NO-crocos sans frontières

Forum d'information et d'échanges entre les supporters du Nîmes Olympique, quelque soit son lieu de résidence, afin de partager la passion pour ce club de football.


    AVANT LA DERNIERE JOURNEE : 6 EQUIPES EN SEULEMENT 3 POINTS EN COURSE POUR LA MONTEE

    Partagez

    Admin
    Admin

    Messages : 618
    Date d'inscription : 08/11/2016

    AVANT LA DERNIERE JOURNEE : 6 EQUIPES EN SEULEMENT 3 POINTS EN COURSE POUR LA MONTEE

    Message par Admin le Mar 16 Mai - 8:39

    Quelles équipes de Ligue 2 monteront en Ligue 1 ?  

    Vendredi prochain aura lieu la 38e et dernière journée de Ligue 2. Au menu, une course totalement folle pour la montée en Ligue 1. Six équipes se tiennent en 3 points. Strasbourg, Amiens, Troyes, Lens, Brest et Nîmes veulent croire en leur destin. Mais parmi elles, 2 seules arracheront le billet qualificatif pour l’élite. Une autre passera par la case barrages.

    Dans cette Ligue 2, ça semblait écrit…

    Ça semble écrit. Cette raison donne à elle seule l’envie irrépressible de tout arrêter, vendredi vers 20h30. De se poser, au stade, au bar ou devant un simple écran. De croiser les doigts, de se ronger les ongles, de se manger les lèvres. De fulminer à chacune des décisions arbitrales. De se lever devant des situations dangereuses. De vibrer.
    Cette fin de saison haletante en Ligue 2 fait rejaillir à la surface l’essence même de notre passion pour ce jeu. Un jeu à l’enjeu irrespirable. Un jeu à l’issue irrémédiable, fatal ou admirable. Dans ce jeu, près d’un tiers de la L2 rêve encore de l’élite ! Du jamais vu à l’aube de l’ultime rendez-vous.
    Pourtant, ça semble écrit. C’est vrai, il semble inconcevable que Bourg titille Strasbourg. Il est inimaginable de voir Amiens céder chez un Reims démobilisé, et que Troyes ne puisse vaincre le dernier onze à bout de souffle de l’ère Cartier. Derrière, on ose espérer un faux-pas. Lens, Brest et Nîmes croient en leur destin. Convaincus que cette Ligue 2 version 2016-2017 réserve encore de grandes surprises. Persuadés d’avoir, au moins autant que le trio de tête, mérités leur billet pour l’élite.
    Sauf qu’à l’issue d’une soirée que l’on assure historique, 2 des 6 fêteront une élite (re)trouvée et méritée. L’un se remobilisera pour un barrage couperet. Et 3 regretteront amèrement des points perdus, ici et là. Une unique soirée de mai décidera du sort de clubs qui se valent un peu tous. Ça aussi, ça semblait écrit depuis des semaines, des mois.

    Admin
    Admin

    Messages : 618
    Date d'inscription : 08/11/2016

    Re: AVANT LA DERNIERE JOURNEE : 6 EQUIPES EN SEULEMENT 3 POINTS EN COURSE POUR LA MONTEE

    Message par Admin le Mar 16 Mai - 8:46

    Ligue 2
    Suspense incroyable en tête de la Ligue 2 : Strasbourg, Amiens, Troyes, Lens, Brest et Nîmes peuvent croire à la Ligue 1


    L'avant-dernière journée de Ligue 2 disputée vendredi dernier n'a pas permis de connaître l'identité d'un ou plusieurs promus en Ligue 1. Strasbourg, Amiens, Troyes, Lens, Brest et Nîmes peuvent encore tous y croire.

    Ames sensibles, s'abstenir : la 38e journée de Ligue 2 prévue vendredi prochain, le 19 mai, va être exceptionnelle à suivre. Car après le 37e épisode de la saison disputé vendredi dernier, on ne sait toujours pas qui montera en Ligue 1 et qui disputera le barrage d'accession face au dix-huitième de l'élite. Si Strasbourg a raté le coche à Niort (2-2), les cinq poursuivants des Alsaciens n'ont pas tremblé et ont tous pris trois points ! Amiens face à Laval (3-0), Troyes devant le voisin rémois (2-0, Lens au Gazélec Ajaccio (4-0), Brest sur la pelouse de Bourg-en-Bresse (2-1) et Nîmes à domicile face à l'AC Ajaccio (3-1). Ainsi, trois points séparent Strasbourg, en tête (64), et Nîmes, sixième (61).

    Qui montera en Ligue 1 ?
    Strasbourg, Amiens et Troyes sont donc en ballottage favorable, mais gare à la pression et au faux pas sur la ligne d'arrivée. Voici le programme des six premiers vendredi prochain (20h30).

    Strasbourg - Bourg-en-Bresse
    Reims - Amiens
    Sochaux - Troyes
    Lens - Niort
    Brest - GFC Ajaccio
    Laval - Nîmes.

    En sachant que les six adversaires des prétendants à la montée seront sans pression puisque tous sauvés pour la descente, ou largués dans la course à la Ligue 1.
    Quel sera le scénario final ?
    Réponse ce vendredi soir.

    Admin
    Admin

    Messages : 618
    Date d'inscription : 08/11/2016

    Re: AVANT LA DERNIERE JOURNEE : 6 EQUIPES EN SEULEMENT 3 POINTS EN COURSE POUR LA MONTEE

    Message par Admin le Mer 17 Mai - 10:15


    Admin
    Admin

    Messages : 618
    Date d'inscription : 08/11/2016

    Re: AVANT LA DERNIERE JOURNEE : 6 EQUIPES EN SEULEMENT 3 POINTS EN COURSE POUR LA MONTEE

    Message par Admin le Jeu 18 Mai - 10:36

    Six clubs ont le même rêve...

    Cardiaques s’abstenir. La dernière journée de Ligue 2, vendredi, sera insoutenable. Six clubs, qui se tiennent en trois points, rêvent encore d’être catapultés en Ligue 1 (les deux premiers), ou bien propulsés en barrages (contre le 18e de L1 en match aller-retour). Les trois autres seront recalés. C’est un dénouement à la Hitchkock que nous offre le championnat de Ligue 2. Six équipes peuvent encore prétendre à l’accession en Ligue 1 lors de la dernière journée vendredi, mais la mieux placée reste le Racing. Les Strasbourgeois ont conservé leur place de leader grâce au match nul arraché deux partout vendredi à Niort. Ils comptent un point d’avance sur Amiens et Troyes, deux sur Lens et Brest, trois sur Nîmes.

    Les matches des concurrents à la montée

    Lens / Niort : Alliou Dembélé (Niort): « C’est la dernière semaine mais on sait qu’on a un gros match qui nous attend. Ce sera un match compliqué, car Lens joue la montée. Mais, comme nous a dit le coach, on ne va pas là-bas en vacances. Le stade sera plein et on va essayer de faire un gros match... On jouera notre jeu, dans le but d’obtenir le meilleur résultat possible. Après, c’est vrai que Lens voudra prendre les trois points. Ils sont chez eux, mais ça, on le sait. À nous d’avoir du répondant... Jouer devant 38 000 spectateurs, c’est excitant ! Ce sont de gros matches à jouer, très intéressants, où il faut prendre du plaisir. Ce n’est pas tous les jours qu’on joue devant autant de personnes... Ma dernière rencontre à Lens, c’était la saison dernière, avec Bourg. On avait joué un samedi après-midi, juste avant la trêve. Il y avait aussi beaucoup de monde. On avait fait un bon match mais on n’avait pas été efficaces. On s’était inclinés 2-0. J’en garde quand même un bon souvenir...Je sais qu’ils ont un gros potentiel offensif. Ils possèdent de très bons joueurs. Ce sera à nous d’être solides et efficaces dans les deux surfaces... On jouera pour gagner et j’espère que ça se passera bien. »
    Alain Casanova, le coach lensois, veut se focaliser avant tout sur la performance de son équipe (qui sera privée de Bostock et de Zoubir) : « Nous allons d’abord être concentrés sur nous-mêmes. Il faut tout mettre en œuvre pour gagner. Une fois le match terminé, nous verrons ce qui ce sera passé sur les autres terrains. »« Avant et pendant le match, je peux vous assurer que nous n’y penserons pas (aux autres matches des concurrents). », ajoute pour sa part le milieu Benjamin Bourigeaud.

    Sochaux / Troyes : "L'ESTAC fait partie des six prétendants à la montée et va arriver à Bonal plein de détermination. Ils jouent leur montée sur un seul match et n’ont pas d’autres choix que de s’imposer. On se doit de rester pros, de faire bonne figure et de donner le meilleur... même si faire un bon résultat ne rattrapera pas notre deuxième partie de saison." Mickaël Alphonse (FC Sochaux). De son côté pour Christophe Hérelle (ESTAC), "c'est sûr que Sochaux va vouloir finir sur une victoire devant ses supporters. Ils sont costauds en défense et bons offensivement. Maintenant, nous aussi on a nos armes à faire valoir".

    Brest / GFC Ajaccio : Devant une affluence pleine de 12 500 spectateurs, Brest reçoit le Gazelec. Pour Jean Marc Furlan : " On donnera tout pour l’emporter à domicile contre le Gazélec Ajaccio vendredi prochain , mais on n’a pas la main."

    Strasbourg / Bourg en Bresse : Une victoire sur Bourg-en-Bresse Péronnas ce vendredi soir et Strasbourg sera officiellement promu en Ligue 1. Pour ce match capital, le Racing sera privé d'Abdallah Ndour, sorti de l’hôpital il y a une semaine mais qui sera absent de longues semaines. Autre absent ce week-end, Vincent Gragnic, touché au genou droit. En revanche, bonne nouvelle, Jean-Eudes Aholou, ménagé à Niort, a fait son retour à l'entraînement et sera à disposition de coach Laurey pour tenter d'arracher la montée. Strasbourg qui appelle à une mobilisation générale pour soutenir le Racing dans sa quête en ce jour de match qui pourrait marquer «la fin des années cauchemar» de la formation strasbourgeoise.

    Reims / Amiens : Si le sort du Stade de Reims est scellé en milieu de tableau de la Ligue 2 celui de l’équipe d’Amiens n’a jamais été aussi favorable à la montée en première division. Les deux clubs se rencontrent ce vendredi à 20h30 sur la pelouse de Delaune et l’Amiens SC a décidé de s’offrir un supporter de choix en invitant Emmanuel Macron (originaire d’Amiens, le nouveau Président de la République a toujours évoqué sa ferveur pour un autre club : l’olympique de Marseille). « Rien ne change, affirme Thomas Monconduit. C’est une semaine classique. On vient, on s’entraîne dans la joie et la bonne humeur. Il n’y a pas de pression et on prépare ce match comme on a préparé les précédents. À part l’enjeu, on va rencontrer onze mecs qui auront envie de nous battre et nous, ce sera la même chose. ». Zen, le capitaine amiénois s’attend à affronter une équipe rémoise motivée à l’occasion de son dernier match à domicile : « Ils vont avoir envie de bien finir devant leur public et ne pas nous laisser gagner. Ils n’auront pas envie de se faire battre par un promu qui risque de monter. Si on joue comme on a joué dernièrement, cela devrait le faire. Si on en fait moins, Reims n’hésitera pas à nous taper dessus. » « On est juste préparés à faire un bon match, répond de nouveau Thomas Monconduit. On a envie de le gagner. Nous, on veut juste faire du ‘‘Amiens’’ comme on le fait depuis cinq matches. On ne veut rien changer. » . Pour ce dernier déplacement, Aboubakar Kamara effectuera son retour dans le groupe après avoir purgé un match de suspension, contre Laval (3-0). « Tout se jouera à Reims, dit-il. On va se donner à fond. Si on gagne, il n’y a pas de raison de ne pas monter. On va aller la chercher cette victoire. Quant à la pression, je la transforme en rage avec une très grosse envie, en tout cas pour ma part, de l’exprimer sur le terrain et de tout fracasser (sic) comme on a su le faire toute la saison. ». « Il reste 90 minutes et une grosse finale à Reims, annonçait vendredi dernier Harrison Manzala, auteur de son cinquième but. C’est incroyable. Cela fait trois ou quatre ans que je connais la Ligue 2 et je n’ai jamais vu ça. Le classement est serré de la première à la sixième place. Nous, on veut accrocher la deuxième place mais si on se retrouve à la troisième place, on ne va pas cracher dessus. On est à la fois si proche et si loin de la Ligue 1… mais on ne doit rien changer au moment d’aborder cette dernière ligne droite. »


    .

    Admin
    Admin

    Messages : 618
    Date d'inscription : 08/11/2016

    Re: AVANT LA DERNIERE JOURNEE : 6 EQUIPES EN SEULEMENT 3 POINTS EN COURSE POUR LA MONTEE

    Message par Admin le Ven 19 Mai - 10:03

    Un suspense complètement fou !

    Six clubs peuvent encore espérer accrocher une place sur le podium et se disputer le titre de champion de Domino’s Ligue 2 avant la dernière journée. Une grande première.

    Jamais depuis que la Domino’s Ligue 2 ne se dispute plus en deux groupes distincts (1993/1994), un tel suspense était encore présent avant la dernière journée. Car aucune équipe n’est encore assurée d’une présence en LIGUE 1 la saison prochaine.
    Après 37 journées, les six premiers du classement de Domino’s Ligue 2 se tiennent en trois points et luttent donc encore à la fois pour le titre de champion et pour la montée en LIGUE 1.
    Depuis 1993, le deuxième du classement à un match de la fin n’était pas déjà assuré de sa montée qu’à trois reprises (1998/99, 2001/02 et 2008/09). Deux deuxièmes ne sont finalement pas montés.
    En 2001/02, seulement 4e du classement avant la dernière journée, l’OGC Nice est parvenu à sauter sur le fil le HAC (2e après la 37e journée) pour obtenir sa montée en LIGUE 1 avec une 3e place.
    En mai 2009, cinq clubs gardaient l’espoir de la montée à l’ultime journée entre la 2e et la 6e place, même si le FC Metz (6e) n’avait que peu de chances d’y parvenir avec trois points de moins et une différence de points bien inférieure au MHSC (3e). Au final, le RC Strasbourg, pourtant 2e avant l’ultime journée, a vu à la fois le Montpellier HSC et l’US Boulogne CO le devancer au final dans la course à la montée.
    En 2009/2010, si les deux premiers avaient déjà officialisés leur place en LIGUE 1 (SM Caen et SB29), quatre équipes étaient toujours en course pour la 3e place de Domino’s Ligue 2 avant la 38e journée (AC Arles-Avignon, FC Metz, Clermont Foot et Angers SCO), tous en trois points.

    Le champion de Domino’s Ligue 2 pas encore connu : une première depuis 2011 !

    Dans la course au titre de champion de Domino’s Ligue 2, c’est la première fois depuis six saisons que le club sacré n’est pas déjà connu avant la dernière journée. La dernière indécision remonte à 2010/11, lorsque l’Evian TG avait conservé sa position pour décrocher un premier titre de champion devant l’AC Ajaccio et le DFCO.
    Toutefois, depuis 1993, le club champion de Domino’s Ligue 2 a été connu une fois la dernière journée disputée à douze reprises.
    A seulement trois reprises depuis 1993, le titre de champion s’est joué entre plus de 2 équipes lors de la dernière journée : en 2010/2011 (Evian TG, Dijon FCO, AC Ajaccio), 2004/2005 (AS Nancy Lorraine, Le Mans FC, ESTAC Troyes) et 1993/1994 (Stade Rennais FC, OGC Nice, SC Bastia).


    Admin
    Admin

    Messages : 618
    Date d'inscription : 08/11/2016

    Re: AVANT LA DERNIERE JOURNEE : 6 EQUIPES EN SEULEMENT 3 POINTS EN COURSE POUR LA MONTEE

    Message par Admin le Ven 19 Mai - 10:07

    // Ligue 2 // J38 // Présentation Domino's Day / LE FILM FICTION DE LA SOIREE                                          
    Deux fois plus de réservations que de strapontins disponibles pour la Ligue 1, un sixième qui peut encore passer directement en première, sans oublier un Red Star – Auxerre sanglant en bas de tableau : dans ce dernier épisode la saison, chaque petit but impliquera de grandes conséquences. On a piraté le Windows de la Ligue 2, on vous livre le film de la soirée  
                                                                                                                                           
    De la 1ère à la 15e : Strasbourg champion, Lens à la place du con                                                                            
    Coup d'envoi sur toutes les pelouses de Ligue 2. Devant la complexité de l'affaire, beIN a tranché : un multi sur le canal 1 pour les six matchs de la montée, un duplex sur le 2 pour ceux de la descente, Clermont-Valenciennes et AC Ajaccio-Tours sur Periscope. Pendant que les abonnés de l'oiseau bleu se gavent de buts, ceux qui raquent en sont pour leur frais : le round d'observation est généralisé, les situations figées. La mise en place de l'intrigue, en somme.
    Strasbourg 0–0 Bourg-Péronnas  
    Reims 0–0 Amiens  
    Sochaux 0–0 Troyes  
    Lens 0–0 Niort  
    Brest 0–0 GFC Ajaccio                                                                                                                          
    Laval 0–0 Nîmes                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                           
    •  •  Strasbourg et Amiens en Ligue 1, Troyes en barrages.
    Le Havre 0–0 Orléans                                                                                                                                                                                                                                                                                                                     Auxerre 0–0 Red Star                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              
    •  •  Laval et le Red Star en National, Orléans en barrages.                                                        

    De la 15e à la 30e : L'important c'est la Ligue 1                                                                                          
    Ça, c'est John Bostock qui le dit. Mais le Lensois au blase moyen âgeux, blessé, ne joue pas dans l'épilogue imaginé par George R.R. Martin himself. Et l'autre meilleur joueur de Ligue 2, Nicolas Douchez, a tiré un trait sur la Ligue 1 depuis qu'elle lui a préféré les beaux yeux de Sirigu. Le trophée de meilleur gardien de sa division sous le bras, Douchez laisse passer une frappe moisie de Dona Ndoh qui fait frémir le ventre mou d'Homer Simpson et de toute la Ligue 2. Car avec ce but, Niort braque la 8e place du Havre. Edouard Philippe tweete une ordonnance classant les Chamois parmi les espèces nuisibles, la chasse est rouverte en Nouvelle-Aquitaine. Aucun humour.
    Hype toujours, Amiens prend la tête grâce à Kamara contre un Reims sans entraîneur, Der Zak' étant déjà en route pour la Ligue 1 et Montpellier – en stop, budget serré. À Troyes, un numéro dix plane tout en haut des vétérans du foot français : après Auxerre et Reims, c'est Sochaux qui subit les foudres de l'équipe menée par Duncan McNivet. Pendant ce temps, La Meineau rugit : un barrage contre Nancy est en approche.                                                                                                                                    
    •  •  Victoires d'Amiens et Troyes, matchs nuls de Strasbourg, Brest et Nîmes, défaite de Lens.                                                                                                                                            
    •  •  Amiens et Troyes en Ligue 1, Strasbourg en barrages.                                                                            

    De la 30e à la 45e : Le leader mystère Alors que Troyes se fait reprendre, Brest n'a pas le temps. Pour fuir la Ligue 2, le Stade casse les Gaziers d'Ajaccio en dix minutes (5-0) et tant pis pour le Furlan time. À Strasbourg, Guillaume voit son aile de pigeon arrêtée par le maton de Bourg-en-Bresse. 0-0 donc, et cette question envoyée aux étudiants du lycée Kléber : mais qui est le barragiste de Ligue 2 ? Car avec 65 points et une différence de but de +15 chacun, les extrêmes se neutralisent. Réponse : la clé réside dans le nombre de but marqués sur l'ensemble de la saison. Et à ce petit jeu, Strasbourg, meilleure attaque du championnat, est tranquille.                                                                                                                                  
     •  •  Victoires de Brest et Amiens, matchs nuls des autres équipes.                                                                                                                                      
    •  •  Amiens et Strasbourg en Ligue 1, Brest en barrages

    Mi-temps                                                                                                                                          
    Pendant que les joueurs prennent quinze minutes de repos bien méritées, les préposés au suivi des scores posent leurs oreillettes et s'envoient une plaquette d'Advil chacun. Puis ils vérifient à nouveau leurs calculs. Sous Advil, donc.

    De la 45e à la 60e :
    La vie à 65 à l'heure Reims recolle contre Amiens. Un poil plus au nord, Douchez est à l'ouest mais, à Lens, le feu vient d'Espagne. Deux buts à la 35e journée pour Christian Lopez, trois à la 37e, et déjà deux lors de la 38e : le Z du 62 remet son équipe sur le podium. Mieux, avec +18, Lens grille Strasbourg en tête. Brest, qui met un set au Gazelec, aussi. Car si le Stade était derrière au nombre de buts marqués, il repasse devant le Racing à la différence de but générale grâce au sixième but signé Maupay. De Francis-Le-Blé à La Meineau, des milliers d'oreilles sont à l'écoute.                                                                                                                                        
    •  •  Victoires de Lens et Brest, matchs nuls des autres équipes.                                                                                  
    •  •  Lens et Brest en Ligue 1, Strasbourg en barrages.

    De la 60e à la 75e : Perturbations à Nîmes                                                                                                
    But à Francis-Le-Basser ! Grâce à Rachid Alioui, les Crocos sont partis pour les barrages en Ligue 1. Car, dans le même temps, Nicolas Douchez s'est encore couché à côté. Surtout, les Nîmois ont la meilleure différence de but de Ligue 2, ce qui leur permet de passer devant Amiens et Troyes. Le responsable logistique du Nîmes Olympique envoie un message aux taxis réservés à la descente du bus nîmois : « les joueurs risquent d'avoir un peu de retard » .                                                                                                                                                
    •  •  Victoires de Brest et Nîmes, matchs nuls des autres équipes.                                                                                                                                        
    •  •  Brest et Strasbourg en Ligue 1, Nîmes en barrages.                                                                        

    De la 75e à la 90e : La Ligue 1 se frotte les mains                                                                                              
    Et soudain, c'est la fête : Boutaïb claque son 21e but de la saison et envoie définitivement le Racing en Ligue 1. Les dernières minutes sont complètement folles sur les autres terrains, avec des équipes qui se ruent sur les buts adverses – Brest pour la différence de but, les autres pour la montée. À Lens, Lopez claque son second triplé en deux journées pour envoyer son club à l'étage supérieur. Car du côté de Reims et Sochaux, les anciens font de la résistance. Troyes coince à Bonal et si, à Auguste-Delaune, Amiens croit se mettre en marche pour la Ligue 1 grâce à Junior Tallo, Reims revient de nulle part sur un penalty inexistant sifflé à la dernière minute. Dur, très dur pour les Amiénois. Ils pourront toujours demander à leur sponsor de quoi faire passer la pilule.
    •  •  Victoires de Strasbourg, Lens, Brest et Nîmes, matchs nuls d'Amiens et Troyes.                                                                                                                                        
    •  •  Strasbourg et Lens en Ligue 1, Brest-Lorient en barrages.

    Arrêts de jeu : Le Red Star sur le gong                                                                                                              
    Alors qu'Orléans menait tranquillement au Havre grâce au nouveau doublé de @PBouby, l'éternel Duhamel surgit à son tour pour passer la barre des dix pions sur la saison. Un triplé qui sauve Auxerre, qui laisse complètement filer la fin de son match face au Red Star. Les Audoniens ne refusent pas le cadeau, Toudic met sa tête au fond des filets, le Red Star jouera les barrages la saison prochaine. De son côté, Bouby signe au FC Twitter.                                  
    Pierre Bouby : «  Ce que je balance sur Twitter, je le balance aussi à ma femme à la maison  »                                                                                                                                                
    •  •  Victoire du Red Star, défaite d'Orléans.                                                                                                                                    
    •  Laval et le Red Star en National, Orléans en barrages.

    Admin
    Admin

    Messages : 618
    Date d'inscription : 08/11/2016

    Re: AVANT LA DERNIERE JOURNEE : 6 EQUIPES EN SEULEMENT 3 POINTS EN COURSE POUR LA MONTEE

    Message par Admin le Ven 19 Mai - 10:26

    Ligue 2 - 38e journée
    Ligue 2, 38e journée : les points chauds de la dernière journée


    Du suspense à tous les étages. Pour cette dernière journée de Ligue 2, six clubs sont en course pour la montée en Ligue 1, et trois pour le maintien. Le point.

    Ça s'annonce bouillant ce vendredi soir ! Puisqu'aucun club n'est encore promu en Ligue 1, et que seul le Stade Lavallois est déjà condamné, le multiplex programmé à 20h30 sera des plus passionnants à suivre.


    Six clubs concernés par la montée
    Strasbourg, premier, et Nîmes, sixième, se tiennent, avant l'ultime journée, en trois points. Ce qui veut dire que tous les scénarios sont possibles.

    Ils ont leur destin entre leurs mains : Strasbourg, Amiens et Troyes
    Dans cette lutte finale, Strasbourg semble bien placé. Parce qu'il est premier avant la dernière journée, mais surtout, parce qu'il reçoit Bourg-en-Bresse (14e), qui n'a plus rien à jouer. Avec l'appel lancé par la ville de Strasbourg pour remplir à fond le stade de la Meinau, l'ambiance devrait y être exceptionnelle. Le Racing n'est plus qu'à une marche de retrouver l'élite, quittée en 2008.
    Amiens et Troyes, respectivement deuxième et troisième (soit la position de barragiste), n'auront eux, pas l'avantage du terrain. Mais les deux clubs, qui se rendent à Reims (7e) et Sochaux (11e), sont dans une bonne dynamique. Amiens comme Troyes restent sur cinq matches sans défaite. Un avantage indéniable à l'aube de la dernière journée de Championnat.

    Ils doivent espérer un faux pas de leurs concurrents
    Lens (4e) reçoit Niort (10e), dans un stade Bollaert qui promet d'être bouillant. Le club nordiste a fait le plein de confiance en passant un 4-0 au Gazélec Ajaccio la semaine dernière, Christian Lopez, son meilleur buteur, réalisant lui un triplé. Niort reste de son côté sur trois défaites d'affilée.
    Brest (5e), leader pendant la majeure partie de la saison, s'est effondré au plus mauvais moment. La dynamique négative des hommes de Jean-Marc Furlan n'incite pas à l'optimisme. Pourtant, la victoire ramenée de Bourg-en-Bresse la semaine passée leur permet de toujours y croire. Surtout que les Bretons reçoivent le Gazélec Ajaccio (9e), en roue libre en cette fin de saison. Nîmes (6e) a un déplacement a priori très facile. Les Crocodiles affrontent la plus mauvaise équipe de Ligue 2, Laval (20e), déjà condamnée au National. A domicile, Laval ne s'est imposé qu'à trois reprises cette saison. Rachid Alioui et les siens devront donc, tout en s'imposant, espérer un mauvais résultat des équipes placées au-dessus.

    Trois équipes peuvent encore se sauver
    Seul Laval est déjà relégué. Pour le Red Star (19e), c'est mal embarqué, mais pas impossible. Pour se sauver, le club parisien doit s'imposer à Auxerre, tout en espérant qu'Orléans perde au Havre. Car même un nul lors de ce match condamnerait quasi obligatoirement le Red Star. Le club serait alors à égalité avec Orléans, mais sa moins bonne différence de buts actuelle (-19 contre -10) serait fatidique.
    Si Auxerre (17e) perd face au Red Star (19e), et que dans le même temps Orléans (18e) s'impose au Havre (8e), les Bourguignons perdront une place, se retrouvant barragistes. Dès lors, ils devraient jouer leur survie en Ligue 2 face au troisième de National, les 23 et 28 mai prochains.

    Ligue 2 - 38e journée
    À quelle heure et sur quelle chaîne voir Strasbourg-Bourg-Péronnas, Reims-Amiens, Sochaux-Troyes, Lens-Niort et les autres affiches ?
    Suspense complet au sommet pour cette dernière journée. De Strasbourg à Nîmes en passant par Amiens, Troyes, Lens et Brest, ils sont six à pouvoir encore prétendre s'adjuger les deux places pour l'accession directe en L1 et celle de barragiste.
    Le programme TV de la 38e journée de Ligue 2
    Vendredi 19 mai
    À 20 h 30, en direct sur beIN 1 : Multiplex Ligue 2 avec
    sur beIN 4 max : Strasbourg - Bourg-Péronnas
    sur beIN 5 max : Auxerre-Red Star
    sur beIN 6 max : Brest-GFC Ajaccio
    sur beIN 7 max : Laval-Nîmes
    sur beIN 8 max : Le Havre-Orléans
    sur beIN 9 max : Reims-Amiens
    sur beIN 10 max : Sochaux-Troyes
    À 20 h 30, en direct sur Canal + Sport : Lens-Niort


    Admin
    Admin

    Messages : 618
    Date d'inscription : 08/11/2016

    Re: AVANT LA DERNIERE JOURNEE : 6 EQUIPES EN SEULEMENT 3 POINTS EN COURSE POUR LA MONTEE

    Message par Admin le Ven 19 Mai - 13:43

    Les enjeux du multi Ligue 2 : J37

    Faut-il réellement vous faire un dessin ? Cette Ligue 2, folle jusqu’au bout, trouvera sûrement son point culminant ce vendredi soir. Le multi Ligue 2 de la 38e et dernière journée atteint un suspense inédit. La lutte pour la Ligue 1 n’a jamais été aussi intense. Celle pour le maintien pourrait réserver quelques surprises. Retrouvez la présentation des enjeux de cette nouvelle journée de Ligue 2.

    Le match choc : Auxerre-Red Star
    Dans le haut du classement, les favoris à la Ligue 1 vont s’affronter à distance. En bas, pourtant, la bataille promet entre Auxerre, 17e (40 points) et le Red Star (19e, 36 points). A distance, les deux formations auront un œil sur Orléans (18e, 38 points). Les scénarios sont multiples. Les Bourguignons, en cas de défaite, pourraient être barragistes, si l’USO vient à bout du Havre. Dans ce cas, le Red Star serait relégué. A moins que les Audoniens ne parviennent à se hisser au 18e rang. Et donc à faire tomber Orléans. Le suspense est aussi insoutenable qu’en haut.

    Les matchs des doubles promus ? Strasbourg-Bourg & Reims-Amiens
    Une victoire, et Strasbourg et Amiens seront promus en Ligue 1. Il y a un an, les deux formations évoluaient encore en National. La prouesse est d’autant plus grande, donc. On n’imagine mal, il est vrai, voir un Bourg résister bien longtemps à la furia alsacienne. Idem du côté de Delaune, où des Rémois démobilisés pourraient rapidement être dépassés. A moins que dans ces 2 affiches, l’adversaire principal de Strasbourg et d’Amiens soient eux-mêmes. La pression, la tension, la peur de mal faire. Tout se jouera dans les têtes !

    Le match du bonheur ou de l’échec : Lens-Niort
    Il faut gagner, pour Lens. Et puis, il sera l’heure d’attendre. D’espérer un accrochage en haut. Voire 2. Les Sang et Or ne sont plus maître de leur destin. Alors, d’abord fait le job et battre une formation niortaise qui a tenu en respect le leader alsacien, vendredi dernier (2-2, 37e journée). Bollaert retiendra son souffle, chantera, poussera. Puis, il grondera peut-être. Car louper la montée serait un échec assuré. Echec synonyme d’un profond remaniement. Et d’un été encore très long en Artois.

    Les matchs du bonus : Brest-GFC Ajaccio & Laval-Nîmes
    Brest et Nîmes n’étaient pas programmés pour se mêler à cette lutte pour la L1. Certes, la domination bretonne sur la saison pourrait laisser des regrets aux protégés de Jean-Marc Furlan. Certes, l’enthousiasme des Crocos pourrait accoucher d’une légère et compréhensible déception. Mais chez ces 2 formations, on y croit encore. Les miracles existent et, s’il n’arrive pas ce vendredi, il le sera peut-être pour l’an prochain. Quoi qu’il arrive, cet exercice servira de base au futur.

    Pour être tout à fait complet,
    l’AC Ajaccio reçoit Tours, Clermont accueille Valenciennes, Orléans se rend au Havre et Troyes ira à Sochaux.



    Admin
    Admin

    Messages : 618
    Date d'inscription : 08/11/2016

    Re: AVANT LA DERNIERE JOURNEE : 6 EQUIPES EN SEULEMENT 3 POINTS EN COURSE POUR LA MONTEE

    Message par Admin le Ven 19 Mai - 13:48

    L2 (J38) : De Strasbourg à Nîmes, six prétendants à la montée, six discours conquérants

    La Ligue 2 se termine ce vendredi soir avec un suspense inédit. Six clubs peuvent prétendre à la montée et même au titre : Strasbourg, Amiens et Troyes sont en position en force, mais Lens, Brest et Nîmes restent en embuscade. Retour sur les discours d’avant-match des coachs concernés.


    Thierry Laurey (entraîneur de Strasbourg)
    « A Niort, par moments, on s’est éparpillé sur l’état d’esprit. Il faudra être plus rigoureux demain (vendredi). Cette semaine, on a essayé de prendre du recul par rapport à l’excitation que l’on ressent autour de nous. Le piège sera de vouloir changer pour ce dernier match, de surjouer. Cela nous mettrait en difficulté. »

    Christophe Pélissier (entraîneur d’Amiens)
    « Nous avons à préparer un match et un défi à relever. Il faut aller s’imposer à Reims et nous avons une grosse performance à réaliser. N’oubliez surtout pas que c’est Reims en face. Il ne faut surtout pas se tromper d’objectif. Les gens à l’extérieur du stade parlent d’objectif lointain avec la L1. Nous le seul que nous avons est de préparer le match de ce vendredi pour le gagner. Après nous verrons les conséquences du résultat. Les joueurs ne sont pas dupes. Ils savent bien qu’il y a un enjeu. »

    Jean-Louis Garcia (entraîneur de Troyes)
    « C’est le genre de match où il ne faut pas se laisser déborder par ses émotions. C’est un match particulier mais savoureux. C’est une semaine fantastique dans l’approche d’une rencontre qui peut nous permettre d’être champion ! Ce n’est que du bonheur. La motivation est naturelle, il ne faut pas en rajouter. Mais on n’est pas invulnérable… »

    Alain Casanova (entraîneur de Lens)
    « Tout n’a pas été parfait dans la saison mais cette équipe a su être présente dans les moments où il fallait tenir le coup sur le plan mental. Elle a toujours gardé une forme de confiance et de plénitude lui permettant de jouer son jeu. Il faut aborder le dernier match de la sorte afin d’être dans les meilleures dispositions possibles pour l’emporter. »

    Jean-Marc Furlan (entraîneur de Brest)
    « Il faut s’investir sur la tâche à accomplir, et on fera les comptes après. Un enjeu ne peut être plus agréable et plaisant. Soyons nous-mêmes, audacieux, ambitieux. Je souhaite qu’on soit aussi toniques et enthousiastes qu’on l’a été au dernier match. »

    Bernard Blaquart (entraîneur de Nîmes)
    « Mon équipe ne lâche rien, les joueurs se battent avec les moyens du moment. Nos chances ne sont pas grosses mais en tout cas on a envie de faire ce qu’il faut pour y arriver. Si les autres gagnent leurs matchs, tant pis, mais qu’au moins ça ne vienne pas de nous. »


    Robert Malm : « L’équipe qui a peut-être le plus beau coup à faire, c’est Nîmes … »
    Incroyable suspense ce vendredi soir, pour la 38e et dernière journée de Ligue 2. Dans le haut du classement, six équipes peuvent prétendre à monter en Ligue 1. Strasbourg, Amiens, Troyes, Lens, Brest et Nîmes s’affronteront à distance. Consultant de BeIN Sports, au commande du multi Ligue 2 de la chaîne en compagnie de Samuel Ollivier, Robert Malm donne son avis sur la soirée extraordinaire à venir.
    « Les deux équipes qui reçoivent n’ont plus rien à jouer. Mais on sait qu’Amiens est capable d’aller faire le job du côté de Reims. Par contre, Troyes, c’est là où j’ai un petit peu de crainte, malgré l’expérience des Nivet et des Darbion. A eux deux, ils ne peuvent pas faire tout seul. Je vous dis ça par rapport à l’inconstance qu’a pu avoir Troyes depuis le début de la saison à l’extérieur…
    Lens devra faire le job à la maison. On sait que Niort est une équipe embêtante à jouer. On a vu qu’ils ont posé des difficultés à Strasbourg. Rien n’est gagné pour Lens. Finalement, l’équipe qui a peut-être le plus beau coup à faire, c’est Nîmes ! C’est la meilleure équipe à l’extérieur qui se rend à Laval qui est dans le seau. C’est peut-être elle qui a le meilleur coup à faire. » Source : BeIN Sports

    Admin
    Admin

    Messages : 618
    Date d'inscription : 08/11/2016

    Re: AVANT LA DERNIERE JOURNEE : 6 EQUIPES EN SEULEMENT 3 POINTS EN COURSE POUR LA MONTEE

    Message par Admin le Ven 19 Mai - 14:31


    Admin
    Admin

    Messages : 618
    Date d'inscription : 08/11/2016

    Re: AVANT LA DERNIERE JOURNEE : 6 EQUIPES EN SEULEMENT 3 POINTS EN COURSE POUR LA MONTEE

    Message par Admin le Ven 19 Mai - 14:34


    Le classement final de la Domino's Ligue2 présenté par Bernard Blaquart à ses joueurs

    Contenu sponsorisé

    Re: AVANT LA DERNIERE JOURNEE : 6 EQUIPES EN SEULEMENT 3 POINTS EN COURSE POUR LA MONTEE

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Dim 25 Juin - 15:54