NO-crocos sans frontières

Forum d'information et d'échanges entre les supporters du Nîmes Olympique, quelque soit son lieu de résidence, afin de partager la passion pour ce club de football.


    INTERSAISON 2017-2018 DES CROCOS

    Partagez

    Admin
    Admin

    Messages : 1262
    Date d'inscription : 08/11/2016

    INTERSAISON 2017-2018 DES CROCOS

    Message par Admin le Mar 23 Mai - 9:29

    *Le calendrier saison 2017/2018 de Domino’s Ligue 2 sera dévoilé le jeudi 15 juin.
    Le Conseil d’Administration de la LFP se réunira le jeudi 15 juin à Paris à partir de 10h00. Au cours de cette réunion, le Conseil d’Administration de la LFP adoptera le calendrier des rencontres de Ligue 1 Conforama et de Domino’s Ligue 2 pour la saison 2017-2018.
    Pour rappel, la saison débutera le vendredi 28 juillet 2017 et se terminera le vendredi 18 mai 2018.

    * Programme de l'intersaison pour le NO.
    Stage à Peralada fin juin avec un match amical et stage Albertville mi juillet, puis un match amical contre l'OM.

    Admin
    Admin

    Messages : 1262
    Date d'inscription : 08/11/2016

    Re: INTERSAISON 2017-2018 DES CROCOS

    Message par Admin le Mer 24 Mai - 8:22

    EN BREF

    *Sofiane Alakouch dans  la liste de l'Equipe de France pour le Tournoi de Toulon.

    *Réception à la Mairie de Nîmes mardi 23 mai pour célébrer les 80 ans du Nîmes Olympique.                                                                  

    *Barrages L2 / National : Avantage US Orléans !
    Paris FC -   US Orléans : 0 - 1 (But : Sami (0-1, 49e).

    Admin
    Admin

    Messages : 1262
    Date d'inscription : 08/11/2016

    Re: INTERSAISON 2017-2018 DES CROCOS

    Message par Admin le Ven 26 Mai - 9:03

    * Barrages Ligue 1 / ligue 2 : Avantage Troyes ?
    ESTAC / LORIENT 2-1 (Darbion 37' et Nivet 90' pour ESTAC et Warris 82' pour Lorient)


    Admin
    Admin

    Messages : 1262
    Date d'inscription : 08/11/2016

    Re: INTERSAISON 2017-2018 DES CROCOS

    Message par Admin le Ven 26 Mai - 9:22

    Sur les starting-blocks pour 2017/18                                

    Pré-saison : Deux stages au programme
    Les Crocos effectueront cet été deux stages pour préparer la saison 2017/2018 de Domino’s Ligue 2.
    Alors que la reprise est programmée au mercredi 21 juin avec une successions de tests, les joueurs du Nîmes Olympique prendront la direction de Peralada (Espagne) pour un stage du lundi 26 juin au dimanche 2 juillet.
    Ils s’exileront ensuite du lundi 17 juillet au samedi 22 juillet à Albertville pour le second stage de pré-saison.
    A noter que 4 matches amicaux devraient être au programme des Nîmois. Les dates, lieux et adversaires seront connus ultérieurement.

    L’OM ne veut plus de Nîmes
    Alors que dans le cadre de  la préparation du NO, une rencontre était programmée face à l'OM , on apprend  dans le Midi Libre que l’OM avait décidé d’annuler le match qui devait donc  opposer les deux olympiques le 8 juillet à Avignon.
    Trois matchs amicaux sont donc programmés à ce jour pour nos Crocos:
    – 29/06 ou 30/06 face à Peralada (Tercera Division = CFA), le match se déroulera après le stage des Crocos à Peralada.
    – 13/07 face à Toulouse (L1), le match se déroulera à L’Union.
    – 21/07 face à Grenoble (NAT), pour clôturer le stage à Albertville.

    Admin
    Admin

    Messages : 1262
    Date d'inscription : 08/11/2016

    Re: INTERSAISON 2017-2018 DES CROCOS

    Message par Admin le Lun 29 Mai - 7:48

    *PLACE A LA DNCG cette semaine : le Nîmes Olympique est convoqué ce mercredi
    - Havre AC, Bourg-en-Bresse 01 : Aucune mesure prise à l’égard des club par la DNCG
    - A. J. Auxerre : Sursis à statuer dans l’attente d’éléments complémentaires demandés au club par la DNCG


    *Troyes retrouve la Ligue 1, Lorient la Ligue 2
    Muet face à Troyes ce dimanche soir (0-0), Lorient jouera en Ligue 2 la saison prochaine tandis que Troyes retrouvera la Ligue 1. Vainqueur à l'aller, au stade de l'Aube (2-1), Troyes avait pour objectif de conserver son avantage ce dimanche soir à Lorient, en barrage retour d'accession en Ligue 1. Et l'ESTAC, solide, y est parvenue (0-0).

    *Orléans reste en Ligue 2, Paris FC en National
    Vainqueur à l'aller un à zéro, Orléans devait tenir le choc devant son public face au Paris FC pour rester en Ligue 2. 17ème attaque de National, le Paris FC a une nouvelle fois fait preuve d'un manque de réalisme. Orléans a tenu bon et a même ouvert le score à la 75ème grâce à Nabab. Un scénario identique au match aller et qui permet à l'USO de s'imposer un à zéro. Un double succès qui offre une nouvelle saison en Ligue 2 pour Orléans.



    Admin
    Admin

    Messages : 1262
    Date d'inscription : 08/11/2016

    Re: INTERSAISON 2017-2018 DES CROCOS

    Message par Admin le Lun 29 Mai - 8:29


    Admin
    Admin

    Messages : 1262
    Date d'inscription : 08/11/2016

    Re: INTERSAISON 2017-2018 DES CROCOS

    Message par Admin le Mar 30 Mai - 7:55

    *Crise à Nîmes Olympique après le conseil d'administration de ce lundi soir                      
                                                                                 
    Assaf  (Président du NO): "j'ai un revolver sur la tempe".                                                                      
    Di Domenico (Président Association) : "on a le couteau sous la gorge".                                                                          

    Nîmes Olympique, la nuit des longs couteaux :  
                                                                                                   
    Rani Assaf ce lundi soir :"je posterai demain un message pour expliquer la situation et les conséquences. Je suis trop triste pour les salariés du club et ses supporters pour le faire ce soir."        


    info à paraître dans le Midi libre de ce mardi

    Admin
    Admin

    Messages : 1262
    Date d'inscription : 08/11/2016

    Re: INTERSAISON 2017-2018 DES CROCOS

    Message par Admin le Mar 30 Mai - 8:10

    LE POINT SUR LA SITUATION DU NO

    La situation du Nîmes Olympique est plus que confuse. Le problème vient du fait que pour rester en ligue 2 le NO - Nîmes Olympique doit présenter sa convention (asso - club) à la DNCG pour les 10 années à venir.
    Le point :
    - Pour résumer : l'association et M. Assaf ne se sont pas entendus, M. Assaf a laissé jusqu'à ce matin à l'association pour quelle change  d'avis.
    - Si cela n'est pas fait : Assaf ne montera pas à la DNCG et va retirer ses garanties pour s'en aller.
    - Le président de l'association, M. Di Dominico devrait monter et demander à la DNCG un médiateur qui tranchera et corrigera la convention qu'a proposé M. Assaf.
    - principaux points conflictuels sur lesquels ils ne s'entendent pas : la gestion des jeunes, et le rachat par M. Assaf de la marque et du logo Nîmes Olympique.


    Nîmes Médiathèque

    Admin
    Admin

    Messages : 1262
    Date d'inscription : 08/11/2016

    Re: INTERSAISON 2017-2018 DES CROCOS

    Message par Admin le Mar 30 Mai - 8:22

    CRISE AU NÎMES OLYMPIQUE

    Le président de la section amateur, M. Di Domenico et le président de la section pro, M. Assaf ne sont pas sur la même longueur d'ondes ..
    Lors de la réunion du CA, Assaf n'étant pas en accord avec l'Association, était donc furieux et a exprimé aux membres de l'Association que s' ils ne signent pas la convention, il ne se rendrait pas à la DNCG ce mercredi et retirerait toutes ses garanties.
    Rani Assaf : " J'ai mis 7.5M€ pour sauver le club, et je veux investir 3M€ pour agrandir la Bastide. Pourquoi mettrais-je cet argent si j'ai le revolver sur la tempe?
    Je veux que les gens qui travaillent pour moi soit sous mon autorité. Je me suis attaché au club mais il y a des parasites à l'Association qui ne pensent qu'à dépenser l'argent public. Si je n'ai pas les dés en main, ils vont continuer sans moi, mais en CFA2. "
    Gérard Di Domenico : " Je rends grâce à M.Assaf pour ce qu'il a fait au club. Mais là, il nous met le couteau sous la gorge. Il n'y a pas de main tendue. On refuse de perdre toutes les équipes à 11, et de lui laisser l'exploitation de la marque Nîmes Olympique. Je monterai à la DNCG, et je demanderai une conciliation à la FFF. "
    Nous en sauront plus sur l'avenir du club quand M. Assaf se sera exprimé sur le forum Nîmes 1937 ce mardi ...
    Affaire à suivre


    Soutien NO

    Admin
    Admin

    Messages : 1262
    Date d'inscription : 08/11/2016

    Re: INTERSAISON 2017-2018 DES CROCOS

    Message par Admin le Mar 30 Mai - 13:36

    Nîmes Olympique en crise, le club menacé de rétrogradation

    Dans la soirée du lundi 29 mai, le conseil d'administration de l'Asso (section amateur) a mal tourné. Et son issue met clairement en péril l'avenir du club. Une conférence de presse est organisée ce mardi, à partir de 14 h 15.
    Dans un club, on a coutume de dire que quand le sportif va, tout va. Sauf à Nîmes Olympique. Selon nos informations, le conseil d'administration de l'Asso (section amateur) a mal tourné, dans la soirée du lundi 29 mai, aux Costières. Et son issue met clairement en péril l'avenir du club. Un seul point figurait à l'ordre du jour : la validation de la convention qui fixe les droits et les devoirs entre l'Asso et la section pro (SASP, société anonyme sportive professionnelle). La précédente est arrivée à échéance en 2016. Elle a été prolongée d'un an, le temps que Rani Assaf, devenu président du club, mette son nez dedans.

    RÉACTIONS
    Rani Assaf (président SASP) : "J’ai mis 7,5 M€ pour sauver le club, et je veux investir 3 M€ pour agrandir la Bastide. Pourquoi mettrais-je cet argent si j’ai le revolver sur la tempe ? Je veux que les gens qui travaillent pour moi soient sous mon autorité.Je me suis attaché au club, mais il y a des parasites à l’Asso qui ne pensent qu’à dépenser l’argent public. Si je n’ai pas les clés en main, ils vont continuer sans moi, mais en CFA2".
    Gérard Di Domenico (président Asso) : "Je rends grâce à M. Assaf pour ce qu’il a fait pour le club. Mais là, il nous met le couteau sous la gorge. Il n’y a pas de main tendue. On refuse de perdre toutes les équipes à 11, et de lui laisser l’exploitation de la marque Nîmes Olympique. Je monterai à la DNCG, et je demanderai une conciliation à la FFF".

    Pas de convention, rétrogradation ?
    La nouvelle doit être signée par les deux parties pour 10 ans, voire 15. Pas de convention, rétrogradation ? Sauf que l'Asso a rédigé la sienne, et que la SASP aussi. Et les deux textes divergent sensiblement. Présent au CA de l'Asso, Rani Assaf n'a pas voulu transiger et a soumis sa convention au vote. Résultat : 13 voix contre, 5 pour et 1 abstention.
    Furieux, le président de NO est parti en laissant 5 exemplaires." Si vous ne les signez pas, je ne me rendrai pas à la convocation de la DNCG (direction nationale du contrôle de gestion) ce mercredi, et je retirerai toutes mes garanties." Conséquence ? Le gendarme financier du football français pourrait prononcer une rétrogradation de Nîmes. Sept ans après le conflit Gazeau - Sigal qui avait menacé la pérennité du club. Et surtout deux semaines après être passé, sportivement, tout près de la Ligue 1...
    La section amateur présidée par Gérard Di Domenico et la section pro de Rani Assaf pas sur la même longueur d'onde...

    Une conférence de presse est organisée aujourd'hui. Elle sera à suivre en live tweet à partir de 14h15.


    MIDI LIBRE


    Dernière édition par Admin le Mar 30 Mai - 13:39, édité 1 fois

    Admin
    Admin

    Messages : 1262
    Date d'inscription : 08/11/2016

    Re: INTERSAISON 2017-2018 DES CROCOS

    Message par Admin le Mar 30 Mai - 13:38

    NÎMES OLYMPIQUE Conflit entre la Société et l’Association : Rani Assaf sort de son silence

    Après une magnifique saison en Ligue 2, les amoureux du Nîmes Olympique auraient bien aimé s'en passer. Pourtant, depuis hier soir, la crise couve au club entre l'association et la société Nîmes Olympique. Un risque de relégation en section amateur est possible.

    Lors du conseil d’administration de l’Association ce mardi 29 mai, un conflit a vu le jour entre Rani Assaf à la tête de la section professionnelle du club et l'Association en charge de la section amateur. En cause : la validation de la convention qui fixe les obligations de chacun pour les 10 ans à venir. Problème : les deux parties ont rédigé leur propre document et les ambitions ne sont pas tout à fait les mêmes. La section professionnelle a un projet ambitieux pour les prochaines années. Mais elle souhaite pour cela récupérer la marque et le logo Nîmes Olympique qui appartiennent à ce stade encore à l'association. Elle souhaite prendre en charge également la formation des jeunes, ...
    Soumise au vote, celle de Rani Assaf, président du Nîmes Olympique a été rejeté en conseil d'administration hier soir. A présent, sans conciliation, c'est l'avenir du Nîmes Olympique qui est en jeu. Le gendarme financier de la Fédération Française de Football (DNCG) doit recevoir les protagonistes ce mercredi. En cas de rupture, il pourrait purement et simplement reléguer le club en CFA. Une catastrophe.
    Sur un forum dédié au Nîmes Olympique, Rani Assaf s'est exprimé ce matin. L'occasion de clarifier sa position.

    larges extraits de ses propos :
    "Petit rappel pour ce qui ne le savent pas: L'organisation archaïque du sport en France fait que seules les associations sportives peuvent être affiliées à la FFF pour participer aux compétitions. C'était logique et louable... mais au siècle dernier. Dans un monde ou le sport est devenu business avec une exploitation commerciale de la chose, on s'est vite rendu compte que la structure juridique d'une association ne permettait pas de tels développements. Notre Législateur, dans sa grande sagesse, a bricolé la loi pour permettre aux associations de déléguer à des sociétés anonymes (les fameuses SASP) la gestion et l'exploitation de ce qu'on appelle en gros "le secteur PRO".
    A Nîmes, comme ailleurs, il existe donc une association NO (c'est elle qui a 80 ans) et une SASP (créée en 1984) et une convention régit les relations entre les entités. Historiquement, cette convention avait une durée pouvant aller jusqu'à 5 ans. Une modification de la loi en 2016 fait que la convention a maintenant une durée entre 10 et 15 ans. La convention entre la SASP et l'Asso expire au 30 juin 2017. En l'absence de convention, le club perd sont statut PRO et ne peut participer aux championnats organisés par la LFP."
    "Il faut savoir avant tout que le Centre de la Bastide est propriété de la SASP. L'entretien de ce Centre (pelouses, gardiennage, électricité, sécurité incendie, chauffage, eau...) coûte environ 500k€ par an. Et je ne parle pas des frais de personnels (responsable du centre, femmes de ménage, intendant, etc.). L'association se comportait jusqu'à présent à la Bastide comme si elle était chez elle. Un des objectif de la nouvelle convention est de définir précisément les installations et les horaires de mise à disposition des installations aux profits de l'Asso et dans quelles conditions."
    "Ensuite, à la demande du Staff Technique et non pas suite à un caprice personnel, il a été décidé que l'ensemble de la formation devait être professionnalisé. C'est déjà à 80% le cas dans les faits puisque: le directeur du Centre de Formation (CdF), l'entraineur de la CFA2, l'entraineur des U16/17, le kiné, le médecin et j'en passe étaient déjà salariés de la SASP depuis bientôt 2 ans puisque l'Asso n'avait de toute façon pas les moyens financiers de les payer. L'entraineur des U19 sera salarié de la SASP à partir de cette saison. Donc, en clair des U16 jusqu'à la CFA2 c'est de facto la SASP qui paie (mais pas forcément qui gère). Sauf que le Staff a voulu aussi récupérer la main sur les U14/U15. Pourquoi? Parce que c'est à partir de cet âge là que se fait la sélection et donc les éléments retenus pour jouer dans cette catégorie sans déjà dans un parcours élite. Dans l'organisation actuelle la SASP payait mais l'Asso gardait la main sur l'organisation des matches et des déplacements."
    "Ensuite, il y a le sujet de la marque Nîmes Olympique et tout ce qui va avec. Il faut savoir qu'historiquement l'INPI a refusé systématiquement d'enregistrer tout ce qui contenait le terme 'Olympique'. C'est uniquement en 2016 que sa position a été assouplie et l'Asso s'est empressée d'enregistrer la marque en décembre dernier. Je suis désolé mais moi je n'investis pas des millions et beaucoup d'énergie à développer une marque en cogestion. (...) Donc, dans la convention, je demande la cession de la marque (non, c'est pas fait gratuitement) à la SASP qui est à même de l'exploiter et de CONTROLER son usage."
    "Il faut que les choses soient claires: si je me suis investi dans les pires moments dans le club, c'était pas pour revendre, c'était pas pour faire une plus-value (est-ce possible?), c'est parce que ça me passionne. Mais je suis désolé, je ne m'investis pas dans quelque chose où je n'ai pas toute les cartes en main pour mener à bien le projet que je veux mettre en place. Si pour que le NO fasse du sur place comme c'est le cas depuis 30 ans, alors c'est que les gens à Nîmes n'ont rien compris et que cette ville ne mérite pas la place à laquelle elle prétent au milieu de l'élite."
    "Demain mercredi à 16h00, le club est convoqué pour l'examen annuel de ses comptes devant la DNCG. Personne ne doit se faire la moindre illusion: en l'absence d'une convention signée, je n'irai pas défendre l'indéfendable et la commission prononcera l'exclusion du NO de toutes les compétitions. C'est écrit dans le courrier de convocation qu'ils ont adressé au président de l'Asso. (... )Pour moi, perso ça ne changera rien à ma vie ni à ma situation financière un tel gâchis. Je suis très très triste pour les dizaines de salariés du Club et pour vous les vrais amoureux du NO et je vous demande pardon de ne pas avoir pu faire mieux. (...) 21 personnes sont entrain de tuer le NO. Ne leur en voulez pas trop, il parait qu'il font ça par amour du club. Rendez-leur cet amour."

    Aperçu du projet dévoilé par Rani Assaf dans ce même message : - renforcement de l'équipe PRO tout en gardant nos meilleurs éléments (ce qui suppose de gros efforts financiers de ma part pour boucler le budget) - lancer la construction en 2017 d'un nouveau bâtiment pour les PRO à la Bastide car le bâtiment actuel n'est pas adapté aux besoins et transformation du bâtiment actuel en bâtiments administratifs pour déménager le siège social et accueillir la totalité des salariés sur le même site (2M€ d'investissements)
    - lancer la construction en 2017 d'un nouveau bâtiment sur pilotis pour accueillir les équipes féminines (on parle de 5 vestiaires + salle médicale + vestiaires arbitres, etc...) (environ 1,5M€ d'investissements)
    - investir encore plus sur la formation (augmentation du nombre de stagiaires et d'aspirants). Le passage en Catégorie 1 allait dans ce sens.
    - entamer des discussions avec la mairie pour voir dans quelles conditions le NO peut soit acquérir le stade pour le rénover ou alors lancer le projet de construction d'un nouveau stade car de toute façon il faut être conscient que sous 4 ou 5 ans maxi on ne pourra plus jouer dans l'enceinte actuelle dans cet état.

    Une conférence de presse est organisée ce mardi 30 mai 2017 en début d'après-midi. Le directeur sportif Laurent Boissier répondra aux questions des journalistes.


    objectif Gard

    Admin
    Admin

    Messages : 1262
    Date d'inscription : 08/11/2016

    Re: INTERSAISON 2017-2018 DES CROCOS

    Message par Admin le Mar 30 Mai - 13:41

    Et si, après avoir frôlé la montée en Ligue 1, Nîmes Olympique était rétrogradée ?  

    Nous n’en sommes pas encore là mais le bras de fer entre le président du club et l’association du Nîmes olympique n’est pas de bon augure. Le conseil d’administration d’hier soir a été un peu tendu. Et le gendarme financier, la DNCG, pourrait sévir.
    Menace                                                                                                        
    Le président de Nîmes Olympique (pro) Rani Assaf menace de ne pas se présenter ce mercredi devant la DNCG (Direction nationale de contrôle de gestion) qui doit examiner les situations financières de l’ensemble des clubs français pour valider une montée, un maintien, un recrutement…
    Convention entre l'Asso et la section pro                                                      
    A l'ordre du jour du conseil d'administration de l'Asso (section amateur) figurait un seul point: la validation de la convention qui fixe les droits et les devoirs entre l'Asso et la section pro. Les deux parties sont arrivées avec chacune avec sa convention et les points de vue divergent.

    Le premier point de divergence porte sur la gestion des sections amateurs.                                            
    Rani Assaf, président de la section pro souhaite tout gérer jusqu’aux équipes des moins de 14 ans. L’Asso accepte de lui laisser la gestion de la CFA 2 (la réserve pro), des U 19 nationaux et des U 17 nationaux mais veut garder la main sur la préformation (les U 16 en excellence régionale et les U 14. L’Asso affirme que la convention proposée par Assaf est contraire à la loi.
    Assaf veut racheter le nom "Nîmes olympique"  
                                     
    Le deuxième point de désaccord porte sur le souhait de Roni Assaf de racheter le nom ‘’Nîmes Olympique’’ afin de devenir propriétaire du nom en plus des pros, des amateurs, des terrains d’entraînement de La Bastide et même du stade des Costières qu’il souhaite racheter, "tout cela afin d’obtenir une forte plus-value", explique Gérard Di Domenico, président de l'Asso qui parle "d’OPA hostile".

    France 3 Languedoc Roussillon

    "Des parasites à l'Asso qui ne pensent qu'à dépenser l'argent public"

    Rani Assaf a soumis sa convention au vote. résultat: 13 vois contre, 5 pour et et 1 abstention. Furieux, il explique à Midi libre qu'il y a "des parasites à l'Asso qui ne pensent qu'à dépenser l'argent public. Si je n'ai pas les clés en main, ils vont continuer sans moi, mais en CFA2." La DNCG, le gendarme financier, pourrait prononcer une rétrogadation du Nîmes Olympique si aucune convention n'est validée.

    Rani Assaf s'est déjà fortement impliqué financièrement dans le club : 7,5 M déjà investis, et il est prêt à en rajouter trois millions pour l’agrandissement du centre d’entraînement de La Bastide.


    Dernière édition par Admin le Mar 30 Mai - 13:46, édité 1 fois

    Admin
    Admin

    Messages : 1262
    Date d'inscription : 08/11/2016

    Re: INTERSAISON 2017-2018 DES CROCOS

    Message par Admin le Mar 30 Mai - 13:42

    Ligue 2: ébranlé par un conflit interne, Nîmes risque la rétrogradation  

    •  30/05/2017  La situation est extrêmement tendue au Nîmes Olympique. Après une saison prometteuse sur le terrain et une sixième place en Ligue 2, le club du Gard est menacé de rétrogradation par la DNCG. La faute à une guerre interne entre son président Rani Assaf et la section amateur.

    C’est un conflit qui risque bien de plomber l’avenir du Nîmes Olympique. Après avoir réalisé une très belle saison en Ligue 2, avec une sixième place à la clé, la formation du Gard traverse une grosse tempête interne. Son président Rani Assaf, souhaite obtenir la gestion de l’ensemble du club, des professionnels jusqu’aux équipes de jeunes. Mais l’Asso (la section amateur) refuse de lui céder la préformation (U14 et U16).
    Le dirigeant veut également devenir propriétaire du nom "Nîmes Olympique", mais aussi du centre d’entraînement La Bastide et du stade des Costières. Une volonté qui se heurte là-encore à la défiance de l’Asso, qui dénonce une volonté de faire du profit sur le dos du club. Résultat: les deux parties ne parviennent pas à s’entendre sur une nouvelle convention qui établit les responsabilités de chacun.

    Rani Assaf ne compte pas se présenter devant la DNCG
    La convention actuelle expire le 30 juin prochain. Et si aucun accord n’est trouvé d’ici là, le Nîmes Olympique perdra son statut pro et ne pourra pas participer aux compétitions organisées par la LFP. Ce mercredi, le club gardois a rendez-vous à 16h à la DNCG pour l’examen annuel de ses comptes.Et Rani Assaf, qui a investi plusieurs millions dans le NO ces dernières années, ne compte pas s’y rendre. "Je n’irai pas défendre l’indéfendable, prévient-il. La commission prononcera l’exclusion du NO de toutes les compétitions. Pour moi, perso, un tel gâchis ne changera rien à ma vie ni à ma situation financière. Je suis très triste pour les dizaines de salariés du club et pour les vrais amoureux du NO. Je vous demande pardon de ne pas avoir pu faire mieux." Vingt-et-une personnes sont en train de tuer le NO. Ne leur en voulez pas trop, il parait qu'ils font ça par amour du club".


    RMC Sports


    Dernière édition par Admin le Mar 30 Mai - 13:45, édité 1 fois

    Admin
    Admin

    Messages : 1262
    Date d'inscription : 08/11/2016

    Re: INTERSAISON 2017-2018 DES CROCOS

    Message par Admin le Mar 30 Mai - 13:44

    Ça tangue à nouveau au Nîmes Olympique

    Le ton est monté d'un cran ces dernières heures au Nîmes Olympique. La guerre semble bien déclarée entre le président du club Rani Assaf et l'association "Nîmes Olympique" à propos de la gestion de la section amateur. Si la DNCG tranche cela risque de compliquer les affaires du club.
    La vie n'est pas un long fleuve tranquille au sein du Nîmes Olympique. La preuve encore ces dernières heures. Les supporters qui naviguaient pourtant sur une belle vague après la fin de la saison et la 6ème place du Nîmes Olympique ont à nouveau les jambes qui tremblent. Le navire nage en eaux troubles depuis quelques jours. Au cœur du conflit: un désaccord entre le président Rani Assaf et l'association "Nîmes Olympique".                                                          
    Le président Rani Assaf, connu pour son silence, menace de ne pas se présenter ce mercredi devant la DNCG (Direction nationale de contrôle de gestion) qui doit examiner la situation financière du club. La tension est montée d'un cran lors du conseil d'administration du club ce lundi soir qui devait valider la convention qui fixe les droits et les devoirs entre l'association "Nîmes Olympique" et la section professionnelle (gérée par Rani Assaf).

    Gérer la section amateur et racheter le nom "Nîmes Olympique"
    Rani Assaf qui détient au delà de la majorité des parts du club veut désormais aussi gérer les sections amateurs, jusqu'aux équipes de moins de 14 ans. Ce que refuse l'association qui propose de lui laisser la gestion de la CFA 2, des U 19 et des U 17 mais elle veut à tout prix garder le contrôle des autres équipes. Mais les ambitions du président ne s'arrêtent pas là, il souhaiterait aussi racheter le nom "Nîmes Olympique".                
    Son souhait a été soumis au vote, le résultat a été sans appel: 13 voix contre, 5 pour et 1 abstention. En colère Rani Assaf a donc désormais menacé de se retirer totalement ce qui ferait plonger le club. Dans ce cas la DNCG pourrait prononcer une rétrogradation du club. On n'en est pas encore là, mais les choses semblent bien figées et aucune des deux parties ne semblent ouvertes à la discussion. Les prochaines heures pourraient être déterminantes.                            
    Le club a convoqué la presse à une conférence ce mardi après-midi. Laurent Boissier, directeur sportif du club, porte voix de Rani Assaf dans cette affaire devrait s'exprimer.

    Inquiétude des supporters                                  
    Une nouvelle affaire qui vient doucher le moral des supporters, très inquiets pour l'avenir du club. Après une saison exceptionnelle (6ème du championnat de Ligue 2) les supporters ne pensaient depuis quelques jours qu'à la saison prochaine et aux ambitions de montée en Ligue 1. Mais depuis plusieurs heures c'est comme si une épée de Damoclès planait au-dessus de leur tête.                                                                                
    Dès lundi soir à l'issue du conseil d'administration ils ne cachaient pas leurs craintes.                                                                            
    Depuis lundi soir, les commentaires affluent sur les réseaux sociaux, certains lancent même un appel aux autres propriétaires de clubs, notamment à Frank McCourt (propriétaire de l'Olympique de Marseille).  


    FBGL

    Admin
    Admin

    Messages : 1262
    Date d'inscription : 08/11/2016

    Re: INTERSAISON 2017-2018 DES CROCOS

    Message par Admin le Mar 30 Mai - 13:57

    L’avenir de Nîmes Olympique en suspens, le président Assaf s’exprime !
    Alors que le Nîmes Olympique a brillé sportivement en terminant à une belle 6e place, la situation est critique en interne. Des tensions existent depuis plusieurs mois entre la structure professionnelle et la section amateur du club au sujet de la rédaction de la convention collective. Le président Rani Assaf, qui finance l’association, souhaiterait gérer les équipes du jeu à 11 mais aussi obtenir l’exploitation de la marque Nîmes Olympique.
    Lors du conseil d’administration effectué hier soir, les deux parties n’ont toujours pas trouvé un terrain d’entente alors que le rendez-vous avec la DNCG approche et que l’association possède le numéro club nécessaire à l’enregistrement de l’équipe fanion dans les compétitions officielles. Dans le pire des cas, le club donc est menacé de rétrogradation. Le refus est catégorique des membres de l’association.
    Gérard Di Domenico, le président cette dernière s’est exprimé à nos confrères du Midi Libre, informés de l’issue de ce CA : « Il nous met le couteau sous la gorge. Il n’y a pas de main tendue. On refuse de perdre toutes les équipes à 11, et de lui laisser l’exploitation de la marque Nîmes Olympique. Je monterai à la DNCG, et je demanderai une conciliation. » Rani Assaf s'exprime sur Nîmes 1937
    « Il faut savoir avant tout que le Centre de la Bastide est propriété de la SASP. L’entretien de ce Centre (pelouses, gardiennage, électricité, sécurité incendie, chauffage, eau…) coûte environ 500k€ par an. Et je ne parle pas des frais de personnels (responsable du centre, femmes de ménage, intendant, etc.). L’association se comportait jusqu’à présent à la Bastide comme si elle était chez elle. Un des objectif de la nouvelle convention est de définir précisément les installations et les horaires de mise à disposition des installations aux profits de l’Asso et dans quelles conditions. Ensuite, il y a le sujet de la marque Nîmes Olympique et tout ce qui va avec. Il faut savoir qu’historiquement l’INPI a refusé systématiquement d’enregistrer tout ce qui contenait le terme ‘Olympique’. C’est uniquement en 2016 que sa position a été assouplie et l’Asso s’est empressée d’enregistrer la marque en décembre dernier. Je suis désolé mais moi je n’investis pas des millions et bcps d’énergie à développer une marque en cogestion.
    Il faut que les choses soient claires: si je me suis investi dans les pires moments dans le club, c’était pas pour revendre, c’était pas pour faire une plus-value (est-ce possible?), c’est parce que ça me passionne. Mais je suis désolé, je ne m’investis pas dans quelque chose où je n’ai pas toute les cartes en main pour mener à bien le projet que je veux mettre en place. Si pour que le NO fasse du sur place comme c’est le cas depuis 30 ans, alors c’est que les gens à Nîmes n’ont rien compris et que cette ville ne mérite pas la place à laquelle elle prétend au milieu de l’élite.
    Juste pour vous donner un aperçu du projet qu’on voulait mettre en place:
    – renforcement de l’équipe PRO tout en gardant nos meilleurs éléments (ce qui suppose de gros efforts financiers de ma part pour boucler le budget)
    – lancer la construction en 2017 d’un nouveau bâtiment pour les PRO à la Bastide car le bâtiment actuel n’est pas adapté aux besoins et transformation du bâtiment actuel en bâtiments administratifs pour déménager le siège social et accueillir la totalité des salariés sur le même site (2M€ d’investissements)
    – lancer la construction en 2017 d’un nouveau bâtiment sur pilotis pour accueillir les équipes féminines (on parle de 5 vestiaires + salle médicale + vestiaires arbitres, etc…) (environ 1,5M€ d’investissements)
    – investir encore plus sur la formation (augmentation du nombre de stagiaires et d’aspirants). Le passage en Catégorie 1 allait dans ce sens.
    – entamer des discussions avec la mairie pour voir dans quelles conditions le NO peut soit acquérir le stade pour le rénover ou alors lancer le projet de construction d’un nouveau stade car de toute façon il faut être conscient que sous 4 ou 5 ans maxi on ne pourra plus jouer dans l’enceinte actuelle dans cet état.
    Demain mercredi à 16h00, le club est convoqué pour l’examen annuel de ses comptes devant la DNCG. Personne ne doit se faire la moindre illusion: en l’absence d’une convention signée, je n’irai pas défendre l’indéfendable et la commission prononcera l’exclusion du NO de toutes les compétitions. C’est écrit dans le courrier de convocation qu’ils ont adressé au président de l’Asso. On a déjà demandé un report de l’audience, comme nous l’autorise les textes, on ne peut pas avoir d’autres."

    ML2

    Admin
    Admin

    Messages : 1262
    Date d'inscription : 08/11/2016

    Re: INTERSAISON 2017-2018 DES CROCOS

    Message par Admin le Mer 31 Mai - 8:00

     Nîmes menacé de relégation administrative                                                                      
    Nîmes : Une crise interne menace l’avenir du club en Ligue 2  

                                 
    Mauvais timing.
    Sur le plan sportif, tout va bien à Nîmes, sixième de Ligue 2 et invité surprise de la course à la montée cette saison. Mais en interne, la crise couve et a débouché lundi soir sur une impasse. Les sections professionnelle et amateur ne sont pas parvenues à se mettre d'accord sur la convention des droits et devoirs de chaque partie du club. Or, sans ce document, la DNCG peut décider de rétrograder un club. Mauvaise nouvelle pour les Crocodiles nîmois qui passent justement ce mardi devant la DNCG. Problème : le président du CA de l'association et propriétaire du Nîmes Olympique, Roni Assaf, a menacé de ne pas se rendre devant le gendarme du foot français si les réfractaires ne signaient pas sa convention. Un bien mauvais sens du timing qui menace la pérennité du club en Ligue 2, alors que Nîmes était tout proche de la L1 il y a quelques semaines. Les supporters ont organisé une mobilisation générale ce lundi soir, pour pousser leurs dirigeants à mettre fin à cette crise interne.

    So foot

    Nouvelle crise au Nîmes Olympique
    Après une saison remarquable sur le plan de vue sportif, en coulisse ce n’est pas la même chose. En effet, depuis plusieurs mois, les relations entre la section professionnelle (Rani Assaf) et la section amateur (Gérard Di Domenico) sont plus que tendus. Rani Assaf, qui finance également l’association, souhaiterait gérer les équipes du jeu à 11 mais aussi obtenir l’exploitation de la marque Nîmes Olympique. Un conseil d’administration s’est déroulé hier soir où les deux parties n’ont toujours pas trouvé de compromis, ce qui met le club du Nîmes Olympique dans une mauvaise posture avant le passage devant la DNCG, ce mercredi. Le club peut se voir rétrograder si ces querelles en interne ne trouve pas de solutions.

    Nîmes pourrait perdre son statut pro
    Sixième de Ligue 2 cette saison et prétendant à la montée jusqu’à la dernière journée, Nîmes pourrait bien évoluer plus bas dès la rentrée. La faute à un conflit internet entre le président Rani Assaf et la section amateur club, qui refuse de laisser au président la gestion de l’ensemble du club.
    Les deux parties doivent rapidement se mettre d’accord, en vue de la signature d’une nouvelle convention. L’actuelle expire le 30 juin, et ferait perdre son statut pro aux Crocodiles si aucun accord n’est trouvé. Le club, qui se rend à 16h à la DNCG, organise une conférence de presse à 14h15.


    Dernière édition par Admin le Mer 31 Mai - 8:03, édité 1 fois

    Admin
    Admin

    Messages : 1262
    Date d'inscription : 08/11/2016

    Re: INTERSAISON 2017-2018 DES CROCOS

    Message par Admin le Mer 31 Mai - 8:01

    Ligue 2-Le Nîmes Olympique pique (encore) sa crise

    Avant son audition devant la DNCG, mercredi, Nîmes (L2) se retrouve confronté à un conflit interne entre son président Rani Assaf et l'Association, qui pourrait avoir de graves conséquences.
    Malgré la belle saison de son équipe première, qui a terminé sixième de Ligue 2, après avoir longtemps joué les premiers rôles au point d'espérer accrocher une montée dans l'élite, le Nîmes Olympique n'est pas loin d'entrer dans une énième crise en interne. Cette fois, il ne s'agit pas de matches truqués comme l'an dernier, lorsque les Crocodiles avaient écopé de huit points de pénalité. Mais d'un conflit entre la direction et l'Association. Un désaccord majeur qui intervient au pire moment, à la veille de l'audition des dirigeants par la DNCG. Ce qui a aussitôt fait resurgir la menace de rétrogradation administrative.

    Cette nouvelle affaire a éclaté lundi soir, lors du conseil d'administration du club gardois. Face à la volonté affichée par le président Rani Assaf de professionnaliser encore plus l'institution, l'Association présidée par Gérard Di Domenico a vu rouge. Pas question pour elle de lâcher les sections amateurs. Un vote a été organisé et le résultat, défavorable à l'homme d'affaires franco-libanais, a entériné le rejet de sa proposition. Furieux, Assaf a claqué la porte en menaçant de ne pas fournir les garanties financières nécessaires au maintien de Nîmes en Ligue 2, devant la DNCG.

    «On souhaite créer un modèle à nous. On ne souhaite pas la mort du club.» (Laurent Boissier)


    Pour tenter d'y voir plus clair et surtout de calmer les esprits, une conférence de presse s'est tenue ce mardi en début d'après-midi, mais sans le principal intéressé. C'est le directeur sportif du NO, Laurent Boissier, qui est monté au front. «L'heure n'est pas grave, elle est inquiétante, a-t-il estimé. C'est toujours embêtant d'être dans ce situation. Le président souhaite mettre un projet sur le long terme en place. On souhaite professionnaliser la formation à partir des 14 ans. On veut former des joueurs, c'est peut-être ça le problème. On souhaite créer un modèle, un modèle à nous. C'est ce qu'on pense qu'il faut faire. Mais certains points du projet plaisent à certains, pas à d'autres.»

    «On ne souhaite pas la mort du club, a-t-il ajouté. Demain, je ne sais pas ce qu'il va se passer devant la DNCG. J'espère que Rani (Assaf) ira pour défendre son club, comme il fait depuis deux ans. On parle de quelqu'un qui aura mis 10 M€ dans ce club. Aucun président avant lui avait mis autant. J'espère que dans les heures qui arrivent les gens vont comprendre ce qu'il peut se passer pour le club.» Face à l'inquiétude qui grandit, les supporters ont appelé à «une mobilisation générale». Ils se rassembleront dans la soirée devant le stade des Costières.

    France Football

    [Rétrogradation administrative pour Nîmes Olympique ?
    Les supporters étaient rassemblés devant le stade des Costières pour soutenir leur club.
    A près une saison historique, terminée aux portes de la Ligue 1, le Nîmes Olympique va t-il vivre l'enfer d'une relégation administrative ? Le spectre plane en tout cas au dessus de la tête du club ce mardi 30 mai. En cause, un conflit entre l'Asso, la section amateur, et la SASP, la section professionnelle.
    La convention fixant les droits et devoirs de chacun arrive à échéance. La nouvelle doit être signée pour 10 ans. Problème, les deux parties ne s'entendent pas sur le nouveau texte. Le président Rani Assaf, a donc décidé de ne pas se rendre devant la DNCG, le gendarme financier du football français, ce mercredi 31 mai.
    Sans garantie, le club pourrait donc perdre sa section professionnelle et être rétrogradé. Les divergences tournent principalement autour de la formation, la section pro voudrait prendre en charge les jeunes à partir de 15 ans.
    LA PHRASE : "On a un Président qui est aujourd'hui plus nîmois que certains qui viennent au stade." (L. Boissier)



    Dernière édition par Admin le Mer 31 Mai - 8:05, édité 2 fois

    Admin
    Admin

    Messages : 1262
    Date d'inscription : 08/11/2016

    Re: INTERSAISON 2017-2018 DES CROCOS

    Message par Admin le Mer 31 Mai - 8:02

    Nîmes : les Crocos ont 24 h pour survivre  

    Mardi soir, le président Rani Assaf a fait une contre-proposition à l’Association pour sortir de la crise.

    Alors que Nîmes Olympique risque la rétrogradation, sections professionnelle etamateur se déchirent sur la convention qui les lie. Elles tentaient de se rapprocher ce mardi 30 mai au soir.
    Il y a moins de deux semaines, au crépuscule d'une saison magnifique, Nîmes Olympique échouait aux portes du paradis et de la Ligue 1. Et ce mardi, on lui promettait l'enfer et le CFA2, futur National 3 . De la réussite sportive à la crise administrative , que s'est-il passé ? 1. La nuit des longs couteaux “J'ai un revolver sur la tempe”, s'inquiétait Rani Assaf, le président de la SASP (société anonyme sportive professionnelle), lundi soir. “On a le couteau sous la gorge”, lui répondait en écho Gérard Di Domenico, son homologue de l'Asso, la section amateur, à la sortie d'un conseil d'administration qui avait mal tourné. Au cœur du conflit, révélé par Midi Libre, la convention qui définit les...
    Il y a moins de deux semaines, au crépuscule d'une saison magnifique, Nîmes Olympique échouait aux portes du paradis et de la Ligue 1. Et ce mardi, on lui promettait l'enfer et le CFA2, futur National 3. De la réussite sportive à la crise administrative, que s'est-il passé ?
    1. La nuit des longs couteaux
    “J'ai un revolver sur la tempe”, s'inquiétait Rani Assaf, le président de la SASP (société anonyme sportive professionnelle), lundi soir. “On a le couteau sous la gorge”, lui répondait en écho Gérard Di Domenico, son homologue de l'Asso, la section amateur, à la sortie d'un conseil d'administration qui avait mal tourné.
    Au cœur du conflit, révélé par Midi Libre, la convention qui définit les droits et devoirs des deux parties, et qui est arrivée à terme. Chacune a rédigé la sienne. Mais Rani Assaf n'a voulu soumettre que sa version au vote du CA de l'Asso, qui l'a rejetée. Or, sans convention, le club risque une exclusion de tout championnat professionnel !
    2. Pourquoi ils ne sont pas d'accord
    Sébastien Pailhes, le vice-président de la section amateur, résume la position de l'Asso : “Depuis le début, on a fait tous les pas. On a tout cédé à M. Assaf. Nîmes doit être le seul club de France à ne pas donner d'invitations à ses membres et à ses éducateurs bénévoles. On ne demande pas d'augmentation de redevance. On lui laisse la gestion des U17 à la CFA2. Mais il veut aussi les catégories U14, U15 et U16, et nous laisser la garderie. Il veut aussi racheter la marque Nîmes Olympique. On ne la donnera jamais. Elle n'est pas à vendre. L'association est là pour assurer la pérennité du club et ses 80 ans d'histoire. Personne n'est à l'abri d'un échec, d'un dépôt de bilan. On est prêt à accompagner son projet mais pas à se faire hara-kiri devant ses yeux...”
    Rani Assaf, lui, n'en démord pas : “Si je n'ai pas toutes les clés en main et tous les outils de travail à ma disposition pour développer le club, je retirerai mes garanties devant la DNCG. Et on enterrera le club mercredi à 16 heures...”
    3. Conférence de presse et mobilisation
    Devant le statu quo, les deux parties campant sur leurs positions, la section pro organise une conférence de presse hier après-midi. Rani Assaf toujours réticent à s'exprimer devant la presse -sauf, parfois, pour Midi Libre - c'est Laurent Boissier, le directeur sportif, qui monte au front. Les mots sont forts : “Soit tu éteins la mèche, soit tu laisses exploser. Mais ça va faire des dégâts. La situation met un gros frein à notre mercato (selon nos informations, il aurait l'accord de deux joueurs, NDLR). S'il faut être inquiet ou confiant ? Il faut être Nîmois ! Rani Assaf n'est pas Nîmois, mais je crois qu'il l'est plus que beaucoup de monde dans ce club !”
    Pendant ce temps, les groupes de supporters se mobilisent. Les réseaux sociaux s'enflamment. Ils sont plusieurs dizaines à venir manifester leur soutien au club devant le stade des Costières à 17 heures. Les Gladiators 1991 prennent position en faveur de Rani Assaf, comme la majorité des amoureux de Nîmes Olympique.
    4. Coup de théâtre : la proposition d'Assaf
    L'Asso avait fait les premiers pas. L'intransigeant Rani Assaf aura-t-il fait le dernier, décisif ? Selon nos sources, en fin de journée, le PDG croco décide d'assouplir sa position et formule une contre-proposition : il laisserait (temporairement) les U14 et les U15 à l'association, et ajouterait à sa volonté d'exploiter la marque Nîmes Olympique une rétrocession en cas de dépôt de bilan de la SASP. Tout ceci stipulé dans des annexes à la convention. Les représentants de la section amateur avaient la nuit pour y réfléchir. En espérant qu'elle ait porté conseil...
    5. Que va décider le gendarme financier ?
    “Je vous invite à conclure un accord commun sur la convention aux fins de garantir la pérennité du club (...) La commission évaluera les risques encourus en cas de renouvellement de la convention et les impacts en terme notamment financiers et de poursuite d'activité.” Voici deux extraits de courriers envoyés par la FFF et la DNCG (direction nationale du contrôle de gestion) au club gardois ces derniers jours. L'heure est grave. Sans convention signée, Nîmes risque a minima une rétrogradation, a maxima une exclusion de toute compétition.
    Sans convention signée, Assaf boycottera la convocation du gendarme financier du foot français, à laquelle Gérard Di Domenico répondra présent. Mais tard hier soir, le président actionnaire nous a confié qu'il serait à Paris ce mercredi pour raisons professionnelles. S'il fait un crochet par la DNCG, c'est que NO aura survécu à cette nouvelle crise.

    Midi Libre

    Admin
    Admin

    Messages : 1262
    Date d'inscription : 08/11/2016

    Re: INTERSAISON 2017-2018 DES CROCOS

    Message par Admin le Mer 31 Mai - 8:07

    NÎMES OLYMPIQUE L’Association et la section Pro engagent un bras de fer incertain…  


    Après une magnifique saison en Ligue 2, les amoureux du Nîmes Olympique auraient bien aimé s'en passer. Pourtant, depuis hier soir, la crise couve au club entre l'association et la société Nîmes Olympique. Un risque de relégation en section amateur est possible.
    Décidément, à Nîmes on ne sait rien faire comme les autres. Après avoir manqué d'un cheveu la montée en Ligue 1 au terme d'une saison qui restera marquée d'une pierre blanche, lors du conseil d’administration de l’Association, ce mardi 29 mai, un conflit a vu le jour entre Rani Assaf, à la tête de la section professionnelle du club et principal bailleur de fond, et l'Association en charge de la section amateur présidée par Gérard Di Domenico.

    Le président Rani Assaf engage le bras de fer
    La pomme de discorde et les...pépins qui s'ensuivent concernent la validation de la convention qui fixe les obligations de chacun pour les 10 ans à venir. Problème : les deux parties ont rédigé leur propre document et les ambitions ne sont pas tout à fait les mêmes. La section professionnelle a un projet ambitieux pour les prochaines années. Mais elle souhaite pour cela récupérer la marque et le logo Nîmes Olympique qui appartiennent à ce stade encore à l'association. Elle souhaite prendre en charge également la formation des jeunes dès 13/14 afin de les faire rentrer dans un cursus de professionnalisation via le Centre de formation existant...
    Soumise au vote, celle de Rani Assaf, président du Nîmes Olympique a été très majoritairement rejeté en conseil d'administration hier soir (13 voix contre, 5 voix pour et 1 abstention, NDLR). À présent, sans conciliation, c'est l'avenir du Nîmes Olympique en Ligue 2 qui est en jeu. Le gendarme financier de la Fédération Française de Football (DNCG) doit recevoir les protagonistes ce mercredi. Et comme à la demande du club l'entrevue avait été différée, il n'y aura pas de nouveau délai. C'est dire si les protagonistes de ce mauvais vaudeville ont peu de temps pour mettre de l'eau dans leur vin et trouver un accord. En cas de rupture, la DNCG pourrait purement et simplement reléguer le club en CFA (2), le rang qu'occupe actuellement l'équipe réserve amateur du club. Une catastrophe sportive et humaine pour tout une ville, des supporters, le staff et les joueurs, toutes sections confondues, il va sans dire...                                                                                
     
    Une partie de poker menteur ?
    Un peu nébuleuses il y a quelques jours, lors de la réception en mairie pour les 80 ans du club, les paroles de Gérard Di Domenico, lorsqu'il évoquait la mise en place "d'un nouveau fonctionnement" dans le respect "des valeurs qui ont fait ce club", résonnent aujourd'hui tout autrement. D'autant que Rani Assaf avait lui mis en avant qu'il y avait nécessité de "professionnaliser le club pour monter en Ligue 1 et...y rester..." De là  à penser que le feu couvait déjà sous la cendre avant que le torchon ne brûle entre les deux hommes il y a un pas que nous ne franchirons pas. Reste pourtant que, comme l'a confirmé le directeur sportif, Laurent Boissier, "Le président Assaf n'ira pas devant la DNCG demain (mercredi 31 mai, NDLR) pour représenter le club s'il n'a pas en main une convention qui lui permettra d'y aller."
    Dépité, le dirigeant dit ne pas comprendre la position prise par l'association : "Aujourd'hui personne ne se souvient qu'il y a deux c'est Rani Assaf qui a sauvé le club. Le projet sportif, c'est Assaf qui l'a mis en place avec l'entraîneur, Bernard Blaquart, et moi. Le président va mettre 10 millions d'euros dans NO, c'est normal qu'il veille avoir les coudées franches pour mettre en place son projet. Rani Assaf n'est pas Nîmois mais il l'est plus que d'autres aujourd'hui." Suivez mon regard...
    Le...ballon est désormais clairement dans le camp de l'association et, le compte à rebours étant bien engagé, bien malin celui qui saurait dire comment va se terminer ce qui s'apparente à une partie de poker dont l'enjeu n'est ni plus ni moins que le maintien du Nîmes Olympique dans le microcosme du football professionnel. Et, en envisageant le pire, on guette avec curiosité ce que pourra bien raconter celui qui prendra la responsabilité d'un échec qu'il faudra forcément, le moment venu, expliquer aux Nîmois, très attachés à leur club... Du côté des supporters, qui ont spontanément décidé de se retrouver aujourd'hui, mardi 30 mai, au stade des Costières, à partir de 17 heures, on croise les doigts...

    Objectif Gard

    Admin
    Admin

    Messages : 1262
    Date d'inscription : 08/11/2016

    Re: INTERSAISON 2017-2018 DES CROCOS

    Message par Admin le Mer 31 Mai - 8:09

    La conférence de presse de Laurent Boissier

    "L'heure n'est pas grave, elle est inquiétante. C'est toujours embêtant d'être dans ce situation"
    "Le Président souhaite mettre un projet sur le long terme en place. Certains points du projet plaisent à certains, pas à d'autres."
    "Je m'exprime au nom des salariés de la SASP. On ne souhaite pas la mort du club"
    "Un rassemblement est prévu aux Costières ce soir. Nous n'en sommes pas à l'origine."
    "Ça prouve que les supporters croient au projet mis en place par Rani Assaf depuis 2 ans"
    "Rani n'a jamais été un homme d'argent, et ça n'en sera jamais un. Sinon il ne serait pas ici."
    "Il faut arrêter les mensonges et les ont dits. Le projet sportif ce n'est pas Rani, c'est Bernard Blaquart et moi."
    "Si il y en a qui veulent faire de l'anti Assaf, qu'ils le fassent"
    "Demain je ne sais pas ce qu'il va se passer devant la DNCG. J'espère que Rani ira pour défendre son club, comme il fait depuis 2ans"
    "C'est la première fois qu'un projet concret avec de l'argent investit dans le centre de formation se monte. Je ne comprends pas."
    "Que chacun assume ses responsabilités."
    "On parle de quelqu'un qui aura mis 10 millions d'euros dans ce club. Aucun président avant lui avait mis autant."
    "J'espère que dans les heures qui arrivent les gens vont comprendre ce qu'il peut se passer pour le Club."
    "J'ai toujours pensé qu'il n'y avait qu'un seul club."
    "Aujourd'hui la balle est dans leur camp (association). On ne peut plus décaler la date de la DNCG."
    "Des clubs qui veulent jouer en L2 il y en a, ce ne sera pas le problème de la LFP ou de la FFF."
    "Ce qui nous arrive est un gros frein à notre projet sportif, ça met des doutes dans la tête des gens qui veulent venir."
    "Je suis fatigué, usé. Usé de combattre pour le club que j'aime. Ça ne s'arrêtera jamais."
    "Rani ne bluffe pas, et il ne vaut mieux pas bluffer avec lui."
    "Quand il y a des conflits on se dit tout le temps qu'on aurait pu les éviter."
    "Hier il y a eu beaucoup de voix contre notre projet. Beaucoup trop."
    "On souhaite professionnaliser la formation à partir des 14 ans. On veut former des joueurs, c'est peut-être ça le problème"
    "On ne fait pas du football amateur, il faut regarder lavenir, arrêter de regarder le passé."
    "On souhaite créer un modèle, un modèle à nous. C'est ce qu'on pense qu'il faut faire."
    "On a un Président qui est aujourd'hui plus nîmois que certains qui viennent au stade."
    "Aujourd'hui il faut être avant tout NÎMOIS"

    Admin
    Admin

    Messages : 1262
    Date d'inscription : 08/11/2016

    Re: INTERSAISON 2017-2018 DES CROCOS

    Message par Admin le Mer 31 Mai - 8:11

    Le soleil se lève encore sur Nîmes, et le Crocodile vit une énième résurrection  


    message de  Jean-Jacques Bourdin‏ :   "Nîmes Olympique: les membres de l'asso ne doivent pas prendre la responsabilité de tuer le club. Les amoureux de NO ont le droit de rêver.."

    Selon Eric Delanzy du Midi Libre, "une avancée et un espoir dans la crise du Nîmes Olympique" est en train d'avoir lieu mais rien d'officiel.

    Après la nuit des longs couteaux, la nuit de l'espoir pour le NO : Rani Assaf a fait une contre-proposition à l'Asso qui l'étudie. L'Asso devrait donner une réponse dans les heures à venir.

    A Minuit 30 : message d'Eric Delanzy, journaliste du Midi Libre  : Rani Assaf et l'Asso échangaient toujours. Il y avait de quoi être confiant

    A Minuit 40 : message d'Eric Delanzy, journaliste du Midi Libre  : "supporters nîmois, vous pouvez dormir tranquilles : RDV en Ligue 2 fin juillet
     
    Au final à 1h00 : un accord est trouvé au NO ... La convention va être signée et présentée à la DNCG :


    OUF LE NÎMES OLYMPIQUE EST EN LIGUE 2 ET Y RESTERA (jusqu'à la montée en ligue 1)

    Admin
    Admin

    Messages : 1262
    Date d'inscription : 08/11/2016

    Re: INTERSAISON 2017-2018 DES CROCOS

    Message par Admin le Mer 31 Mai - 13:35


    Nîmes Olympique : les deux présidents ensemble devant la DNCG
    Le président de Nîmes Olympique menaçait de ne pas se présenter ce mercredi devant la Direction nationale de contrôle de gestion. Finalement, les deux présidents des sections pro et amateur seront ensemble cet après-midi devant la DNCG à Paris. Ils auraient trouvé un accord sur la convention.

    Nîmes : Terrain d'entente trouvé pour la convention
    mercredi 31 mai 2017
    Hier mardi, la nouvelle a fait grand bruit : faute d'un accord trouvé entre la section professionnelle et l'Association, le Nîmes Olympique risquait purement et simplement de perdre son statut professionnel et donc de jouer au niveau amateur la saison prochaine.
    Finalement, comme l'indiquent nos confrères du Midi-Libre, c'est la nuit dernière, un peu avant 1 heure du matin, qu'un terrain d'entente a pu être trouvé. Sous l'impulsion de Jean-Jacques Bourdin (RMC) et Yvan Lachaud, président de Nîmes-Métropole, adjoint au maire de Nîmes, une médiation a donc pu être possible. Pour le plus grand bonheur des fans des Crocos qui devraient donc voir le NO rester en Ligue 2 cet été.

    Sébastien Pailhes, vice-président de l'association, résume la prise de position sur Midi Libre Nîmes
    "Depuis le début, on a fait tous les pas. On a tout cédé à M. Assaf. Nîmes doit être le seul club de France à ne pas donner d’invitations à ses membres et à ses éducateurs bénévoles. On ne demande pas d’augmentation de redevance. On lui laisse la gestion des U17 à la CFA2. Mais il veut aussi les catégories U14, U15 et U16, et nous laisser la garderie. Il veut aussi racheter la marque Nîmes Olympique. Elle n’est pas à vendre. L’association est là pour assurer la pérennité du club et ses 80 ans d’histoire. Personne n’est à l’abri d’un dépôt de bilan. On est prêt à accompagner son projet mais pas à se faire hara-kiri devant ses yeux"


    Admin
    Admin

    Messages : 1262
    Date d'inscription : 08/11/2016

    Re: INTERSAISON 2017-2018 DES CROCOS

    Message par Admin le Mer 31 Mai - 13:36

    Un accord trouvé au Nîmes Olympique

    Les discussions se sont prolongées jusque tard dans la nuit au sein du Nîmes Olympique mais la fumée blanche a fini par sortir. Le président et l'association "Nîmes Olympique" en conflit, ont finalement réussi à s'entendre.
    La nuit a été longue pour les supporters et les joueurs du Nîmes Olympique. Après une mise au point par le directeur sportif Laurent Boissier mardi après-midi, Rani Assaf le président du club (la société anonyme sportive professionnelle) et l'association "Nîmes Olympique" ont échangé de longues heures pour tenter de trouver une entente sur le conflit qui les opposait., ( la gestion des sections jeunes)
    Un accord trouvé à 1 heure du matin
    Lors de cette rencontre Rani Assaf a fait une contre proposition, il voulait désormais aussi gérer les sections amateurs du club ce que refusait l'association. Rien n'a filtré pour l'heure sur les détails précis de ses nouvelles volontés mais une chose est sûre les deux hommes ont trouvé un terrain d'entente.
    Le président de l'agglomération de Nîmes Métropole, Yvan Lachaud, à l'origine de la rencontre de mardi soir, précise ce mercredi matin que deux avenants ont été rajoutés à la convention, tous les deux proposés par Rani Assaf. Finalement la gestion des équipes jeunes restera bien entre les mains de la section amateur au moins pour deux ans.
    Il était impératif qu'un accord soit trouvé avant 16 heures ce mercredi, heure du passage du Nîmes Olympique devant la DNCG, le gendarme financier du foot français. Si tout le monde était resté campait sur ses positions, Rani Assaf menaçait de se retirer ce qui aurait fait plonger le club. La vie du Nîmes Olympique était en jeu et les supporters l'ont bien compris jusqu'à craindre le pire.
    Les messages de soutiens ont afflué sur les réseaux sociaux des supporters des autres clubs de Ligue 2 mais celui qui a sans doute le plus compté c'est celui du journaliste Jean-Jacques Bourdin, parrain du "Nîmes Olympique".
    Mais la bonne nouvelle a fini par arriver. Pas d'annonce officielle du club, seulement un message et une photo posté à l'aube sur le compte twitter du Nîmes Olympique. Un message très clair: le Nîmes Olympique est sauvé.
    Le président de l'association "Nîmes Olympique" Gérard Di Domenico confirme ce mercredi matin par écrit à France Bleu Gard-Lozère que les deux hommes sont désormais d'accord pour poursuivre l'aventure. Ils vont se retrouver ce mercredi après-midi devant la DNCG.
    La nouvelle a réjoui les supporters sur les réseaux sociaux.



    Dernière édition par Admin le Jeu 1 Juin - 7:01, édité 1 fois

    Admin
    Admin

    Messages : 1262
    Date d'inscription : 08/11/2016

    Re: INTERSAISON 2017-2018 DES CROCOS

    Message par Admin le Jeu 1 Juin - 3:18


    Nîmes Olympique : ça passe devant la DNCG

    Tout rentre dans l'ordre après 24 heures de crise. La DNCG n'a prononcé, a priori, aucune sanction à l'égard de Nîmes Olympique, ce mercredi 31 mai.  
    Après 24 heures de crise, Rani Assaf, président du Nîmes Olympique, et Gérard Domenico, président de l'Association, se sont finalement présentés avec la convention signée devant la direction nationale de contrôle de gestion (DNCG), ce mercredi 31 mai à 16 heures.
    Après une heure et demi, la DNCG n'a, a priori, prononcé aucune sanction à l'égard de Nîmes Olympique, ni rétrogradation, ni même encadrement de la masse salariale. Tout est bien qui finit bien. Nîmes Olympique repart ainsi sur des bases saines.



    Dernière édition par Admin le Jeu 1 Juin - 6:59, édité 1 fois

    Admin
    Admin

    Messages : 1262
    Date d'inscription : 08/11/2016

    Re: INTERSAISON 2017-2018 DES CROCOS

    Message par Admin le Jeu 1 Juin - 6:59

    Nîmes Olympique, c'est confirmé : aucune mesure restrictive de la part de la DNCG pour le club croco

    Source : midi libre


    Dernière édition par Admin le Jeu 1 Juin - 7:05, édité 1 fois

    Contenu sponsorisé

    Re: INTERSAISON 2017-2018 DES CROCOS

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Sam 16 Déc - 19:32