-fête dans le sprint final. D'autant plus que les matches face aux Rémois sont souvent très disputés. Preuve en est, aucune équipe de première partie de tableau n'a concédé plus de matches nul qu'eux (13) cette saison.

    Le Red Star : opération barrage
    Le club parisien, qui a longtemps bataillé pour ne pas se retrouver dans la zone rouge, a finalement plongé il y a de cela cinq journées. A tel point qu'aujourd'hui, le Red Star n'a plus son destin en main. Son maintien en Ligue 2 relèverait même du miracle. Il faudrait qu'Auxerre, 18e, perde ce soir face à Valenciennes, 13e, et que dans le même temps, les verts et blancs disposent de Sochaux, 11e. S'en suivrait la semaine d'après une confrontation directe entre Auxerre et le Red Star, laquelle déciderait alors du futur barragiste. Autant dire que c'est encore un long chemin de croix qui attend l'emblématique club d'Île-de-France.


    Admin
    Admin

    Messages : 1262
    Date d'inscription : 08/11/2016

    Re: 37EME ET AVANT DERNIERE JOURNEE DE DOMINO'S LIGUE 2 : NO / AC AJACCIO

    Message par Admin le Ven 12 Mai - 23:31

    La lutte pour la montée en Ligue 1 n'a jamais été aussi serrée ! Toutes les équipes du haut de tableau ont gagné sauf le leader strasbourgeois, tenu en échec (2-2) à Niort. Amiens et Troyes s'imposent respectivement face à Laval (3-0) et Reims (2-0), Lens écrase le Gazelec Ajaccio chez lui (0-4), Brest gagne à Bourg (1-2) et Nîmes prend le meilleur sur l'AC Ajaccio (3-1). 3 points séparent le 1er Strasbourg du 6e Nîmes. La montée se jouera lors de l'ultime journée. NImes devra compter sur des faux pas de 3 équipes  (défaite de Strasbourg ou nul des autres équipes)  qui le précèdent pour accrocher la montée ou les barrages.
    En bas, le Red Star, Orléans et l’AJ Auxerre ont fait match nul.

    Les résultats et résumé du match de Nîmes :
    Niort 2-2 Strasbourg
    Buts : Dona Ndoh (45e+2, 64e), pour les Chamois // Boutaïb (11e sp.), Bahoken (68e) pour Strasbourg

    Amiens 3-0 Laval
    Buts : Koita (10e), Manzala (14e), Bourgaud(85e) pour Amiens

    Troyes 2-0 Reims
    Buts : Niane (27e sp), Darbion(30e), pour Troyes

    Gazelec Ajaccio 0-4 Lens
    Buts : Habibou (15e), López (42e, 70e, 88e

    Bourg-en-Bresse 1-2 Brest

    Buts : Merdji(52e) pour Bourg // Diallo (27e, 78e) pour Brest

    Nîmes 3-1 AC Ajaccio

    Buts : Briançon (10e), Ripart (63e), Thioub(84e) pour Nîmes // Madri (32e sp), pour l’ACA

    14 000 personnes de rouge vétus, un record d’affluence aux Costières et une chaude ambiance dans une ville qui n’a plus goûté à la première division depuis la saison 1992-93. Sur le terrain, les Crocodiles portent un maillot qui célèbre le 80e anniversaire. Anthony Briançon surgit au premier poteau de Riffi Mandanda pour délivrer le premier cadeau en début de match. Si Nîmes sera longtemps tenu en échec à la suite de l’égalisation sur pénalty de Mouaad Madri, il faut attendre une nouvelle passe décisive de Téji Savanier vers Renaud Ripart pour redonner l’avantage au Nîmes Olympique. En fin de match, Sada Thioub se chargera de libérer définitivement le public gardois.

    Valenciennes 0-0 Auxerre

    Orléans 2-2 Clermont
    Buts : csc Jeanin (31e), Gomis (42e) pour Orléans // Ajorque (2e), Dugimont (8e) pour Clermont

    Red Star 1-1 Sochaux
    Buts : Toudic (75e) pour le Red Star // Martin (32e) pour Sochaux

    Tours 0-4 Le Havre
    Buts : pour Tours // Ferhat (11e sp), Gory(16e), Assifuah(55e sp) et Gamboa(84e) pour Le Havre

    Admin
    Admin

    Messages : 1262
    Date d'inscription : 08/11/2016

    Re: 37EME ET AVANT DERNIERE JOURNEE DE DOMINO'S LIGUE 2 : NO / AC AJACCIO

    Message par Admin le Ven 12 Mai - 23:43

    Tegi Savanier a délivré une double passe décisive sur corner (meilleur passeur de Ligue 2 avec 13 passes décisives sur la saison) et figure dans l'équipe type de BeIn Sports.
    Anthony Briançon a marqué son 6e but de la saison (meilleur buteur défenseur de Ligue 2).
    Renaud Ripart et Sada Thioub ont respectivement inscrits leur 8e et 3e but de la saison.
    Bravos à tous les crocos pour cette victoire amplement méritée et au public record des Costières.
    On y croit encore à l'exploit d'accrocher 1 des 3 premières places qui passe par une victoire à Laval et 3 faux pas des concurrents (3 matches nuls d'Amiens à Reims, de Troyes à Sochaux ou encore de Lens devant Niort ou de Brest devant le Gazelec relève du domaine du possible voire même une victoire de Bourg à Strasbourg). Nîmes n'aura pas la pression contrairement à d'autres équipes. Allez Nîmes !



    Dernière édition par Admin le Sam 13 Mai - 18:21, édité 1 fois

    Admin
    Admin

    Messages : 1262
    Date d'inscription : 08/11/2016

    Re: 37EME ET AVANT DERNIERE JOURNEE DE DOMINO'S LIGUE 2 : NO / AC AJACCIO

    Message par Admin le Sam 13 Mai - 18:20

    Quelles conditions pour monter en Ligue 1 chez les candidats ?

    Un véritable casse-tête que cette 38e et dernière journée de Ligue 2. Vendredi prochain, pléthore de scénarios sont envisageables. Et que de bouleversements peuvent se produire devant. Ainsi, le 6e Nîmes peut encore rêver du titre de champion de L2. Strasbourg, leader, peut se retrouver 6e. Afin de vous donner toutes les clés de lecture, anticipons et retrouvez ci-dessous les conditions d’accession en Ligue 1, sans passer par les barrages, pour chaque formation !

    Strasbourg, leader de L2 (64 points, +15), sera en Ligue 1 si :
    • Victoire
    • Nul, victoire d’Amiens. Troyes, Lens, Brest ne gagnent pas.
    • Nul, victoire de Troyes. Amiens, Lens, Brest ne gagnent pas.
    • Nul, victoire de Lens. Troyes, Amiens, Brest ne gagnent pas.
    • Nul, victoire de Brest par 6 buts d’écart. Troyes, Amiens, Lens ne gagnent pas.
    • Défaite. Troyes ou Amiens s’incline, Lens, Brest et Nîmes ne gagnent pas.

    Amiens, 2e de L2 (63 points, +17), sera en Ligue 1 si :
    • Victoire. Troyes ne gagne pas avec un différentiel positif de 3 buts par rapport à Amiens.
    • Nul. Troyes, Lens, Brest et Nîmes ne gagnent pas.
    • Défaite, défaite de Troyes et Lens, Brest et Nîmes ne gagnent pas.

    Troyes, 3e de L2 (63 points, +15), sera en Ligue 1 si :
    • Victoire. Strasbourg ou Amiens ne gagne pas.
    • Victoire avec un différentiel positif de 3 buts par rapport à Amiens, si les Picards l’emportent à Reims.
    • Nul, défaite d’Amiens et Lens, Brest et Nîmes ne gagnent pas.
    • Défaite, défaite d’Amiens avec un différentiel de 3 buts par rapport à Troyes.

    Lens, 4e de L2 (62 points, +17), sera en Ligue 1 si :
    • Victoire. Strasbourg et Amiens ne gagnent pas.
    • Victoire. Strasbourg et Troyes ne gagnent pas.
    • Victoire. Amiens et Troyes ne gagnent pas.
    • Nul. défaite d’Amiens et Troyes.

    Brest, 5e de L2 (62 points, +10), sera en Ligue 1 si :
    • Victoire. Amiens, Troyes et Lens ne gagnent pas.
    • Victoire avec un différentiel positif de 5 buts par rapport à Strasbourg, si Strasbourg s’incline. Troyes et Lens ne gagnent pas.
    • Victoire avec un différentiel positif de 5 buts par rapport à Strasbourg, si Strasbourg s’incline. Amiens et Lens ne gagnent pas.
    • Victoire avec un différentiel positif de 5 buts par rapport à Strasbourg, si Strasbourg s’incline. Amiens et Troyes ne gagnent pas.
    • Nul. Défaite d’Amiens et Lens par 8 buts d’écart, défaite de Troyes par 6 buts d’écart.

    Nîmes, 6e de L2 (61 points, +17), sera en Ligue 1 si :
    • Victoire. Amiens, Troyes, Lens et Brest ne gagnent pas.
    • Victoire. Défaite de Strasbourg. Troyes, Lens et Brest ne gagnent pas.
    • Victoire. Défaite de Strasbourg. Amiens, Lens et Brest ne gagnent pas.
    • Victoire. Défaite de Strasbourg. Troyes, Amiens et Brest ne gagnent pas.
    • Victoire. Défaite de Strasbourg. Troyes, Amiens et Lens ne gagnent pas.

    Contenu sponsorisé

    Re: 37EME ET AVANT DERNIERE JOURNEE DE DOMINO'S LIGUE 2 : NO / AC AJACCIO

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Lun 11 Déc - 4:42