NO-crocos sans frontières

Forum d'information et d'échanges entre les supporters du Nîmes Olympique, quelque soit son lieu de résidence, afin de partager la passion pour ce club de football.


    CHAMPIONNAT DE LIGUE 1 CONFORAMA , SAISON 2018-2019, J 4 : NÎMES OLYMPIQUE - PARIS SAINT-GERMAIN

    Partagez
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 3219
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: CHAMPIONNAT DE LIGUE 1 CONFORAMA , SAISON 2018-2019, J 4 : NÎMES OLYMPIQUE - PARIS SAINT-GERMAIN

    Message par Admin le Dim 2 Sep - 2:28

    Tuchel (PSG) : «J'avais pourtant prévenu mes joueurs»

    Retrouvez les réactions de Thomas Tuchel (PSG), Bernard Blaquart et Antonin Bobichon (Nîmes Olympique), après la victoire des Parisiens à Nîmes (2-4), pour le compte de la 4e journée de Ligue 1 Conforama.

    Thomas Tuchel (entraîneur du Paris SG) : « Je suis content du résultat, on a montré, en première période, de l'engagement et du mental, mais on a aussi connu des difficultés après la pause en se compliquant la dernière demi-heure. J'avais pourtant prévenu, cette semaine, mes joueurs de l'intensité que Nîmes mettait dans son jeu. Or face à ce genre d'adversaire, il faut toujours être concentré. On a vu ce qui était arrivé, ici, à Marseille (qui a perdu 3-1). Or, à 2-0, on a eu des situations, mais on n'a pas su enfoncer le clou et tuer le match. On n'a jamais paniqué, mais mentalement, on est un peu sorti du match avant de finalement réagir sur la fin. Cela a été un match compliqué dans une ambiance difficile et un terrain horrible, mais Paris mérite sa victoire. »

    « On est passé très près »


    Bernard Blaquart (entraîneur du Nîmes Olympique) : « On a cherché à gêner Paris au milieu de terrain, il nous a manqué encore plus d'efficacité, mais on lui a posé des soucis. On est déçu par le résultat, on est passé très près, mais on est satisfait par le contenu. Après le contenu ne suffit pas. On s'est donné les moyens de rivaliser avec le PSG. C'est un peu frustrant de prendre un but sur un temps fort, mais je ne voulais pas à 2-2 qu'on s'arrête de jouer, on ne pouvait pas se contenter d'un match nul, ce n'est pas nous, ce n'est pas notre jeu. Après, on manque encore d'expérience. Finalement, je suis satisfait de notre performance même si on n'a pas gagné parce que Paris était plus fort. »

    Antonin Bobichon (milieu de terrain du Nîmes Olympique) : « Il nous a manqué quelque chose. On avait fait le plus dur en courant beaucoup, en fermant les espaces et en revenant à égalité (2-2). A ce moment, on avait pris l'ascendant... Paris a peu de situations mais inscrit 4 buts. C'est cruel, mais on a fait ce qu'on a pu. On s'est bien battu, on a bien résisté, mais cela n'a pas suffi. Le troisième but parisien scelle le sort du match. On est fier de ce qu'on a fait, mais aussi très déçu. »
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 3219
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: CHAMPIONNAT DE LIGUE 1 CONFORAMA , SAISON 2018-2019, J 4 : NÎMES OLYMPIQUE - PARIS SAINT-GERMAIN

    Message par Admin le Dim 2 Sep - 2:43

    Les notes des crocos



    Nîmes (4-3-3)



    Bernrdoni (4) : Il a subi le froid réalisme du champion. A noter qu’il concède un corner direct botté par Di Maria (40’).

    Paquiez (3) : Dur sur l’homme et plein d’envie, mais souvent trop loin de Mbappé et un peu naïf.

    Landre (5,5) : Bon dans les duels, juste dans la relance et propre dans ses interventions.

    Briançon (5) : Bien que son équipe encaisse encore beaucoup de buts ce soir, la charnière qu’il forme avec Landre est sécurisante.

    Alakouch (5) : Il a peu été mis en difficulté dans son couloir et s’est montré appliqué sauf sur le premier but de Paris où il lâche Neymar.

    Valls (5,5) : Il n’a pas raté grand-chose et s’est bien battu. Bozok prend sa place à la 87’.

    Diallo (4,5) : Auteur d’un gros pressing dans la première demi-heure, il est averti dès la 2’ minute de jeu. Touché en fin de première période il est remplacé par Bobichon (5,5) à la 46’, qui inscrit un très beau but sur une frappe sans contrôle qui se loge en pleine lucarne (63’).

    Savanier (6) : La plaque tournante de cette formation nîmoise s’est encore montrée très juste techniquement. Aussi, il marque le penalty de l’égalisation d’un tir à ras de terre parfait qui trompe un Areola parti du bon côté. Il est finalement exclu pour un mauvais geste sur Mbappé à la 95’.

    Ripart (5) : Toujours aussi déterminé dans l’impact, il a trouvé à qui parler en la personne de Thomas Meunier.

    Guillaume (3) : Lui aussi avait des sacrés clients dans sa zone avec Silva et Kimpembe. Son remplacement par Depres (65 ‘), qui s’est montré plus mobile, a fait beaucoup de bien à Nîmes.

    Thioub (6) : Il est l’un des hommes de ce bon début de saison nîmois ! Intenable sur son côté droit et très généreux, c’est lui qui sert Bobichon pour la réduction du score (63’).
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 3219
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: CHAMPIONNAT DE LIGUE 1 CONFORAMA , SAISON 2018-2019, J 4 : NÎMES OLYMPIQUE - PARIS SAINT-GERMAIN

    Message par Admin le Dim 2 Sep - 7:08

    Briançon : “On a montré une belle image de Nîmes”

    Après avoir été mené, Nîmes a réussi à revenir à 2-2 mais a craqué en fin de match pour finalement s’incliner 4-2. Au micro de Canal+, Anthony Briançon a expliqué avoir un peu de regret. Il estime également que son équipe a manqué d’expérience.

    “Il y a beaucoup de regret. On aurait pu faire quelque chose. On a une bonne période de 10 minutes après le 2-2. Après on voit contre les grandes équipes nos petites erreurs se transforment en grosses conséquences. Après c’était un match assez ouvert. Après, ils n’ont pas beaucoup d’occasions mais ils sont plus réalistes que nous. Ce soir ça paye cash. C’est dommage, je pense que l’on manque un peu d’expérience. C’est ces matches-là qui nous font grandir. Mais on a montré une belle image de Nîmes.”

    Source : Canal +
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 3219
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: CHAMPIONNAT DE LIGUE 1 CONFORAMA , SAISON 2018-2019, J 4 : NÎMES OLYMPIQUE - PARIS SAINT-GERMAIN

    Message par Admin le Dim 2 Sep - 7:37

    Le PSG s’en sort à Nîmes !

    Dans un match passionnant, le PSG a eu le dernier mot sur la pelouse du Nîmes Olympique (2-4), lors de la 4e journée de Ligue 1 Conforama. Les Parisiens restent en tête avec 12 points.
    Nîmes Olympique -Paris Saint-Germain : 2 - 4
    Le Paris Saint-Germain de Thomas Tuchel continue son sans-faute. Bougés par séquences sur la pelouse du Nîmes Olympique, où l’OM avait été surpris lors de la 2e journée, les Parisiens s’en sont remis au talent de leurs individualités pour décrocher leur 4e victoire en autant de journées.

    Les Crocodiles ont du mordant en ce début de match. Comme face aux Marseillais, les Nîmois tentent de déstabiliser les Parisiens en mettant beaucoup d’impact et d’agressivité. Le public pousse son équipe, qui contrecarre parfaitement les plans du champion de France en titre durant la première demi-heure. Dans l’incapacité de mettre en place son jeu, le club de la capitale se montre peu inspiré. Après trente minutes de feu, les Gardois commencent à payer leurs efforts. Le PSG remonte alors son bloc et se positionne bien plus haut sur le terrain. Les joueurs de Thomas Tuchel se montrent sans pitié et matérialisent rapidement cette meilleure impression par un but.

    L’éclair de Di Maria !

    Sur le côté droit, Meunier sollicite le une-deux avec Mbappé. Le champion du monde lui remet un ballon parfait dans la course en une touche. Le centre de l’international belge est précis et repris victorieusement par Neymar, qui signe sa 4e réalisation en taclant rageusement le ballon au fond des filets (0-1, 36e). Le NO accuse le coup et le PSG ne tarde pas à creuser l’écart. D’un véritable coup de génie, Angel Di Maria double la mise, quatre minutes plus tard, en enroulant parfaitement un corner direct dans la lucarne de Bernardoni (0-2, 40e). L’Argentin succède ainsi à Rachid Ghezzal, dernier joueur à avoir marqué directement sur corner, le 30 avril 2016 (OL-Gazélec 2-1). Le premier acte s’achève sur une belle occasion des Nîmois, mais Guillaume, bien lancé dans la surface par Savanier, voit Areola détourner son tir croisé (45e+2).

    Le réveil nîmois !



    Les Crocos retrouvent leur mordant des premières minutes à l’heure de jeu en relançant le suspense. Après s’être heurté à Marquinhos, Sada Thioub glisse le ballon en retrait à Antonin Bobichon, entré à la pause. Le milieu de terrain ne se pose pas de question et loge le ballon dans la lucarne d’Areola, d’une superbe frappe brossée (1-2, 63e). Les hommes de Bernard Blaquart sont à nouveau déchaînés. Ils obtiennent un pénalty, validé par l’assistance vidéo à l’arbitrage, sur une faute de Thiago Silva. Téji Savanier fait chavirer les Costières en le transformant avec assurance (2-2, 71e). Ca tangue côté parisien : Alakouch trouve le haut de la transversale (74e) et Areola doit repousser un tir lointain vicieux (77e). Mais le PSG compte en ses rangs trois champions du monde… Après cet arrêt de son gardien international, Kimpembe sort le ballon avec autorité et déclenche une longue transversale à destination de Mbappé. L’attaquant francilien réalise un contrôle somptueux en pleine course, avant de fusiller Bernardoni d’une reprise sous la barre (2-3, 77e). Le PSG ne craque plus et parvient à contenir la fougue nîmoise. Cavani marque à son tour, dans le temps additionnel, sur un bon service de Draxler, frôlé par Mbappé (2-4, 90e+4). La rencontre se termine sur les expulsions de Savanier et Mbappé, après un geste d’humeur du Parisien consécutif à une grosse faute du Nîmois (90e+4).

    Le Paris Saint-Germain poursuit sa série à l’extérieur. Invaincu lors de ses dix derniers déplacements (7 victoires et 3 nuls), le club de la capitale n’a plus perdu hors de ses bases depuis son match au Groupama Stadium, face à l’OL, le 21 janvier dernier (2-1). En faisant le plein de points, le PSG conserve son fauteuil de leader, en attendant le match du Dijon FCO face au SM Caen, ce samedi à 20h. Le Nîmes Olympique est 5e.

    Source : LFP
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 3219
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: CHAMPIONNAT DE LIGUE 1 CONFORAMA , SAISON 2018-2019, J 4 : NÎMES OLYMPIQUE - PARIS SAINT-GERMAIN

    Message par Admin le Dim 2 Sep - 13:32

    Nîmes : Savanier répond à Mbappé

    Le Nîmois Téji Savanier, qui a reçu un rouge après un tacle sur Kylian Mbappé, qui a également été expulsé pour avoir répondu avec véhémence à ce tacle, a réagi après la rencontre perdue par son équipe (2-4).

    "Non je n'ai pas compris (la réaction de Mbappé, ndlr). Il gagne 4-2, moi je veux couper l'action, je ne dois pas faire ça mais ce n'est pas un tacle pour lui casser la jambe. Je ne l'ai pas vu venir, j'ai été surpris qu'il réagisse comme ça. (...) Déjà, le premier carton qu'il reçoit, c'est parce qu'il parle à l'arbitre. Moi, je ne l'ai jamais vu parler à l'arbitre comme ça à la télé, comme je l'ai dit, je pense qu'il va le regretter. S'il continue, il prendra plusieurs rouges dans la saison alors. Moi, je le regrette, parce que ça me prive des prochains matchs."

    En zone-mixte, Kylian Mbappé a dit ne pas regretter son geste, qui a provoqué son exclusion du terrain.
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 3219
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: CHAMPIONNAT DE LIGUE 1 CONFORAMA , SAISON 2018-2019, J 4 : NÎMES OLYMPIQUE - PARIS SAINT-GERMAIN

    Message par Admin le Dim 2 Sep - 13:43

    De feu et de sang !

    Le Nîmes olympique s’est incliné 2-4 face au PSG de Tuchel. Malmenés à maintes reprises, les parisiens ont su faire le dos rond lors des temps forts Nîmois.

    Quel match, mais quel match ! Une nouvelle fois, les crocos ont été intenables à domicile. Après avoir croqué l’OM il y a deux semaines, les Nîmois n’ont jamais baissé les armes malgré les absences de Bouanga et Bozok qui est resté sur le banc jusqu’à la 86′. Menés 2-0 à la mi-temps après des buts de Neymar et Di Maria, les crocos sont ensuite revenus à 2-2 via des réalisations de Bobichon et Savanier (SP avec la VAR). Lorsque Alakouch a touché la barre, nous aurions pu croire à la victoire jusqu’à ce que lancé comme une fusée, Mbappé parvienne à tromper Bernardoni. A la 93ème Cavani a donc terminé le travail dans un stade resté chaud bouillant jusqu’à la fin. Le tacle de Savanier sur Mbappé lui coûte un carton et une absence à Bordeaux.

    Bernard Blaquart :

    «On a cherché à gêner Paris au milieu de terrain, il nous a manqué encore plus d’efficacité, mais on lui a posé des soucis. On est déçu par le résultat, on est passé très près, mais on est satisfait par le contenu. Après, le contenu ne suffit pas. On s’est donné les moyens de rivaliser avec Paris. C’est un peu frustrant de prendre un but sur un temps fort, mais je ne voulais pas à 2-2 qu’on s’arrête de jouer, on ne pouvait pas se contenter d’un match nul, ce n’est pas nous, ce n’est pas notre jeu. Après, on manque encore d’expérience. Finalement, je suis satisfait de notre performance même si on n’a pas gagné parce que Paris était plus fort.»

    Arbitre : M. Brisard / Spectateurs : 15 311 / 17h au Stade des Costières

    Buts : Neymar (37e), Di Maria (40e), Bobichon (63e) et Savanier (71e sp), M’bappé (77e) et Cavani (90e +2)

    Cartons : Diallo (jaune), Savanier (rouge), Mbappé (rouge), Neymar (jaune) et Meunier (jaune)

    Compositions :

    Nîmes : Berardoni – Alakouch, Briançon (cap), Landre, Paquiez – Diallo (Bobichon, 46e), Savanier, Valls (Bozok, 87e) – Thioub, Guillaume (Depres, 64e), Ripart. Entraîneur : Bernard Blaquart.

    PSG : Aréola – Meunier, Thiago Silva (cap), Kimpembe, Nsoki (Kehrer, 64e) – Marquinhos, Rabiot – Mbappé, Neymar (Nkunku, 90e), Di Maria (Draxler 83e) – Cavani. Entraineur : Thomas Tuchel.
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 3219
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: CHAMPIONNAT DE LIGUE 1 CONFORAMA , SAISON 2018-2019, J 4 : NÎMES OLYMPIQUE - PARIS SAINT-GERMAIN

    Message par Admin le Lun 3 Sep - 9:03

    Les Crocos ont une grinta à toute épreuve

    Bien que battus par le PSG, les joueurs de Nîmes Olympique ont une nouvelle fois fait preuve d’un état d’esprit combatif exemplaire.

    Teji Savanier avait égalisé sur un penalty à la 71e minute (photo Anthony Maurin / Objectif Gard)
    Au courage, les Nîmois ont fait trembler le PSG. C'est avec de la hargne et en se battant sur chaque ballon qu'ils ont frôlé l'exploit.

    Quand Teji Savanier a remis les deux équipes a égalité à vingt minutes de la fin du match, les Crocos venaient de remonter deux buts au PSG. C'était déjà un énorme exploit. Dans ces conditions de nombreuses d'équipes se seraient contentées de rester regroupée derrière, en croisant les doigts pour que Paris ne marque pas un troisième but. Mais pas Nîmes. Et peu importe qui en il y a en face. Cette équipe est différente. Elle ne ressemble à aucune autre. Elle se bat sur ce qui a fait sa gloire dans le passé.


    Antonin Bobichon vient de marquer le premier but Nîmois, Alphonse Areola n’a rien pu faire (photo Anthony Maurin / Objectif Gard)
    Le combat, l'acharnement et le refus de baisser les bras. Et tant pis si cela ne suffit pas. Jouer "petit-bras" contre le PSG à 2-2 ? Hors de question pour l’entraîneur Bernard Blaquart : "ce n'est pas nous, ça. Et puis ça n'aurait rien changé. On joue pour marquer des buts et gagner des matches. Je ne vais quand même pas freiner les joueurs". Une déclaration qui en dit long sur l’état d’esprit de cette équipe.

    Des ressources insoupçonnées

    Contre les stars parisiennes, les Nîmois sont encore allés chercher des ressources insoupçonnées pour revenir de 0-2 à 2-2 . Et oui, le PSG a tremblé quand Sofiane Alakouch a envoyé un ballon sur la transversale d’Areola. Puis quand ce même gardien de but parisien a repoussé une frappe de Depres. C’est la grande victoire des Nîmois : avoir eu des balles de 3-2. « On était cuit mais l’égalisation nous a galvanisé », confiait Théo Valls après le match.


    La joie de Teji Savanier après son égalisation sur penalty (photo Anthony Maurin / Objectif Gard)
    Malgré la fatigue, ils se sont jetés à l’assaut de l’arrière-garde parisienne. Parfois cela paye, mais parfois il faut le payer. Cette fois les Nîmois ont perdu mais ils n’ont aucun regret. En fait, si, ils en ont un : celui d’avoir perdu. Une image traduit bien cette volonté de gagner. C’est celle d’Antonin Bobichon qui, après son magnifique but, ne s'est pas égaré dans une célébration improbable. Malgré l’émotion qu’il pouvait légitimement ressentir. « Nous avions encore un but de retard, il fallait vite se replacer pour l’engagement. » On a connu plus rock & roll pour fêter un premier but en Ligue 1, mais ces joueurs pensent avant tout au collectif avant l’individuel.

    La même rage de vaincre que contre Angers et Marseille

    Toutes ces vertus, les Nîmois en avaient déjà fait étalage cette saison. À Angers, au courage, ils avaient reversé une situation compromise, passant de 1-3 à 4-3 en fin de match. Puis, lors de la réception de Marseille après une égalisation de Thauvin qui aurait pu les décourager. Cette grinta fait désormais partie de leur ADN, c'est leur marque de fabrique. C’est une qualité qui pourrait leur permettre de décrocher ce maintien en ligue 1 tant convoité.


    La frappe de Sofiane Alakouch va s’écraser sur la transversale d’Alphonse Areola. C’était un ballon de 3-2 pour Nîmes (photo Anthony Maurin / Objectif Gard)
    Il n’est pas interdit d’y croire. Après les stars parisiennes, il faut déjà se tourner sur le prochain match. Un déplacement à Bordeaux, le 16 septembre, pour la 5e journée de Ligue 1. Sans Savanier qui sera suspendu. Sans Bouanga qui ne se sera pas encore remis de sa blessure au poignet. Et peut-être sans Diallo qui est sorti à la mi-temps à cause d’une cheville récalcitrante. Nul doute que ce soir-là, la grinta sera, une nouvelle fois, la meilleure alliée des Nîmois.

    Norman Jardin-Objectif Gard
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 3219
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: CHAMPIONNAT DE LIGUE 1 CONFORAMA , SAISON 2018-2019, J 4 : NÎMES OLYMPIQUE - PARIS SAINT-GERMAIN

    Message par Admin le Lun 3 Sep - 9:08

    [left][center][right][justify]En images - Nîmes : face au PSG, les Costières ont tout donné !

    Le 02 septembre 2018
    NIMES


    Et l’on souhaite bien du courage aux équipes qui prendront le chemin des Costières.

    C’est beau un stade qui vibre, crie, tremble, craint le pire et se révolte. On en convient : en ce début de saison, le public des Costières est gâté par les affiches. Mais le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il sait en être digne. Ce samedi 1er septembre, face au PSG, il a encore parfaitement joué son rôle de douzième homme.


    L'ambiance aux Costières
    La réception de Marseille lors de la 2e journée (3-1) avait déjà été une énorme réussite du point de vue des tribunes, en plus de celle sur le terrain. Contre Paris, le stade des Costières a de nouveau rugi pendant 90 minutes, portant ses onze Crocodiles, transcendés et proches de réaliser un exploit. Surtout, les supporters n'ont pas lâché les leurs à 0-2 et alors qu'on pensait que la messe était dîte. Avec une telle ambiance, nul doute que les déplacements à Nîmes vont s'avérer extrêmement périlleux pour les clubs de Ligue 1. On peut également souligner la présence en nombre des supporters parisiens, qui ont donné de la voix tout au long de la rencontre. Des ambiances comme celle-là, on en veut dans tous les stades du Championnat !
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 3219
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: CHAMPIONNAT DE LIGUE 1 CONFORAMA , SAISON 2018-2019, J 4 : NÎMES OLYMPIQUE - PARIS SAINT-GERMAIN

    Message par Admin le Lun 3 Sep - 10:47

    L'excès d'agressivité lors de Nîmes-PSG

    Oui, dans le football, il faut de l'engagement, des duels : mais à la limite du raisonnable. Là, lors de ce Nîmes-PSG, c'était un peu trop, notamment du côté des locaux. Les vingt premières minutes étaient d'ailleurs trop brouillonnes et minées par les interventions toujours plus limites. Sans pour autant pour que Monsieur Brisard, fautif lui aussi dans l'histoire, ne sévisse comme il le fut. Son carton jaune précoce envers Moustapha Diallo (2e) a d'ailleurs davantage mis le feu aux poudres qu'autre chose. Et on ne peut également que déplorer l'inutile intervention de Téji Savanier dans les arrêts de jeu, alors que l'affaire étaient entendue (2-4). Tout comme la réaction pas vraiment nécessaire de Kylian Mbappé. Bref, pas la meilleure des publicités pour la Ligue 1.
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 3219
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: CHAMPIONNAT DE LIGUE 1 CONFORAMA , SAISON 2018-2019, J 4 : NÎMES OLYMPIQUE - PARIS SAINT-GERMAIN

    Message par Admin le Lun 3 Sep - 10:52


    Tous les résultats
    Le leader : Paris marche seul

    Encore escorté par Dijon le week-end dernier, le PSG, après quatre journées et autant de victoires, a creusé un écart de trois points avec le DFCO et Toulouse, cinq avec Lille et Marseille, et plus encore avec les deux autres membres du «Big Four» français : Lyon, deux défaites, est à six longueurs ; Monaco battu par l'OM (3-2) dimanche en fermeture, à sept. Ce départ canon du champion en titre suggère un nouveau cavalier seul, mais son succès à Nîmes (4-2), longtemps menacé par le retour des Gardois, n'a pas dessiné (encore ?) le profil d'un intouchable absolu.
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 3219
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: CHAMPIONNAT DE LIGUE 1 CONFORAMA , SAISON 2018-2019, J 4 : NÎMES OLYMPIQUE - PARIS SAINT-GERMAIN

    Message par Admin le Lun 3 Sep - 14:52

    Nîmes Olympique : les essayer, c’est les adopter

    ERIC DELANZY-Midi Libre-03/09/2018


    Valls, Bobichon, Briançon, Depres, Nîmois formés au club et sans complexe. - Sylvie CAMBON

    En moins d’un mois, les jeunes Nîmois ont séduit la France du football. Reste à confirmer pour se maintenir.
    Depuis deux ans et demi, Bernard Blaquart sait qu’il a un groupe formidable sous ses ordres. Il sait désormais qu’il a un groupe formidable capable de se maintenir en Ligue 1. On ne bat pas l’OM (3-1) et on ne tient pas tête au PSG (2-2 à la 74e quand la frappe d’Alakouch s’écrase sur la transversale, 2-4 au final) par hasard. Qui plus est avec une équipe dont l’élément le plus âgé, Savanier, avait 26 ans samedi en 2e mi-temps...

    Blaquart : "Notre maintien dépendra de nos progrès"

    "Cela fait un moment que je n’ai plus de doute sur l’investissement de mes joueurs et sur leur envie de courir et de faire les efforts, avoue leur entraîneur, Bernard Blaquart. Mais on ne devient pas une formation de Ligue 1 du jour au lendemain. Notre maintien dépendra de nos progrès. Ce qui m’a plu, c’est que l’on a réussi à se donner les moyens de rivaliser avec le PSG. On est passé très près de l’exploit."

    NO est revenu de 2-0 à 2-2 avec sept joueurs issus du centre de formation et sans complexe : Paquiez, Briançon, Alakouch, Valls, Ripart, Bobichon et Depres. À l’image de Théo Valls et d’Antonin Bobichon, plutôt à l’aise pour leur première titularisation en Ligue 1. "On avait fait le plus dur en égalisant. A 2-2, on était bien, on était porté par un public extraordinaire, on sentait qu’il y avait quelque chose à faire. On avait l’ascendant, je pense qu’ils doutaient un peu, assure "Bobiche", 22 ans. On peut être fier de ce que l’on a fait, mais le sentiment est mitigé car il y a la défaite au bout". Du coup, son but, magnifique, dans la lucarne gauche d’Areola, "est gâché par le fait d’avoir perdu. D’ailleurs, je ne le vis pas totalement parce que l’on est mené... et de toute façon, je suis nul en célébration !".

    Troisième maillon du 4-3-3 qui a permis de stabiliser le milieu de terrain gardois, Théo Valls, 22 printemps aussi, est sorti d’un combat durant lequel "on a énormément couru" avec plein de "frustration" : " On les a mis en danger, on était cuit mais l’égalisation nous a redonné du gaz. On a failli aller chercher la victoire mais contre une équipe comme ça, si tu te déconcentres sur une ou deux actions, ça finit au fond. Ce que fait Mbappé sur le but du 3-2, le contrôle et la frappe, c’est beau. Ces joueurs-là se trompent rarement devant la cage."

    Offensifs mais vulnérables : on les aime comme ça !

    Maintenant, il va falloir "se transcender de la même manière à tous les matches", espère Valls. Répéter "les mêmes efforts, mettre la même intensité et la même concentration face aux équipes inférieures à l’OM ou au PSG", abonde Bobichon. Rester en Ligue 1 est à ce prix. Au prix de l’attaque à tout va, aussi. Les Crocos n’en démordront pas : "A la mi-temps, on s’est dit qu’on allait tout tenter : soit on en prenait 4 ou 5, soit on revenait", raconte Valls. Même topo à 2-2 : "Il ne fallait pas s’arrêter de jouer, et commencer à défendre, justifie Blaquart. Ce n’est pas nous !" Même si sa formation a encaissé le troisième but en contre...

    Aujourd’hui, elle a repris ses vieilles habitudes de Ligue 2 : Nîmes est dans le top 3 des meilleures attaques et dans le top 3 des plus mauvaises défenses (9 buts marqués, 9 encaissés). C’est de cette manière qu’elle séduit la France du football depuis bientôt un mois.

    Ces Crocodiles sont offensifs mais vulnérables. C’est comme ça qu’on les aime.
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 3219
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: CHAMPIONNAT DE LIGUE 1 CONFORAMA , SAISON 2018-2019, J 4 : NÎMES OLYMPIQUE - PARIS SAINT-GERMAIN

    Message par Admin le Lun 3 Sep - 17:10

    PSG – Savanier dévoile un visage méconnu de Mbappé

    Sorti sur un carton rouge après un mauvais geste sur Kylian Mbappé, Téji Savanier a donné sa version des faits. Il pense que Mbappé va regretter son geste et n’a pas apprécié son attitude.   “Non je n’ai pas compris (la réaction de Mbappé, ndlr).
    Il gagne 4-2, moi je veux couper l’action, je ne dois pas faire ça mais ce n’est pas un tacle pour lui casser la jambe. Je ne l’ai pas vu venir, j’ai été surpris qu’il réagisse comme ça. Déjà, le premier carton qu’il reçoit, c’est parce qu’il parle à l’arbitre.
    Moi, je ne l’ai jamais vu parler à l’arbitre comme ça à la télé, comme je l’ai dit, je pense qu’il va le regretter. S’il continue, il prendra plusieurs rouges dans la saison alors. Moi, je le regrette, parce que ça me prive des prochains matchs.”
    En zone-mixte, Kylian Mbappé a dit ne pas regretter son geste, qui a provoqué son exclusion du terrain (même s'il s'en excusé par la suite).

    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 3219
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: CHAMPIONNAT DE LIGUE 1 CONFORAMA , SAISON 2018-2019, J 4 : NÎMES OLYMPIQUE - PARIS SAINT-GERMAIN

    Message par Admin le Lun 3 Sep - 17:43




    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 3219
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: CHAMPIONNAT DE LIGUE 1 CONFORAMA , SAISON 2018-2019, J 4 : NÎMES OLYMPIQUE - PARIS SAINT-GERMAIN

    Message par Admin le Mar 4 Sep - 8:08


    Nîmes Olympique : les indiscrétions

    Sylvain Ripoll, le sélectionneur de l’équipe de France Espoirs, a retenu 22 joueurs pour les deux prochains matches des éliminatoires de l’Euro 2019 face à la Bulgarie et le Luxembourg les 7 et 11 septembre. Parmi eux, Paul Bernardoni, le gardien de but du Nîmes Olympique fêtera sa sixième sélection. Les anciens Crocos Olivier Boscagli et Romain Del Castillo ont aussi été appelés.

    Flavien Enongoué, l’ambassadeur du Gabon en France était au stade des Costières samedi. Il a assisté au match entre le Nîmes Olympique et le PSG (2-4). Il en a aussi profité pour rencontrer son compatriote Denis Bouanga. La semaine dernière, le milieu de terrain des Crocos, a dû décliner une sélection avec le Gabon à cause d’une blessure au poignet intervenue dans le cadre privé.

    Zakaria et Neymar Jr : épisode 2. Le brésilien Neymar Jr à la fin de la rencontre face au PSG a pris dans ses bras un jeune supporter. Après avoir fait un câlin au jeune fan, il lui a même offert son maillot. La vidéo a fait le tour de la planète Internet. Le petit Zakaria, 8 ans, est même devenu le temps d'une journée la star de la toile. En vidéo, il remercie la star parisienne :
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 3219
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: CHAMPIONNAT DE LIGUE 1 CONFORAMA , SAISON 2018-2019, J 4 : NÎMES OLYMPIQUE - PARIS SAINT-GERMAIN

    Message par Admin le Mar 4 Sep - 8:27

    Le petit Zakaria se souviendra de Neymar

    Midi Libre a retrouvé le petit garçon dont la rencontre impromptue avec Neymar, samedi à la fin de Nîmes-PSG, a fait craquer les réseaux sociaux.

    Il s'appelle Zakaria, il a 8 ans et habite Beaucaire, à 25 km du stade des Costières de Nîmes où son câlin avec Neymar, samedi, a fait le buzz, y compris hors de l'Hexagone (la BBC en a parlé). «Je n'ai pas vraiment réfléchi, explique le garçonnet qui s'est précipité vers la star brésilienne à la fin du match Nîmes - PSG (2-4). Quand je l'ai vu arriver près de moi, je me suis dit : "c'est maintenant ou jamais." Alors, j'y suis allé !» raconte le petit admirateur de la star brésilienne à Midi Libre, lundi.

    «Je ne l'ai même pas remercié»

    En français, le joueur du PSG lui a demandé si ça allait, «mais je n'ai pas pu répondre, j'étais trop content. Je ne l'ai même pas remercié pour son geste». C'est bien le seul regret de Zakaria qui a fondu en larmes sous le coup de l'émotion, avant de repartir avec le maillot de Neymar. «Il m'a dit de ne surtout pas le laver, ni de le vendre», plaisante sa mère. C'est sûr, le câliné des Costières aura des tas de trucs à raconter à la première récré, en ce lundi de rentrée scolaire.
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 3219
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: CHAMPIONNAT DE LIGUE 1 CONFORAMA , SAISON 2018-2019, J 4 : NÎMES OLYMPIQUE - PARIS SAINT-GERMAIN

    Message par Admin le Mar 4 Sep - 8:31



    Dernière édition par Admin le Jeu 6 Sep - 13:44, édité 1 fois
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 3219
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: CHAMPIONNAT DE LIGUE 1 CONFORAMA , SAISON 2018-2019, J 4 : NÎMES OLYMPIQUE - PARIS SAINT-GERMAIN

    Message par Admin le Mar 4 Sep - 12:49

    Nîmes-PSG : la "folle journée" de Jordan Isen

    Mardi 4 septembre 2018

    Nîmes-PSG

    Ce nom ne parle peut-être pas à tout le monde, mais à Nîmes, les journalistes et les supporters les plus loyaux le connaissent. À l'occasion de la rencontre Nîmes-PSG de samedi dernier, Bein Sport a réalisé un reportage sur le chargé de communication du Nîmes Olympique. Ce reportage fait partie d'une série de la chaîne consacrée aux coulisses de la Ligue 1 cette saison.

    Gestion du site, des réseaux sociaux du club et des interviews, le jeune homme a été l'un des éléments nécessaires à l'accueil des stars parisiennes dans le stade nîmois. Le reportage, qui dure environ cinq minutes, résume toute sa "folle journée" avant et après la rencontre.


    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 3219
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: CHAMPIONNAT DE LIGUE 1 CONFORAMA , SAISON 2018-2019, J 4 : NÎMES OLYMPIQUE - PARIS SAINT-GERMAIN

    Message par Admin le Mar 4 Sep - 17:06

    Football : trois supporters gardois arrêtés après le match Nîmes - PSG

    Midi libre - 04/09/2018  
     
    Les 3 supporters seront jugés le 8 janvier pour avoir pénétré sur la pelouse.


    Trois supporters du club de Nîmes enthousiastes ont été interpellés par les policiers après le match, samedi soir de Nîmes Olympique contre le PSG, au stade des Costières. Il leur est reproché d’avoir pénétré sur la pelouse à l’issue de la rencontre.

    L’un des supporters réside à Générac, les deux autres habitent Nîmes. Le parquet de Nîmes qui avait requis leur placement sous contrôle judiciaire avec, à la clé, une interdiction de stade provisoire n’a pas été suivi par le juge des libertés. Les trois hommes ont été laissés libres et seront jugés le 8 janvier.

    En revanche, selon France 3, deux supporters Nîmois âgés de 22 et 29 ans, mis en cause dans des violences, menaces de mort et outrages sur des policiers en marge du match TFC - Nîmes à Toulouse, le 25 septembre ont été condamnés à des amendes et à trois ans d’interdiction de stade.

    Selon les fonctionnaires de police, les deux supporters ivres avaient pris part à une bagarre entre environ 25 supporters nîmois et trois policiers. Le procureur de la République avait requis 6 mois de prison ferme et 5 ans d’interdiction de stade.

    Midi Libre
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 3219
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: CHAMPIONNAT DE LIGUE 1 CONFORAMA , SAISON 2018-2019, J 4 : NÎMES OLYMPIQUE - PARIS SAINT-GERMAIN

    Message par Admin le Jeu 6 Sep - 12:40

    NO / PSG 2-4





    Traditionnel débriefing.








    Samedi après-midi à Nîmes, le PSG s’est imposé laborieusement (4-2). Les Crocodiles ont même rejoint Paris à 2-2 à vingt minutes de la fin.



    On a aimé


    Areola, la passe de deux. Le champion du monde ne semble pas perturbé par sa drôle de concurrence avec Buffon. Ses deux premières sorties (Angers et Nîmes) sont convaincantes.



    Neymar en 10. Le Brésilien trouve ses marques à ce poste, quitte à redescendre dans des zones où on ne le voyait jamais pour que son équipe profite de sa vision du jeu. Mais en Ligue 1, les espaces axiaux ne sont pas légion et le 10 bute plus qu’il n’éclaire pour l’instant.



    L’ambiance fabuleuse. Le stade des Costières est une terre de football incontestable. Il met une pression considérable sur l’adversaire. Paris en a vu d’autres mais même Tuchel était impressionné.



    On n’a pas aimé




    Un quatuor en rodage. Avec Tuchel, Paris joue avec quatre éléments offensifs, un de plus que ces dernières saisons. Mais Neymar - Mbappé - Di Maria - Cavani ne possèdent aucune relation technique particulière, seuls Neymar et Mbappé combinant ensemble.





    Mbappé voit rouge. Il va aller loin, sa carrière va durer encore au moins dix ans et avant ses 20 ans, il compte déjà deux cartons rouges. Ce qui le place d’un point de vue statistique sur les pas de Zidane (14 dans sa carrière). Le jeune champion du monde ne doit pas s’abîmer dans cette récolte inutile. Messi et Cristiano Ronaldo font parler d’eux depuis dix ans sur d’autres terrains. C’est aussi cela, un champion.






    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 3219
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: CHAMPIONNAT DE LIGUE 1 CONFORAMA , SAISON 2018-2019, J 4 : NÎMES OLYMPIQUE - PARIS SAINT-GERMAIN

    Message par Admin le Jeu 6 Sep - 12:59

     Briançon 23
     Briançon au tacle
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 3219
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: CHAMPIONNAT DE LIGUE 1 CONFORAMA , SAISON 2018-2019, J 4 : NÎMES OLYMPIQUE - PARIS SAINT-GERMAIN

    Message par Admin le Sam 8 Sep - 19:13

    Paquiez dans le 11 "anal" de la semaine

    Paquiez (1/5) :

    D’une certaine façon, disons que titulariser l’ami Gaëtan relève pour coach Blaquart autant de la nécessité de combler les absences et suspensions que d’une volonté d’observation anthropologique : dans un monde du foot de plus en plus aseptisé, la possibilité de voir évoluer de véritables chèvres est une occasion rare.

    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 3219
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: CHAMPIONNAT DE LIGUE 1 CONFORAMA , SAISON 2018-2019, J 4 : NÎMES OLYMPIQUE - PARIS SAINT-GERMAIN

    Message par Admin le Mar 11 Sep - 17:04


    Nîmes : Mbappé-Savanier, Blaquart encore furieux

    Le 11/09/2018

    L'entraîneur de Nîmes ne décolère pas. Déjà remonté après l'annonce d'une suspension de cinq matchs, dont un avec sursis, pour son milieu Téji Savanier (26 ans, 4 matchs et 1 but en L1 cette saison) suite à son tacle sur Kylian Mbappé lors de la défaite contre le PSG (2-4) le 1er septembre, Bernard Blaquart est toujours agacé par cette décision de la Ligue.

    "Quand on regarde les images à froid, on voit que Téji Savanier commet une faute volontaire. Ça vaut peut-être une expulsion. Mais la sanction est totalement disproportionnée par rapport à la faute commise. (...) On dirait qu’on n’est pas tous égaux. Si ce n’est pas Mbappé en face, est-ce que la sanction est la même ?", s'est interrogé le coach des Crocos sur RMC.

    Pour rappel, Mbappé a quant à lui écopé d'une suspension de trois matchs ferme pour avoir bousculé le Nîmois.

    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 3219
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: CHAMPIONNAT DE LIGUE 1 CONFORAMA , SAISON 2018-2019, J 4 : NÎMES OLYMPIQUE - PARIS SAINT-GERMAIN

    Message par Admin le Mar 11 Sep - 17:54

    M'Bappé - Savanier / Blaquart ne décolère pas !

    L’entraîneur de Nîmes ne décolère pas. Déjà remonté après l’annonce d’une suspension de cinq matchs, dont un avec sursis, pour son milieu Téji Savanier suite à son tacle sur Kylian Mbappé lors de la défaite contre le PSG (2-4) le 1er septembre, Bernard Blaquart est toujours agacé par cette décision de la Ligue. « Quand on regarde les images à froid, on voit que Téji Savanier commet une faute volontaire. Ça vaut peut-être une expulsion. Mais la sanction est totalement disproportionnée par rapport à la faute commise. (…) On dirait qu'on n'est pas tous égaux. Si ce n'est pas Mbappé en face, est-ce que la sanction est la même ? », s’est interrogé le coach des Crocos sur RMC. Pour rappel, Mbappé a quant à lui écopé d’une suspension de trois matchs ferme pour avoir bousculé le Nîmois.

    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 3219
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 54

    Re: CHAMPIONNAT DE LIGUE 1 CONFORAMA , SAISON 2018-2019, J 4 : NÎMES OLYMPIQUE - PARIS SAINT-GERMAIN

    Message par Admin le Mer 12 Sep - 7:15

    NO-PSG - Polémique : Mbappé, sanction… L’énorme coup de gueule de l’entraîneur de Nîmes : là on a l'impression que Savanier est un assassin !

    11 septembre 2008


    Alors que Téji Savanier a écopé de cinq matches de suspension pour son tacle sur Kylian Mbappé, Bernard Blaquart n’a pas hésité à pousser un gros coup de gueule.

    « La sanction est dure. Pour moi, cela valait plus un carton jaune qu’un rouge. » Convaincu que Kylian Mbappé ne mérite pas ses trois matches de suspension suite à son coup de sang contre Téji Savanier, Thomas Tuchel n’a pas hésité à afficher son mécontentement. Mais du côté nîmois, c’est la sanction contre Téji Savanier qui fait grincer des dents. Le joueur des Crocos, a écopé de quatre de suspension plus un supplémentaire par révocation d’un sursis. Une sanction jugée disproportionnée par Bernard Blaquart.

    «Si ce n’est pas Mbappé en face, est-ce que la sanction est la même ?»

    « Je l’ai très mal vécu parce que j’ai ressenti un sentiment d’injustice. Quand on regarde les images à froid, on voit que Téji Savanier commet une faute volontaire. Ça vaut peut-être une expulsion. Mais la sanction est totalement disproportionnée par rapport à la faute commise. Je me rappelle de certains cartons rouges pour des actes violents, où les garçons n’ont pris que deux matchs. Là, on a l’impression que Téji Savanier est un assassin. On dirait qu’on n’est pas tous égaux. Si ce n’est pas Mbappé en face, est-ce que la sanction est la même ? », s’interroge l’entraîneur de Nîmes dans des propos rapportés par RMC Sport.

    Contenu sponsorisé

    Re: CHAMPIONNAT DE LIGUE 1 CONFORAMA , SAISON 2018-2019, J 4 : NÎMES OLYMPIQUE - PARIS SAINT-GERMAIN

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mer 14 Nov - 22:29