NO-crocos sans frontières

Forum d'information et d'échanges entre les supporters du Nîmes Olympique, quelque soit son lieu de résidence, afin de partager la passion pour ce club de football.

    32 EME JOURNEE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OM - NO

    Admin
    Admin
    Admin

    Messages : 4826
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 55

    32 EME JOURNEE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OM - NO  - Page 3 Empty Re: 32 EME JOURNEE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OM - NO

    Message par Admin le Sam 13 Avr - 20:30

    Bernard Blaquart, l'entraîneur de Nîmes, «frustré» par la défaite des Crocos à Marseille.

    Le 13/04/2019

    Le technicien gardois s'en est pris à l'intervention du VAR qui a conduit à l'annulation d'un penalty accordé en fin de rencontre par l'arbitre à son équipe.

    Bernard Blaquart, entraîneur de Nîmes, battu 2-1 à Marseille, samedi : « Je suis frustré par le score, et surtout frustré du contenu de notre match. Le penalty à la fin ? Apparemment la faute est très légère, je croyais qu'on disait que l'erreur de l'arbitre devait être flagrante pour qu'on revienne dessus. Il y a quinze jours, c'est ce qu'on nous avait dit à Saint-Étienne, que sur Bozok la faute n'était pas assez grosse (pour revenir sur la décision de l'arbitre), et là visiblement elle est assez grosse.

    La VAR, j'étais fan, à l'arrivée le bilan est contrasté, si on dépasse la cadre de ce match. Mais parlons du contenu, c'est plus intéressant. On n'a pas joué, on ne s'est libéré qu'à 2-0, les joueurs ont été trop prudents, on n'a pas assez osé, pas assez tenté. On va essayer de finir le mieux possible, vous pouvez compter sur nous, on ne zappera rien du tout. »


    Source : Avec AFP
    Admin
    Admin
    Admin

    Messages : 4826
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 55

    32 EME JOURNEE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OM - NO  - Page 3 Empty Re: 32 EME JOURNEE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OM - NO

    Message par Admin le Dim 14 Avr - 7:44

    LES CROCOS VAINCUS À MARSEILLE.

    32 EME JOURNEE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OM - NO  - Page 3 OLM
    Le penalty réussi par Savanier, son 6e but de la saison (pour 10 passes décisives)

    Les Crocos auront résisté longtemps, mais s’inclinent 2 buts à 1 à l’Orange Vélodrome. Les statistiques générales



    56 Possession (%) 44
    14 Tirs 8
    4 Tirs cadrés 3
    84 Passes réussies (%) 74
    7 Hors-jeux 1
    4 Corners 6
    16 Centres 19
    11 Fautes 15
    1 Cartons jaunes 2
    0 Cartons rouges   0

    Nîmes a maintenu le suspense mais s’est réveillé trop tard

    Le club gardois était venu avec des intentions offensives mais s’est rapidement résigné. En cause, le gros déchet dans le jeu qui a incité les joueurs à la prudence au fil du match. Les visiteurs ont ainsi attendu d’être menés de deux buts pour se révolter. Réduisant la marque sur penalty, ils ont instillé le doute dans les esprits marseillais en fin de match, ce qui peut leur donner encore davantage de regrets.


    La note du match : 6,5/10                                                                                                                          
    Un match vivant ce samedi. Avec une équipe de Nîmes qui n'a pas fermé le jeu et une formation de l'OM dominatrice, le spectacle proposé a été plutôt plaisant avec des clubs qui se sont rendus coups pour coups. Il y a eu du déchet technique dans cette rencontre, mais on a tout de même eu des occasions et des buts dans cette partie.

    Les buts :
    - Sur un corner, Payet dépose le ballon au premier poteau sur la tête de Germain, qui ajuste Bernardoni à bout portant (1-0, 72e). Le Stade Vélodrome pouvait enfin exploser !
    - Dans la foulée, l'OM réalise une belle action collective mais Thauvin se retrouve contré dans la surface. A la récupération du ballon, Gustavo tente une frappe, déviée par Paquiez, et fait le break en lobant Bernardoni (2-0, 73e). Quelle joie pour le Brésilien !
    - Lors d'un duel avec Bouanga dans la surface, Kamara touche le ballon de la main. Sans hésiter, l'arbitre désigne le point de penalty. Face à Mandanda, Savanier ne tremble pas avec un tir sur le côté gauche (2-1, 82e).
    [/size]


    Dernière édition par Admin le Mar 16 Avr - 9:55, édité 4 fois
    Admin
    Admin
    Admin

    Messages : 4826
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 55

    32 EME JOURNEE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OM - NO  - Page 3 Empty Re: 32 EME JOURNEE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OM - NO

    Message par Admin le Mar 16 Avr - 7:44

    LES NOTES - ETOILES FF

    32 EME JOURNEE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OM - NO  - Page 3 Image
    Admin
    Admin
    Admin

    Messages : 4826
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 55

    32 EME JOURNEE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OM - NO  - Page 3 Empty Re: 32 EME JOURNEE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OM - NO

    Message par Admin le Mar 16 Avr - 8:00

    Les Crocos sur le podium européen.

    32 EME JOURNEE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OM - NO  - Page 3 D4NLkzlW4AA7Vov
    Alioui (7) et les Crocos ont joué devant 62 614 spectateurs (Photo Anthony Maurin)

    La venue du venue du Nîmes Olympique au stade Vélodrome a eu beaucoup de succès auprès des supporters marseillais. Avec 62 614 spectateurs - sans les fans nîmois, privés de déplacement en vertu d'un arrêté ministériel -, cette rencontre enregistre la troisième affluence du week-end dans un championnat majeur (France, Allemagne, Italie, Angleterre et Espagne). Seuls Dortmund - Mayence (81 365) et Manchester United - West-Ham (74 478) ont fait mieux. Au niveau national, c'est tout simplement la deuxième meilleure affluence de la saison, derrière Marseille - Paris SG qui avait réuni 64 696 spectateurs.

    Source : OG
    Admin
    Admin
    Admin

    Messages : 4826
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 55

    32 EME JOURNEE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OM - NO  - Page 3 Empty Re: 32 EME JOURNEE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OM - NO

    Message par Admin le Mar 16 Avr - 9:35

    OM – Nîmes (2-1) : les Crocos ont beaucoup de mal à digérer la VAR

    A l’issue d’OM – Nîmes (2-1) samedi, les Crocos avaient beaucoup de mal à comprendre l’arbitrage vidéo qui leur a accordé puis retiré un penalty à la 94e minute.

    32 EME JOURNEE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OM - NO  - Page 3 Luiz_gustavo-4
    Bouanga et Alioui encadre Luiz Gustavo

    Samedi après-midi, l’Olympique de Marseille a logiquement battu le Nîmes Olympique (2-1) au Vélodrome. Malgré tout, les hommes de Rudi Garcia se sont montrés particulièrement fébriles à l’approche des dernières minutes, concédant d’abord un penalty de Teji Savanier avant de voir l’arbitre du match siffler un second penalty à la 94e minute pour une main volontaire de Bouna Sarr.
    Finalement, suite à l’utilisation du VAR, Monsieur Schneider est revenu sur sa décision, voyant une faute de Denis Bouanga sur le latéral olympien. Une décision qui a provoqué l’incompréhension des Crocos à l’issue de la rencontre.

    Nîmes dénonce deux poids, deux mesures

    Face aux médias, Bernard Blanquart ne décolérait pas : « Apparemment la faute est très légère, je croyais qu’on disait que l’erreur de l’arbitre devait être flagrante pour qu’on revienne dessus. Il y a quinze jours, c’est ce qu’on nous avait dit à Saint-Étienne, que sur Bozok la faute n’était pas assez grosse (pour revenir sur la décision de l’arbitre), et là visiblement elle est assez grosse. La VAR, j’étais fan, à l’arrivée le bilan est contrasté, si on dépasse la cadre de ce match ».

    Au lendemain du match, la frustration n’était pas retombée.
    Admin
    Admin
    Admin

    Messages : 4826
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 55

    32 EME JOURNEE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OM - NO  - Page 3 Empty Re: 32 EME JOURNEE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OM - NO

    Message par Admin le Mar 16 Avr - 9:39

    La phrase et le match de Tégi Savanier

    32 EME JOURNEE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OM - NO  - Page 3 56165237_667523657001902_7923374975269636424_n.jpg?_nc_ht=scontent-dfw5-1.cdninstagram
    Savanier à droite

    « C’est un stade magnifique ; il y avait une grosse ambiance. Pour la plupart d’entre nous, c’est la première fois que l’on jouait devant autant de monde. Même si on a perdu, ça reste l’un de mes plus beaux souvenirs, pour le moment. » Tégi Savanier

    S'agissant de son match,  dans l'entrejeu, le milieu de terrain de Nîmes a eu son rendement habituel. Avec la domination de l'Olympique de Marseille sur la globalité de la rencontre, il a beaucoup couru après le ballon, mais a quand même réussi à exprimer ses qualités.

    Sur penalty, il a relancé les espoirs de son équipe en fin de partie.

    32 EME JOURNEE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OM - NO  - Page 3 OLM
    Savanier a marqué sur penalty au Vélodrome et redonné espoir à Nîmes en fin de match.
    Admin
    Admin
    Admin

    Messages : 4826
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 55

    32 EME JOURNEE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OM - NO  - Page 3 Empty Re: 32 EME JOURNEE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OM - NO

    Message par Admin le Mar 16 Avr - 9:40

    Nîmes, on ne connaît pas la fin

    32 EME JOURNEE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OM - NO  - Page 3 Safe_image.php?d=AQCp_pG51dT1gBzJ&w=540&h=282&url=https%3A%2F%2Fimages.midilibre.fr%2Fapi%2Fv1%2Fimages%2Fview%2F5cb3c7acd286c219c7602009%2Flarge%2Fimage
    Les Crocos ont regretté certaines décisions de M. Schneider, samedi au Vélodrome face à l’OM de Thauvin.

    15/04/2019

    Dominés, les Crocos y ont quand même cru jusqu’au bout à Marseille. Sans succès. Et maintenant, alors qu'ils pointent à la 10e place et n'ont plus rien à craindre ni à espérer à 6 journées du terme du championnat ?

    On aurait bien aimé voir une Panenka de Savanier en guise d’égalisation nîmoise au Vélodrome, samedi. Le stratège croco aurait été capable de la tenter : après avoir réussi un premier penalty dix minutes avant (82e), il aurait fallu innover pour berner Mandanda.

    Des regrets trop tardifs, une assistance vidéo qui interroge

    Mais le Var en a décidé autrement : après avoir eu recours à l’assistance vidéo, Frank Schneider a annulé le penalty qu’il avait accordé aux Gardois (90e+4). L’arbitre avait sanctionné Sarr, ce dernier ayant pris le ballon dans ses mains en tombant, histoire de jouer la faute après un (très léger) contact avec Bouanga. "Il y a quinze jours à Saint-Etienne (où les décisions n’ont pas été favorables à NO, NDLR), le corps arbitral nous a expliqué que le Var n’inversait une décision que s’il y avait erreur flagrante, révèle le coach Bernard Blaquart. Il y avait erreur flagrante, là ? Non ! J’étais pour le Var en début de saison, mais je dois reconnaître que le bilan est contrasté. Il y a beaucoup de points d’interrogation. L’assistance vidéo n’est pas aussi efficace qu’espérée…"
    Sur le coup, le directeur de jeu a accordé un coup franc aux Marseillais, et laissé les Nîmois à leurs regrets. Des regrets légitimes sur cette dernière situation. Mais des regrets trop tardifs. NO a finalement perdu un match (2-1) qu’il a mérité de perdre, encaissant 4 buts (dont deux signalés hors jeu, les observateurs phocéens ne comprenant toujours pas celui refusé à Thauvin, plus que limite) en seconde période. Nîmes avait eu 11 occasions contre Rennes mardi (3-1) ? L’OM s’en est procuré 10 face aux Crocos (contre 4), qui n’ont tiré que 8 fois au but. C’est leur deuxième total le plus faible de la saison, après la purge de Guingamp aux Costières (0-0) fin septembre.
    Face au sérieux et à l’application provençaux, la folie nîmoise n’a pas existé. Et sans folie, point de salut pour le promu gardois… Il faudra en remettre, en 4-2-4 ou en 4-3-3, comme Bernard Blaquart voudra, pour bien terminer le championnat. Car si on a fini, après intervention du Var, par connaître la fin de ce OM-NO, on ne connaît pas encore la fin de l’histoire de la saison du retour de Nîmes Olympique en Ligue 1, vingt-cinq ans après.

    Le défi du top 10 ; un calendrier compliqué

    On sait qu’il y aura le maintien au bout, ça, c’est sûr. On sait aussi que le calendrier est compliqué (trois équipes de haut du tableau Lille, Lyon et Reims, et deux fausses du bas de tableau, Bordeaux et Monaco, plus Guingamp qui joue sa survie). Mais sur les six journées qu’il leur reste à disputer d’ici le 26 mai, les partenaires de Ripart mettront-ils la cerise sur le gâteau ? La fin justifiera-t-elle les moyens ? "On ne va pas zapper la fin, assure l’entraîneur. Ne serait-ce que parce qu’il faut continuer à engranger de l’expérience."
    "Si l’on y est au niveau de l’attitude, le reste suivra, estime Baptiste Guillaume. Il faut continuer à aller de l’avant, et soigner le contenu, comme face à Caen et Rennes."
    "On veut prendre le plus de points possible pour finir dans le top 10. C’est un beau défi, abonde Paul Bernardoni, son gardien. Ces six derniers matches, face à plusieurs candidats à l’Europe, ils sont hyper-motivants !" Il semble que Nîmes, qui n’a plus rien à craindre ni à espérer, va prendre son rôle d’arbitre très à cœur. Son rôle d’arbitre, mais pas d’arbitre vidéo, hein…


    Source : ERIC DELANZY - ML
    Admin
    Admin
    Admin

    Messages : 4826
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 55

    32 EME JOURNEE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OM - NO  - Page 3 Empty Re: 32 EME JOURNEE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OM - NO

    Message par Admin le Mar 16 Avr - 9:42

    J 32 | OM-Nîmes Olympique 2-1 : retour en images sur le match

    -Nîmes a maintenu le suspense

    -Nîmes s’est réveillé trop tard

    -un OM en réa-Nîmes-ation
     


    Les photos du match

    32 EME JOURNEE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OM - NO  - Page 3 No-il-y-a-penalty-bouanga-donne-sa-version-des-faits-icon_adim_130419_34_71,250429
    M Schneider prive Nîmes d'un 2e penalty, rageant !

    32 EME JOURNEE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OM - NO  - Page 3 Om-nimes-denis-bouanga-620x270
    32 EME JOURNEE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OM - NO  - Page 3 D4JMiT2XoAAwH7O
    Pour Bouanga (invité de J+1 sur Canal +), il y avait bien penalty

    32 EME JOURNEE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OM - NO  - Page 3 D4DpSg3WsAEL8x8
    Malgré une bonne prestation, Bernardoni a fini par craquer et encaisser 2 buts dont un lob de Gustavo sur lequel il était trop avancé

    32 EME JOURNEE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OM - NO  - Page 3 D4EBTvaXoAAzXfX
    Ripart  : "Déçu du résultat de samedi après midi. Place au repos maintenant pour préparer au mieux la réception de Bordeaux samedi prochain"

    32 EME JOURNEE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OM - NO  - Page 3 Image
    2e titularisation d'affilée pour Miguel ici face au réunionnais Payet

    32 EME JOURNEE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OM - NO  - Page 3 Blaquart
    Coach Blaquart en conférence d'après - match :  "Il y a quinze jours à Saint-Etienne (où les décisions n’ont pas été favorables à NO, NDLR), le corps arbitral nous a expliqué que le Var n’inversait une décision que s’il y avait erreur flagrante, révèle le coach Bernard Blaquart. Il y avait erreur flagrante, là ? Non !  

    Admin
    Admin
    Admin

    Messages : 4826
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 55

    32 EME JOURNEE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OM - NO  - Page 3 Empty Re: 32 EME JOURNEE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OM - NO

    Message par Admin le Mar 16 Avr - 10:05

    Que retenir de la J 32 ?

    Lille explose le PSG, Lyon coule à Nantes, St Etienne et Marseille se rapprochent du podium, Guingamp arrache un nul inespéré à Strasbourg et Dijon et Caen ratent une nouvelle opportunité.

    Lille inflige une manita au PSG
    Jamais le PSG version QSI n’avait connu une telle humiliation en Ligue 1. Il y avait bien eu un 3-0 subi au Vélodrome en novembre 2011, puis un nouveau 3-0 à Montpellier en décembre 2016, mais quatre buts d’écart et cinq buts encaissés, ça, jamais ! Lille a donc frappé un grand coup hier soir, avec une part de réussite certes, contre le champion en titre. Menant rapidement au score avec un csc de Thomas Meunier à la 7ème minute, le LOSC s’était pourtant fait rejoindre quatre minutes plus tard avec l’égalisation de Juan Bernat (11ème). Mais les blessures successives de Thiago Silva et Thomas Meunier (sans compter celles de Marquinhos, Neymar, Di Maria), combinées à l’expulsion de Bernant à la 36ème ont totalement fragilisé les Parisiens. A tel point qu’ils ont vu une tornade leur tomber dessus en seconde période. Nicolas Pépé (51ème), Jonathan Bamba (65ème), Gabriel (71ème) et José Fonte (84ème) se sont chargés tour à tour de faire exploser Paris, démontrant ainsi que la deuxième place de Lille n’est absolument pas usurpée. Les Nordistes ont à nouveau retardé l’échéance pour le sacre du PSG, qui n’avait plus essuyé une manita depuis décembre 2000 à Sedan (!).
    Lyon à nouveau battu à Nantes met sa 3ème place en danger
    Depuis la victoire à Rennes fin mars, l’OL s’est complètement effondré. Entre l’élimination en Coupe de France face à ces mêmes Rennais et la défaite contre Dijon la semaine dernière, les Lyonnais sont tombés dans une spirale négative. Vendredi à Nantes, les Rhodaniens comptaient bien réagir, mais cette réaction n’a pas eu lieu. Pire même, les Nantais ont réalisé le coup parfait grâce à des buts de Kalifa Coulibaly (11ème) et Anthony Limbombé (83ème), pour enfoncer un peu plus leurs adversaires. L’égalisation de Martin Terrier à la 41ème n’avait rien changé, même si elle démontre le très bon état de forme de l’international français, auteur de son quatrième but consécutif sur les quatre derniers matchs. Il n’empêche que Lyon a subi un troisième revers d’affilée, et voit ses concurrents se rapprocher de plus en plus derrière, au point de mettre en danger sa troisième place. A la suite de cette déconvenue, Bruno Génésio a annoncé son départ de l’OL à la fin de la saison. Peut-être que cela remotivera un effectif qui avait clairement lâché son coach, en tout cas il est encore temps de réagir, à six journées de la fin.
    St Etienne et Marseille toujours dans la course au podium
    Avec les déboires récents de l’OL, St Etienne et Marseille ont peu à peu repris espoir d’accrocher le podium en mai prochain. St Etienne a obtenu sa troisième victoire en quatre matchs face à Bordeaux hier, grâce à une grosse deuxième période. Wahbi Khazri a ouvert le score sur penalty à la 55ème, puis Mathieu Debuchy s’est lui offert un doublé (74ème, 90ème) pour définitivement sceller le succès des siens. Les Verts n’ont plus que trois longueurs de retard sur leur rival historique. Concernant Marseille, la tâche s’est avérée un peu plus compliquée face à des Nîmois accrocheurs. Mais les Marseillais ont fait plier les Crocodiles en deux minutes par l’intermédiaire de Valère Germain (72ème) et Luiz Gustavo (73ème). Nîmes a repris espoir sur un penalty de Téji Savanier à la 82ème, et aurait même pu (dû ?) bénéficier d’un second sur une main de Bouna Sarr dans le temps additionnel. L’OM a tout de même assuré le coup, et reste à deux points de l’ASSE. Le suspense est donc toujours de mise pour cette troisième place, difficile de savoir qui l’occupera à la fin du championnat.
    Guingamp va chercher un nul au mental à la Meinau
    Pour la revanche de la finale de Coupe de la Ligue, remportée par Strasbourg, le spectacle a été au rendez-vous. Reboostés par leur titre, les Strasbourgeois restaient sur une déculottée infligée à Reims (4-0), et un nul à Paris (2-2) la semaine dernière. Solide donc, comparé à des Guingampais qui n’ont plus gagné à l’extérieur en Ligue 1 depuis décembre (0-2 à Monaco). Contre toute attente, ce sont les Bretons qui ont frappé les premiers, avec l’ouverture du score de Marcus Thuram à la 37ème minute. Un avantage qui n’aura pas duré longtemps, puisque Ludovic Ajorque égalisait deux minutes plus tard. Après la pause, tout s’est accéléré après l’heure de jeu, avec dix minutes de folie. Lucas Deaux offrait le deuxième but à l’En Avant à la 63ème, avant que Sanjin Prcic (69ème) puis Ajorque pour le doublé (73ème), ne remettent le Racing sur les bons rails. Les Alsaciens pensaient tenir leur victoire, mais c’était sans compter sur Jérémy Sorbon (86ème), qui permettait à Guingamp d’arracher un point au mental. Si les Strasbourgeois ont officiellement assuré leur maintien (non pas qu’on en doutait), ce nul ne fait en revanche pas les affaires des Guingampais, qui restent avant-dernier à un point du barragiste.
    Dijon et Caen grillent une nouvelle cartouche à domicile
    Plus les journées passent et plus cela se précise : Guingamp, Dijon et Caen seront les membres du trio de bas de tableau. Dans quel ordre ? Il est impossible de le dire, tant cela change à chaque semaine. Une seule chose est sûre, il reste très peu de matchs pour faire la différence, et les rencontres à domicile revêtent une importance cruciale. Dijonnais et Caennais avaient la chance de recevoir lors de cette journée, des adversaires prenables de surcroît, mais ne sont pas parvenus à en profiter. Le DFCO a dû se contenter d’un 0-0 face à Amiens, malgré plusieurs occasions, dans un match marqué par des cris de singe adressés à l’Amiénois Prince Gouano, qui ont contrait l’arbitre à stopper le jeu quelques minutes. Du côté de Caen, la scénario a été plus cruel, avec une défaite 0-1 contre Angers, sur un but de Jeff Reine-Adélaïde à la 63ème minute. Bref, on est toujours plus au moins dans un statut quo en queue de classement, et les journées qui arrivent permettront d’avoir une idée plus précise de qui finira dans la charrette, avec Caen / Dijon et Guingamp / Caen aux 34ème et 35ème journées.
    ________________________________________
    Les résultats
    • Dijon 0 – 0 Amiens
    • Nantes 2 – 1 Lyon
    • Marseille 2 – 1 Nîmes
    • Caen 0 – 1 Angers
    • Monaco 0 – 0 Reims
    • Strasbourg 3 – 3 Guingamp
    • Montpellier 2 – 1 Toulouse
    • Rennes 0 – 0 Nice
    • St Etienne 3 – 0 Bordeaux
    • Lille 5 – 1 Paris

    Classement L1
    P Equipe Pts J G N P Bp Bc Diff
    1 Paris SG 81 31 26 3 2 90 23 +67
    2 Lille 64 32 19 7 6 54 28 +26
    3 Lyon 56 32 16 8 8 53 40 +13
    4 St Etienne 53 32 15 8 9 48 37 +11
    5 Marseille 51 32 15 6 11 49 43 +6
    6 Montpellier 48 32 12 12 8 44 36 +8
    7 Reims 48 32 11 15 6 32 32 0
    8 Nice 48 32 13 9 10 23 29 -6
    9 Strasbourg 44 32 10 14 8 54 40 +14
    10 Nîmes 43 32 12 7 13 47 47 0
    11 Rennes 43 32 11 10 11 43 43 0
    12 Angers 41 32 9 14 9 39 38 +1
    13 Bordeaux 38 32 9 11 12 30 34 -4
    14 Toulouse 35 32 8 11 13 30 46 -16
    15 Nantes 34 31 9 7 15 35 40 -5
    16 Monaco 32 32 7 11 14 31 46 -15
    17 Amiens 32 32 8 8 16 26 45 -19
    18 Dijon 25 32 6 7 19 24 48 -24
    19 Guingamp 24 32 5 9 18 23 57 -34
    20 Caen 23 32 4 11 17 24 47 -23
    Admin
    Admin
    Admin

    Messages : 4826
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 55

    32 EME JOURNEE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OM - NO  - Page 3 Empty Re: 32 EME JOURNEE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OM - NO

    Message par Admin le Mar 16 Avr - 12:02

    OM - NO 2-1 : Pour Roche, l’arbitre devait siffler le second penalty pour Nîmes, VAR ou pas !

    L’ancien joueur de l’OM et Consultant de Canal +, Alain Roche est revenu sur la décision de l’arbitre de ne pas accorder le deuxième pénalty aux nîmois, après visionnage de la VAR. Et pour lui les arbitres ne sont pas formés à cet outil…

    L’Olympique de Marseille s’est imposé face au Nîmes Olympique sur le score de 2-1 à l’occasion de la 32e journée du championnat. L’ex défenseur central Alain Roche, passé une saison à l’OM, estime que les nîmois auraient dû bénéficier d’un second pénalty en toute fin de match, suite à une main de Bouna Sarr dans la surface de réparation.

    « On a le droit de s’interroger si c’est un problème d’incompétence » — Roche


    « Avant, quand il n’y avait pas la VAR, on disait « c’est à vitesse réelle, ok, c’est difficile de prendre une décision aussi rapidement », et je veux bien l’admettre. Là, il y a la vidéo, le ralenti, un assistant… On a le droit de s’interroger si c’est un problème d’incompétence, et même de courage par moment. Lors du match Saint-Etienne contre Bordeaux, tout le monde voit qu’il ne peut pas siffler penalty. Pareil lors de Marseille-Nîmes, il revient sur sa décision, qui était la meilleure, il devait siffler penalty. J’espère que cette année de formation va faire qu’on va pouvoir bannir tous ces soucis.»
    Alain Roche – Canal Football Club
    Admin
    Admin
    Admin

    Messages : 4826
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 55

    32 EME JOURNEE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OM - NO  - Page 3 Empty Re: 32 EME JOURNEE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OM - NO

    Message par Admin le Mar 16 Avr - 12:07

    Quand Umut Bozok détruit la télé de Mohamed Henni

    32 EME JOURNEE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OM - NO  - Page 3 9rAs2lJoQ5XPV9Pm?format=jpg&name=small
    Umut Bozok a imité Mohamed Henni.

    La vidéo a de quoi faire sourire.    
                                                                                           
    Umut Bozok, attaquant de Nîmes, actuel 10e de Ligue 1, s'est rendu dans l'appartement de Mohamed Henni. Ce dernier, fervent supporter de l'Olympique de Marseille, est très connu pour ses frasques sur le réseau social Snapchat où il est suivi par des milliers d'internautes.
    Il est rendu populaire pour casser ses télévisions à chaque défaite de l'OM. Mais ce week-end, son équipe s'est imposée 2-1 face à Nîmes.

    Alors Umut Bozok a imité Mohamed Henni.Il a détruit la télé de Mohamed Henni !

    L1 // OM-Nîmes (2-1)
    Bozok casse une télé pendant le débrief


    Bozok, la nouvelle sensation du net.

    Sorti du banc en seconde période samedi, Umut Bozok n'a rien pu faire pour empêcher la défaite de Nîmes contre l'OM (2-1), au Vélodrome samedi.
    Pour se consoler, le numéro 19 de la formation gardoise a accompagné Mohammed Henni, le célèbre Youtubeur, dans son traditionnel débrief d'après-match. Et forcément, il en a profité pour évacuer sa frustration en détruisant la télévision de son acolyte dans une mise en scène.
    Admin
    Admin
    Admin

    Messages : 4826
    Date d'inscription : 08/11/2016
    Age : 55

    32 EME JOURNEE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OM - NO  - Page 3 Empty Re: 32 EME JOURNEE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OM - NO

    Message par Admin le Mer 17 Avr - 8:45

    Guingamp : Desplat soupçonne un match truqué

    mardi 16 avril 2019

    5 ans après l'affaire du match truqué Caen-Nîmes, le club normand pourrait être impliqué dans une nouvelle affaire.
    En effet, en fin de semaine dernière, la LFP a été prévenue par Bertrand Desplat, président de Guingamp, que des rumeurs font état d'un possible arrangement entre Caen et Angers.
    L'information serait venue des joueurs de Guingamp.
    La LFP a alors demandé au délégué de la rencontre, Alain Le Galloudec, d'être vigilant sur le déroulement des débats et l'attitude des joueurs.
    Finalement, le match a été gagné 1-0 par Angers, ce qui est plutôt une bonne nouvelle pour Guingamp, qui a pris un point face à Strasbourg.

    Du coup, aucun élément ne confirme un match truqué et une source proche du dossier soupçonne même une fausse rumeur pour destabiliser l'adversaire.
    À un an de l'entrée en vigueur du nouvel appel d'offres des droits de télévision, qui garantit plus d'un milliard aux clubs français, la fin de saison s'annonce tendue, et tous les coups semblent permis afin de rester dans l'élite.



    Contenu sponsorisé

    32 EME JOURNEE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OM - NO  - Page 3 Empty Re: 32 EME JOURNEE DE LIGUE 1 CONFORAMA : OM - NO

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Sam 25 Mai - 10:55