NO-crocos sans frontières

Forum d'information et d'échanges entre les supporters du Nîmes Olympique, quelque soit son lieu de résidence, afin de partager la passion pour ce club de football.


    LES STRUCTURES DU NIMES OLYMPIQUE

    Partagez
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 2974
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    LES STRUCTURES DU NIMES OLYMPIQUE

    Message par Admin le Mer 21 Juin - 8:37

    La pelouse du stade des Costières se refait une beauté

    Les crocos reprennent l'entraînement ce mercredi 21 juin. Et la saison prochaine, ils espèrent bien évoluer sur un terrain de meilleure qualité que l'an passé

    Les joueurs du Nîmes Olympique reprennent le chemin de l'entraînement ce mercredi 21 juin. Et la saison prochaine, ils espèrent bien évoluer sur un terrain de meilleure qualité que la saison passée.
    En tout cas, la pelouse des Costières se refait une beauté. Il ne s'agit pas d'un changement complet du terrain de jeu des crocos, mais plutôt d'un lifting pour attaquer le prochain championnat de ligue 2 dans les meilleures conditions possibles.
    On se souvient que la saison passée, les Nîmois avaient évolué sur un terrain digne d'un champ de patates.
    Concrètement, les spécialistes ont effectué un "défeutrage", c'est à dire qu'ils ont retiré les mauvaises herbes ou encore les racines mortes. En s'accumulant tout au long de l'année, ces déchets finissent par créer une couche qui empêche la pelouse de respirer.
    Les jardiniers ont également effectué des carottages, c'est à dire des trous dans le sol, eux aussi destinés à aérer le terrain.
    Premier match de la saison aux Costières contre Reims, le 28 juillet
    Les travaux ont duré une semaine ; ils se sont achevés au tout début du mois de juin. Ils ont été confiés à la société Sport Méditerranée Entretien, basée à Toulon. Le responsable des travaux, Frédéric Vallauri assure qu'ils seront "très bénéfiques". Il ne reste plus maintenant qu'à arroser, laisser pousser et entretenir la pelouse.
    "Tout a été mis en œuvre pour que le terrain soit en bon état à la reprise du championnat. C'est l'outil de travail le plus important pour les footballeurs" explique, de son côté, le directeur sportif du Nîmes Olympique Laurent Boissier.
    Les crocos débuteront la saison aux Costières le vendredi 28 juillet face au Stade de Reims.

    France Bleu Gard Lozère
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 2974
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: LES STRUCTURES DU NIMES OLYMPIQUE

    Message par Admin le Mer 28 Juin - 14:30

    COMMUNICATION

    INTERVIEW : Jordan Isen, le community manager du Nîmes olympique


    Ces deux dernières semaines, vous avez pu découvrir une observation sur l’utilisation des réseaux sociaux par les clubs professionnels. À cette occasion, nous avons voulu donner la parole à l’acteur qui est au centre de toute cette animation sur le digital, le Community Manager. Rencontre avec Jordan, le CM du Nîmes Olympique.


    Salut Jordan, tu es donc le CM du club professionnel du Nîmes Olympique qui évolue en Ligue 2, peux-tu te présenter et nous en dire un peu plus sur tes missions au quotidien ?
    Bonjour, je m’appelle Jordan Isen, j’ai 23 ans, et je suis Chargé de Communication au Nîmes Olympique. Je suis arrivé à Nîmes en octobre 2015 après le dépôt de bilan de l’AC Arles-Avignon, club dans lequel je m’occupais déjà de la communication dans le cadre d’un contrat d’apprentissage.
    Je suis en charge de l’animation des réseaux sociaux du club, de son site internet, des relations avec les médias, de la panneautique LEDs et d’autres missions de ce type.

    Nous savons qu’un club a tout intérêt à être présent sur plusieurs réseaux. Sur quels réseaux sociaux communiques-tu dans ton club ?
    Le club est présent sur Facebook, Twitter, Instagram et dans une moindre mesure Snapchat. Comparé à certains clubs de Domino’s Ligue 2, nous possédons des communautés de petites tailles, mais c’est peut-être aussi ça qui fait la force du Nîmes Olympique sur les réseaux sociaux.

    Chaque réseau possède son propre langage, quelles stratégies adoptes-tu pour chacun d’entre eux ?
    Les informations publiées sur Facebook et Twitter sont les mêmes. C’est le style d’animation qui change d’un réseau social à l’autre. Facebook c’est plus un réseau généraliste, c’est de l’informatif pur.
    Le ton que l’on emploie sur Twitter est différent, et permet à nos supporters de leur proposer une expérience différente. On peut construire une vraie relation de proximité, la barrière Club – Supporters n’existe pas trop sur Twitter.
    Sur Instagram, on essaye de proposer aux supporters des photos inédites, des photos de coulisses (vestiaires, préparatifs …). Instagram a quand même des similitudes avec Snapchat, le contenu possible et la photo ou la vidéo uniquement, les messages sont aussi plus éphémères que sur Twitter ou Facebook.

    Selon nos observations, les clubs utilisent moins Instagram que les autres réseaux, est-ce un choix selon toi et est-ce le cas pour Nîmes ?
    Ce n’est pas vraiment un choix, plus une « obligation ». Le système de publication n’est pas vraiment pratique, si on veut proposer du contenu de qualité, il faut publier des photos prises avec de vrais appareils photos. Il faut donc transférer sans cesse ces images d’un ordinateur sur un téléphone pour les publier. Il existe des applications tierces mais c’est le meilleur moyen de se faire pirater ou d’avoir des déconvenues.

    En France ou à l’étranger, y-a-t-il un club ou un sport que tu as remarqué pour l’originalité de son travail et de ses pratiques sur le digital ?
    Il y a des bonnes pratiques à prendre dans chaque club, que ce soit dans le foot ou pas, et en France ou pas. J’ai ai eu la chance d’assister à plusieurs matches de différents sports aux Etats-Unis, ils sont vraiment en avance. Ils ont un système d’information en Match Day bien plus avancé que chez nous, je pense qu’à terme la clé sera là. Les enceintes sont entièrement digitalisées, le spectateur ne se contente plus d’assister au spectacle, il y participe.

    Si l’on analyse la saison de Nîmes cette saison sur les réseaux, vous avez été présent en grande pompe sur Twitter. Notamment avec cette histoire d’amour avec Virginie, la CM de Guingamp. Peux-tu nous en dire plus ?
    C’est vrai, mais avec Virginie on ne se connait pas réellement, tout s’est passé via Twitter. Je trouvais qu’on avait le même style d’animation sur Twitter, et j’ai pensé qu’en interagissant avec elle j’allais pouvoir récupérer une partie de sa communauté. C’est aussi ça le but d’un réseau social, c’est d’agrandir sa communauté, et d’aller chercher des fans au-delà du cercle de fans habituels. Du coup à la base je cherchais plus un club partenaire pour faire le buzz, et de fil en aiguille des liens sont apparus entre nos deux comptes, et l’histoire était partie.

    Quel est ton plus gros buzz ou l’action dont tu es le plus fier cette saison ?
    Je pense que c’est l’annonce de la fausse fusion avec Guingamp. L’info a été rapidement reprise par les médias locaux et nationaux et le buzz a pris comme ça. À l’heure actuelle ce tweet a été vu plus de 149 147 fois.
    Il y a eu aussi une partie de pétanque avec de nombreux CM de clubs, et autres.
    J’ai eu aussi récemment la proposition à Usain Bolt de rejoindre le Nîmes Olympique. Ca faisait suite à une interview dans laquelle il disait qu’il n’était pas contre d’évoluer en L2. Même si le tweet original n’a pas eu beaucoup d’interaction, l’info a été reprise dans plusieurs médias, à l’antenne sur beIN Sports et dans la Story Snapchat de l’Equipe.

    Avant de conclure ce petit échange en ta compagnie, nous te proposons une rapide interview dans l’interview que nous avons appelé la Fast-riker. Il faut choisir l’une ou l’autre des réponses en évitant les jokers.
    Facebook ou Twitter ?
    Twitter, c’est plus marrant
    Ordinateur ou smartphone ?
    Ordinateur, je suis plus réactif sur un ordinateur
    Jour de match ou jour de semaine ?
    Quelle question … Jour de match
    Lendemain de victoire ou lendemain de défaite ?
    On ne connait pas trop les lendemains de défaites à Nîmes ( ), mais le plus sympa c’est les lendemains de victoires, forcément.
    Gifs ou punchlines ?
    Gifs, sans hésiter
    Ligue 1 ou championnat étranger ?
    La Ligue 1, j’ai pas trop le temps de regarder les Championnats étrangers
    Guingamp ou Niort ?
    C’est pas que Michaël n’a pas un joli minois, mais à choisir je préfère Guingamp
    Ton CM préféré ?
    Je n’ai pas de CM préféré, mais le CM idéal serait un mix entre Guingamp, Bordeaux, Niort et moi
    Enfin, le mercato est ouvert depuis quelques jours, si demain tu devais être transféré dans un club, lequel te tenterais le plus ?
    Le Bayern Munich en Allemagne. Il faut avoir un peu d’ambition dans la vie.
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 2974
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: LES STRUCTURES DU NIMES OLYMPIQUE

    Message par Admin le Jeu 6 Juil - 9:45

    CENTRE DE FORMATION : NÎMES 22e

    Le classement 2016-2017 des centres de formation de Ligue 2

    6 Juil 2017

    Comme chaque saison, un classement des centres de formation des clubs professionnels français est divulgué. Pour cette édition 2016-2017, Lyon, Monaco et Paris occupent les trois premières places. Trois clubs de Ligue 2 sont tout de même dans le top 10, Auxerre (8e, -2 places par rapport à la saison 2015/2016), Le Havre (9e, +7) et Sochaux (10e, +2).

    Ce classement est formé à partir de plusieurs critères comme les signatures de premiers contrats pros, les matchs joués par les jeunes formés au club, les structures, les études et l’encadrement. Concernant les autres formations de l’antichambre :

    12e Lens 12e (-3)
    14e Nancy 14e (-3)
    19e Valenciennes (-5)
    22e Nîmes (+5)
    24e Tours (+5)
    25e Bastia (+3)
    27e Lorient (-Cool
    28e Reims (-4)
    29e Châteauroux (-9)
    30e Niort (=)
    33e Brest (+1)
    34e AC Ajaccio (-2)
    35e Clermont

    Le classement 2016-2017 des centres de formation de Ligue 2 Colin Delprat 6 Juil 2017 Actualités, Jeunes Comme chaque saison, un classement des centres de formation des clubs professionnels français est divulgué. Pour cette édition 2016-2017, Lyon, Monaco et Paris occupent les trois premières places. Trois clubs de Ligue 2 sont tout de même dans le top 10, Auxerre (8e, -2 places par rapport à la saison 2015/2016), Le Havre (9e, +7) et Sochaux (10e, +2). Ce classement est formé à partir de plusieurs critères comme les signatures de premiers contrats pros, les matchs joués par les jeunes formés au club, les structures, les études et l’encadrement. Concernant les autres formations de l’antichambre :
    12e Lens 12e (-3) 14e Nancy 14e (-3) 19e Valenciennes (-5) 22e Nîmes (+5) 24e Tours (+5) 25e Bastia (+3) 27e Lorient (-Cool 28e Reims (-4) 29e Châteauroux (-9) 30e Niort (=) 33e Brest (+1) 34e AC Ajaccio (-2) 35e Clermont


    ma ligue 2
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 2974
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: LES STRUCTURES DU NIMES OLYMPIQUE

    Message par Admin le Mar 18 Juil - 7:16

    Stade des Costières : Jean-Paul Fournier n'est pas vendeur

    *Rani Assaf aimerait acheter à la mairie de Nîmes le stade des Costières pour le reconstruire tribune après tribune et installer, même, un toit rétractable comme au stade Pierre-Mauroy à Lille. Il s’est d’ailleurs rapproché du groupe Eiffage, qui a construit l’enceinte nordiste. Interrogé il y a quelques jours par Midi Libre sur les projets du PDG croco, le maire Jean-Paul Fournier a répondu : "Le stade des Costières n’est pas à la vente, ce n’est pas à l’ordre du jour. On n’est pas intéressé. Assaf dit qu’il veut construire un autre stade, qu’il le fasse !"

    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 2974
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: LES STRUCTURES DU NIMES OLYMPIQUE

    Message par Admin le Jeu 27 Juil - 7:50

    Centre de formation : le NO 22e

    La Commission Paritaire de la Convention Collective Nantionale des Métiers du Football (CCNMF) a validé le classement 2016-2017 des centres de formation des clubs professionnels agréés par la DTN.
    Le Centre de Formation du NO est classé 22ème au niveau national avec 1657 points juste derrière Montpellier . C'est 5 places de plus qu'en 2015/16.
    Pour effectuer ce classement, plusieurs critères sont pris en compte : le nombre de contrats professionnels, le nombre de matches joués, les joueurs retenus en sélections nationales et le nombre d'éducateurs présents. Au total, ce sont 35 clubs qui apparaissent dans cette liste.
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 2974
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: LES STRUCTURES DU NIMES OLYMPIQUE

    Message par Admin le Ven 28 Juil - 8:52

    BUDGET 2017-2018 DU NO
    Le NO avec un budget de 8,5 M d'euros ne fait pas partie des « riches » de Ligue 2

    Auteur d’une belle saison 2016-2017, le Nîmes Olympique a longtemps joué les premiers rôles en Ligue 2. Malgré une ambition légitime, les Nîmois veulent garder les pieds sur terre pour le nouvel exercice à venir.
    Avec un mercato intéressant dont notamment l’ancien Lensois Pierrick Valdivia et une stabilité dans l’effectif, Nîmes peut une nouvelle fois jouer les trouble-fêtes lors de ce championnat. Malgré tout, le directeur sportif Laurent Boissier estime être loin d’être favoris du championnat qu’il surnomme les « riches » : Auxerre, Lorient, Brest, Reims, Lens, Nancy et Le Havre : « On ne boxe pas dans la même catégorie que certains clubs qui ont plus du double de notre budget. »
    Le dirigeant gardois ajoute également : « Avec le 16e (ndlr 12e) budget de Ligue 2 (8,5 millions d’euros), je serai content si on finit 15e. Je ne dirai pas qu’on a fait une belle saison, mais je serai content. »
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 2974
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: LES STRUCTURES DU NIMES OLYMPIQUE

    Message par Admin le Jeu 12 Avr - 9:12

    Nîmes : le nouveau stade, ça se précise

    Vue du futur parking du stade, que le public rejoindra en passant par un tunnel (via le cadereau ?) sous l’autoroute.

    On en sait un peu plus après la réunion entre le président de Nîmes Olympique, Rani Assaf, et les élus nîmois.

    Les récentes révélations de Midi Libre sur le futur stade des Crocos ont fait grand bruit à Nîmes. Vous avez réagi, beaucoup réagi. Vous avez débattu, commenté, critiqué. Vous vous êtes réjouis, aussi. Preuve que le football et NO occupent toujours une place centrale dans la vie des Nîmois et des Gardois, même si les affluences aux Costières – 7 661 spectateurs de moyenne pour accompagner la meilleure saison de Nîmes Olympique depuis 1990-1991 et la dernière montée en Ligue 1 - sont globalement décevantes.

    Le projet porté par Rani Assaf, secondé par le promoteur immobilier montpelliérain Fabien Bonicel, lui, n'est pas décevant. Il a été présenté officiellement aux élus municipaux nîmois, le 29 mars. On en sait donc un peu plus sur les contours du nouveau stade, qui sera érigé sur le site de l'actuel, mais dans l'autre sens (perpendiculaire à l'autoroute et à la piscine, et non plus parallèle). Voici les dernières nouvelles.

    • 1. Le stade et sa capacité
    C'est l'info qui a le plus fait débat auprès des supporters. Le nouveau stade n'aurait qu'une capacité de 12 000 places. C'est bien le cas, à quelques détails près : ce serait entre 12 000 et 13 000 places... assises. Mais Nîmes est candidate aux places debout, que la ligue professionnelle de football va remettre au goût du jour. Ce qui porterait la capacité à près de 15 000. Ce que Rani Assaf considérerait comme suffisant.
    Pour le reste, le président de Nîmes Olympique, Midi Libre l'a écrit, s'est attaché les services du premier cabinet d'architectes privé de France, Valode et Pistre. Celui qui a conçu le grand stade de Lille. Contrairement à celle du Nord-Pas-de-Calais, l'enceinte qui va succéder aux Costières ne disposera pas de toit rétractable. Mais les quatre tribunes seront couvertes. La couverture sera plate. Et une allée/terrasse panoramique est prévue à l'étage.

    • 2. Les autres bâtiments
    Le projet, évalué selon nos sources à 180 millions d'euros (entièrement financé par des fonds privés) ne comporte pas que le stade. Deux bâtiments seront reliés au complexe sportif, côté polyclinique. L'un des deux devrait d'ailleurs être totalement dédié à l'extension de la PGS (polyclinique Grand Sud) et au domaine paramédical. Rani Assaf lui louerait ses locaux.
    Le second serait multi-activités. Les pistes de travail ? Un niveau réservé à de la restauration, un autre à l'hôtellerie, un autre à des bureaux à louer et un ou deux, enfin, pour des logements. Il n'y aurait pas, comme envisagé dans un premier temps par le PDG des Crocos, de bâtiments de l'autre côté de l'autoroute, sur le terrain de la Zac du Mas de Vignoles. Pour des raisons avant tout politiques : il aurait été promis aux commerçants du centre-ville, de Ville Active, de Cap Costières et de Carré Sud qu'il n'y aurait pas de nouveaux magasins sur ce terrain. Il y aurait donc un parking.

    • 3. Le parking et le tunnel

    Il y aurait donc un parking, et uniquement un parking sur la Zac (zone d'aménagement concertée)... De 3 000 places environ, jauge habituelle pour un stade de 12 000 – et quelques – spectateurs. Pour vous situer, il serait en face de Fly. Le public se garerait là, et accéderait à l'esplanade devant le stade via un tunnel. Les concepteurs du projet souhaiteraient utiliser le cadereau déjà existant pour créer un chemin piétonnier sous l'autoroute. Ce qui permettrait de ne creuser que du côté de Cap Costières.

    • 4. Qu'en pensent les élus de la ville ?
    Il y a quelques mois encore, le maire Jean-Paul Fournier était plutôt réticent. Il semble aujourd'hui beaucoup plus ouvert au projet. Sa garde rapprochée, à commencer par Franck Proust et son adjoint aux sports Julien Plantier, y est favorable. Selon nos sources, certains élus et techniciens de la Ville auraient été impressionnés par l'exposé présenté par Rani Assaf et ses collaborateurs le 29 mars dernier. D'autres réunions de travail vont suivre, en attendant que l'État, via les Domaines, ne rende son estimation de la valeur des Costières. Et tout cela, évidemment, de la conception à la réalisation, va prendre quelques années.

    # Les Costières pas aux normes de la Ligue 1 : si Nîmes monte, il faudra que la municipalité, actuelle propriétaire du stade, fasse quelques travaux. A commencer par l'éclairage, qui ne suffit même plus pour la Ligue 2. L'enceinte devrait être équipée de lumières latérales en plus des quatre pylônes situés aux extrémités. Mais problème : les toits des tribunes Sud et Nord ne supporteraient pas l'installation. Il faudrait créer des plateformes pour y installer des lux supplémentaires. A suivre...


    Source : midi libre


    Dernière édition par Admin le Dim 13 Mai - 14:07, édité 1 fois
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 2974
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: LES STRUCTURES DU NIMES OLYMPIQUE

    Message par Admin le Mar 24 Avr - 14:15

    Laurent Boissier : « Je fais confiance à 2000% à Rani Assaf »

    Quatre matchs. Quatre petits matchs avant d'accéder peut-être à la Ligue 1. Ce matin, Laurent Boissier, directeur sportif du Nîmes Olympique, avant la rencontre de ce soir face à Lorient aux Costières, évoque les performances de l'équipe, les supporteurs et l'avenir, notamment le nouveau stade en projet.

    Objectif Gard : Dans quel état d'esprit êtes-vous avant cette phase finale ?
    Laurent Boissier : On fait une saison de rêve, c'est une anomalie si on monte en Ligue 1. Faut bien avoir en tête qu'au regard de notre budget, nous devrions être dans la deuxième partie du tableau avec le 14ème budget de Ligue 2. Prenez Sochaux que l'on a affronté il y a peu, leur budget est de 23 millions d'euros. Rien à voir avec nous.

    D'ailleurs, cette défaite face à Sochaux à domicile il y a quelques jours a-t-elle créé du doute ?
    Absolument pas. Ce qui est frustrant, c'est de voir que le stade des Costières n'est pas plein. Cela fait des décennies que Nîmes Olympique n'a pas touché d'aussi près la Ligue 1 et on arrive pas à avoir 10 000 personnes dans le stade. C'est honteux. Ce sont des matchs de finale. Les adversaires viennent nous affronter sans pression, y a pas assez d'engouement, de passion dans les tribunes. Je voudrais rendre hommage aux Gladiators qui, même sous la pluie et malgré la défaite, n'ont rien lâché.

    Est-ce que c'est ce qui pousse le président Rani Assaf à imaginer un futur stade de 15 000 places seulement ?
    Mais vous voulez un stade de combien ? Ce n'est pas l'envie qui nous manque de faire plus grand mais on s'appuie sur un constat. A mon sens, c'est largement suffisant. On ne refuse pas du monde que je sache ? Il reste au moins 5000 places à chaque match aux Costières. J'ai envie de dire ce matin aux Nîmois : "Vous attendez quoi pour venir supporter votre équipe ?" Je reconnais que je suis un peu en colère mais je ne comprends pas pourquoi les Nîmois ne sont pas au rendez-vous !

    La Ligue 1 et le nouveau stade donneront peut-être davantage envie aux Nîmois de venir...
    Vous avez raison. En Ligue 1, il y aura du monde au stade pour venir voir des grandes équipes mais c'est maintenant que les joueurs ont besoin d'être soutenus. Concernant le futur stade, notre président Rani Assaf a envie de faire un énorme cadeau aux supporteurs avec un accueil sympa, un parking plus grand, un stade où personne ne suivra le match sous la pluie, des buvettes confortables,... Je suis à fond avec lui sur ce projet, je lui fait confiance à 2000% !

    Selon nos informations, ce projet de nouveau stade des Costières représente près de 200 millions d'investissement. Vous confirmez ?
    Oui et avec 100% de fonds privés, c'est exceptionnel. Aujourd'hui, le constat est simple : le stade des Costières n'est plus adapté pour le haut niveau. L'accueil, les vestiaires, la pelouse, ... ne sont plus d'actualité. La réflexion de Rani Assaf depuis plusieurs mois est simple : comment faire pour améliorer les Costières ? L'enceinte appartient à la ville de Nîmes, le coût d'amélioration est très important et il nous faut aller vite. Qui a les moyens aujourd'hui ? Le président du Nîmes Olympique. C'est une énorme chance pour tous les Nîmois. Le nouveau stade sera tourné vers le futur, à l'image de Rani Assaf. C'est vital si l'on veut grandir et chercher de nouvelles sources de revenus pour passer à l'étape supérieure. Et je crois pourvoir dire qu'aujourd'hui, tout le monde est en phase avec ce projet : la mairie de Nîmes ou encore Nîmes Métropole sont enthousiastes et nous allons pouvoir avancer efficacement.


    Source : Objectif Gard
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 2974
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: LES STRUCTURES DU NIMES OLYMPIQUE

    Message par Admin le Mer 9 Mai - 13:21

    Football : voici le futur stade de Nîmes Olympique

    ERIC DELANZY - Midi libre

    Le futur stade de Nîmes Olympique, vu du Parnasse, côté tribune latérale. Transparence et style épuré.

    Midi Libre vous dévoile, en exclusivité, les premières photos modélisées du futur stade de Nîmes Olympique. Il sera financé par le président du club, Rani Assaf. Le maire de la Ville, Jean-Paul Fournier, a donné son accord de principe.
    Vendredi dernier aux Costières, c'était le match du siècle pour les Crocos, vainqueurs du Gazelec Ajaccio (4-0) et promus en Ligue 1, vingt-cinq ans après l'avoir quittée. Voici leur stade du siècle. Celui dont vous avez la maquette, devant vous, ci-dessus, en exclusivité dans Midi Libre, verra le jour durant la prochaine décennie. Plutôt en 2021 ? Plus tard, en 2025 ? Nul ne le sait pour l'instant. Pas même Rani Assaf,...
    Vendredi dernier aux Costières, c'était le match du siècle pour les Crocos, vainqueurs du Gazelec Ajaccio (4-0) et promus en Ligue 1, vingt-cinq ans après l'avoir quittée. Voici leur stade du siècle. Celui dont vous avez la maquette, devant vous, ci-dessus, en exclusivité dans Midi Libre, verra le jour durant la prochaine décennie.
    Plutôt en 2021 ? Plus tard, en 2025 ? Nul ne le sait pour l'instant. Pas même Rani Assaf, qui, selon nos informations, financera seul l'enceinte sportive et deux bâtiments adjacents (*) pour un montant estimé à 180 M €. Pour le président de Nîmes Olympique et le n°2 de Free, c'est le projet d'une vie. Pour Nîmes, c'est le projet d'une ville.
    Dans trois-quatre ans
    “Le maire (Jean-Paul Fournier) a donné son accord de principe, rappelle l'élu adjoint aux sports Julien Plantier, lui aussi emballé par le dessein du PDG des Crocos. Une nouvelle réunion de travail est prévue fin mai. Club et Ville avancent ensemble, et communiqueront ensemble de manière transparente quand le projet sera plus avancé."
    "Maintenant, il est tellement grand qu'il reste beaucoup d'inconnus : le reclassement du stade du domaine public au domaine privé, le passage sous l'autoroute par le cadereau pour accéder au parking côté Cap Costières, l'étude hydraulique qui va prendre du temps, trouver un point de chute aux associations qui logent aux Costières (une douzaine. C'est une obligation légale avant la démolition, NDLR)... C'est pour cela que l'on est sur du moyen terme.” À savoir trois-quatre ans minimum. Une chose est sûre, les promus gardois évolueront dans l'enceinte actuelle la saison prochaine. Et celle d'après aussi.
    Le pendant moderne des arènes...
    La suite de l'histoire appartient à l'agence d'architectes Valode & Pistre, premier cabinet privé de France. “Notre travail consiste d'abord en une réflexion en profondeur sur le contexte naturel et humain. Sur ces bases s'élabore un acte de création originale (...) Notre signature est celle d'une complicité et d'une appropriation commune à l'ensemble des intervenants, y compris de l'usager. Principe d'harmonie”, peut-on lire sur son site internet.
    Concrètement, cela donne un stade de 15 000 places, qui s'inscrira dans l'axe de la Tour Magne et qui se voudra “le pendant moderne des arènes”, nous confie un proche du dossier. Des arches rappelleront le monument, dans un style épuré. Sur le haut du stade, une plateforme avec vue à la fois sur l'extérieur et sur la pelouse, sorte de terrasse panoramique, se voudra un lieu central et de vie. Bienvenue dans le stade du XXIe siècle.
    (*) Ils devraient accueillir l'extension de la polyclinique Grand Sud voisine, des logements, des bureaux, de la restauration, de l'hôtellerie, etc.

    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 2974
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: LES STRUCTURES DU NIMES OLYMPIQUE

    Message par Admin le Dim 13 Mai - 15:34


    Nîmes Olympique : ça grince à la mairie... 
    Après la montée en ligue 1, l'attente d'un nouveau stade des Costières à Nîmes est dans tous les esprits, les supporteurs n'hésitant d'ailleurs pas à le réclamer au maire de la Ville, Jean-Paul Fournier. Pourtant, selon nos informations, au sein de l'équipe municipale on s'agace de plus en plus des communications autour du nouveau stade. Le premier magistrat et ses proches auraient le sentiment de se faire (un peu) forcer la main... C'est en tout cas ce que nous chuchote l'une de nos sources à la mairie : "le maire n'a pas validé le projet. Il a seulement donné son accord pour la poursuite des études de réalisation." Attendre et voir...

    Source : objectif Gard
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 2974
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: LES STRUCTURES DU NIMES OLYMPIQUE

    Message par Admin le Mar 29 Mai - 17:23

    Les travaux avancent aux Costières

    Annoncée sur le Twitter officiel du club il y a quelques jours, la repousse de la pelouse que fouleront les joueurs la saison prochaine en Ligue 1 se passe bien. Un autre chantier aux Costières: la destruction des loges en tribune nord, voici en image l’avancée des travaux.


    Le Stade des Costières devra également recevoir une amélioration de son système d’éclairage (entre autres) pour que l’antre des Crocos soit homologuée pour la Ligue 1 dès le début du championnat.
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 2974
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: LES STRUCTURES DU NIMES OLYMPIQUE

    Message par Admin le Mar 5 Juin - 20:30

    NÎMES OLYMPIQUE
    Montant des travaux, éclairage, sécurité, écrans géants…
    Le stade des Costières version 2018/2019 !


    Objectif Gard vous dévoile en avant-première l'avancement et les caractéristiques des travaux réalisés au stade des Costières durant cette intersaison et avant les premiers matches en Ligue 1 du Nîmes Olympique.
    Depuis la montée officielle en Ligue 1, toute la ville de Nîmes est impatiente de découvrir les Crocos dans un stade des Costières réaménagé avant sa reconstruction future. Objectif Gard est en mesure de vous donner les toutes dernières informations sur les aménagements lors de cette intersaison.
    Pour la vénérable enceinte nîmoise, ce ne sera pas un simple rechampissage mais bel et bien une mise aux normes drastique ! Depuis quelques semaines, les techniciens s'activent à l'intérieur du stade des Costières. Pelouse, vestiaires locaux et visiteurs, contrôle d'accès, buvette, habillage intérieur, éclairage ... Tout est évalué et passé au peigne fin pour déterminer les urgences et obligations.
    Selon nos informations, une première estimation des travaux à réaliser déboucherait sur un coût de l'ordre de 1,2 à 1,5 millions d'euros. Une évaluation qui évite des dépenses superflues pour un site sportif qui est voué à être reconstruit dans les prochaines années. Toutefois, il est adapté au regard de la réglementation en vigueur en Ligue 1 telle qu'établie par la Fédération et la Ligue professionnelle.
    Que la lumière soit !
    Cependant, en matière d'éclairage par exemple, il est indispensable que les travaux soient réalisés afin d'obtenir une homologation de la Ligue de Football Professionnel. Idem pour la sécurisation du stade. La préfecture du Gard ayant imposé des outils en matière de sécurité pour assurer "la maîtrise des flux de spectateurs."
    Pour le moment, même si aucune priorité n'est décidée, il est acté que l'ensemble des frais de travaux seront pris en charge en grande partie par la ville de Nîmes.
    Mais, comme nous indique notre source à la municipalité parfaitement informée du dossier : "aucune décision n'est prise pour le moment. Pour l'heure, nous évaluons les dépenses et les priorités."
    Et de rappeler : "il est évident que le stade des Costières a souffert ces 10 dernières années du manque d'entretien qu'il méritait. Aujourd'hui, nous sommes soumis à des dépenses plus importantes pour lui redonner un coup de jeune. Que ce soit la zone mixte, les vestiaires visiteurs, les colonnes aux quatre extrémités du terrain où la peinture est défraîchie, etc., il n'est pas possible de recevoir des équipes de Ligue 1 dans ces conditions. Nous devons apporter plus de confort et d'esthétisme."
    De son côté, toujours selon notre source, Nîmes Olympique prendrait à sa charge le contrôle d'accès, la buvette, l'habillage intérieur (peinture) et les coques des sièges joueurs et entraîneurs.
    En ce qui concerne le scoring (tableau d'affichage des scores), il sera conservé mais le stade des Costières pourrait être doté d'un ou deux écrans géants à deux endroits du stade qui ferait office de tableaux de marque supplémentaires.
    Enfin, en matière d'obtention des droits TV, l’accueil presse et médias devra être aménagé pour respecter les dimensions précises exigées par le cahier des charges de la Ligue.
    "Nous sommes un peu juste sur l'avancement des travaux mais suite à la demande du club de pouvoir jouer le premier match de la saison à l'extérieur, nous devrions être dans les temps", conclut notre contact qui confirme sans hésitation que le stade des Costières sera bien homologué pour la Ligue 1.
    Dévoilé ce jeudi en début d'après-midi, le calendrier officiel du Nîmes Olympique en Ligue1 Conforama devrait finir de rassurer la Ville et le Nîmes Olympique qui devront être fin prêts à la mi-août prochain. En coulisses et sur le terrain...
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 2974
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: LES STRUCTURES DU NIMES OLYMPIQUE

    Message par Admin le Mer 6 Juin - 4:58

    Pas d'exil des crocos pendant les travaux du nouveau stade !

    Pendant les travaux de démolition-reconstruction du stade, Nîmes Olympique pourrait continuer à jouer aux Costières. Pas d’exil donc à Fos ou Avignon ! Rani Assaf est en train d’étudier cette possibilité. Début des travaux souhaité en 2020

    Source : midi Libre - Eric Delanzy
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 2974
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: LES STRUCTURES DU NIMES OLYMPIQUE

    Message par Admin le Mar 19 Juin - 8:19


    Selon Midi Libre, le Pesage Ouest ne devrait pas accueillir d'abonnés et pourrait même rester une grande partie de la saison...fermé !

    La campagne de (ré)abonnements devrait débuter le 2 juillet...suivi des nouveaux abonnés !
    Les prix seraient de 150€ à 400€.
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 2974
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: LES STRUCTURES DU NIMES OLYMPIQUE

    Message par Admin le Mer 20 Juin - 19:34

    LE CENTRE DE FORMATION DU NO, CLASSÉ 16ÈME MEILLEUR CENTRE DE FRANCE
    20 juin 2018

    La Fédération Française de Football vient de communiquer le classement 2017/2018 des Centres de Formation.

    Le nouveau classement des centres agréés par la Direction Technique Nationale (DTN) de la FFF, est établi à partir des cinq critères d’efficacité suivants :

    nombre de contrats professionnels signés par les joueurs formés au club ;
    nombre de matches joués en équipe première par les joueurs formés au club ;
    nombre de matches joués en sélection nationale par les joueurs formés au club ;
    nombre de diplômes scolaires obtenus par les joueurs formés au club ;
    contrat et ancienneté des éducateurs.
    Alors que le Centre de Formation du Nîmes Olympique était classé 22ème la saison passée, il est à présent classé 16ème meilleur Centre de Formation en France.

    Le mot de Christian Mattiello, le Directeur du Centre de Formation : « La grande satisfaction est d’avoir encore progressé, et d’être passé de la 22ème à la 16ème place. Avec une confirmation sur 2 secteurs : Le nombre de contrats pros et surtout le nombre de matches joués par des joueurs formés au Club. Dans ce dernier domaine, nous sommes 4ème en France derrière Lyon, Paris et Toulouse. Ce classement nous renforce dans notre stratégie mise en place depuis plusieurs saisons et dans notre mode de fonctionnement. »

    Le classement :

    1 – Lyon
    2 – Paris SG
    3 – Monaco
    4 – Rennes
    5 – Nantes
    6 – Toulouse
    7 – Sochaux
    8 – Auxerre
    9 – Le Havre
    10 – Lens
    11 – Nice
    12 – Caen
    13 – Bordeaux
    14 – Nancy
    15 – Metz
    16 – Nîmes
    17 – Marseille
    18 – Troyes
    19 – Lille
    20 – Saint-Etienne
    21 – Tours
    22 – Laval
    23 – Montpellier
    24 – Lorient
    25 – Valenciennes
    26 – Reims
    27 – Niort
    28 – Guingamp
    29 – Châteauroux
    30 – Ajaccio
    31 – Brest
    32 – Angers
    33 – Dijon
    34 – Amiens
    35 – Clermont Foot
    36 – Strasbourg

    Source : site officiel du NO
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 2974
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: LES STRUCTURES DU NIMES OLYMPIQUE

    Message par Admin le Jeu 5 Juil - 20:58

    Les partenaires du NO

    Nîmes métropole devient l'un des premiers partenaires du Nîmes-Olympique


    INDISCRÉTION
    Nîmes métropole devient l’un des premiers partenaires du Nîmes Olympique
    Dos de maillot, billet du Tram'Bus gratuit... : L'Agglo de Nîmes engage les moyens pour soutenir le club Nîmois de retour en Ligue 1
    .


    Par   Abdel Samari  -  5 juillet 2018

    La saison en Ligue 1 pour le Nîmes Olympique avance bien. En pleine préparation en Espagne, le volet sportif suit son cours. Du côté des abonnements, malgré les grincements de dents des supporteurs les premiers abonnements arrivent par la Poste et le club fera en sorte de répondre aux attentes, notamment pour les positionnements de places dans le stade.

    Pour la partie financière, après l'accord avec la Région Occitanie, une deuxième bonne nouvelle vient d'arriver. De pas très loin, du Colisée, le siège de Nîmes métropole, situé à quelques centaines de mètres.

    En effet, selon nos informations exclusives, c'est la communauté d'agglomération qui va devenir l'un des partenaires privilégiés des Crocos. L'Agglo de Nîmes va se retrouver en belle position sur le dos du maillot tout au long de l'année.

    Par ailleurs, ce partenariat prévoit un accompagnement transport. Le club redoutant un afflux important de véhicules les soirs de match et encore davantage lors des affiches contre Paris-Saint-Germain, l'Olympique de Marseille ou Montpellier.

    Ainsi, toujours selon nos informations, Nîmes métropole s'engagerait dans la prise en charge financière intégrale du billet aller-retour du Tram'Bus. Les supporteurs pourront donc se garer sur tout le trajet du T1 et emprunteraient la navette gratuitement deux heures avant et deux heures après le match.

    Où comment concilier l'utile à l'agréable...
    Surtout l'agréable pour le Nîmes Olympique avec une manne financière supplémentaire de 200 000 euros liée au partenariat.


    Source : Objectif Gard
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 2974
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: LES STRUCTURES DU NIMES OLYMPIQUE

    Message par Admin le Mar 24 Juil - 13:44

    NÎMES OLYMPIQUE De nouveaux bancs pour rentrer dans le grand bain



    Le banc des visiteurs reste côté droit avec des sièges aux couleurs du Nîmes Olympique (photo Nîmes Olympique)

    L'adaptation du stade des Costières à la réglementation Ligue 1 se poursuit progressivement. Ce mardi, place à l'installation des nouveaux bancs de remplaçants, à la charge du club. Des sièges baquets de la marque Sparco que l'on retrouve notamment dans les voitures de rallye et déjà dans de nombreux stades. De plus, tous les sièges sont estampillés du blason du club et aux couleurs locales : rouge et blanc. Même pour le banc des visiteurs, à l'image et celui des délégués. Espérons qu'avec ce nouveau banc, nos Crocos ne fassent pas une sortie de route dès la première spéciale à domicile face à Marseille, le 19 août.




    Source : Objectif Gard
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 2974
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: LES STRUCTURES DU NIMES OLYMPIQUE

    Message par Admin le Lun 6 Aoû - 22:23

    À quelques jours du début de la Ligue 1, le coach Nîmois avoue qu’il a mal vécu l’épisode des négociations des primes pour la saison à À quelques jours du début de la Ligue 1, le coach Nîmois avoue qu’il a mal vécu l’épisode des négociations des primes pour la saison à venir.

    Norman Jardin - Objectif Gard

    L’entraîneur des Crocos estime que le club doit être dirigé quotidiennement (photo Norman Jardin / Objectif Gard)

    Après une semaine marquée par une défaite à Guingamp, la blessure de Valdivia, l’histoire des primes et les revendications de Marillat, l’entraîneur des Crocos fait le point.

    Objectif Gard : Quels enseignements tirez-vous du dernier match de préparation joué à Guingamp (défaite 1-0) ?

    Bernard Blaquart : Dans le jeu, on a été au niveau d’une équipe comme Guingamp. On a eu autant de situations qu’eux. Cependant, la différence s’est faite sur l’efficacité. Ils ont été plus puissants et tranchants que nous offensivement. Le match a été équilibré, mais on a encore du travail à faire en matière d’efficacité.

    Sur le plan sportif, quel bilan tirez-vous de la préparation ?

    Elle a été bonne, et nous avons eu ce que l’on souhaitait. On souffre un peu de la chaleur, et on peut regretter les blessures de Harek et Valdivia. Pierrick va certainement se faire opérer des ligaments croisés dans les prochains jours. On peut déjà dire que sa saison est quasiment terminée.

    « Un club de Ligue 1 doit être dirigé au quotidien »

    Cela veut-il dire que le club va lui chercher un remplaçant ?

    On y réfléchit. On ne va pas se précipiter. L’année dernière, on a pu faire venir tardivement Del Castillo et Boscagli. Après, on est équilibrés dans toutes les lignes. On peut toujours avoir envie d’un ou deux joueurs supplémentaires, mais on n’a pas de gros manque.

    Mercredi dernier, à l’issue de la rencontre contre l’UNFP, vous avez pointé du doigt certains dysfonctionnements à l’intérieur du club. Pouvez-vous nous en dire plus ?

    Un club doit être dirigé au quotidien. Aujourd’hui, notre organisation fait que parfois les choses traînent. Certains nouveaux joueurs ne connaissent pas le président. À la limite, ce n’est pas très grave s’il y a quelqu’un qui dirige au quotidien. Mais à partir du moment où c’est lui (Rani Assaf, NDLR ), on a besoin de le voir, et de régler des problèmes.

    « C’est complètement dingue d’en arriver là ! »

    Au rang des problèmes, il y a celui des primes pour la saison à venir. Cela a-t-il été réglé ?

    Ça a été réglé par le président en un quart d’heure. Le problème, c’est qu’il n’y a pas eu de discussion. Il faut qu’il y ait un échange. Il n’y avait pas de désaccord, puisqu’il n’y avait pas de discussion. C’est complètement dingue d’en arriver là. Oui, il y a certains problèmes qui sont réglés. En tous cas ceux des joueurs. Il persiste des problèmes généraux de fonctionnement. Il faut que l’on s’organise comme un club de ligue 1. On a l’impression que l’on n’anticipe pas trop les choses. C’est dommage d’en arriver à des situations pareilles. Dans les autres clubs, ce genre de choses se règle chaque année. Malheureusement, chez nous on aime bien les faire traîner.

    « Ils doivent se dire : "mais où on est tombés ?"»

    Cela perturbe-t-il la préparation de l’équipe ?

    Je ne le sais pas. J’espère que ça ne perturbe pas les joueurs. Je suis très marqué. C’est quelque chose qui me désole. Ça fait 42 ans que je suis dans le football, et voir des trucs comme ça, c’est hallucinant. Je me mets à la place des nouveaux. Ils doivent se dire « Mais où on est tombés ? ». Un club de Ligue 1 a besoin d’un boss au quotidien.

    Yan Marillat, un des deux gardiens que le club ne souhaite pas conserver, a tweeté que des promesses lui ont été faites et qu’elles n’étaient pas respectées. Qu’avez-vous à lui répondre ?

    Je ne sais pas de quel genre de promesses il veut parler, mais je sais ce que je lui ai dit. Après, il tweete ce qu’il veut. Il n’y aura pas de réintégration dans le groupe. Je peux comprendre sa frustration, mais il faut qu’il comprenne aussi les choix du club. Sur les deux ans et demi qu’il vient de passer ici, il s’est blessé de façon domestique, ce qui a entraîné une indisponibilité de six mois. On a quand même décidé de le garder en numéro 3, puis en numéro 2. Il a fait une très bonne saison. Il s’est blessé aux ligaments croisés en début de saison dernière. Il n’a pas joué pendant pratiquement un an, et pour débuter en Ligue 1, on a besoin de certitudes. Ce n’est pas de sa faute s’il s’est fait les croisés, mais c’est sa faute s’il est passé à travers une vitre, il y a deux ans. Yann est un très bon gardien, mais sa fiabilité reste à prouver. Je lui souhaite de rebondir et de prouver que c’est un garçon qui peut faire 35 matches tous les ans pendant 10 ans. Aujourd’hui, ce n’est pas le cas.


    Bernard Blaquart est heureux que le nombre d'abonnés dépasse la barre des 10 000 (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)

    Une rumeur a fait dernièrement état d’un possible départ de Moustapha Diallo, pourtant arrivé il y a quelques semaines. Était-elle fondée ?

    C’est rigolo. Cela étant, il faut savoir d’où part cette rumeur. Aujourd’hui, avec les réseaux sociaux n’importe qui peut faire naître n’importe quelle rumeur. C’est facile, et c’est complètement farfelu.

    « L’histoire des primes n’aurait pas dû arriver »

    Les événements de la semaine dernière vous laissent-ils un peu amer ?

    Il y a des choses qui peuvent être évités. L’accident de Pierrick, c’est malheureux. La situation de Yann Marillat et de Martin Sourzac, j’espère qu’elle peut être réglée rapidement, dans l’intérêt de tous. L’histoire des primes, cela n’aurait pas dû arriver. Surtout qu’il n’y aurait eu aucun problème, puisqu’un accord a été trouvé en quelques minutes. C’était juste histoire de se rencontrer, et de faire les choses.

    La barre des 10 000 abonnés a été franchie. Que cela vous inspire-t-il ?

    C’est un engouement qui dépasse les prévisions. On sait qu’à Nîmes il y a un public qui bouillonne. C’est chouette. Il va falloir qu’il soit avec nous, et qu’il s’accroche. Qu’il nous soutienne, tout en sachant que ce sera très compliqué. On aura des moments très difficiles, et même si on se retrouve en difficulté, il faut qu'il soit avec nous. Je ne sais pas si on sera au niveau, mais on a des jeunes garçons qui ont progressé, et ils ont travaillé pour en arriver là. Ils méritent d’être soutenus.

    Propos recueillis par Norman Jardin - Objectif Gard
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 2974
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: LES STRUCTURES DU NIMES OLYMPIQUE

    Message par Admin le Ven 10 Aoû - 15:06

    [Reportage] Le Stade des Costières passe lui aussi en mode Ligue 1 !

    Le Onze de Nîmes - 10 août 2018


    Inauguré en 1989, le stade des Costières n’avait jamais connu de telles renovations depuis sa construction. Remontée du Nîmes Olympique en Ligue 1 oblige, la mairie a dû mettre aux normes l’antre des Crocos cet été. Des travaux réalisés en collaboration avec le Club.

    À 9 jours du premier match des hommes de Bernard Blaquart, la Ville de Nîmes avait invité les médias locaux à venir découvrir l’avancée des travaux. Si certains détails sont encore à peaufiner, Jean-Paul Fournier a affirmé avec fermeté que le stade est homologué pour la Ligue 1 et que la rencontre du 19 août face au club bucco-rhodanien se jouera bel et bien…à Nîmes.

    Jean-Paul Fournier et Julien Plantier présentent les travaux réalisés par la mairie au stade.
    Dès l’arrivée dans les couloirs du stade, l’odeur de peinture fraîche prend au nez … L’explication est toute simple : le rafraîchissement est encore en cours. C’est notamment le cas au club house, où la salle autrefois sombre est en train d’être repeinte en blanc.

    La salle de conférence est en train de connaître un sérieux re-lifting.
    Les tours d’accès aux différentes tribunes sont également rafraîchies d’un coup de peinture blanche. Il est vrai que cela devenait urgent, la peinture souffrant du poids des années s’y était écaillée et tombait.

    La rénovation des tours était plus que nécessaire.
    Sur ces mêmes tours, les énormes luminaires ont été remplacés par des nouvelles lampes LED plus puissantes. Ces nouveaux éclairages sont conformes aux exigences de la Ligue mais seront remplacés en octobre par des installations de meilleure qualité. La priorité de cet été ayant été l’urgence du calendrier, seul le minimum des prestations demandées a été réalisé. Rappelons tout de même qu’avec les anciens luminaires, la Ligue avait menacé de ne pas homologuer le stade.

    Les nouveaux luminaires n’ont été remplacés que de manière temporaire.
    Côté sécurité, le parking visiteur a été sécurisé par un système de grillage qui devrait lui aussi être temporaire.

    Le nouveau grillage du parking visiteurs.
    Le poste de surveillance s’est également renforcé et compte désormais près de 40 caméras de très haute qualité.

    Le poste de surveillance pourra s’appuyer sur 22 caméras fixes et 12 caméras mobiles
    Mais le changement qui saute aux yeux, c’est le nouvel emplacement des caméras de télévision. Alors que l’on pouvait espérer un placement stratégique en tribune Nord afin de filmer la chaude tribune Sud, les caméras restent placées au sein de la Sud, et vont même y prendre plus de place. Certaines places en tribune ont en effet été supprimées pour accueillir des caméras au cœur du public. Le box traditionnel des caméras et des commentateurs a également été agrandi en haut de la tribune Sud.

    Des caméras seront placées au cœur de la tribune Sud.
    Le vestiaire a également connu un lifting radical : nouveau revêtement de sol et nouveaux casiers. La nouvelle déco sera donc sobre et moderne, le crocodile au sol et les casiers rouges et blancs ayant été remplacés par des équipements aux couleurs austères.

    Le nouveau vestiaire des joueurs du Nîmes Olympique.
    Les loges ont elles aussi été modernisées à l’aide de grandes baies vitrées.

    Les loges gagnent en luminosité grâce aux baies vitrées.

    Obligatoire dans tous les stades de l’élite, la Goal-Line Technology a été posée.
    De nouveaux bancs de touche ont été installés.


    Gain de confort pour les joueurs avec ce nouveau banc de touche.
    Enfin, à l’extérieur du stade, quelques travaux ont également été entrepris. Des places de parking pour les personnes à mobilité réduite ont été créées. L’accès sous le pont entre le parking du Parnasse et les Costières a été rénové. La cour d’honneur a été agrandie.

    Au total, la mairie aurait investi près de 600.000€ pour la rénovation du stade.

    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 2974
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: LES STRUCTURES DU NIMES OLYMPIQUE

    Message par Admin le Sam 11 Aoû - 7:15

    Peinture, nettoyage, électricité... la mairie de Nîmes a investi près de 620 000 euros pour mettre aux normes le stade.

    Laurent Tourreau, directeur des opérations du Nîmes Olympique, accompagné du maire, Jean-Paul Fournier et de ses adjoints Julien Plantier, Marc Taulelle et Anthony Chaze (photo Corentin Corger)
    Le rendez-vous était donné à 10h devant l'entrée des vestiaires en face la piscine Nemausa. Une bonne heure de visite pour observer les travaux effectués pour faire des Costières un stade de Ligue 1. Il reste encore quelques bricoles à terminer, mais tout sera prêt pour le 19 août et la réception de Marseille. Suivez les guides.

    C'est le délégué au sport de la mairie de Nîmes, Julien Plantier, qui se mue en chef de chantier et organise la visite. À peine la porte est poussée, que l'on arrive dans le vestiaire visiteur. Le premier adjectif qui vient en tête c'est "petit". Julien Plantier, en apporte, avec plaisanterie, la justification : "on ne voulait pas trop en faire. Il faut que les joueurs adverses comprennent qu'ils sont en milieu hostile". Au bon souvenir de ceux qui ont côtoyé le stade Jean-Bouin. L'histoire se répète, les Costières seront le Jean-Bouin de la Ligue 2018/2019 car le minimum syndical a été réalisé.

    Le vestiaire du Nîmes Olympique (photo Corentin Corger)
    On reste dans les vestiaires. Place à celui du Nîmes Olympique, bien plus grand. Normal, on chez nous après tout ! Le plafond et le sol ont été aussi repeints, les casiers changés. Ceux visibles sur la photo sont provisoires et appartiennent à la patinoire de Nîmes. Il s'agit d'une solution de repli avant de recevoir les définitifs fin août, qui seront floqués aux couleurs de la ville. Dépêchons, la venue du PSG est programmée le 1er septembre et la patinoire est censée rouvrir le même jour.

    Les médias

    Les politiques ont déjà compris comment fonctionne la zone mixte en se positionnant en face des médias (photo Corentin Corger)

    Les équipements des médias ont aussi subi quelques modifications. La zone mixte est désormais à l'extérieur, juste derrière la porte qu'empruntent les joueurs en quittant les vestiaires pour se rendre dans le bus. Un toit a été construit pour abriter de la pluie, mais les côtés restent bien ouverts. On ne languit pas les soirs de janvier et de février, en plein vent. Mais il faut respecter la volonté des chaînes de télé.

    La nouvelle salle de presse n'est pas encore tout à fait finie (photo Corentin Corger)
    Fini la petite salle exiguë du premier étage. Place à une nouvelle salle de presse installée dans l'ancien club house. Un bel emplacement où les joueurs viendront s'exprimer après les rencontres assis devant le mur du fond. Juste à côté, une grande salle de travail a été aménagée pour rentrer dans les clous des autres enceintes de l'élite.

    La tribune de presse n'a pas bougé d'un poil (photo Corentin Corger)
    En revanche, la tribune de presse n'a pas changé. Oui, on croyait à la mise en place d'écrans pour voir en direct les ralentis de la VAR (Video Assistance Referee) mais ce n'est pas le cas. Normalement, une borne wifi devrait être disponible. C'est déjà ça !

    La salle Paul Calabro réservée aux VIP (photo Corentin Corger)
    Les VIP et les représentants sponsors dégusteront les petits fours dans un endroit également mis à neuf. Peintures et faïences ont été refaites. En Ligue 1, les journalistes auront-ils le droit d'y pénétrer ? Réponse, le 19 août.

    Éclairage et sécurité

    Ravalement de façade pour la tour située entre les tribunes est et sud (photo Corentin Corger)
    Les quatre angles du stade ont subi un bon coup de rouleau à peinture. Deux, ceux de la tribune sud, sont redevenus blancs, il reste une semaine pour finir les deux autres. Des tours qui supportent les pylônes sur lesquels sont installés les projecteurs. Les spots ont été changés pour atteindre une puissance de 1 200 Lux. Le nouvel système d'éclairage sera posé en octobre pour passer ensuite à 1 500 Lux.

    Christophe au PC sécurité présente le système de caméras aux représentants de la mairie (photo Corentin Corger)

    "On a dû apporter beaucoup de modifications en montant en Ligue 1", explique Christophe, coordonnateur du PC sécurité. Au total, le stade est équipé de 48 caméras dont 22 mobiles à 360 degrès et pilotables à la main. Les agents disposent enfin de deux caméras en très haute définition, ce qui permet de zoomer sur les tribunes et de déceler les visages des éventuels fauteurs de troubles. Christoph, est confiant, tout sera opérationnel pour Marseille, "il reste deux petits branchements à faire."

    Jean-Paul Fournier : "Nîmes-Marseille se jouera aux Costières"

    Le score est déjà prêt, un signe que le match aura lieu aux Costières ? (photo Corentin Corger)
    Pendant la visite, Jean-Paul Fournier en a profité pour rassurer sur la tenue à Nîmes du match face à Marseille. "On a tout mis en oeuvre dans ce sens. Nîmes-Marseille se jouera aux Costières". Pas de discussion possible pour la Ville mais le dernier mot revient au préfet qui doit visiter le stade mardi prochain et donner son accord... ou pas. "Pour nous, le boulot a été fait", insiste Marc Taulelle, adjoint au maire. De quoi satisfaire le seul représentant du club, présent lors de la visite, le directeur des opérations, Laurent Tourreau : "on a tout pour accéder à la Ligue 1 dans des conditions acceptables." Malgré un sentiment général de rafistolage, lui, semble satisfait des moyens financiers mis en oeuvre : "je soutiens les efforts de la collectivité. Le montant va être supérieur avec le nouvel éclairage. On ne peut pas rêver mieux."

    Les agents de nettoyage s’attellent à briquer les sièges (photo Corentin Corger)
    C'est l'heure de peaufiner les derniers préparatifs avant le premier match de la saison, dimanche prochain. Deux boutiques éphémères verront le jour les soirs de match en tribunes Nord et Sud, près des buvettes. Ce qui fera trois points de vente avec la boutique officielle. Ce vendredi matin, des agents de nettoyage étaient déjà à pied d'oeuvre pour enlever la poussière cumulée sur les sièges durant les travaux. Une tâche harassante effectuée à la main.

    Le compte à rebours est lancé mais qu'importe la vitrine, l'important reste ce qu'il y a l'intérieur, le terrain. Pas de chance, un champignon s'est propagé sur la pelouse. Mais quoi qu'il arrive, rien n'empêchera que la fête soit belle !

    Corentin Corger - Objectif Gard

    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 2974
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: LES STRUCTURES DU NIMES OLYMPIQUE

    Message par Admin le Lun 27 Aoû - 15:35

    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 2974
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: LES STRUCTURES DU NIMES OLYMPIQUE

    Message par Admin le Mer 10 Oct - 18:03

    Nîmes, dernière pelouse de L1



    10 octobre 2018

    Tandis que la trêve internationale bat son plein avec les 3 B en sélections à savoir : Bernardoni, Bozok chez les espoirs Français et Turcs et Bouanga avec le Gabon, Nîmes et sa pelouse sont bons dernier du classement des pelouses de L1.  


    Le classement est à contraster puisque seuls deux matchs à domicile ont été comptabilisés : celui à face à l’OM et face à Paris. Deux matchs qui avaient lieu en août (ou début septembre) qui plus est, à cette période là, la ville de Nîmes était encore soumise aux grosses chaleurs de l’été méditerranéen. Les villes du Nord sont largement en tête, tandis que les villes sudistes (exception faite pour Marseille) font vraiment grise mine dans le classement.
    Reste à savoir quel était vraiment l’état de la pelouse lors des deux derniers matchs aux costières, là est sûrement notre meilleur indicateur.



    Contenu sponsorisé

    Re: LES STRUCTURES DU NIMES OLYMPIQUE

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mer 17 Oct - 5:59