NO-crocos sans frontières

Forum d'information et d'échanges entre les supporters du Nîmes Olympique, quelque soit son lieu de résidence, afin de partager la passion pour ce club de football.


    Les crocos de la saison 2016-2017

    Partagez

    Admin
    Admin

    Messages : 1262
    Date d'inscription : 08/11/2016

    Re: Les crocos de la saison 2016-2017

    Message par Admin le Mar 2 Mai - 9:14

    Tégi SAVANIER parmi les présélectionnés pour le joueur du mois d’avril de Dominos' Ligue2 des trophées UNFP  !                                                      
     

    Ma Ligue 2 : votez pour le joueur du mois d’avril !                        
    Mai débute par la fête du travail, mais MaLigue2 vous met à contribution pour attribuer le titre honorifique de meilleur joueur du mois d’avril en Ligue 2 ! Comme d’habitude, les six rédacteurs ont choisi leur trio, et les trois joueurs les plus souvent cités sont désormais soumis à vos votes. Sans plus attendre, voici donc les trois nommés pour avril 2017 :
    2016-2017 : quel est le meilleur joueur d'avril ?
    • Denis Bouanga (Tours)
    • Téji Savanier (Nîmes)
    • Yoann Court (GFC Ajaccio)
    Téji Savanier – Milieu – Nîmes                      
    Privé de son meilleur buteur Rachid Alioui depuis quelques semaines et jusqu’en fin de saison pour cause de blessure, le Nîmes Olympique a trouvé d’autres armes pour se mêler à la lutte pour l’accession en Ligue 1. Et notamment les coups de pied arrêtés, chasse gardée de Téji Savanier. Meilleur passeur de la division (11 offrandes), le milieu de terrain a également une nouvelle influence dans le jeu de son équipe et à la finition, comme son doublé décisif contre Orléans (2-0, J33) l’a prouvé. Avec deux buts et deux passes décisives en avril, Savanier prend place dans notre trio soumis à vos votes.

    Admin
    Admin

    Messages : 1262
    Date d'inscription : 08/11/2016

    Re: Les crocos de la saison 2016-2017

    Message par Admin le Mer 3 Mai - 9:36

    Le prêt sans couac de Christian Kouakou à Nîmes

    Recruté en janvier 2016 par le SM Caen, Christian Kouakou a été prêté avec option d'achat cette saison à Nîmes. L'attaquan ivoirien, peu utilisé en Normandie (6 match, 1 but), a retrouvé du temps de jeu et le chemin des filets en Ligue 2 (8 buts en 21 titularisations).
    Prêté par le SM Caen, Christian Kouakou espère connaître la montée en Ligue 1 sous le maillot de Nîmes. A trois journées de la fin, les footballeurs gardois sont à deux points du podium et d'un possible barrage face au 18e de Ligue 1 qui n'est autre.. que le club normand. L'attaquant caennais a répondu aux questions de France Bleue avant le match face à Auxerre (0-1).

    (La montée) "J'y crois depuis que je suis arrivé ici, depuis le premier jour"
    Vous croyez à la montée de Nîmes?
    J'y crois depuis que je suis arrivé ici, depuis le premier jour. Vous pouvez même demander au directeur sportif Laurent Boissier. Je lui ai dit on peut monter. Il m'a dit non. Je lui ai dit : "Si. On peut monter." On n'a pas lâcher. C'est un groupe qui travaille depuis le début de la saison, qui fait la fierté du coach, des dirigeants et en même temps de cette ville de Nîmes.
    Vous avez senti en arrivant que ce groupe pouvait monter?
    Oui parce que voilà, il n'y a pas de noms et tout le monde travaille dans le même but. Ça fait plaisir.
    "Je pense encore faire mieux et puis cette équipe est faîte pour moi"
    D'un point de vue personnel, cela fait partie de vos meilleures saisons avec huit buts. Vous pensiez faire aussi bien?
    Oui, je pensais faire ça. Je pensais même... je pense encore toujours faire mieux et puis cette équipe est faîte pour moi. Aujourd'hui je suis content même si j'ai eu ma blessure qui est arrivée dans le mois de décembre qui m'a lâché début février. Je pense que je peux faire mieux mais je suis satisfait de ce que je fais et de ce que j'apporte aussi à cette équipe.
    Dans votre carrière, vous voyez Nîmes comme un tremplin ou vous avez de la continuité ici?
    Un tremplin entre guillemet mais voilà c'est une belle ville. Je suis bien ici. Comme je le disais en début de saison, Il n'y a pas de noms dans ce vestiaire. Tout le monde se respecte et c'est ce qui nous fait avancer. Si l'aventure doit continuer...
    "Cela me manquerait de quitter ce vestiaire"
    ... vous seriez triste de quitter ce vestiaire?
    Oui. cela me manquerait de quitter ce vestiaire. Si l'aventure doit continuer, Dieu seul sait, je continuerais cette aventure avec cette belle équipe.
    "Aujourd'hui de rester en Ligue 2 et progresser dans un environnement sain fera plaisir"
    Vous avez envie de rester là quand même?
    J'ai bien envie. Depuis que je suis arrivé, oui, c'est ce que je dis aux dirigeants. Mon choix aujourd'hui ce n'est pas parce que voilà Caen c'est la Ligue 1... mais aujourd'hui de rester en Ligue 2 et progresser dans un environnement sain me fera plaisir.
    La Normandie ne lui manque pas
    Est-ce que votre avenir est lié à la montée en Ligue 1?
    Mon avenir, c'est trop dire. Aujourd'hui moi je veux apporter ma pièce à cette édifice. Monter en Ligue 1 ça me fera plaisir et fera plaisir à cette équipe et à cette belle ville.
    Vous êtes encore lié à Caen? La Normandie ne vous manque pas?
    Non.
    "A Caen j'aurai la Ligue 1 mais sauf si j'ai une belle aventure ici avec Nîmes"
    Caen vous avait permis de jouer en Ligue 1. Vous aviez marqué un joli but (face à Monaco). La Ligue 1 pourrait être un objectif et vous l'auriez à Caen?
    Oui à Caen je l'aurais mais sauf si j'ai une belle aventure ici avec Nîmes. On peut monter. C'est à nous maintenant de mettre toutes les forces de notre côté et de jouer cette montée jusqu'à l'obtenir.
    "Ce n'est plus à moi de décider. Ça sera aux dirigeants mais voilà je suis lié à Caen"
    Et si Nîmes ne l'obtient pas, vous n'auriez pas envie de vous dire "je veux jouer en Ligue 1 maintenant"?
    Ce n'est plus à moi de décider. Ça sera aux dirigeants mais voilà je suis lié à Caen. Si on pense que je veux jusqu'en fin de saison, je me contenterai de revenir à Caen.
    Parce que vous savez aujourd'hui que vous avez le niveau pour jouer en Ligue 1? Vous l'avez prouvé?
    Oui, j'ai le niveau.
    S'imposer à Caen la saison prochain? "Dieu seul le sait. Là en ce moment ma priorité reste Nîmes."
    Vous pourriez vous imposer à Caen la saison prochaine?
    Dieu seul le sait. Là en ce moment ma priorité reste Nîmes.

    Admin
    Admin

    Messages : 1262
    Date d'inscription : 08/11/2016

    Re: Les crocos de la saison 2016-2017

    Message par Admin le Ven 19 Mai - 12:50

    Nîmes : les 24 héros d'une saison incroyable

    Renaud Ripart et Anthony Briançon présentent leurs coéquipiers, auteurs d'une saison exceptionnelle quoi qu'il arrive ce vendredi soir alors que Nîmes, toujours en lice pour la montée en L1, se déplace à Laval (20 h 30) lors de la 38e et dernière journée.

    Pour survivre à huit points de pénalité la saison passée, il fallait un groupe à la mentalité exceptionnelle. Pour se mêler à la lutte pour la montée cette année, aussi. Dans cet effectif croco, il y a de bons joueurs, et beaucoup de bons chambreurs. Anthony Briançon et Renaud Ripart, titulaires indiscutables et cadres de l'équipe, ne sont pas les derniers à “allumer” leurs coéquipiers. La preuve
    .

    • Gauthier Gallon. “Son surnom, c'est Jojo. C'est le plus apprêté de l'équipe avec Antho Marin. Il aime ses cheveux et le miroir. Et il ne s'arrête jamais de parler... Sinon, il a plein de qualités !”
    • Yan Marillat. “C'est Yaston. Un numéro, le plus fou du vestiaire. On se moque de sa voix, grave comme celle de Pallois, que Cazarre allume dans l'émission J + 1.”
    • Lucas Dias. “Lucas nous a épatés quand il a joué à Auxerre. Il a 17 ans et il avait fait preuve d'une sérénité exemplaire.”
    • Martin Sourzac. “Lui, on l'appelle Martins, Martin Matin ou Subasic. C'est le plus gentil du vestiaire. Une belle surprise, impliqué et qui ne rechigne jamais à faire du rab à la fin des séances.”
    • Fabien Garcia. “Fabi ou “col roulé”, car il en met souvent. Il était réservé au début, mais il s'est bien fondu dans le groupe lors du stage à Peralada. Il nous sort des expressions à la con du sud-ouest, d'où il est originaire.”
    • Gaël Angoula. “Lui, on le surnomme Jaja, Ennjimi (car il va devenir arbitre) ou la Quica, dans Narcos. C'est le plus gros chambreur, il ne s'arrête jamais. Un gagneur qui a beaucoup apporté au groupe par son expérience.”
    • Gaëtan Paquiez. “Gaëtte ou Jallet. Il donne tout, il a l'esprit d'équipe. Pour le groupe de jeunes que l'on est, il nous a montré la voie en devenant papa !”
    • Fethi Harek. “Pas de surnom. C'est notre guide, notre capitaine exemplaire sur le terrain et en dehors. L'avocat du vestiaire, qui règle les problèmes. Il a deux points faibles : ses tenues vestimentaires pas toujours adéquates et sa coupe de cheveux...”
    • Zié Diabaté. “Tonton Pat ou Diabaté officiel. Monsieur carton rouge, aussi. Il est dur sur le terrain, mais très doux en dehors. On peut partir à la guerre avec lui. À noter qu'il met souvent des marcels...”
    • Anthony Marin. “C'est Méhu, ça vient du film Les collègues. Le plus Marseillais du groupe, le beau gosse. Avec lui aussi, on va à la guerre. Même à l'entraînement, parfois, il découpe ! Toujours là pour rendre service. Le plus ponctuel du groupe avec Flo Fabre.”
    • Sofiane Alakouch. “C'est “So” ou le Chinois, qui envoie des piques avec ses petits yeux de Chinois. C'est le plus jeune, la pépite. Une sérénité et une technique incroyables. Il peut aller loin.”
    • Larry Azouni. “C'est le Dybala du Bled, version tunisienne ! Il pense qu'il lui ressemble. C'est un Marseillais, il est moqueur. Son protégé, c'est Théo Valls, qu'il a pris sous son aile. Ils partagent toujours la même chambre.”
    • Teji Savanier. “Couille, ou le gitan. Le plus technique et le plus superstitieux. Il fait une saison énorme. Par contre, si on pouvait se mobiliser pour lui acheter deux tip top (fixation pour protège-tibia, NDLR), ce serait super. Parce que ça fait des mois qu'il met les mêmes, il ne les lave pas et quand il les sort de son sac, ça empeste le vestiaire, c'est une infection !”
    • Flo Fabre. “Flo, c'est un super mec, un super état d'esprit, mais il faut faire attention, il vole les casquettes. Les conneries partent souvent de lui. C'est aussi le plus gourmand de l'équipe !”
    • Théo Valls. “La pulga (la puce, surnom de Messi, NDLR). Il paraît qu'il a du sang espagnol dans les veines. L'un des plus gros chambreurs, qui se met même à marquer...”
    • Nasser Chamed. “Nacho, ou M. flottante, car il a une frappe de balle incroyable. C'est celui que l'on entend le moins, mais il est adorable, et très apprécié. S'il ne réussit pas à Nîmes, il réussira ailleurs.”
    • Ousmane Cissokho. “Mamé, son 2e prénom, ou Oussou. On était content qu'il revienne. Toujours en train de rigoler, il ne râle jamais, c'est un calme. Et c'est le plus ponctuel du vestiaire, mais là, c'est ironique : il est toujours à la bourre !”
    • Rachid Alioui. “Racheton, le joueur le plus complet de l'équipe. On était dégoûté pour lui et pour nous qu'il se blesse. Il sait tout faire et c'est un bosseur, qui travaille souvent avant les séances. Timide au premier abord, mais il aime bien brancher. Il est bon public aussi.”
    • Karim Aït-Fana. “Rimka, c'est la technique, la sagesse et le savoir. Même s'il est de la Paillade, on l'écoute... Il revient petit à petit, mais ce n'est pas facile de retrouver son meilleur niveau après deux ans d'absence.”
    • Sada Thioub. ““Thioub-Thioub”, c'est un peu le bouc-émissaire des coaches, car il aime trop parler, il ne s'arrête jamais. C'est un déconneur, et le joueur le plus rapide de l'équipe. Si on a marqué beaucoup sur corner, c'est grâce à lui, qui les a provoqués.”
    • Christian Kouakou. “C'est “bébé”. Il rigole tout le temps à table. Il aime chanter, danser, c'est le plus fêtard. C'est un numéro !”
    • Slimane Sissoko. “Chucky, Chacal ou “le Phénix”. On l'imagine hautain et nonchalant mais quand on creuse, c'est un mec bien, qu'on a trop vite jugé. C'est un ambianceur, très musique et danse.”
    • Et Anthony Briançon par Ripart. “C'est Briatos. Un génie, un des meilleurs défenseurs de L2, mais avec des habitudes de vieux : il pêche, il chasse et il joue à la pétanque. En fait, c'est un vieux qui vit dans un corps de jeune.”
    • Et Renaud Ripart par Briançon. “Rino ou Ribs ou l'albinos. Le studieux du vestiaire, un bon Nîmois, adorable. Souvent critiqué, il a fait taire les gens. C'est un athlète, infatigable, la plus grosse VMA de l'effectif. Il n'a pas de rate. Il pourrait rentrer dans un mur tête baissée !”



    Admin
    Admin

    Messages : 1262
    Date d'inscription : 08/11/2016

    Re: Les crocos de la saison 2016-2017

    Message par Admin le Ven 2 Juin - 8:44


    Renaud Ripart « un goût d’inachevé »
    Après une saison bien chargée en émotions, les joueurs ont pu prendre des vacances bien méritées. Renaud Ripart a accepté d' accorder cette interview au site Fan du Nîmes Olympique.
    1- Salut Renaud, merci de nous accorder cette interview. On va commencer par une question de base, comment tu vas ?
    Bonjour à tous, tout va bien je profite du début de mes vacances pour me reposer un peu après une saison chargée.
    2- Que penses-tu de votre saison ?
    En début de saison si on nous avait dit que l’on finirai à 2 points de la montée en L1 on ne l’aurait certainement pas cru. Je pense donc qu’on a fait une super saison mais je ne suis pas surpris car on a groupe de qualité avec un super état d’esprit.
    3- Sportivement, qu’elle a été la révélation dans l’équipe cette année ?
    Pour moi cette année c’est Rachid Alioui, même si on savait tous que c’était un très bon joueur, il a affiché un niveau tout au long de la saison qui nous a tous impressionné je pense. C’est un des joueurs les plus complets que j’ai vu.
    4- Pour toi quel a été le point fort de l’équipe et à l’inverse son point faible ?
    Notre point fort sans hésitation ce fut notre état d’esprit, on a fait preuve de solidarité tout au long de la saison et même dans les moments difficiles on n'a rien lâché. A l’inverse notre point faible fut notre parcours à domicile je pense, c’est là qu’on a perdu le plus de points et au final on se rend compte qu’avec quelques victoires en plus à la maison la saison aurait été exceptionnelle.
    « On a un groupe avec un état d’esprit irréprochable. »
    5- Est-ce que tu te sens bien ici, envisages-tu de poursuivre un moment avec les Crocos ?
    Oui oui, bien sûr que je me sens bien ici, je suis nîmois et forcément j’ai tout mes repères ici. Il me reste encore 1 an de contrat, on verra ensuite ce qu’il arrivera mais je suis très bien à Nîmes pour l’instant.
    6- Comment était l’ambiance dans le vestiaire au cours de cette saison ?
    Comme je l’ai dit précédemment, on a un groupe avec un état d’esprit irréprochable, il n’y a que des bons mecs et l’ambiance dans le vestiaire est très bonne, ça rigole, ça chambre et ça rend les choses plus faciles sur le terrain.
    7- Quel a été pour toi le plus beau match de la saison ?
    Notre victoire à  Lens ! Parce qu’on fait un super match la bas et qu’on mérite amplement de gagner mais aussi parce que c’est le match qui nous a fait réaliser que l’on pouvait jouer le haut de tableau dans ce championnat.
    8- Si tu devais décrire le Nîmes Olympique en un mot, lequel ce serait ? Et pourquoi ?
    Combativité. C’est un club qui quoi qu’il se passe donnera toujours tout et ne lâche jamais rien. Depuis toujours c’est une des valeurs que le Nîmes Olympique prône.
    « Obligé d’avoir des regrets. »
    9- Le public à mis longtemps à venir, mais on a vécu deux matchs à quasi 15000 personnes, que penses-tu des supporters nîmois ?
    À Nîmes c’est souvent comme ça, dès qu’il y a de l’enjeu le public répond présent et vient en nombre. C’est un public de corrida, capable de pousser très fort et qui nous aide beaucoup durant les matchs.
    10- C’est une saison magnifique qui a été vécue. As-tu tout de même quelques regrets ?
    Quand tu regardes notre saison et tu te dis qu’il nous manque seulement 2 points pour monter t’es obligé d’avoir des regrets. Ce fut une super saison mais elle nous laisse quand même beaucoup de regrets et un goût d’inachevé.
    11- Pour toi, le NO 2017/2018 sera annoncé comme un candidat sérieux à la montée ou comme simple outsider ?
    Tout dépend de cette intersaison, il y a beaucoup de joueurs en fin de contrat, beaucoup de joueurs convoités donc forcément l’effectif risque d’être chamboulé et le recrutement sera très important pour fixer les objectifs.
    12- Qu’est-ce qui a manqué au NO pour réussir à accéder au « Graal » cette année ?
    Un poil de réussite, je pense notamment à l’égalisation de Tours à la 96′, c’est ce match où on peut avoir le plus de regrets…
    13- L’année dernière un maintien inespéré avec -8 points à la base, cette année le club se mêle à la montée, laquelle de ces deux saisons t’a procuré le plus d’émotions sur le terrain ?
    Les deux saisons on été formidables mais je pense que l’année dernière c’était encore plus d’émotions puisqu’on était condamnés en décembre et on revient de tellement loin. Cette saison même si elle est énorme aussi nous laisse un goût d’inachevé.
    14- Est-ce-que tu aurais une anecdote à nous raconter sur un de tes coéquipiers ?
    Aha j’en ai raconté tellement d’anecdotes que j’en ai plus en stock là, je vais les laisser tranquille pendant les vacances.
    « Notre point fort ce fut notre état d’esprit. »
    15- Bon, plus sérieusement, l’Équipe de France c’est pour quand ?
    À mon avis c’est pas pour tout de suite (rires).
    16- À chaque fois nous posons une question d’actualité. Toi, que penses-tu des barrages ?
    Forcément quand tu joues en L2 les barrages ça te complique encore plus la tâche pour monter en L1. Maintenant on s’aperçoit que dans beaucoup de pays ça existe et que cela nous permet d’assister à des matchs couperet donc pour le sport et le spectacle c’est une bonne chose.
    Merci d’avoir pris le temps de nous accorder ce petit moment. Bonnes vacances à toi et à la saison prochaine !
    Merci à toi à la saison prochaine !
    Fan du Nîmes Olympique remercie Renaud Ripart pour sa disponibilité et sa gentillesse, nous lui souhaitons pleins de bonnes choses.


    Admin
    Admin

    Messages : 1262
    Date d'inscription : 08/11/2016

    Re: Les crocos de la saison 2016-2017

    Message par Admin le Ven 2 Juin - 8:50

    https://twitter.com/hashtag/LeVestiaire?src=hash

    Voir l'interview de Gael ANGOULA dans le Vestiaire sur sa reconversion dans l'arbitrage : intéressant !

    Gaël Angoula raconte sa nouvelle reconversion d’arbitre
    Comme annoncé il y a quelques mois, Gaël Angoula met un terme à sa carrière de footballeur pour en débuter une toute autre. En fin de contrat avec le Nîmes Olympique, le défenseur a choisi de se lancer dans l’arbitrage via une formation accélérée proposée par la FFF pour les footballeurs professionnels. Réputé caractériel et sanguin, il explique son choix surprenant dans l’émission Le Vestiaire. L’ancien joueur de Bastia évoque sa reconversion et l’étonnement de ses partenaires :
    "J’ai eu beaucoup d’échos sur ce choix. C’est quelque chose qui m’a intéressé très rapidement. J’étais un joueur caractériel et j’ai été managé d’une manière par certains arbitres qui m’a donné envie m’essayer à l’arbitrage. Arrivé à Nîmes, j’ai été en contact avec Nicolas Rainville (arbitre de Ligue 1). On faisait des debriefs de ses matchs tous les lundis. J’ai franchi le cap en posant ma candidature et en mettant un terme à ma carrière de footballeur. J’ai un examen très important dans le courant du mot de juin"


    Contenu sponsorisé

    Re: Les crocos de la saison 2016-2017

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Sam 16 Déc - 19:52