NO-crocos sans frontières

Forum d'information et d'échanges entre les supporters du Nîmes Olympique, quelque soit son lieu de résidence, afin de partager la passion pour ce club de football.


    LA DOMINO'S LIGUE 2 - SAISON 2017-2018

    Partagez

    Admin
    Admin

    Messages : 1262
    Date d'inscription : 08/11/2016

    LA DOMINO'S LIGUE 2 - SAISON 2017-2018

    Message par Admin le Mer 7 Juin - 14:21

    Les play-offs en Ligue 2, « une majorité de club le souhaite »

    Rien n’est définitif. Mais après le retour des barrages cette saison, la Ligue 2 pourrait voir débarquer les play-offs dés 2017-2018.

    Le système n’est pas encore arrêté. En ce sens, un mail a été adressé à chaque entité de L2 dans le but de recueillir différents schémas à adopter. Le conseil d’administration de la LFP donnera sa décision le 15 juin prochain. En fonction des réponses des clubs qui, d’après le président de l’UCPF Claude Michy, sont majoritairement pour :
    « Une majorité de clubs souhaite qu’il y ait des play-offs. C’est quelque chose qui peut être très attractif. Ceux qui sont, à un moment de la saison, dans le ventre mou, autour de la dixième place, et qui n’ont plus rien à jouer vont retrouver de l’intérêt pour les matches qu’il leur reste à disputer. Cela ressemblera à de vraies rencontres de Coupe, avec beaucoup d’intensité. Les règlements ne doivent pas être faits pour les dirigeants de club, mais pour l’intérêt du public et des fans. Philosophiquement, il faut avoir une réflexion là-dessus. »

    Source : L’Equipe

    Admin
    Admin

    Messages : 1262
    Date d'inscription : 08/11/2016

    Re: LA DOMINO'S LIGUE 2 - SAISON 2017-2018

    Message par Admin le Jeu 8 Juin - 8:50

    Ligue 2 Le début des transferts en Ligue 2
    Niort
    Déjà trois recrues : Rivieyran (Clermont), Pedro, un Brésilien en couveuse à Béziers et Diakité (Balma). Voilà une affaire rondement menée pour un club modeste.
    Orléans
    Le dernier à avoir obtenu sa place en L2 dispose d’une marge financière minimale. Il reste un trou de 400.000 euros, il faudra convaincre la DNCG. Difficile d’avoir beaucoup d’ambitions dans ce contexte. Olle Nicolle espère des prêts de la part de l’OL (Perrin, D’Arpino ?….)
    Quevilly-Rouen
    Le président Mallet veut une dizaine de nouveaux joueurs dont des prêts. Basilia, Maury, Morris, Sanson, Jean-Étienne, Achahbar sont laissés libres. Gros problème pour le promu normand, le stade Robert-Diochon ne sera pas opérationnel tout de suite. Il faudra aller à Caen ou au Havre jouer les premiers matchs pour ce grand retour.
    Reims
    David Guion qui était à la formation succède à Michel Der Zakarian (Montpellier) et veut logiquement s’appuyer sur la production maison. Il sera difficile de garder Traore (Rennes ?), Jeanvier (Strasbourg ?) ou Kamara de retour de prêt. Chavalerin (Red Star) devrait arriver, les Champenois envisagent également Robic (Nancy) et sont proches d’Alphonse (Sochaux).
    Sochaux
    C’est la grande lessive. Cartier a été le premier à faire ses valises, il est remplacé par Zeidler, vu quelques mois à Tours et qui arrive de Sion. Six joueurs ne seront pas conservés. Ramaré a déjà trouvé un point de chute à Valenciennes, Dilo pourrait se retrouver à Saint-Etienne, Konaté à Toulouse, Karamanic repart à Angers, Honorat à Nice, Tardieu est demandé partout en France et en Turquie, Fuchs est sur une liste préférentielle à Metz alors qu’Alphonse, qui rêve pourtant de Ligue 1, est évoqué du côté de Reims. Ilaimaharita est sur le départ comme Vivian. Sont annoncés, Coutadeur (Laval) et N’Simba (Bourg) mais on imagine que le nouvel entraîneur a ses réseaux. Il faudra convaincre Martin et Andriatsima de rester.
    Tours
    Les équipes de jeunes continuent de briller à Tours. Cette saison, les U17 étaient en demi-finales du championnat France. Pas étonnant que ces performances attirent les recruteurs, notamment d’Angleterre. Ainsi, Ange Nanizayamo, déjà apparu en pro, est attendu du côté de Tottenham ou de Crystal Palace. Pour le reste, rien ne bouge.
    Valenciennes
    Alors que la guerre sévit de nouveau en coulisses chez les dirigeants, plusieurs joueurs sont dans le collimateur de gros clubs. Tameze (Ex ASNL) devrait se retrouver à Nice, Da Costa à Toulouse et Néry peut-être à Lens. À l’inverse, Ramaré (Sochaux) apportera son expérience et le LOSC pourrait prêter le Nigérian Mothiba. Aloé va repartir à l’OM sans trop savoir ce qu’on va faire de lui.
    Nancy
    L’ASNL, par l’intermédiaire de son directeur général Paul Fischer en charge du sportif, a intensifié les discussions avec Antony Robic et Benoît Pedretti, deux joueurs en fin de contrat qu’elle souhaite conserver. Des échanges fructueux puisque le club a reçu l’accord verbal des deux joueurs pour rester la saison prochaine en L2. Concernant Pedretti, il reste toutefois à préciser les modalités de la clause de reconversion qui sera incluse dans son contrat, à l’issue de sa dernière année en tant que joueur normalement.


    Admin
    Admin

    Messages : 1262
    Date d'inscription : 08/11/2016

    Re: LA DOMINO'S LIGUE 2 - SAISON 2017-2018

    Message par Admin le Mer 14 Juin - 12:44

    Le nouveau ballon pour la saison 2017-2018 de Ligue 2    

                                                     
    le 14/06/2017 - A la veille de la publication des calendriers de Ligue 1 Conforama et de Domino’s Ligue 2, la LFP et uhlsport dévoilent le Triomphéo, le ballon officiel de la Domino’s Ligue 2 pour la saison Un nouveau cycle de cinq saisons pour uhlsport et la Domino’s Ligue 2 démarre avec la saison 2017/2018. A cette occasion l’équipementier allemand, après avoir dévoilé le futur ballon de la Ligue 1 Conforama il y a quelques jours, nous révèle donc le tout nouveau ballon de la Domino’s Ligue 2 : le Triomphéo ! Son nom, référence au lieu de célébration des victoires et des héros, fait écho au prochain ballon de la Ligue 1 Conforama : L’Elysia.                    
    Pour la 6ème saison de partenariat avec la Domino’s Ligue 2, le ballon uhlsport sera plus lumineux que jamais avec une couleur dominante argent et des éléments de design blanc et vert flash qui viennent rappeler des éléments de l’architecture des fameuses arches. Impossible que le Triomphéo passe inaperçu !                                                                            
    S’appuyant sur une technologie qui a fait ses preuves et qui remporte tous les suffrages, le ballon officiel de la Domino’s Ligue 2 conservera ses qualités de jeu qui en font un des meilleurs ballons du marché, très apprécié du monde professionnel mais aussi du monde amateur. En effet uhlsport, n°1 dans la ventes aux clubs amateurs, développe cette saison encore une nouvelle
    gamme complète de ballons estampillés Domino’s Ligue 2 répondant à tous les besoins des clubs.  


    Source : LFP


    Dernière édition par Admin le Lun 19 Juin - 8:44, édité 1 fois

    Admin
    Admin

    Messages : 1262
    Date d'inscription : 08/11/2016

    Re: LA DOMINO'S LIGUE 2 - SAISON 2017-2018

    Message par Admin le Jeu 15 Juin - 8:37

    Jour J pour le calendrier de Ligue 2, saison 2017-2018

    Ce jeudi 15 juin, la Ligue 2 entre réellement dans la saison 2017-2018 !
    Le conseil d’administration de la LFP se réunit ce jeudi matin.
    A 14h sera dévoilé le calendrier de l’exercice 2017-2018.
    Les 20 clubs engagés dont le NO connaîtront leur premier adversaire et leurs 38 journées dans leur intégralité.
    On connaîtra donc les gros chocs, les belles affiches, les éventuelles surprises à venir, mais aussi les dates des éventuels play-offs à disputer, puis des barrages à jouer.  


    Dernière édition par Admin le Ven 16 Juin - 3:41, édité 1 fois

    Admin
    Admin

    Messages : 1262
    Date d'inscription : 08/11/2016

    Re: LA DOMINO'S LIGUE 2 - SAISON 2017-2018

    Message par Admin le Jeu 15 Juin - 9:47

    Lens et Lorient contestent la montée d'Amiens en Ligue 1 : un dernier coup de poker éthiquement contestable ?

    L’article L222-10 du Code du Sport est sans équivoque. Sur le fond, Amiens a donc pêché. John Williams, actionnaire minoritaire du club picard à hauteur de 0,12%, est également agent de joueur enregistré auprès de la FFF. Sur le fond, le RC Lens et Lorient défendent leur cause. Ont-ils tort ? Juridiquement non, moralement sûrement.
    En cas d’hypothétique sanction ultime (rétrogradation), Lorient en serait le bénéficiaire immédiat. Selon les règlements, le perdant des barrages est le premier repêché. Pour Lens, aucune chance.
    Défendre l’équité sportive, c’est faire remarquer que la montée amiénoise en Ligue 1 a été, sur le plan du jeu, totalement méritée. Il n’apparaît pas évident, à première vue, que le John Williams actionnaire ait eu un apport significative dans la saison sportive de l’ASC. Il n’apparaît pas non plus évident que, sans son apport financier, Amiens aurait souffert le martyr au point de ne pas passer l’étape fatidique de la DNCG. Et ainsi tomber dans « l’illégalité ».
    Sans Amiens, Lens n’aurait pu jouer en Ligue 1
    Illégalité. Ce terme est repris par le président lensois Gervais Martel. Acceptable, sur le plan juridique. La remarque prête néanmoins à sourire alors que le RCL a bénéficié d’une accession « illégale » en Ligue 1 à l’été 2014. La DNCG et la DNCG d’appel n’avaient pas validé la montée des Sang et Or. Il avait fallu en passer par le Comité exécutif de la FFF. Pour le coup, le tribunal administratif de Besançon et la Cour d’appel de Nancy ont rendu le même jugement dernièrement. Lens n’aurait pas dû accéder à l’échelon supérieur. Comble de l’ironie, la pelouse de la Licorne avait accueilli 16 des 19 matchs artésiens en 2014-2015. Sans Amiens, Lens n’avait tout simplement aucune solution de repli.
    A l’instar de Sochaux en 2014, Lens aurait tort de se priver de future retombées économiques émanant d’un jugement en sa faveur. La santé financière lorientaise aurait également tout à gagner en restant parmi l’élite. Mais cette offensive a-t-elle davantage à faire gagner qu’à faire perdre ? Pas certain. Et sûrement pas en termes d’image…

    Admin
    Admin

    Messages : 1262
    Date d'inscription : 08/11/2016

    Re: LA DOMINO'S LIGUE 2 - SAISON 2017-2018

    Message par Admin le Jeu 15 Juin - 9:55

    Le point mercato en Ligue 2

    Après une semaine de mercato, retrouvez un petit point sur le mercato en deuxième division qui est très calme pour ce début de marché des transferts.

    Le point mercato en Ligue 2

    Gazélec FC Ajaccio (Entr. Albert CARTIER)
    Arrivées
    -
    Départs
    KEMEN (Olympique Lyonnais) (r.p.)

    AC Ajaccio (Entr. Olivier PANTALONI)
    Arrivées
    M. COUTADEUR (Stade Lavallois)
    C. AVINEL (Clermont Foot)
    A. MARIN (Nîmes Olympique)
    Départs
    M. MADRI (RC Lens)
    P. CISSE (Olympiacos FC, GRE)
    M. GAKPA (FC Lorient) (r.p.)
    CHAIBI (AS Monaco) (r.p.)

    AJ Auxerre (Entr. Francis GILLOT)
    Arrivées
    J. ADEOTI (SM Caen)
    Départs
    R. AGUILAR (Montpellier Hérault SC)
    L. MATHIS (f.c.)

    SC Bastia (Entr. Rui ALMEIDA)
    Arrivées
    -
    Départs
    E. CRIVELLI (Girondins de Bordeaux) (r.p.)
    A. SAINT-MAXIMIN (AS Monaco) (r.p.)
    L. ROSE (FC Lorient) (r.p.)
    P. BENGTSSON (1. FSV Mainz 05, ALL) (r.p.)
    L. NANGIS (LOSC) (r.p.)

    FBBP 01 (Entr. Hervé DELLA MAGGIORE)
    Arrivées
    -
    Départs
    R. DEL CASTILLO (Olympique Lyonnais) (r.p.)

    Stade Brestois 29 (Entr. Jean-Marc FURLAN)
    Arrivées
    A. WEBER (Stade de Reims)
    M. AUTRET (RC Lens)
    Départs
    DIALLO (FC Metz) (r.p.)
    N. MAUPAY (AS Saint-Etienne) (r.p.)
    V. LAVIGNE (FC Lorient) (r.p.)
    L. NGANIONI (Olympique Lyonnais) (r.p.)

    Châteauroux (Entr. Jean-Luc VASSEUR)
    Arrivées
    -
    Départs
    -

    Clermont Foot (Entr. Corinne DIACRE)
    Arrivées
    N. GAVORY (AS Béziers)
    Départs
    M. THIAM (Dijon FCO) (r.p.)
    C. AVINEL (AC Ajaccio)
    C. RIVIEYRAN (Chamois Niortais)
    D. CADDY (OGC Nice) (r.p.)

    Havre AC (Entr. Oswald TANCHOT)
    Arrivées
    B. MOUSSITI-OKO (USL Dunkerque)
    M. DEMBELE (Stade Lavallois) (r.p.)
    D. LOUISERRE (Avranches) (r.p.)
    Départs
    S. SALLES LAMONGE (Stade Rennais FC) (r.p.)

    RC Lens (Entr. Alain CASANOVA)
    Arrivées
    M. MADRI (AC Ajaccio)
    Départs
    M. AUTRET (Stade Brestois 29)
    K. LALA (RC Strasbourg Alsace)
    ERASMUS (Stade Rennais FC) (r.p.)
    A. BA (f.c.)
    A. SCARAMOZZINO (f.c.)
    D. OPARE (FC Augsburg , ALL) (r.p.)
    A. ZEDADKA (f.c.)

    FC Lorient (Entr. Mickaël LANDREAU)
    Arrivées
    D. BOUANGA (Tours FC) (r.p.)
    F. SELEMANI (Tours FC) (r.p.)
    L. ROSE (SC Bastia) (r.p.)
    V. LAVIGNE (Stade Brestois 29) (r.p.)
    M. GAKPA (AC Ajaccio) (r.p.)
    Départs
    -

    AS Nancy Lorraine
    Arrivées
    -
    Départs
    I. DIA (f.c.)
    MAOUASSA (Stade Rennais FC)
    PUYO (f.c.)
    A. DIARRA (f.c.)
    Y. AIT BENNASSER (AS Monaco) (r.p.)

    Nîmes Olympique (Entr. Bernard BLAQUART)
    Arrivées
    U. BOZOK (Marseille Consolat)
    P. VALDIVIA (Saint-Trond)
    Départs
    KOUAKOU (SM Caen) (r.p.)
    A. MARIN (AC Ajaccio)
    M. SOURZAC (Quevilly Rouen Métropole)
    ANGOULA, FABRE, O. CISSOKHO, AIT FANA, CHAMED (f.c.)


    Chamois Niortais (Entr. Denis RENAUD)
    Arrivées
    C. RIVIEYRAN (Clermont Foot)
    P. HENRIQUE BUENO (AS Béziers)
    M. BOUARDJA (ES Wasquehal) (r.p.)
    A. LEAUTEY (US Boulogne CO) (r.p.)
    F. MAYEMBO (GF38) (r.p.)
    J. DACOSTA (Olympique de Marseille)
    Départs
    -

    US Orléans (Entr. Didier OLLE-NICOLLE)
    Arrivées
    -
    Départs
    SAMI (Ratchburi FC, THA)
    E. BELKALEM (f.c.)
    S. MPECK MAKENDI (f.c.)
    K. AYARI (f.c.)
    DUPUIS (f.c.)

    US Quevilly-Rouen
    Arrivées
    J. CLAUSS (Avranches)
    Départs
    M. GUEZOUI (Valenciennes FC)
    E. MAURY (Dijon FCO) (r.p.)

    Stade de Reims (Entr. David GUION)
    Arrivées
    -
    Départs
    A. WEBER (Stade Brestois 29)
    H. TRAORE (Stade Rennais FC)
    G. CHARBONNIER (f.c.)
    FORTES (f.c.)
    A. TURAN (f.c.)
    A. PEUGET (f.c.)
    F. BULOT (f.c.)

    FC Sochaux-Montbéliard (Entr. Peter ZEIDLER)
    Arrivées
    -
    Départs
    I. KONATE (RB Leipzig, ALL)
    RAMARE (f.c.)
    G. KARANOVIC (Angers SCO) (r.p.)
    F. HONORAT (OGC Nice) (r.p.)
    C. DILO (f.c.)
    VIVIAN (f.c.)
    M. ILAIMAHARITRA (f.c.)

    Tours FC (Entr. Gilbert ZOONEKYND)
    Arrivées
    -
    Départs
    D. BOUANGA (FC Lorient) (r.p.)
    F. SELEMANI (FC Lorient) (r.p.)

    Valenciennes FC (Entr. Faruk HADZIBEGIC)
    Arrivées
    M. GUEZOUI (US Quevilly-Rouen)
    L. DOS SANTOS (RC Strasbourg Alsace)
    Départs
    TAMEZE (OGC Nice)
    L. MOTHIBA (LOSC) (r.p.)

    Légende:
    p. = prêt
    r.p. = prêt
    t.d. = transfert définitif
    f.c. = fin de contrat

    Admin
    Admin

    Messages : 1262
    Date d'inscription : 08/11/2016

    Re: LA DOMINO'S LIGUE 2 - SAISON 2017-2018

    Message par Admin le Ven 16 Juin - 4:47

    Le calendrier de la saison 2017/2018 Domino's Ligue 2

    15/06/2017 - Retrouvez le calendrier de la Domino’s Ligue 2 pour la saison 2017/2018, adopté ce jeudi 15 juin.

    La nouvelle saison de Domino’s Ligue 2 débutera vendredi 28 juillet 2017, avec une première journée programmée les vendredi 28, samedi 29 et lundi 31 juillet.
    En attendant de connaître le détail de la programmation de la première journée diffusée en direct sur beIN SPORTS et Canal+ Sport, les affiches de cette première journée seront les suivantes, avec notamment des retrouvailles pour Francis Gillot, nouveau coach de l’AJA, face à son ancien club, le RC Lens :

    AJ Auxerre – RC Lens
    SC Bastia – Clermont Foot
    Stade Brestois 29 – Châteauroux
    FC Lorient – US Quevilly Rouen
    Nîmes Olympique – Stade de Reims
    Chamois Niortais – AC Ajaccio
    US Orléans – AS Nancy Lorraine
    FC Sochaux-Montbéliard – Bourg-en-Bresse 01
    Tours FC – Havre AC
    Valenciennes FC – Gazélec FC Ajaccio

    Dans le cadre du cycle 2016-2020 des droits audiovisuels, beIN SPORTS diffusera huit matchs de Domino’s Ligue 2 en multiplex le vendredi à 20h00 puis un match le samedi à 15h00. Le match du lundi à 20h30 sera diffusé par Canal+ Sport.

    A l’occasion des quatre journées en semaine (8e, 17e, 21e et 35e), un match sera diffusé le lundi à 20h30 par Canal+ Sport et les neuf autres matchs seront diffusés par beIN SPORTS le mardi à 21h00.
    Les 37e et 38e journées seront traditionnellement des multiplex avec les dix matchs diffusés sur beIN SPORTS et un match en intégralité sur Canal+ Sport.
    Tout au long de cette saison 2017/2018, de nombreuses affiches et derbys rythmeront le calendrier de Domino’s Ligue 2 avec notamment :
    2e journée et 20e journée : RC Lens – Nîmes Olympique
    3e journée et 21e journée : Nîmes Olympique – AS Nancy Lorraine

    4e journée et 22e journée : AC Ajaccio – SC Bastia et AS Nancy-Lorraine – FC Sochaux-Montbéliard
    5e et 23e journées : Stade Brestois – AS Nancy-Lorraine et FC Lorient-Stade de Reims
    6e et 24e journées : RC Lens – FC Lorient
    7e et 25e journées : Valenciennes FC – RC Lens
    9e et 27e journées : FC Lorient – AS Nancy-Lorraine
    10e et 28e journées : Havre AC – FC Lorient
    12e et 30e journées : RC Lens – Stade de Reims
    13e et 31e journées : Stade de Reims – AS Nancy-Lorraine et US Quevilly Rouen – Havre AC
    14e et 32e journées : SC Bastia – FC Lorient
    15e et 33e journées : Stade de Reims – SC Bastia
    16e et 34e journées : AJ Auxerre – AS Nancy-Lorraine
    17e et 35e journées : FC Lorient – Nîmes Olympique
    18e et 36e journées : SC Bastia – RC Lens
    19e et 37e journées : AS Nancy Lorraine – SC Bastia

    La Ligue 2 dévoile son calendrier

    Domino's Days.

    Le calendrier de Domino's Ligue 2 vient d'être dévoilé. Au programme : des affiches rétros, des stades bouillants, des relégués aux dents longues et des historiques blessés. Le cru 2017-2018 démarrera fort avec un choc de prétendants à la montée cette saison, Nîmes - Reims, et une affiche so nineties entre Lens et Auxerre.
    Côtés poissards, les Nîmois l'emportent haut la main avec trois chocs dès les trois premières journées. Les Crocodiles recevront Reims et Nançy, le tout entrecoupé d'un match à Lens. Le premier des six derbys corses de la saison aura lieu le 18 août entre l'AC Ajaccio et Bastia.
    Ça ouvre l'appétit.

    Le calendrier 2017-2018 dévoilé


    Le calendrier 2017-2018 vient de tomber ! Le Nîmes Olympique débutera à domicile en accueillant Reims, puis se déplacera à Lens, recevra Nancy avant de se déplacer à Châteauroux ! Début du championnat le 28 juillet 2017. On y est ! A un peu plus de 6 semaines de la reprise de la Ligue 2, le calendrier de l’édition 2017-2018 vient d’être dévoilé par la LFP, à l’issue de son conseil d’administration et de son assemblée générale. 380 matchs au programme dont vous pouvez retrouver le détail ci-dessous, avec le détail de la première journée.
    1ère journée  
    La saison démarrera très fort avec deux premiers chocs, entre Auxerre et Lens, mais aussi entre Nîmes et Reims, deux candidats à la montée en 2016-2017. Par ailleurs, les relégués Nancy, Lorient et Bastia affronteront respectivement Orléans à l’extérieur, et QRM et Clermont à domicile. Première délicate pour Châteauroux, en déplacement à Brest.
    Le début de saison sera tonitruant pour le Nîmes Olympique. Après la réception de Reims, les Crocos se rendront à Lens (J2) et accueilleront l’ASNL pour la 3e levée. La 4e levée offrira un alléchant derby entre Nancy et Sochaux à Marcel Picot, en même temps que celui entre Ajaccio et Bastia. Autre derby, celui entre Valenciennes et Lens. Ce sera, comme ces deux dernière saisons, en septembre (J7).
    Le duel entre relégués, Lorient et Nancy, constituera une affiche de la 9e journée. Les Merlus enchaîneront avec un déplacement au Havre pour la J10.


    Du très lourd en août pour les crocos




    [size=13]Réception de Reims, déplacement à Lens, réception de Nancy, déplacement à Châteauroux et enfin réception du Havre : les crocos ont hérité d'un calendrier très compliqué au mois d'août pour les 5 premières rencontres de Domino's Ligue 2, avec 4 formations considérées parmi les favoris pour la montée à affronter. 

    Il va falloir contrairement à l'année dernière être prêt dès le démarrage du championnat pour les crocos ! 

    Calendrier L2 : du lourd d'entrée pour Nîmes

    Les Crocos lanceront leur saison de Ligue 2 le 28 juillet aux Costières face à Reims, autre prétendant déchu à la montée cette année, selon le calendrier révélé ce jeudi par la LFP. Les joueurs de Bernard Blaquart enchaîneront par un déplacement à Lens puis la réception de Nancy. Du lourd !


    NÎMES OLYMPIQUE:  Le calendrier du championnat est dévoilé[/u]

    Ça y est, le calendrier de la Ligue 2 est tombé. Les Crocos commenceront à Nîmes le 28 juillet 2017 et finiront à Reims le 11 mai 2018.
    Évidemment, toutes les programmations sont soumises à d'éventuels changements de la Ligue de Football Professionnel mais, si tout va bien, la première journée de la Ligue 2 version 2017-2018 débutera le 28 juillet à 20h.
    Les Crocos recevront pour entamer ce championnat le Stade de Reims, frère ennemi du club gardois. Les Crocos, à la maison, tenteront donc de décrocher un bon premier résultat face à Reims lors de la 1ère journée de Ligue 2.
    Le mois d'août mettra le Nîmes Olympique dans un bain d'eau bouillante avec deux déplacements à Lens et Châteauroux, un premier tour de Coupe de la Ligue et les réceptions de Nancy et du Havre.
    En septembre, les Crocos iront à l'AC Ajaccio, à Tours et à Bastia. Entre temps, ils recevront Auxerre et Niort.
    Pour le mois d'octobre, trois matchs et deux réceptions consécutives, Orléans et Brest. L'unique déplacement se fera à Valenciennes.
    Novembre, réception du promu Quevilly-Rouen Métro, 7ème tour de la Coupe de France, déplacement à Sochaux et Lorient après la réception de Bourg-Péronnas.
    Décembre, petit mois avec la réception de Clermont et le déplacement au GFC Ajaccio pour finir l'année en beauté sur l'île éponyme...
    Janvier 2017, les Crocos accueilleront Lens et Châteauroux et iront à Nancy et au Havre.
    En février, deux réceptions de l'AC Ajaccio et de Tours pour deux déplacements à Auxerre et Niort.
    Le mois de mars verra le Nîmes Olympique jouer aux Costières devant Bastia avant de se déplacer deux fois consécutives à Orléans et Brest. Enfin, Valenciennes sera le dernier match du mois à la maison.
    En avril, les Crocos iront du côté de Quevilly-Rouen Métro, recevront Sochaux et iront à Bourg-Péronnas. Dans la foulée, Lorient viendra aux Costières et les Crocos iront à Clermont.
    Enfin, en mai, les Crocos accueilleront le GFC Ajaccio avant de terminer la saison à Reims...
    [/size]

    Ligue 2 - Début de saison musclé pour le Nîmes Olympique

    Les crocos débuteront la saison aux Costières face à Reims. Ils affronteront quatre grosses cylindrées du championnat de ligue 2 au cours des cinq premiers matchs

    Le calendrier du championnat de France de football de ligue 2 a été publié ce jeudi après-midi. L' ordinateur de la ligue a concocté au Nîmes Olympique un menu très alléchant, mais qui pourrait se révéler aussi très indigeste, si les crocos ne sont pas en forme dès les premiers matchs.
    Les crocos débuteront à domicile par un premier gros morceau : le Stade de Reims, 6e du dernier championnat, mais longtemps resté dans la course à la montée avant de s'écrouler sur la fin. Les Nîmois enchaineront par un déplacement à Bollaert, la mythique pelouse du R.C. Lens. Même cas de figure ou presque : les Nordistes, eux, n'ont laissé échapper l'accession en ligue 1 que dans le temps additionnel du dernier match.
    Place justement à un relégué de l'étage supérieur lors de la 3e journée : c'est l 'A.S. Nancy Lorraine qui débarquera aux Costières : là encore du très lourd.
    Trois matchs à domicile et deux à l'extérieur pour les cinq premières journées
    Petite accalmie, peut-être, le vendredi suivant avec un voyage a priori moins périlleux à Châteauroux, promu de National.
    Enfin, un dernier gros poisson à la maison pour clore ce premier bloc de cinq rencontres : ce sera le Havre, 8e la saison passée.
    Trois matchs à domicile ; deux à l'extérieur : sur le papier, l'équilibre de ce début de championnat est plutôt favorable aux crocos, à condition qu'ils soient vraiment au top d'entrée de jeu. Ce qui est sûr en tout cas, c'est que les spectateurs vont voir du sacré beau monde cet été aux Costières.
    Le championnat débutera le 28 juillet prochain.

    La stat : La seule fois où le Nîmes olympique a débuté un championnat face au Stade De Reims c'était pour la saison 1963-64. (match nul et vierge 0-0)


    Dernière édition par Admin le Lun 19 Juin - 8:57, édité 4 fois

    Admin
    Admin

    Messages : 1262
    Date d'inscription : 08/11/2016

    Re: LA DOMINO'S LIGUE 2 - SAISON 2017-2018

    Message par Admin le Ven 16 Juin - 12:31

    Ligue 2 : des "pré-barrages" d'accession dès la saison 2017-18

    On change tout, dès la saison prochaine !

    Un système de "pré-barrages" pour pimenter la course à la montée en Ligue 1 : la Ligue de football professionnel (LFP) a entériné jeudi le principe de "play-offs" pour départager les premiers de Ligue 2, à compter de la saison à venir, qui débute le 28 juillet.

    Concrètement, le 5e de L2 affrontera le 4e sur la pelouse de ce dernier le 15 mai 2018, et le vainqueur de ce match défiera le 3e sur la pelouse de celui-ci le 18 mai 2018, a expliqué la LFP jeudi au terme de son assemblée générale.
    Le club sorti vainqueur de ce périlleux parcours se qualifiera pour le barrage d'accession en L1, une double confrontation contre le 18e de l'élite (l'aller le 23 mai chez le club de L2, le retour le 27 chez celui de L1) avec à la clé un ticket pour l'élite, aux côtés des deux premiers de L2, directement qualifiés.
    "Il suffit d'avancer la fin de la saison régulière de Ligue 2 d'une semaine pour libérer deux dates (mardi et vendredi) ce qui permet d'organiser les play-offs en amont des barrages", a précisé sur son compte Twitter la Ligue, qui prévoit donc d'organiser une journée de L2 supplémentaire en semaine.
    La Ligue avait déjà annoncé fin avril sa volonté de mettre en place ces "play-offs", dans une logique de dynamisation de l'intérêt pour l'antichambre de la première division. Des pré-barrages entre clubs de L2 ont déjà existé jusqu'au début des années 1990. La saison dernière, la LFP a réintroduit, pour la première fois depuis 1993, des barrages de promotion-relégation entre L1 et L2 et entre L2 et National. C'est Troyes, troisième de L2, qui a profité du dispositif pour s'inviter en L1, au détriment de Lorient, 18e de L1 (2-1, 0-0).


    Dernière édition par Admin le Lun 19 Juin - 7:39, édité 2 fois

    Admin
    Admin

    Messages : 1262
    Date d'inscription : 08/11/2016

    Re: LA DOMINO'S LIGUE 2 - SAISON 2017-2018

    Message par Admin le Ven 16 Juin - 13:28




    Des Play-offs instaurés en Domino’s Ligue 2

    Des Play-offs seront mis en place dès la saison prochaine (2017/2018) en Domino’s Ligue 2.

    Réuni jeudi 15 juin, le Conseil d’administration de la LFP a décidé l’instauration des Play-offs en Domino’s Ligue 2 pour de la saison 2017/2018.
    Validé par l’Assemblée générale de la LFP, le principe adopté pour les Play-offs est celui qui voit s’opposer dans un premier match le cinquième au quatrième du classement de Domino’s Ligue 2 (sur le terrain du 4e), puis le vainqueur de cette confrontation au troisième (sur le terrain du 3e). Le vainqueur de cette dernière rencontre de Play-offs affrontera le 18e de Ligue 1 Conforama en Barrages.

    Les dates des Play-offs Domino's Ligue 2 :
    MATCH 1 (4e de Domino's Ligue 2 - 5e de Domino's Ligue 2) : mardi 15 mai 2018
    MATCH 2 (3e de Domino's Ligue 2 - Vainqueur MATCH 1) : vendredi 18 mai 2018

    Barrages Ligue 1 Conforama :

    Barrages aller (Vainqueur Play-offs Domino's Ligue 2 - 18e de Ligue 1 Conforama) : mercredi 23 mai 2018
    Barrages retour (18e de Ligue 1 Conforama - Vainqueur Play-offs Domino's Ligue 2) : dimanche 27 mai 2018
    Les matchs aller et retour des Barrages Domino's Ligue 2 auront lieu les mardi 22 mai 2018 et dimanche 27 mai 2018.
    Source : LFP 


    Dernière édition par Admin le Lun 19 Juin - 7:33, édité 1 fois

    Admin
    Admin

    Messages : 1262
    Date d'inscription : 08/11/2016

    Re: LA DOMINO'S LIGUE 2 - SAISON 2017-2018

    Message par Admin le Sam 17 Juin - 5:41

    Règlement : pourquoi les critères qui départagent les équipes de Ligue 1 et Ligue 2 en cas d'égalité vont changer

    La différence de buts restera le premier critère pour départager deux équipes à égalité en L1 et en L2 mais, en cas de nouvelle égalité, ce n'est plus la meilleure attaque mais la différence particulière qui sera décisive. Décryptage de la décision de la LFP.

    Qu'est-ce qui change dans le règlement ?
    A partir de la saison prochaine, la L1 sera «à cheval» sur les deux systèmes en vigueur dans le «Big 5». Jusqu'à présent, la France était alignée sur l'Angleterre et l'Allemagne : deux équipes à égalité de points étaient départagées à la différence de buts générale puis au nombre de buts marqués (meilleure attaque). Au sud, autre règlement : l'Italie et l'Espagne ont adopté de longue date comme premier critère de départage la différence particulière en points. Ce sera désormais le deuxième critère en Ligue 1 et en Ligue 2, après la différence générale qui restera le premier critère pour départager une égalité de points.

    Quels sont les nouveaux critères de départage ?
    1. Différence de buts générale
    2. Plus grand nombre de points sur confrontations directes
    3. Différence de buts particulière
    4. Plus grand nombre de buts dans les confrontations directes
    5. Plus grand nombre de buts à l'extérieur dans les confrontations directes
    6. Meilleure attaque générale
    7. Meilleure attaque à l'extérieur (général)
    8. Club ayant marqué le plus grand nombre de buts sur une rencontre de championnat
    9. Départage disciplinaire

    Pourquoi changer les critères en cas d'égalité ?
    Ce sont les présidents des clubs de Ligue 2, «à leur quasi-unanimité» selon l'un d'eux, qui ont milité pour ce changement. La Ligue se borne à expliquer que le nouveau départage «récompensera toujours la régularité avec la prise en compte de la différence de buts générale comme critère n°1 tout en introduisant une part plus importante pour les critères liés aux confrontations directes».

    En réalité, le ressort de la réforme est à chercher dans l'introduction de play-offs en Ligue 2, autre décision du conseil d'administration de la Ligue, jeudi. Cet épisode final va concerner les équipes classées de la 3e à la 5e place et donc, pour ces places très convoitées dans un Championnat ultra sérré, multiplier les «risques» d'égalité de points comme de différence de buts générale.

    «Les probabilités des historiques»
    Dans ce contexte, explique un ex-acteur de la Ligue 2, goguenard, «les clubs historiques qui s'énervent de ne pas remonter, ont estimé que la probabilité de dominer un club moins huppé sur une double confrontation était plus élevée que celle de les devancer sur le critère de la meilleure attaque - ce qui n'est pas forcément faux. Et puis, tout le monde se souvient du Havre...»

    Lors de la saison 2015-2016, le HAC avait terminé au pied du podium, derrière Metz, 3e et promu (directement à l'époque), avec le même nombre de points que les Lorrains (65), la même différence de buts (+15) mais une attaque moins féconde de deux unités seulement (52 buts contre 54). Avec le nouveau système, c'est Le Havre qui serait monté : les Normands avaient concédé un nul (1-1) à domicile avant d'aller s'imposer à Saint-Symphorien au retour (1-0)...

    LFP : les nouveautés réglementaires pour 2017-2018

    Outre le changement des critères de départage, deux autres règlements vont changer la saison prochaine. Dans un sens répressif. Les mauvaises pelouses (trois notes consécutives sous la moyenne de 10) seront mises à l'amende (jusqu'à 50 000 €) et les sanctions disciplinaires prononcées par la commission de discipline à l'encontre des personnes physiques «pourront atteindre les 45 000 €», contre... 1500 € actuellement.


    Admin
    Admin

    Messages : 1262
    Date d'inscription : 08/11/2016

    Re: LA DOMINO'S LIGUE 2 - SAISON 2017-2018

    Message par Admin le Mar 20 Juin - 8:35

    Le classement de l’ancienneté en Ligue 2 : Nîmes sur le podium avec 30 ans d'ancienneté !

    Le 28 juillet sonnera le coup d’envoi de la saison 2017-2018 de Ligue 2. Les 20 clubs s’aligneront sur la ligne de départ avec, pour certains, l’objectif de la montée. Pour d’autres, celui de ne pas descendre en National 1. Certains voudront s’accrocher à cette antichambre du foot français quand d’autres voudront la quitter à tout prix.

    A quelques semaines de ce top départ, nous vous proposons de retrouver l’historique des clubs en Ligue 2. Promu cette saison, la Berrichonne de Châteauroux arrive en tête de ce classement spécifique. Les Castelroussins entameront leur 38e saison en L2 de leur histoire. A noter qu’ils seront à égalité avec Angers et Béziers (38 saisons) et à seulement 3 longueurs du record absolu ! Rendez-vous en 2020 ?
    Derrière, on retrouve le doyen des clubs français. Le Havre débutera sa 36e saison en L2. La 9e consécutive. La 16e sur les 18 dernières saisons ! Nîmes, 3e « ancien » et Valenciennes, suivent à bonne distance.
    Dans le bas du classement, on retrouve les équipes qui connaissent, depuis quelques années, un sérieux passage à vide. Ainsi, le RC Lens, 16e, entamera sa 16e saison de Ligue 2, et sa 7e sur les 10 dernières saisons. Sochaux, 17e, et Auxerre, 18e, voient également leur total grimper. Enfin, les derniers de la classe, les plus frais, se nomment Bourg-en-Bresse, et le promu Quevilly Rouen Métropole.

    Source : Ma ligue 2
    Le classement par années d’ancienneté :
    1- Châteauroux : 38 saisons
    2- Le Havre : 36
    3- Nîmes : 30
    4- Valenciennes : 30
    5- Orléans : 29
    6 – Reims : 27
    7- Niort : 26
    8- Tours : 25
    9- Lorient : 24
    10- Brest : 22
    11- Nancy : 21
    12- GFC Ajaccio : 20
    13- SC Bastia : 18
    14- Clermont : 17
    15- AC Ajaccio : 16
    16- Lens : 16
    17- Sochaux : 14
    18- Auxerre : 12
    19- Bourg-en-Bresse : 3
    20- QRM : 1

    Admin
    Admin

    Messages : 1262
    Date d'inscription : 08/11/2016

    Re: LA DOMINO'S LIGUE 2 - SAISON 2017-2018

    Message par Admin le Mar 20 Juin - 12:25

    Le classement du nombre de saisons consécutives en Ligue 2

    Le championnat de France de Ligue 2 est à la croisée de l’élite française et du nouveau nommé, le National 1. Une division réputée de passage pour la plupart des clubs où il est tout de même difficile de s’extirper. Pourtant, en se penchant sur le nombre de saisons consécutives des 20 clubs l’antichambre, on remarque que ces derniers ne restent en moyenne que 4 saisons.
    Si Clermont et Tours sont des piliers, d’anciens clubs de Ligue 1 comme Le Havre et Auxerre commencent à trouver le temps long. Après avoir connu le National, il y a quelques années, Nîmes et Niort se sont stabilisés pour construire un projet sur du moyen terme. Les formations qui suivent, quant à elles, attendent impatiemment de retrouver l’échelon supérieur.
    Ce classement et sa moyenne sont tout de même à relativiser puisque la Ligue 2 peut recevoir jusqu’à 6 nouveaux par saison.

    Le nombre de saisons consécutives en Ligue 2 des 20 équipes engagées :
    1. Clermont 11
    2. Tours 10
    3. Le Havre 9
    4. Auxerre 6
    5. Nîmes 6
    6. Niort 6
    7. Brest 5
    8. Ajaccio 4
    9. Sochaux 4
    10. Valenciennes 4
    11. Bourg en Bresse 3
    12. Lens 3
    13. Gazelec Ajaccio 2
    14. Orléans 2
    15. Reims 2
    16. Bastia 1
    17. Châteauroux 1
    18. Lorient 1
    19. Nancy 1
    20. Quevilly-Rouen 1
    (L’édition 2017-2018 est incluse dans le décompte)

    Source : ma ligue 2

    Admin
    Admin

    Messages : 1262
    Date d'inscription : 08/11/2016

    Re: LA DOMINO'S LIGUE 2 - SAISON 2017-2018

    Message par Admin le Mar 20 Juin - 12:33

    NÎMES OLYMPIQUE                                    
    Premier entraînement et premiers play-offs


    Les vacances sont déjà finies pour les Crocos qui reprendront l'entraînement ce mercredi 21 juin. Pour tenter l'aventure, la Ligue 2 se lancera dans des play-offs.              
    Zoom sur cette nouveauté qui pourrait bien ramener du monde dans les tribunes.

    Ce n'est pas une nouveauté mais il y a de moins en moins de spectateurs dans les stades de football. Prix des places élevé, créneaux horaires peu adaptés, niveau des spectacles pas toujours de qualité... Bref, aller au stade signifie investir une partie de ses économies.                
    Pour accompagner le suspense et pour relever l'attractivité de la Ligue 2, des Play-offs seront mis en place dès la saison prochaine.
    La décision est nouvelle et a été prise la semaine dernière par le Conseil d’administration de la Ligue de Football Professionnel. Validé par l’Assemblée générale de la LFP, le principe est identique à ce que l'on pouvait imaginer. Un premier match opposera le cinquième au quatrième du classement de Ligue 2 (sur le terrain du quatrième), puis le vainqueur de cette confrontation sera opposé au troisième (sur le terrain du troisième). Pour en finir et surtout pour valider son passeport vers l'élite, le vainqueur de cette dernière rencontre affrontera le 18ème de Ligue 1 lors d'un barrage qui s'annonce déjà dantesque.
    Les dates des play-offs seront les suivantes: mardi 15 mai 2018 et vendredi 18 mai de la même année évidemment! Pour le barrage, le match aller est programmé le mercredi 23 mai 2018 et le match retour aura lieu le dimanche 27 mai.
    Les matchs aller et retour du barrage d'accession à la Ligue 2 auront lieu les mardi 22 mai et dimanche 27 mai 2018.


    Objectif Gard

    Admin
    Admin

    Messages : 1262
    Date d'inscription : 08/11/2016

    Re: LA DOMINO'S LIGUE 2 - SAISON 2017-2018

    Message par Admin le Jeu 22 Juin - 8:20

    L’AC Ajaccio rétrogradé en National 1, le Paris FC repêché !

    Ce mercredi, plusieurs clubs passaient devant la DNCG. Le gendarme financier du foot français a surpris tout son monde ! La grosse information de la soirée est la rétrogradation de l’AC Ajaccio en National 1 ! Les Acéistes ont annoncé à nos confrères d’alta-frequenza leur intention de faire appel. Une conférence de presse devrait être organisée ce jeudi matin. Mais, en attendant, c’est bien le Paris FC qui est repêché en Ligue 2

    Admin
    Admin

    Messages : 1262
    Date d'inscription : 08/11/2016

    Re: LA DOMINO'S LIGUE 2 - SAISON 2017-2018

    Message par Admin le Jeu 22 Juin - 12:51

    Éco - Play-offs «Canada Dry»

    Séduite par le modèle des Play-offs d'accession à la Premier League, la LFP espère connaître la même réussite avec ses prochains Play-offs pour accéder au barrage L1-L2. Mais elle ne s'y prend pas vraiment de la meilleure manière...

    On vient de vivre la Domino's Ligue 2, nous allons avoir la Ligue 1 Conforama et en mai prochain, nous aurons des Play-offs «Canada Dry», qui auront la couleur de Play-offs sans en avoir les effets (et la rentabilité). Pourtant la volonté de créer des matches événements pour l'accession à la Ligue 1 part d'une bonne intention. Après avoir acté le retour des barrages, la LFP veut dès la saison prochaine, améliorer le système existant en s'inspirant de ce qui se fait de mieux en la matière : les Play-offs d'Angleterre. Seul problème, la Ligue ne va pas au bout de la réforme, sous la pression des clubs de Ligue 1 s'arc-boutant sur une attitude défensive. Plus que créer l'événement pour rendre attractive la fin de saison, il s'agit avant tout de tout mettre en œuvre pour protéger le 18e de Ligue 1. C'est une erreur en termes de spectacle, de business et même d'équité ou de philosophie car la justice sportive s'en voit être malmenée.

    Disputer le mois dernier le Play-off retour sur le terrain du plus «gros» (le 18e de Ligue 1) donnait déjà un avantage au club de l'élite... dont Lorient n'a pas su profiter face à Troyes (0-1, 0-0). La réforme va encore plus loin. Non seulement, le club de Ligue 1 bénéficiera du match retour à domicile, mais il aura une semaine de récupération de plus que son adverse de l'étage du dessous. Pour rappel, la formule retenue prévoit que le 4e et le 5e s'affrontent pour avoir le droit de jouer contre le 3e de Ligue 2 avant de jouer enfin contre le 18e de Ligue 1. Il y a fort à parier que le représentant de Ligue 2 y laisse quelques plumes... Mais surtout, la réforme risque d'aboutir à l'effet inverse de ce que visaient les clubs de Ligue 1. Car plus on protège le club du dessus, plus une relégation de celui-ci devient dramatique. Dans le cas où, tout comme Lorient, il glisserait malgré tout, ses chances de remontées seraient moindres.

    Le modèle anglais
    Autre pays, autre philosophie, l'Angleterre a acté le principe des trois relégations «sèches» (les trois derniers de la Premier League) et organise aussi de lucratifs Play-offs pour la montée, concernant uniquement les clubs entre le 3e et le 6e de Championship : demi-finales, finale (à Wembley), le vainqueur passant directement à l'étage supérieur. Huddersfield est cette année le grand bénéficiaire de ce système et jouera donc en Premier League la saison prochaine. Mais le club va surtout bénéficier d'une dotation de 200 millions d'euros. Calquer ce modèle en France, toute proportion gardée, serait de nature à rassurer les dirigeants du FC Lorient.

    De fait, les bretons sont condamnés à terminer à l'une des deux premières places du podium la saison prochaine -ce qui n'est pas une sinécure- pour retrouver l'élite avec certitude. Dommage que dans leur grande sagesse, les clubs de Ligue 1 n'aient pas pensé qu'un club de L1 relégué a de bonnes chances de terminer la saison suivante parmi les six premiers de Ligue 2... À lui d'être performant lors des Play-offs s'il n'est pas parvenu à finir dans les deux premières places. Economiquement, ce serait des matches à guichets fermés, probablement de nouveaux droits TV. Et puis, l'esprit du sport serait pleinement respecté avec ces Play-offs de Ligue 2 donnant un ticket pour l'élite tout en donnant davantage de chances aux relégués de retrouver la lumière de la Ligue 1. CQFD.


    France Football


    Admin
    Admin

    Messages : 1262
    Date d'inscription : 08/11/2016

    Re: LA DOMINO'S LIGUE 2 - SAISON 2017-2018

    Message par Admin le Ven 23 Juin - 7:31

    Bastia rétrogradé en National 1 par la DNCG et le Red Star repêché !

    Après la folle soirée de mercredi, qui a vu la DNCG reléguer l’AC Ajaccio en National 1 (le Paris FC étant repêché en Ligue 2), ce jeudi soir était particulièrement attendu. Notamment du côté de Bastia. A l’instar des Ajacciens, les Bastiais ont été rétrogradés par la DNCG à évoluer l’an prochain en National 1. Le Red Star est pour le moment repêché. En 24h d’intervalle, la DNCG a donc décidé de rétrograder l’AC Ajaccio et le SC Bastia en National 1 ! Le club acéiste a décidé de faire appel. Son voisin bastiais devrait logiquement le suivre. De fait, l’histoire peut aller jusqu’au cœur de l’été avant qu’une décision définitive ne soit prise. Mais en attendant, qui prend la place de ces deux clubs en Ligue 2 ?
    L’article 506 de la LFP, intitulé « Repêchage », est parfaitement clair à ce sujet. Le Paris FC et le Red Star sont, à l’heure actuelle, repêchés en L2 :
    « Après le déroulement du barrage, dans l’hypothèse où un club qualifié pour la saison suivante en Domino’s Ligue 2 renonce à sa participation ou ne satisfait pas aux critères de participation de la Domino’s Ligue 2 , ou se voit refuser cette accession par décision de la DNCG ou tout autre organe notamment disciplinaire, le club perdant du barrage est repêché sous réserve qu’il satisfasse aux conditions de participation de Domino’s Ligue 2 fixées au Titre 1 du règlement administratif de la LFP. Dans l’hypothèse où ce dernier refuserait l’accession, ne satisferait pas aux critères de participation de la Domino’s Ligue 2 , ou se verrait refuser la participation à la Domino’s Ligue 2 par la DNCG ou tout autre organe notamment disciplinaire, le(s) club(s) de Domino’s Ligue 2 classés de la 19ème à la 20ème place sera(ont) maintenu(s) et ce dans l’ordre du classement sous réserve qu’ils satisfassent aux conditions de participation de Domino’s Ligue 2 fixées au Titre 1 du règlement administratif. »

    Admin
    Admin

    Messages : 1262
    Date d'inscription : 08/11/2016

    Re: LA DOMINO'S LIGUE 2 - SAISON 2017-2018

    Message par Admin le Ven 23 Juin - 8:00

    Ligue 2 : point hebdomadaire des transferts 2017-2018

    Période charnière pour l’ensemble des clubs de Ligue 2, le mercato estival a officiellement ouvert ses portes le 9 juin et fermera le 31 août à minuit. Retrouvez tous les transferts officialisés par les clubs de Ligue 2 sur notre tableau des transferts 2017-2018, après 2 semaines de mercato.

    AC Ajaccio
    Arrivées
    Anthony Marin (f.c, Nîmes)
    Cédric Avinel (f.c, Clermont)
    Mathieu Coutadeur (t.d, Laval)
    Yoane Wissa (p, Angers)
    Jérôme Hergault (f.c, Red Star)
    Départs
    Pape Abdou Cissé (t.d, Olympiakos)
    Mouaad Madri (t.d, Lens)
    Marvin Gakpa (r.p, Lorient)
    Ilyes Chaïbi (r.p, Monaco)
    Jordan Pierre-Charles (t.d, VAFC)

    GFC Ajaccio
    Arrivées
    Albert Cartier (ent.)
    Alexis Araujo (p., Lille)
    Maxime Cassara (t.d, Lyon-Duchère)
    David Gomis (f.c, Toulon)
    Ousseynou Ba (f.c)
    Damien Dumont (f.c, Es. Pernoise)
    Julien Anziani (f.c, AC Ajaccio)
    Fousseni Diabaté (f.c, Guingamp)
    Départs
    Jean-Luc Vannuchi (ent.)
    David Ducourtioux (retraite)
    Saïd Benrahma (r.p, Nice)
    Olivier Kemen (r.p, Lyon)
    Jérôme Le Moigne (f.c)
    Amos Youga (t.d, HAC)

     AJ Auxerre
    Arrivées
    Francis Gillot (ent.)
    Jordan Adéoti (f.c, Caen)
    Abdoul Ba (f.c, Lens)
    Mickaël Barreto (t.d, Orléans)
    Arrivées
    Ruben Aguilar (f.c, Montpellier)
    Birama Touré (r.p, Liège)
    Mohamed Yattara (r.p, Liège)
    Yaya Sané (r.p, Bursaspor)
    Lionel Mathis (f.c)
    Stéphane Sparagna (r.p, OM)
    Samed Kilic (f.c)
    Charvely Mabiala (f.c)
    Hardy Binguila (f.c)

      SC Bastia
    Départs
    Pierre Bengtsson (r.p, Mayence)
    Enzo Crivelli (r.p, Bordeaux)
    Allan Saint-Maximin (r.p, Monaco)
    Lindsay Rose (r.p, Lorient)
    Lenny Nangis (r.p, Lille)

    Bourg en Bresse P.
    Arrivées
    Adama Sarr (f.c, Les Herbiers)
    Départs
    Romain Del Castillo (r.p, Lyon)
    Julien Fabri (r.p, OM)

      Stade Brestois
    Arrivées
    Mathias Autret (f.c, Lens)
    Anthony Weber (f.c, Reims)
    Départs
    Habib Diallo (r.p, Metz)
    Valentin Lavigne (r.p, Lorient)
    Louis Nganioni (r.p, Lyon)
    Neal Maupay (r.p, Saint-Etienne)
    Joan Hartock (f.c, QRM)
    Manuel Pérez (f.c)
    Luciano Castan (f.c)

     LB Châteauroux
    Arrivées
    Jean-Luc Vasseur (ent.)
    Départs
    Michel Estevan (ent.)
    Oumar Tounkara (f.c)
    Laurent Héloïse (f.c, Chambly)

    Clermont Foot
    Arrivées
    Nicolas Gavory (f.c, Béziers)
    Jérôme Phojo (t.d, Les Herbiers)
    Manuel Pérez (f.c, Brest)
    David Douline (t.d, Le Puy)
    Départs
    Cyriaque Rivieyran (f.c, Niort)
    Eugène Ekobo (f.c)
    Cédric Avinel (f.c, AC Ajaccio)
    Jacques Salze (f.c, QRM)
    Marc-Aurèle Caillard (f.c)
    Ludovic Genest (f.c, Andrézieux)
    Mamadou Thiam (r.p, Dijon)
    Dorian Caddy (r.p, Nice)

    Havre AC
    Arrivées
    Bevic Moussiti-Oko (f.c, Dunkerque)
    Mana Dembélé (r.p, Laval)
    Dylan Louiserre (r.p, Avranches)
    Oumar Sissoko (f.c, Orléans)
    Amos Youga (t.d, Gazélec)
    Départs
    Sébastien Salles-Lamonge (r.p, Rennes)
    Fabien Farnolle (t.d, Matalyaspor)
    Steeven Fortes (f.c, Toulouse)

     RC Lens
    Arrivées
    Mouaad Madri (t.d, AC Ajaccio)
    Simon Banza (r.p, Béziers)
    Aristote Madiani (r.p, Paris FC)
    Départs
    Mathias Autret (f.c, Brest)
    Daniel Oparé (r.p, Augsbourg)
    Kermit Erasmus (r.p, Rennes)
    Karim Hafez (r.p, Lierse)
    Anthony Scaramozzino (f.c)
    Akim Zedadka (f.c)
    Kenny Lala (f.c, Strasbourg)
    Benjamin Bourigeaud (t.d, Rennes)
    Abdoul Ba (f.c, Auxerre)
    Nadjib Baouia (f.c, Cholet)

      FC Lorient
    Arrivées
    Mickaël Landreau (ent.)
    Denis Bouanga (r.p, Tours)
    Faïz Selemani (r.p, Tours)
    Valentin Lavigne (r.p, Brest)
    Marvin Gakpa (r.p, ACA)
    Lindsay Rose (r.p, Bastia)
    Départs
    Bernard Casoni (ent.)
    Alexandre Lavenant (Vannes)

     AS Nancy-Lorraine
    Départs
    Alou Diarra (f.c)
    Issiar Dia (f.c)
    Loïc Puyo (f.c)
    Youssef Aït Bennasser (r.p, Monaco)
    Faitout Maouassa (t.d, Rennes)

      Nîmes Olympique
    Arrivées
    Umut Bozok (t.d, Consolat)
    Pierrick Valdivia (f.c, Saint-Trond)
    Départs
    Anthony Marin (f.c, AC Ajaccio)
    Gaël Angoula (f.c)
    Karim Aït-Fana (f.c)
    Florian Fabre (f.c)
    Ousmane Cissokho (f.c)
    Christian Kouakou (r.p, Caen)
    Gauthier Gallon (t.d, Nîmes)
    Nasser Chamed(f.c)


    Chamois Niortais
    Arrivées
    Cyriaque Rivieyran (f.c, Clermont)
    Julien Dacosta (OM)
    Antoine Leauteay (r.p, Boulogne)
    Pedro Henrique Bueno (f.c, Béziers)
    Messaoud Bouardja (r.p, Wasquehal)
    Fernand Mayembo (r.p, Grenoble)
    Départs
    Tristan Lahaye (f.c)
    Daouda Bassock (f.c)
    Steven Da Veiga (f.c)
    Adrian Dabasse (p, Les Herbiers)
    Zakaria Grich (p. Dunkerque)
    Fernand Mayembo (r.c)
    Messaoud Bouardja (p. Wasquehal)

       US Orléans
    Arrivées
    Adrien Monfray (f.c, Laval)
    Gaëtan Perrin (p, Lyon)
    Maxime d'Arpino (p, Lyon)
    Mohamed Slim Ben Othman (f.c, Lokomotiv Gorna)
    Gauthier Gallon (t.d, Nîmes)
    Départs
    Joël Sami (f.c, Ratchaburi Mitr Phol)
    Khaled Ayari (f.c)
    Essaïd Belkalem (f.c)
    Kevin Dupuis (f.c)
    Sébastien Mpeck-Makendi (f.c)
    Mickaël Barreto (t.d, Auxerre)
    Oumar Sissoko (f.c, HAC)

    Quevilly-Rouen Métro.
    Arrivées
    Jonathan Clauss (f.c, Avranches)
    Jacques Salze (f.c, Clermont)
    Ange-Freddy Pluamin (t.d, Sedan)
    Joan Hartock (f.c, Brest)
    Michel Ramon (t.d, Béziers)
    Départs
    Medhy Guezoui (f.c, VAFC)
    Basilio (f.c)
    Maury (r.p, Dijon)
    Morris (f.c)
    Sanson (f.c)
    Jean-Etienne (f.c)
    Achanbar (f.c)

    Stade de Reims
    Arrivées
    Jordan Siebatcheu (r.p, Châteauroux)
    Hassane Kamara (r.p, Créteil)
    Patrick Bahanack (Nkufo Sports Academy)
    Xavier Chavalerin (f.c, Red Star)
    Départs
    Michel Der Zakarian (ent., Montpellier)
    Ibrahima Baldé (f.c)
    Frédéric Bulot (f.c)
    Gaëtan Charbonnier (f.c)
    Odaïr Fortes (f.c)
    Alexis Peuget (f.c)
    Atila Turan (f.c)
    Anthony Weber (f.c, Brest)
    Hamari Traoré (t.d, Rennes)

    FC Sochaux-Montbéliard
    Arrivées
    Peter Zeidler (ent.)
    Martin François (r.p, Belfort)
    Nicolas Senzemba (r.p, Pau)
    Départs
    Albert Cartier (ent.)
    Matheus Vivian (f.c)
    Johann Ramaré (f.c, VAFC)
    Marco Ilaimaharitra (f.c)
    Christopher Dilo (f.c)
    Goran Karanovic (r.p, Angers)
    Franck Honorat (r.p, Nice)
    Ibrahima Konaté (Leipzig, libre)

    Tours FC
    Arrivées
    Hameur Bouazza (f.c, Etoile Sahel)
    Romain Bayard (t.d, Laval)
    Départs
    Denis Bouanga (r.p, Lorient)
    Faïz Selemani (r.p, Lorient)
    Ismaël Bennacer (r.p, Arsenal)

      Valenciennes FC
    Arrivées
    Medhy Guezoui (f.c, Quevilly-Rouen)
    Laurent Dos Santos (Strasbourg, f.c)
    Johann Ramaré (f.c, Sochaux)
    Lebo Mothiba (p, Lille)
    Jordan Pierre-Charles (t.d, AC Ajaccio)
    Tony Mauricio (f.c, Boulogne-sur-Mer)
    Départs
    Lebo Mothiba (r.p, Lille)
    Baptiste Aloé (r.p, OM)
    Adrien Tameze (t.d, Nice)
    Abdoul-Aziz Kaboré (t.d, Boulogne)
    Moussa Niakhaté (t.d, Metz)

    t.d = transfert définitif ; f.c = fin de contrat ; p. = prêt ; r.p = retour de prêt

    Admin
    Admin

    Messages : 1262
    Date d'inscription : 08/11/2016

    Re: LA DOMINO'S LIGUE 2 - SAISON 2017-2018

    Message par Admin le Mar 27 Juin - 13:50

    Ligue 2  Les «pré-barrages» sont-ils une bonne idée pour la L2 ?

    Lancé dans un mois, le 28 juillet, le Championnat de L2 se terminera par des «pré-barrages» qualificatifs pour le barrage de promotion/relégation face au 18e de L1. Dommage que ces play-offs ne concernent que les 3e, 4e et 5e, regrettent les économistes du sport Luc Arrondel et Richard Duhautois. Tribune.

    «Lors de la présentation de son plan stratégique pour 2017-2022, la LFP, par la voix de son directeur général exécutif, Didier Quillot, a proposé la création d'un pré-barrage en Ligue 2. Le Conseil d'administration de la LFP a entériné ce système de play-offs dès la saison 2017-2018 pour les clubs qui finiront la saison 3e, 4e et 5e. Selon le format retenu, le cinquième affrontera d'abord le quatrième chez celui-ci, puis le vainqueur de cette confrontation jouera contre le troisième (sur le terrain de ce dernier) ; enfin, le vainqueur de cette dernière rencontre sera opposé au 18e de Ligue 1 en barrage de promotion/relégation.
    Il s'agit d'une sorte de mini play-offs du ventre mou supérieur de la L2. Cette réforme s'inscrit dans le prolongement du retour cette saison du barrage entre le 18e de L1 et le 3e de L2. L'objectif annoncé est d'éviter les matches sans enjeu de fin de saison de sorte que «sur les dernières journées de Championnat, toutes les équipes jusqu'à la 12e place aient un truc à gagner». Et de ce fait, espère la Ligue, l'intérêt du public pour la compétition devrait croître, la fréquentation des stades et les audiences TV augmenter. Mais cette hypothèse est-elle vérifiée empiriquement ? Que nous en dit l'économie du sport ?

    «Demande» des supporters et «équilibre compétitif»
    L'incertitude du résultat est une notion centrale en économie du sport. L'idée est que les Championnats ou les compétitions déséquilibrés ont un effet négatif sur la «demande» des supporters, entrainant une baisse de la fréquentation des stades et du nombre de téléspectateurs, et en conséquence, une baisse de revenus pour les ligues, les clubs et les joueurs. Cette notion d'équilibre des compétitions est connue sous le nom d'«équilibre compétitif».
    Dans le sport et le football en particulier, on peut distinguer plusieurs types d'incertitude : l'incertitude du résultat au niveau d'un match, l'incertitude sur le vainqueur du Championnat une année donnée et encore l'incertitude de plus long terme, lorsqu'une équipe domine le Championnat pendant plusieurs saisons, comme cela a été le cas en France avec le PSG et Lyon ces dernières décennies. Les deux derniers types d'incertitude sont les plus importants pour déterminer l'équilibre compétitif, le premier étant conjoncturel et quasiment sans effet sur la demande globale. Mais, dans le cas du football, l'incertitude peut concerner aussi les places qualificatives pour les compétitions européennes ou la montée dans le Championnat supérieur et à l'autre extrémité, les places concernant la relégation dans le Championnat de niveau inférieur. Et ce sont ces mouvements montées-descentes qui nous intéressent ici.
    Si certains auteurs ont montré que l'équilibre compétitif avait un effet sur la demande pour les sports nord-américains, très peu d'entre eux ont montré qu'il avait un effet sur la consommation de football en Europe. D'ailleurs, il suffit de mettre en relation l'affluence au stade et le nombre de vainqueurs des vingt dernières saisons dans les cinq grands Championnats européens pour observer que ce n'est pas l'incertitude du résultat des compétitions qui détermine la demande de football, sport largement incertain par nature (c'est son charme !).

    En NHL, 40% seulement des premiers de la saison régulière gagnent aussi les play-offs
    Sans rentrer dans le détail, l'équilibre compétitif est plus important en Amérique du Nord du fait du fonctionnement des ligues. Le fonctionnement des ligues américaines, fermées (sans promotion/relégation), en concurrence avec d'autres ligues et avec des play-offs (après la saison régulière), se distinguent des ligues ouvertes européennes. D'une part, même si elles sont hiérarchisées (la MLS est considérée au-dessus de la NASL), les ligues américaines peuvent se concurrencer les unes les autres. On le voit notamment en cas de «lock-out» - ces grèves qui paralysent les saisons lorsque les propriétaires de franchises et les joueurs ne sont pas d'accord pour se partager le gâteau – qui détourne une partie du public vers d'autres ligues. D'autre part, il y a les play-offs et c'est ce qui nous intéresse aujourd'hui. Quel rôle jouent-ils sur l'attrait du public ?
    Jouer des play-offs, c'est remettre les compteurs à zéro après la saison régulière. Ainsi, le vainqueur de la saison régulière n'est pas sûr de gagner les play-offs. Une étude a montré que seulement un peu plus de 40 % des équipes nord-américaines de hockey sur glace ayant gagné la saison régulière gagnent les play-offs. Une expérience effectuée en première division de hockey sur glace en République tchèque (Extraliga) a conclu que l'ajout de play-offs diminuait la probabilité que l'équipe la plus forte remporte le Championnat. Dans les sports collectifs professionnels, on sait que la masse salariale a un effet sur la performance des équipes. Une étude sur la ligue principale de hockey sur glace en Amérique du Nord (NHL) montre qu'en isolant les play-offs, la masse salariale joue un rôle beaucoup plus faible que pendant la saison régulière.
    Pourquoi pas quatre voire six équipes ?
    En Amérique du Nord, le football américain, le basket, le hockey, le baseball et le football (soccer) n'ont pas le même système de play-offs. Evidemment, les types de play-offs proposés ont un effet différent sur l'incertitude. La NHL et la NBA ont un système qui qualifie plus de 50% des équipes de la saison régulière, 16 sur 30. La MLB et la NFL ont un système qui récompense une part moins importante d'équipes : respectivement 10 sur 30 et 12 sur 32. Pour la MLS, le nombre d'équipes qualifiées est aujourd'hui de 10 sur 20. Le nombre de qualifiés est important pour plusieurs raisons : si le nombre est trop faible, la fin de la saison régulière est monotone car de nombreuses équipes n'ont plus rien à gagner et, comme on l'a souligné, la hiérarchie entre les équipes ne peut pas être bouleversée ; si, à l'inverse, le nombre d'équipes qualifiées est trop important, les fans ont tendance à ne s'intéresser qu'aux play-offs...
    Si un des objectifs de la LFP pour l'introduction des play-offs est de maintenir du suspense jusqu'à la fin de la saison régulière (éviter le ventre mou), on peut se demander si la formule adoptée par la LFP pour la saison 2017-2018 qui concerne uniquement les 3e, 4e et 5e est la meilleure. Une version s'inspirant des pré-barrages existant dans le Top 14, avec la participation de quatre équipes (du 3e au 6e), voire une adaptation des play-offs du basket ou du volley, avec six équipes (au lieu de huit) concernées (du 3e au 8e), serait sans doute plus à même de répondre aux objectifs de maintien du suspense et de gain économique pour la L2. Mais il est vrai que la saison est déjà longue...»


    Source : France Football

    Admin
    Admin

    Messages : 1262
    Date d'inscription : 08/11/2016

    Re: LA DOMINO'S LIGUE 2 - SAISON 2017-2018

    Message par Admin le Ven 30 Juin - 7:48

    Une réduction des droits télé pour les clubs aux tribunes vides en Ligue 2 ?

    La Ligue de Football Professionnel travaille activement à l’amélioration de l’image des championnats de France de football de Ligue 2 et de Ligue 1. Dans ce cadre, le directeur général de la LFP Didier Quillot aurait confié, d’après le journal L’Equipe, envisager une sanction financière contre les clubs qui ne rempliraient pas la ou les tribunes situées face aux caméras de télévision lors des retransmissions.
    C’est une mesure qui a déjà été appliquée en Espagne, et le remplissage des tribunes face caméra permettrait d’augmenter encore plus la qualité du produit pour des droits télévisuels plus importants. La sanction pourrait donc être prélevée directement sur les droits télé via la licence club, mais pas avant la saison 2018-2019.


    Admin
    Admin

    Messages : 1262
    Date d'inscription : 08/11/2016

    Re: LA DOMINO'S LIGUE 2 - SAISON 2017-2018

    Message par Admin le Ven 7 Juil - 15:41

    Ligue 2 Les effectifs de Ligue 2 ont assez peu bougé…

    Alors que les premières séries de matchs amicaux se finissent, chaque club travaille encore les contours de son effectif. Entre calme plat forcé pour certains, ou mouvements allant de l’ajustement au chamboulement pour d’autres. Dans trois  semaines, ce sera le coup d’envoi du championnat. Si certaines équipes ont déjà bien avancé dans leur mercato, d’autres comme Nancy ont vécu une intersaison beaucoup plus calme jusque-là. La tendance générale reste quand même à la stabilité des effectifs qui ont dans l'ensemble assez peu bougé à l'image des crocodiles nîmois qui ont gardé leur ossature et leurs meilleurs cadres et titulaires (Alioui, Briançon, Harek, Savanier, Ripart, Thioub, Alakouch ...)
    Le point club par club après quatre semaine de mercato, le point sur le mercato Ligue 2


    Pour rappel, le mercato 2017-2018 s’est ouvert le vendredi 9 juin et  fermera ses portes le jeudi 31 août 2017. Les clubs ont plusieurs types de transactions pour recruter un joueur : un achat, un prêt avec option d’achat, un prêt sans option d’achat, un retour de prêt.                                
    Les clubs doivent veiller à respecter le fair-play financier. Pour cela il faut respecter quatre règles : la possibilité financière pour le club de pouvoir continuer à exercer son activité, l’absence de fonds propres négatifs, l’équilibre financier, l’absence de dettes envers d’autres clubs, ses propres joueurs ou encore le trésor public. Chaque club devra s’expliquer si sa masse salariale dépasse 70 % de son budget.


    Vingt clubs de Ligue 2 plus ou moins actifs…

    AC Ajaccio : Voilà une situation bien paradoxale puisque l’ACA, rétrogradé par la DNCG en National 1, a été l’un des clubs les plus actifs sur le marché des transferts : le coach Olivier Pantaloni a obtenu les signatures de Cédric Avinel, Mathieu Coutadeur, Anthony Marin, Yoane Wissa, Jérôme Hergaultadé et Ghislain Gimbert.

    Gazélec Ajaccio : Décidément, Ajaccio est une destination qui plaît en ce mois de juin. Le Gazélec a déjà recruté Grégory Puel, Romain Armand,Damien Dumont, Julien Anziani Maxime Cassara, David Gomis, Alexis Araujo, Ousseynou Ba et Fousseni Diabaté et l’ancien Montpelliérain Joris Marveaux. Le nouveau coach Albert Cartier a aussi mis à l’essai un certain Steven… Ribéry, frère de la star du Bayern. Autre joueur ciblé : l’attaquant de Strasbourg Jérémy Blayac.

    Auxerre : Avec un nouveau président (Francis Graille) et un nouvel entraîneur (Francis Gillot), l’AJA est en pleine mutation. Ce qui ne l’empêche pas d’avoir déjà enrôlé 6 joueurs : Jordan Adéoti, Mickaël Barreto, Abdoul Ba, Bendjaloud Youssouf, Pape Sané, Hamza Sakhti.

    Bastia : On parle d’un éventuel retour de Palmieri et puis c’est tout ou presque (Julien Benhaïm)… Le Sporting qui a recruté un nouveau coach, Réginald Ray était surtout occupé ces derniers jours à monter un dossier pour convaincre en appel la DNCG de revenir sur la relégation administrative des Corses en National 1.

    Bourg-en-Bresse : Les Bressans connaissent un mercato relativement calme jusque-là. Ils espèrent toutefois avoir réussi un joli coup avec le recrutement d’Adama Sarr, auteur de 23 buts en National avec les Herbiers, en plus du gardien Gaëtan Deneuve (Fréjus).

    Brest : En fin de contrat à Lens, Mathias Autret revient à Brest, qui a aussi fait signer le Rémois Anthony Weber et le gardien de l'OM Julien Fabri. Le club breton s’intéresse également à l’ex-Nancéien Loïc Puyo.

    Châteauroux : Après avoir changé d’entraîneur (Jean-Luc Vasseur à la place de Michel Estevan, limogé pour des paris illégaux), le promu attend son heure sur le marché des transferts (seul recrue Siddy Sarr).

    Clermont : L’effectif auvergnat est en reconstruction. À tel point que l’entraîneuse Corinne Diacre a fait cette déclaration  : « On a une dizaine de joueurs à trouver. » 7 sont déjà arrivés, Nicolas Gavory (Béziers), Jérôme Phojo ( Les Herbiers), Manuel Pérez (Brest),David Douline ( Le Puy), Paul Bernardoni (p. Bordeaux), Férébory Doré (p. Angers)  et Alassane N'Diaye ( Al Taawon)

    Le Havre : Le feuilleton Ferlan Mendy, courtisé par de grosses écuries de L1, est terminé avec son départ à Lyon de son latéral gauche. Les Havrais ont trouvé un gardien (l’ancien Messin Sissoko, en provenance d’Orléans) et ont enregistré la signature de l’athlétique Amos Youga (Ajaccio), de l'attaquant lyonnais Mateta en prêt. En attaque, une page se tourne avec le départ de Gimbert et de l’avant-centre Mathieu Duhamel : à bientôt 33 ans, ce dernier est en passe de trouver un accord pour résilier son contrat.

    Lens : Lala, Autret et Abdoul Ba sont partis, de même que Bourigeaud vendu 4 M€ à Rennes. Duverne, Bostock et Zoubir intéressent également pas mal de monde. Mais le Lens promet de rester ambitieux, avec l’arrivée de cinq recrues dans les semaines à venir. L’ex-Nancéien Alou Diarra fait apparemment partie des pistes envisagées. Ont déjà signé : Mouaad Madri (AC Ajaccio) et   Alvaro Lemos (p, Celta Vigo)

    Lorient : le nouvel entraîneur Mickaël Landreau attend de voir sur qui il pourra vraiment compter. Des attaquants comme Waris ou l’ex-Nancéien Moukandjo n’ont pas spécialement envie d’œuvrer en L2.  Felipe Saad (Strasbourg) vient de signer
     
    Nancy : Toujours pas de recrue . Faitout Maouassa a été vendu plus de 7 M€ à Rennes , qui pourrait prêter à Nancy son milieu Adrien Hunou. En fin de contrat, Alou Diarra, Loïc Puyo et le troisième gardien Alexandre Menay n’ont pas été conservés, alors qu’Issiar Dia a décidé d’aller voir ailleurs. Le cas de Youssouf Hadji est différent. Rien n’a été proposé jusque-là au deuxième meilleur buteur de l’histoire du club, âgé de 37 ans… Mais en fonction de ce qui va se passer d’ici la fin du mercato, l’idée de prolonger Hadji pourrait faire son chemin. Le défenseur uruguayen Erick Cabaco, prêté par le Nacional la saison dernière, pourrait revenir sous forme d’un nouveau prêt. Si c’est le cas, il ne reverra pas le Monégasque Youssef Aït Bennasser, parti tenter sa chance ailleurs. Bref, avant la reprise, mardi en Forêt de Haye, Nancy s’oriente vers un défi loin d’être évident après une descente : faire du neuf avec du vieux. Autrement dit rebondir avec une majorité de joueurs déjà présents la saison précédente en L1.

    Nîmes : Après un beau parcours l’an dernier en L2, Nîmes aura un rôle intéressant à jouer dans le prochain championnat. Les Crocodiles attendent beaucoup du jeune buteur franco-turc Umut Bozok, recruté à Marseille-Consolat. Ils ont par ailleurs attiré l’ancien milieu de Lens Pierrick Valdivia, à Saint-Trond l’année passée, en attendant un milieux offensif gauche et un défenseur axial à minima.

    Niort :  Les Chamois avaient ciblé des joueurs et sont parvenus à les enrôler rapidement (Rivieran, Hentique Bueno, Leauyet, Dacosta). Niort s’est même permis le luxe d’un petit coup de pub, lançant une opération pour recruter Ibrahimovic, actuellement blessé ! Impossible, bien sûr, mais marrant.

    Orléans : Sauvé lors du barrage face au Paris FC, l'US Orléans est le club de Ligue 2 est le plus actif sur le marché des transferts en venant d'officialiser sa 13e recrue estivale avec le défenseur Havrais Louvion  (et dont 2 crocos, Gallon et Cissokho), après avoir recuté notamment Mohamed Slim Ben Othman ( Lokomotiv Gorna) et Abraham Guié Guié (Limassol)  :  rien que ça !

    Quevilly-Rouen : Le promu fait son marché avec des moyens limités, mais il a déjà convaincu Salze, mais aussi Gapka (Lorient) et Caddy (Nice) et l’ex-gardien brestois Hartock. Surtout, Quevilly-Rouen a trouvé un stade de repli, en attendant de mettre aux normes Robert-Diochon. Ses cinq premiers matches à domicile se joueront au Mans.

    Reims : Les Champenois ont enregistré la signature de Xavier Chavalerin (ex-Red Star) après celle du Camerounais Patrick Bahanack et ont recruté aussi Yunis Abdelhamid (Dijon) et Youssouf Koné (Lille)  . Il faut encore s’attendre à pas mal de mouvements, notamment dans le sens des départs.
    Sochaux : Premier club de L2 à avoir repris l’entraînement, le 15 juin, Sochaux se montre en revanche moins pressé sur le marché des transferts à part l'arrivée d' El Hadji Ba (libre). Le nouveau coach allemand Peter Zeidler est loin d’avoir son effectif arrêté. Il y aura encore des départs et plusieurs arrivées.

    Tours : Auteur d’une excellente saison avec le Red Star en 2015-2016, avant de tenter sa chance à l’Étoile du Sahel en Tunisie, Hameur Bouazza revient en L2. Il s’est engagé  avec Tours.
    Valenciennes : Tamèze, formé à l’ASNL, a signé à Nice pour un 1 M€. Niakhaté a dit oui au FC Metz et Nuno Da Costa à Strasbourg. Mais VA a aussi enregistré plusieurs recrues, dont l’ex-Sochalien Ramaré. l'attaquant Medhy Guezoui (Quevilly-Rouen), et Laurent Dos Santos (Strasbourg)

    Admin
    Admin

    Messages : 1262
    Date d'inscription : 08/11/2016

    Re: LA DOMINO'S LIGUE 2 - SAISON 2017-2018

    Message par Admin le Lun 10 Juil - 13:24

    Mercato: premier bilan en Ligue 2 après un mois

    Le mercato estival a ouvert ses portes le 9 juin dernier, pour se refermer le 31 août prochain à minuit. Après un mois, MaLigue2 dresse un premier bilan pour les clubs de Ligue 2. Si certains se sont montrés hyperactifs, d’autres au contraire peinent encore à se lancer. Petit tour d’horizon.

    Ils dégainent beaucoup
    US Orléans (13 arrivées, 11 départs) : Maintenu de justesse la saison dernière après des barrages victorieux face au Paris FC, l’USO a décidé de lancer un nouveau cycle dans les grandes largesses. Un mélange d’expérience (Monfray), de jeunesse (Mutombo, Poha, Perrin, D’Arpino) et de joueurs issus de divisions inférieures (Bamba, Benkaïd…). Un pari assez risqué, puisque Didier Ollé-Nicolle va vite devoir trouver la bonne formule avec cet effectif new look.
    Quevilly-Rouen (10 arrivées, 8 départs) : Promu pour la première fois de son histoire en Ligue 2, l’entité Quevilly-Rouen Métropole ne veut pas prendre l’ascenseur direct pour revenir en N1. QRM a donc décidé de renforcer toutes les lignes, du gardien à l’attaquant. Un recrutement qui semble malin et cohérent pour la division avec des joueurs confirmés (Hartock) ou de belles promesses (Lefort, Gakpa, Clauss…). A voir comment le club normand va s’adapter à la perte de son meilleur buteur Guezoui parti à Valenciennes.
    Gazélec Ajaccio (10 arrivées, 7 départs) : Changement d’entraîneur cet été avec l’arrivée d’Albert Cartier, mais surtout changement de stratégie de recrutement. La saison dernière, le Gaz a empilé les noms connus de la Ligue 2. Cette fois, presque toutes les recrues ont tout à prouver dans la division. Une tactique payante ? Réponse fin mai.
    Clermont Foot (7 arrivées, 10 départs) : Pour sa 4e année à la tête du Clermont Foot, Corinne Diacre a décidé de lancer un nouveau cycle dans son effectif. Beaucoup de départs, et des arrivées en conséquence. Déjà 7 recrues confirmées, et trois joueurs sont encore à l’essai et pourraient séduire la coach auvergnate. Bonne nouvelle, le joueur majeur de cette formation, Rémy Dugimont, semble bien parti pour rester.
    Le Havre AC (6 arrivées, 9 départs) : Oswald Tanchot a repris un effectif qu’il n’avait pas bâti la saison dernière en cours de route. Il a eu le temps de cibler les manques et les besoins de son groupe. D’où un recrutement effectué assez rapidement. A noter les pertes de Farnolle ou Mendy notamment.
    Reims (6 arrivées, 9 départs) : Le Stade de Reims avait tablé sur une remontée immédiate avec Michel Der Zakarian sur le banc. Mission échouée pour le technicien, parti du côté de Montpellier en L1. L’ancien directeur du centre de formation David Guion a repris les rênes, et le club champenois va désormais plus se tourner vers les jeunes de son centre et de l’extérieur (Cafaro, Cakin…)
    Valenciennes (7 arrivées, 6 dépars) : Contrairement aux dernières années, Valenciennes a vite dégainé dans ce mercato, avec des recrues aux profils bien étudiés. La perte de joueurs majeurs comme Tamèze, Fulgini ou Da Costa devra être compensée par ces arrivées. On pense notamment à Mothiba ou Guezoui en attaque, dont on attend beaucoup.
    AC Ajaccio (6 arrivées, 8 départs) : Là aussi, Olivier Pantaloni veut entamer un nouveau cycle. Le recrutement ambitieux vise à donner plus de maturité à son groupe pour revenir disputer la première partie de tableau cette saison après trois ans à lutter pour le maintien.
    AJ Auxerre (7 arrivées, 13 départs) : L’arrivée de Francis Gillot montre que l’AJA ne souhaite plus revivre un cauchemar comme celui vécu la saison dernière (17e). Dans le sillage du coach expérimenté estampillé L1, des joueurs confirmés (Philippoteaux, Adéoti) et des belles révélations (Baretto, Youssouf). Beaucoup de départs pour dégraisser un effectif qui était trop large et pas assez armé qualitativement pour se mêler dans la lutte pour la montée.

    Ils sont sages

    Bourg (3 arrivés, 4 départs)
    Lorient (5 arrivées, 11 départs)
    Nîmes (3 arrivées, 7 départs)
    Niort (4 arrivées, 8 départs)
    Tours (3 arrivées, 7 départs)
    Pour ces clubs, la problématique est à peu près similaire : pas mal de joueurs s’en vont en fin de contrat ou quittent le navire en raison d’une relégation (Lorient). Pas mal de jeunes prêtés aussi dans les autres divisions afin de leur donner du temps de jeu. Un recrutement fait au coup par coup selon les opportunités, sans faire de folie.

    Ils sont endormis

    Bastia (1 arrivée, 8 départs) : La DNCG est passée par là. Le club corse doit vendre pour regagner sa place en Ligue 2. Ce qui freine forcément pour le moment l’arrivée de nouveaux joueurs. Seul Mimoun (ex-Créteil) s’est engagé sans savoir si le club resterait en L2 l’année prochaine.
    Brest (3 arrivées, 11 départs) : Le Stade Brestois a connu une véritable saignée cet été, avec la perte de la moitié de son équipe titulaire de la saison dernière. Mais pas facile de les remplacer. Le SB29 ne parvient pas à attirer suffisamment et souffre de la concurrence des autres clubs pour se renforcer.
    Châteauroux (2 arrivées, ?? départs) : On ne connaissait pas bien l’effectif castelroussin la saison dernière, donc difficile de cibler précisément le nombre de départs. Mais en terme, d’arrivées, c’est calme plat pour le moment. A noter quand même l’arrivée de Mouez Hassen dans les buts en prêt de Nice. Belle pioche !
    Lens (2 arrivées, 13 départs) : Le Racing a du mal à se mettre en route niveau achats. Hafez ne devrait pas revenir, alors qu’un attaquant croate devrait s’engager sous peu. Mais il manque encore du monde, notamment dans le secteur défensif avec deux latéraux au moins à trouver.
    Nancy (1 arrivée, 9 départs) : Pablo Correa voulait travailler avec un effectif plus restreint, c’est chose faite pour le moment vu la balance entre les arrivées et les départs. Mais le seul nouveau Laurent Abergel a montré de très belles choses l’année passée avec Ajaccio. Mieux vaut la qualité que la quantité.
    Sochaux (2 arrivées, 9 départs) : Le projet de Ledus est toujours aussi flou. Mais Peter Zeidler sur le banc apporte pour le moment un nouveau souffle positif. Reste à savoir s’il disposera d’un effectif suffisamment étoffé pour la reprise désormais.

    Admin
    Admin

    Messages : 1262
    Date d'inscription : 08/11/2016

    Re: LA DOMINO'S LIGUE 2 - SAISON 2017-2018

    Message par Admin le Mar 11 Juil - 8:32

    [Instances] Amiens reste en Ligue 1, Lorient et Lens en Ligue 2 !
    Fin du suspense : l’Amiens SC jouera bien en Ligue 1 la saison prochaine ! Plusieurs jours après son audition dans « l’affaire John Williams », l’Amiens SC écope d’une amende de 15 000 €, John Williams d’une amende de 1 500 € et voit sa licence d’agent sportif suspendue 4 ans.

    Ligue 2 DNCG : semaine décisive pour Ajaccio et Bastia
    La DNCG va étudier mardi et mercredi les dossiers en appel d'Ajaccio et Bastia, rétrogradés administrativement de Ligue 2 en National 1.


    Admin
    Admin

    Messages : 1262
    Date d'inscription : 08/11/2016

    Re: LA DOMINO'S LIGUE 2 - SAISON 2017-2018

    Message par Admin le Mer 12 Juil - 8:25

    DNCG : L’AC Ajaccio maintenu en Ligue 2 !

    Relégué en première instance en National 1 lors de sa première audition en juin, le club ajaccien vient, d’après les informations du journal Corse Matin, de valider sa présence en Ligue 2 pour la saison à venir. Cette décision condamne donc officiellement le Red Star à évoluer la saison prochaine en National 1.
    Le Paris FC reste lui en standby, en attendant la nouvelle décision de la DNCG ce mercredi lors de l’appel du SC Bastia, également relégué en première instance.

    Admin
    Admin

    Messages : 1262
    Date d'inscription : 08/11/2016

    Re: LA DOMINO'S LIGUE 2 - SAISON 2017-2018

    Message par Admin le Jeu 13 Juil - 9:58

    CONFIRMATION EN APPEL
    Sanction maintenue pour le SC Bastia, rétrogradé en National 1 !

    Bastia est bien relégué en National 1...
    Le Paris F.C. est officiellement repêché en Ligue 2

    SC Bastia en N1: quelles prochaines échéances pour le Sporting et le Paris FC ?
    Hier après-midi, la commission d’appel de la FFF a confirmé le premier avis de la DNCG du mois de juin, à savoir la rétrogradation du SC Bastia de Ligue 1 au National 1, sans passer par la case Ligue 2. Immédiatement, le club corse a communiqué sur le fait qu’il ferait appel de cette décision devant le CNOSF. L’appel de la dernière chance, en quelque sorte. Tout en sachant que l’avis du CNOSF n’est que consultatif.
    La FFF pourrait réétudier le dossier en cas d’avis positif du CNOSF, mais restera maître de sa décision. Du côté de la LFP, on devra alors se prononcer sur le remplacement du SC Bastia par le barragiste malheureux, le Paris FC. A condition que celui-ci puisse entre-temps satisfaire aux demandes de la DNCG pour une présence en Ligue 2, qui diffère de celle en National 1 où le club évoluait déjà l’an dernier…
    A quinze jours de la reprise du championnat de Ligue 2, l’incertitude est plus que jamais de mise sur la composition finale des 20 clubs qui participeront à la saison 2017-2018. Au vu de ces différentes échéances administratives, les choses vont devoir grandement s’accélérer pour être entérinées avant la dernière semaine de juillet, et la reprise programmée au 28.


    Admin
    Admin

    Messages : 1262
    Date d'inscription : 08/11/2016

    Re: LA DOMINO'S LIGUE 2 - SAISON 2017-2018

    Message par Admin le Lun 17 Juil - 7:14

    Mercato : pourquoi est-ce si compliqué pour les clubs de Ligue 2 ?
    Le mercato a débuté depuis plus d’un mois, et nombreux clubs de Ligue 2 sont encore susceptibles de voir des changements profonds dans leurs effectifs. Si certains ont déjà réalisé l’essentiel de leur marché, d’autres restent encore en attente de mouvements. C’est désormais une habitude pour les clubs de Ligue 2 : ils doivent surtout attendre que les gros clubs bougent pour pouvoir agir.
    En Ligue 2, peu de clubs ont la capacité financière pour réaliser des transferts payants. De ce fait, une fois le marché des joueurs libres effectué, il faut savoir s’armer de patience. L’obtention de prêts en provenance de Ligue 1 est difficilement réalisable avant la mi-juillet. Car chaque joueur membre d’un effectif de Ligue 1 va profiter de la préparation pour se montrer aux yeux du coach. En Ligue 1, on a vu pas mal de changements sur les bancs, cela réduit d’autant plus les départs. Sauf pour ceux qui font partie d’un « loft ». Mais ces joueurs sont, dans plus de 90% des cas, totalement inaccessibles au niveau salarial pour un club de Ligue 2. Impossible de rivaliser avec la Ligue 1 Ajoutez à cela la différence de notoriété entre les deux championnats, et l’équation devient très compliquée. Il faut bien avoir en tête que la grande majorité des joueurs (pour ne pas dire la totalité) privilégiera systématiquement la Ligue 1. Question de visibilité, de salaire aussi. Même en cours de saison, jouer chez le dernier de Ligue 1 reste plus intéressant médiatiquement que de jouer le haut de tableau Ligue 2. Si le collectif est défaillant, on peut toujours tirer son épingle du jeu individuellement en vue d’un futur transfert, pour rester en Ligue 1. Sachant cela, les directeurs sportifs de Ligue 2 doivent user de patience et séduction pour attirer les joueurs de l’échelon supérieur. Sans la force de l’argument financier. On valorise plutôt un projet, une reconversion, une philosophie tactique du coach… Au sein même du championnat de Ligue 2, les différences sont importantes entre les clubs. Cette année, on voit qu’un club comme l’AJ Auxerre, qui bénéficie d’une manne financière nouvelle, peut se montrer efficace en terme de choix et de rapidité. Et peut également se permettre de conserver ses meilleurs éléments. D’autres « gros » ont une marge de manœuvre plus limitée, du fait de leur forte masse salariale et des coûts annexes importants (centre de formation) : on pense à Lens, Reims, voire Le Havre qui investit actuellement beaucoup sur la formation. Avec un déficit de notoriété également par rapport à d’autres concurrents en Ligue 2. C’est le cas de Brest, qui souffre encore des précédents exercices et met du temps pour se reconstruire, malgré les bons coups mercato de l’an dernier. Comme le SB29, nombreux sont les clubs à devoir faire preuve d’inventivité, misant sur des joueurs libres ou des prêts. Voire des « coups » en provenance de divisions inférieures, pour un coût moindre et un taux de réussite assez intéressant ces dernières saisons. A ce petit « jeu », les Chamois Niortais ou le FBBP 01 ont fait leurs preuves.
    Au final, l’homogénéité sportive en Ligue 2 ralentit également quelque peu le marché des transferts. Les managers et coachs des « petits » clubs ne sont pas fermés aux départs de leurs meilleurs joueurs sous contrat, après une bonne saison. Mais pour aller chez un vrai « gros » du championnat ou rejoindre l’élite. L’ambition sportive de montée est de plus en plus présente, avec le nivellement du championnat et la mise en place du barrage, par exemple. A l’heure du mercato, on cherche aussi avant tout à ne pas s’affaiblir face à des potentiels concurrents directs et des clubs de même calibre. Sachant que la vérité du mercato n’est souvent prononcée qu’en cours de saison sportive, en fonction des résultats…

    Contenu sponsorisé

    Re: LA DOMINO'S LIGUE 2 - SAISON 2017-2018

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 17 Oct - 1:51